Une rivière Indienne s’assèche et révèle d’anciens secrets incroyables pour la première fois

4
8511

Une rivière Indienne s’assèche et révèle d’anciens secrets incroyables pour la première fois

riviere-1Pour la première fois dans l’histoire, une combinaison de sécheresse et de surconsommation de l’eau a poussé la rivière en Inde, la rivière Shamalaà Karnataka jusqu’à ses derniers retranchements, révélant ainsi sur le rivage des secrets qui ont choqué la communauté archéologique.

La rivière a révélé la présence de milliers de Lingas de Shiva qui ont été sculptés il y a très longtemps sur le lit de la rivière.
Le lieu qui porte le nom de « Sahasralinga » (Mille Lingas de Shiva en Sanskrit) est devenu un site de pèlerinage extrêmement populaire et des milliers de gens rendent désormais visitent à Sahasralinga pour prier le dieu Shiva. Les Lingas de Shiva ou ‘Lingam’ sont une représentation de la divinité Hindou Shiva, et sont présents dans tous les lieux de culte et temples hindous.
Sahasralinga est situé près de Sirsi, dans l’état de Karnataka et c’est l’un des plus beaux endroits du pays, qui représente le pouvoir de la divinité et les énergies positives. Les innombrables lingas de Shiva découvert à cause de la sécheresse sont une preuve qu’il y a de nombreux endroits sur cette planète qui recèlent beaucoup de secrets de nos ancêtres, des secrets qui lentement mais sûrement, émergent à la surface. Nous pouvons ainsi respecter et rendre hommage à leur tradition et la valeur historique.
Voici quelques unes des images des incroyables sculptures de la rivière Shamala
riviere-2 riviere-10 riviere-9 riviere-8 riviere-7 riviere-6 riviere-5 riviere-4 riviere-3
Source: Ancient Code  

4
Poster un Commentaire

avatar
3000
4 Comment threads
0 Thread replies
1 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
3 Comment authors
math06infoveritasMaK Recent comment authors
  Subscribe  
Me notifier des
Thierry Malbert
Membre
Thierry Malbert

Avec la 1ère photo, la rivière ne semble pas exceptionnellement basse! Le terrain est plat et les berges sont boisées avec des arbres relativement grands. Ensuite si ces sculptures étaient restées sous l’eau depuis longtemps, elles seraient érodées alors que là des détails précis sont encore bien nets.
Certes ces sculptures sont impressionnantes mais pour moi, elles n’ont pas été découverte comme annoncée…

infoveritas
Invité
infoveritas

Il semble que le 1er Décembre 2016 (le jour annoncé par Benjamin Fulford comme l’émergence du nouveau système financier global), soit propice pour de nombreuses découvertes archéologiques ou manifestations naturelles étranges se déroulant sur la Planète Terre! La preuve en Chine: Des chercheurs découvrent le plus grand groupe de dolines naturelles au monde http://www.anguillesousroche.com/nature/chercheurs-decouvrent-plus-grand-groupe-dolines-naturelles-monde/ Les restes de mastodontes âgés de 10.000 ans trouvés dans le métro californien http://www.anguillesousroche.com/archeologie/restes-de-mastodontes-ages-de-10-000-ans-trouves-metro-californien/ Au mexique début décembre! Des sons effrayants enregistrés dans une mine abandonnée (vidéo) http://www.anguillesousroche.com/mysteres/sons-effrayants-enregistres-dans-une-mine-abandonnee-video/ Lisez ci-dessous quelques propos de Benjamin Fulford concernant le 1er décembre 2016: “Une source des 13 familles de… Read more »

infoveritas
Invité
infoveritas

Cette séchéresse est volontaire pour moi. C’est l’ascension de la Planète qui progresse. Je suis certain que ces incroyables sculptures peuvent contenir des technologies avancées extraterrestres. Afin d’assurer leur protection! Il faut faire très attention. N’oublions ce qui s’est déroulé le 11 septembre 2015 lors des travaux sous la Grande mosquée (la mosquée sacrée) de La Mecque, dans l’ouest de l’Arabie saoudite, où un objet précieux (L’Arche Gabriel) avait été trouvé et tué une centaine de personnes! La Russie avait envoyé l’objet en Antarctique. Ce n’était pas un éclair provenant du ciel. 11 septembre 2015, un terrible drame et une… Read more »

Mak
Membre
Mak

On dirait un système d’encodage de l’eau de la rivière.