« Quel travail méritent nos vies ? », une vidéo inspirante à méditer…

3
2015

Quand le travail occupe chaque espace de notre vie, qu’il nous oblige à courir sans cesse vers un objectif devenu flou et qu’il nous fait sentir tel un hamster prisonnier de sa roue, condamné à toujours avancer pour toujours rester sur place, c’est qu’il est temps de faire une pause, de prendre du recul et de s’intéresser à d’autres façons de vivre et de travailler… C’est ce qu’a fait Pauline, et le fruit de ses rencontres est des plus inspirants.

Pauline, 30 ans, a quitté son « travail à douleur indéterminée » et a fui Paris à bord d’un van aménagé pour « vagabonder toute seule sur les routes de France. » Son objectif ? Partir à la rencontre de ceux qui ont fait le même choix qu’elle, s’enrichir de nouvelles expériences puis partager le tout grâce à de superbes portraits filmés. Exemple avec Gregor, ex-monteur vidéo pour la télévision à Paris qui est devenu permaculteur dans un écovillage alternatif du Lot-et-Garonne.

Gregor : « Je préfère être et ne rien faire que faire et ne rien être. Après, si je peux être en faisant, c’est génial. »

Pauline : « Moi aussi je me suis essoufflé derrière un écran. J’ai couru après un métro, un apéro, un rendez-vous pro. Et j’ai dû d’abord m’extraire de ce quotidien, sortir du cadre pour reprendre mon temps, faire une pause pour envisager des nouvelles façons de vivre. »

 À qui le tour ?

Toutes les rencontres de Pauline sont à retrouver sur Les Petites Gouttes.

Source: Aphadolie

3
Poster un Commentaire

avatar
3000
3 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
3 Comment authors
infoveritasAnonymePaul Recent comment authors
  Subscribe  
Me notifier des
infoveritas
Membre
infoveritas

Vivons sur l’eau!

Les pyramides mayas inspirent un concept inédit de cité flottante
https://lesavoirperdudesanciens.com/2018/05/les-pyramides-mayas-inspirent-un-concept-inedit-de-cite-flottante/

Anonyme
Invité
Anonyme

moi ça me saoule de jardiner, je ne peux presque pas faire un pas sans marcher sur un insecte ou mettre un coup de pelle sans couper un ver de terre en 2

Paul
Invité
Paul

Les gogos a la campagne ; ces crétins des villes a qui l’on doit le systeme pourrie européen .
Gosses de riche en mal de bon sens. C’est Trop tard couillons! ta rien compris.