Ardennes: le patron de la DGSI mis en examen pour viol et détention d’images pédopornographiques

0
2112

Un commandant de police, responsable départemental de la sécurité intérieure (DGSI) des Ardennes, a été mis en examen pour viol et détention d’images pédopornographiques et incarcéré, a annoncé mercredi le procureur de la République de Reims, Matthieu Bourrette.

Ardennes: le patron de la DGSI mis en examen pour viol et détention d’images pédopornographiques

Le 5 avril 2019, une jeune femme de 20 ans est venue porter plainte pour viols et attouchements sexuels contre le patron de la DGSI des Ardennes rapportent nos confrères de l’Union. Les faits se seraient passés deux fois dans son bureau et dans la forêt.

« Comme sa fille »

L’homme reconnaît les faits sans les qualifier de viols, mais de relations consenties. Il les qualifie même « d’incestueuses », considérant la victime « comme sa fille ».

Loading...

D’après la jeune femme, le responsable policier, aujourd’hui âgé de 57 ans, lui aurait «imposé, sous la contrainte physique et morale, plusieurs faits d’attouchements sexuels mais également des faits de viol par pénétration digitale ou à l’aide d’objet».

Des messages échangés entre la victime présumée et le policier, sans antécédent judiciaire, faisaient notamment «état de la rancoeur de la plaignante» vis-à-vis du commandant, «la plaignante parlant de viol» et le policier répondant qu’il était «désolé».

Images pédopornographiques

Aussi, lors de l’exploitation de ces ordinateurs, de nombreux fichiers pédopornographiques ont été découverts, et ce depuis les années 2000. Il aurait d’ailleurs tenté d’en effacer plusieurs.

Placé en garde à vue le 20 juin, l’homme «a reconnu avoir réalisé des attouchements de nature sexuelle sur la plaignante, à plusieurs reprises», mais «toujours de manière consentie», et nié «tout acte de pénétration de quelque nature que ce soit». Il a soutenu être «tombé amoureux de la plaignante» et ne jamais l’avoir «forcée à quoi que ce soit».

Par ailleurs, ce père de famille a admis consulter «de manière très habituelle des sites pédopornographiques» et télécharger «en grand nombre des photos de très jeunes filles», pouvant avoir «à peine 10 ans».

Fin avril, il a été démis de son badge, de son arme et de ses accréditations à la DGSI. Placé vendredi en garde à vue durant 48 heures, l’homme a été mis en examen pour viol sur personne vulnérable, attouchements sexuels et consultation et détention d’images pédopornographiques. Cependant, bien que des soupçons de violation du secret défense pesaient sur lui, il n’est pas poursuivi pour ce chef d’accusation.

Il est actuellement en détention provisoire à la maison d’arrêt de Reims. Il encourt jusqu’à 20 ans de réclusion criminelle.

«Les investigations menées à présent sous l’autorité du magistrat instructeur» doivent notamment permettre de «rechercher si d’autres mineurs ont pu être victimes d’attouchements de la part de ce commandant de police», certains éléments «laissant le craindre».

Source: https://www.courrier-picard.fr/id20976/article/2019-06-26/ardennes-jusqua-20-ans-de-reclusion-pour-le-patron-de-la-dgsi-mis-en-examen-pour

Je soutiens la Presse Indépendente :

Poster un Commentaire

Veuillez Connexion pour commenter
  S’abonner  
Notifier de