Voir et ressentir les mots au delà des mots et de leurs concepts

3
2377

L’utilisation des mots dans le langage courant permet d’échanger des concepts entre nous, des idées, pour fonctionner ici bas sur le plan pratique.

Mais les mots n’ont pas que ce pouvoir de communiquer sur le plan mental, loin de là !

Le verbe est créateur et le son se propage dans toutes les dimensions de l’Être.

Loading...

Au départ il y a “la feuille blanche” (le silence), ce qui représente l’Absolu, c’est à dire tous les potentiels possibles, mais non exprimés encore (non manifestés / non-créés). Ce qu’on appelle le “point zéro” ou “le vide quantique”.

Le mot s’inscrit sur la feuille blanche, et le regard (l’attention) se porte sur le mot qui apparaît. Le son apparaît du silence et l’oreille (l’attention) se porte sur le son.

(Note : J’utilise indifféremment les 2 métaphores (vue et ouïe) mais en réalité c’est la même chose. Cela est perçu comme 2 choses différentes car notre corps physique utilise 2 organes différents (yeux et oreilles), hors il s’agit d’ondes dans les 2 cas (lumière) sur des fréquences différentes.)

Donc nous avons au départ le silence, puis un mot, puis une phrase, et le corps mental le perçoit comme “un concept“, défini selon ses programmes, lequel engendre une émotion dans le corps astral (émotionnel), une énergie dans le plan éthérique (vital) qui se ressent aussi dans le corps physique (le son traverse les différents plans).

Prenons par exemple cette phrase simple : “un enfant meurt de soif

Tout le monde voit les mots qui constituent cette phrase, tout le monde les comprend sur le plan mental et conceptuel, et chacun peut ressentir, au delà des mots, au delà des concepts, l’énergie (plan éthérique/vital) ainsi que l’émotion qui circule dans cette phrase. Laquelle émotion (plan astral) impacte le corps éthérique (vital) et physique de l’Être qui la ressent (sensations).

Une image est aussi comme un mot (c’est toujours de la lumière et la lumière porte l’information), elle porte un concept, une énergie et une émotion, raison pour laquelle nous disons qu’une image vaut mieux que 1000 mots.

Exemple :

Quand nous utilisons des mots, soit ils peuvent être simplement comprit sur le plan mental, ce qui représente l’immense majorité sur Terre de leur utilisation/compréhension, soit pour les plus éveillés, il y a une perception de l’impact des mots sur les différents plans, mais qu’on soit réveillé ou pas, qu’on le perçoive ou pas, l’impact sur les différents plans est toujours là. Ceci étant, l’influence des mots est plus ou moins grande sur les différents plans en fonction de l’attention que vous y portez.

Par exemple, quand vous écoutez une musique que vous aimez, vous pouvez soit la percevoir très superficiellement si vous êtes focaliser a effectuer une autre tache sur laquelle vous êtes concentré, soit la ressentir au plus profond de vous même en vous abandonnant totalement au ressenti du cœur. La musique est la même, c’est votre attention qui change.

Les programmations mentales (éducation/croyances) changent aussi le niveau de perception des mots. Par exemple, si vous êtes profondément croyant en Dieu ou mieux encore si vous avez vécu une expérience directe du Divin et que donc vous avez dépassé le stade de la simple croyance, le mot “Dieu” n’aura pas le même impact pour vous que pour quelqu’un qui est totalement Athé.

“Voir” au delà des mots…

Derrière le mot, il y a le concept du mot (mental), derrière le concept, il y a l’énergie (plan éthérique) puis l’émotion (plan astral) du mot.

Et derrière les émotions, il y a les plans spirituels, raison pour laquelle les Élites dirigeantes veulent nous couper de nos plans émotionnels, afin que nous ne puissions pas accéder aux plans spirituels supérieurs.

Une des méthodes utilisée par ces “Dirigeants du monde” pour limiter le plan émotionnel (porte du royaumes spirituels) est le bombardement d’images violentes dans les films et les jeux vidéos, ainsi que les guerres et attentats perpétuels…. Ces images atroces sur fond d’humour, de films d’actions, de jeux, ou d’informations mainstream sur fond d’idéologie politique et nationaliste afin de “justifier la violence”, finissent par nous déconnecter de nos émotions. Pour “eux”, c’est le but car ceux qui se connectent aux plans spirituels plus élevés ne peuvent plus être contrôlés mentalement (ils sont “Conscients” dans le véritable sens du terme).

Une histoire Hindou qui résume bien cela est celle-ci :

Il était une fois, dans un royaume, un Roi qui surprit son premier ministre en train de réciter un Mantra, seul, dans une pièce du palace. La puissance du Mantra et de l’énergie qui en découlait, cloua le Roi à la porte et il attendit que son premier ministre finisse son Mantra. Quand le Mantra fut terminé, le Roi entrât dans la pièce et demanda a son premier ministre de lui apprendre ce Mantra sacré.
Le premier ministre lui répondit qu’il ne pouvait pas le lui apprendre.
Le Roi surprit par cette réponse demanda à son premier ministre pourquoi il ne pouvait pas lui apprendre.
Le premier ministre appela alors d’une voix ferme “Garde ! Arrêtez le Roi”.
Le garde ne bougeât pas d’un pouce.
Le premier ministre répéta l’ordre : “Garde ! Arrêtez le Roi”.
Le garde ne bougeât pas d’un pouce…

Alors le Roi énervé par la situation ordonna au garde : “Garde ! Arrêtez le premier ministre”.
Immédiatement le garde obéit au Roi et arrêta le premier ministre. Celui ci se mit alors à rire.
Confus, le Roi demanda à son premier ministre pourquoi il riait donc ainsi ?
Et le premier ministre lui répondit :
“Cher Roi, vous venez de démontrer la raison pour laquelle je ne peux vous apprendre ce Mantra Sacré, je pourrais vous apprendre les mots mais cela ne servirait à rien.
Car ce ne sont pas les mots du Mantra qui sont importants, mais l’autorité qui les prononce“.

A méditer donc…

Quand vous faites une demande à l’Univers, qui parle ?
Le mental ? Les émotions ? Ou quelque chose de beaucoup, beaucoup plus Grand (le cœur) ?

Quand Jésus disais : “Je Suis le chemin, la Vérité et la Vie“, qui d’après vous parlait (quelle autorité) ?
“Jésus” ? Ou “Je Suis” ?

Namaste

L.

Loading...

3
Poster un Commentaire

Veuillez Connexion pour commenter
3 Auteurs du commentaire
Anwen Étirevpierrea21Poget Thierry Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
Notifier de
Anwen Étirev
Membre
Anwen Étirev

« Quand vous faites une demande à l’Univers, qui parle ? » Commençons par rappeler que, chez les hindous, la femme avait affirmé une seule divinité : Vishnou, la Déesse. Aussi, précisons que le terme « Déesse » est le nom générique de toutes les femmes supérieures et qui n’indiquait alors que les qualités morales inhérentes au sexe féminin. Pas de surnaturel ; partout les mêmes principes, c’est-à-dire les mêmes commencements, avaient pour base la nature même, encore inviolée. Le Brahmane vint qui, retournant tout ce qu’elle avait fait, affirma, lui aussi, un seul Dieu : l’homme. Mais la substitution… Lire la suite »

pierrea21
Membre
pierrea21

Merci pour ces précisions, ça tombe à pic ! ♡

Poget Thierry
Membre
Poget Thierry

« Quand Jésus disais : “Je Suis le chemin, la Vérité et la Vie“, qui d’après vous parlait (quelle autorité) ?
“Jésus” ? Ou “Je Suis” ? »

Bonjour,

Pour autant que Jésus aie bien prononcé ces mots, je pense qu’il parlait en « Je » uniquement lorsqu’il s’exprimait aux autres, dans le but d’être identifié comme celui prononçant ces mots, mais personne en fait ne parlait véritablement, ni Jésus, ni Je Suis, tout comme pour nous, mais à cause de nous êtres soumis à l’ignorance, nous avons oublié que seul l’éveil s’est originellement déployé.

Bien à vous toutes et tous.