Vivons-nous dans une simulation Holographique ? La Science sur le point de prouver “Maya” !

3
4323

Des physiciens de renom et des philosophes se sont réunis pour tenter de savoir si nous sommes réels ou virtuels, et de ce que signifient ces deux possibilités. Compte-rendu.

Et si vous, moi et toutes les personnes qui habitent l’univers étions en fait les personnages d’un grand jeu vidéo sans le savoir ? L’idée que l’univers est une simulation rappelle bien sûr les films de la trilogie « Matrix », mais c’est aussi une hypothèse scientifique sérieuse. Des chercheurs ont réfléchi à la question lors du congrès annuel Isaac Asimov Memorial Debate, qui s’est tenu en avril 2016 au Muséum américain d’histoire naturelle, à New-York.

Neil deGrasse Tyson, modérateur du débat et directeur du planétarium du Muséum, estime à une chance sur deux la probabilité que notre existence ne soit en fait qu’un programme sur un disque dur. « Je pense que la probabilité est très élevée », explique-t-il. Pour étayer son propos, il pointe du doigt l’énorme écart entre l’intelligence humaine et celle des chimpanzés, bien que nous partagions plus de 98 % de notre ADN. Quelque part, il pourrait y avoir des êtres dont l’intelligence serait bien supérieure à la nôtre. « À côté d’eux, nous passerions pour de profonds imbéciles » souligne-t-il. « Et si c’est le cas, il m’est facile d’imaginer que toutes nos vies ont été créées par des entités supérieures pour leur divertissement. »

Un des arguments populaires en faveur de l’hypothèse de la simulation informatique a été avancé en 2003 par Nick Bostrum, philosophe à l’Université d’Oxford. Il a suggéré qu’une civilisation avancée et disposant d’une énorme puissance de calcul pourrait avoir décidé de faire revivre ses ancêtres par des simulations. Ils auraient probablement la capacité de lancer plusieurs de ces simulations, au point qu’une grande majorité des consciences qui existent seraient en fait des consciences artificielles au sein de ces simulations. Dès lors, de simples statistiques suggèrent qu’il est bien plus probable que nous fassions partie de ces consciences simulées.

Il existe d’autres raisons de penser que nous sommes virtuels. Par exemple, plus nous en apprenons sur l’univers, plus il semble basé sur des lois mathématiques. Ce n’est peut-être pas un fait, mais plutôt une fonctionnalité de l’univers dans lequel nous vivons. « Si j’étais un personnage de jeu vidéo, je finirais bien par découvrir que les règles qui régissent mon monde sont complètement rigides et mathématiques » explique Max Tegmark, cosmologiste à l’Institut de technologie du Massachusetts (MIT). « Ce n’est que le reflet du code informatique dans lequel il est écrit. »

Par ailleurs, des idées issues de la théorie de l’information ne cessent de faire leur apparition en physique. « Au cours de mes recherches sur les quarks, les électrons et la supersymétrie, j’ai découvert un phénomène très étrange », explique James Gates, physicien à l’Université du Maryland. « Je suis tombé sur des codes correcteurs d’erreurs – similaires à ceux qui permettent aux navigateurs web d’afficher correctement des informations. Pourquoi se sont-ils retrouvés dans mes équations ? Cela m’a amené à prendre conscience que je ne pouvais plus considérer des gens comme Max Tegmark comme simplement fous. »

Une once de scepticisme

Pourtant, tout le monde n’est pas d’accord avec ce raisonnement. « Si vous trouvez une solution d’ordre informatique à vos problèmes, c’est peut-être parce que c’est à la mode en ce moment », remarque Neil deGrasse Tyson. « Un peu comme si vous étiez un marteau : tous les problèmes prendraient l’apparence d’un clou. »

Selon Lisa Randall, physicienne à l’Université Harvard, l’argument statistique qui suggère que, dans le futur, la plupart des consciences seront plutôt artificielles que biologiques n’est pas non plus un fait. « Cet argument n’est basé sur aucune probabilité bien définie. Il prétend que quelqu’un aimerait nous simuler. J’ai un problème avec ça. Nous sommes principalement intéressés par nous-même. Je ne vois pas pourquoi cette espèce plus avancée voudrait nous simuler. » Lisa Randall a admis qu’elle ne comprenait pas pourquoi d’autres scientifiques trouvaient stimulante l’idée que l’univers est une simulation. « En fait, je suis très curieuse de comprendre pourquoi tant de personne trouvent cette question intéressante. » Pour elle, les chances que cette idée s’avère vraie sont « nulles ».

De telles hypothèses existentielles sont souvent impossibles à tester, mais certains chercheurs pensent pouvoir prouver expérimentalement que nous vivons dans une sorte de grand jeu vidéo*.

*Note L. SM : c’est ce que les Hindous appellent “Maya” (L’illusion) et “Lila” (Le jeu Divin)

Une de leurs idées repose sur le fait que les programmeurs auraient pu utiliser des astuces pour rendre la simulation plus facile. Selon Zohreh Davoudi, physicien au MIT : « si cette simulation de l’univers dépend de ressources informatiques limitées, comme c’est le cas pour nos simulations, les lois de physiques doivent s’étendre sur un ensemble fini de points dans un volume fini.

Note L. SM : c’est ce que le mental ne peut pas concevoir, le fait que nous ne sommes pas fini, mais Infini.
Le mental fonctionne avec des objets, il est duel, alors que la Réalité est Absolue et UNITAIRE.
C’est la différence entre tous les objets contenus dans le vide et bougeant dans le vide, Et le Vide lui même, qui est partout à la fois et qui ne bouge pas, il a toujours été immobile, ici et maintenant, donc partout (car partout est ici et maintenant), il est hors temps et espace lesquels sont une illusion créée par les objets relatifs à l’intérieur de ce vide infini.

Dans ce cas, nous pourrions remonter en arrière pour regarder si on trouve un indice qui trahirait que tout a commencé dans un espace-temps discret ».

Note L. SM : Comme je l’ai dit, l’espace temps est créé par les objets relatifs dans le vide infini. En réalité donc (vue du vide infini), le temps et l’espace n’existent pas. Tout est dans le Soi (LA Conscience Infinie et Unique) que certains appellent Dieu, Ici et Maintenant. Raison pour laquelle on dit que Dieu est partout.

Cette preuve pourrait prendre la forme, par exemple, d’une distribution anormale de l’énergie des rayons cosmiques qui frappent la Terre et qui suggérerait que l’espace-temps n’est pas continu, mais formé de points discrets.

Note L. SM : oui, dans le monde créé (hologramme, La Matrice) ces points dont parlent les scientifiques sont tous les trous noirs situées aux centres de chaque Torus, lesquels sont tous intriqués.

« C’est le genre de preuve qui me convaincrait en tant que physicien », explique James Gates. Cependant, prouver le contraire – c’est-à-dire que l’univers est bien réel – serait plus dur.

Note L. SM : oui on le sait notamment par Nassim Haramein ou Philippe Guillement, la matière n’existe pas, seul le vide est plein. Et le vide est UN. Rien ne peut séparer le vide du vide, car tout est vide mème la soit gisante matière, et tout ce vide est intriqué.

Pour David Chalmers, professeur de philosophie à l’Université de New York, « on ne peut pas prouver que nous ne sommes pas dans une simulation, parce que n’importe quelle preuve pourrait elle-même être simulée. »

Note L. SM : tant qu’on reste dans le mental je suis d’accord avec David Chalmers, mais quand tu as Réalisé cela en pleine conscience (SAMADHI), il n’y a plus aucun doute. Et cette certitude ne peut pas se transmettre, c’est le but de toute expérience Individuelle dans l’illusion de l’individu (de la forme).

La vie, l’univers et tout le reste

Et s’il s’avérait que nous vivions vraiment dans un monde similaire à celui de « Matrix », serait-ce si grave ? « Peut-être sommes-nous dans une simulation, peut-être pas. Si c’est le cas, ce n’est pas si mal, » remarque David Chalmers. « Nous devrions sortir et faire des choses intéressantes », propose Max Tegmark, « afin que les responsables de la simulation ne décident pas de tout éteindre. »

Note L. SM : Il n’y a pas “des responsables” au pluriel de la simulation. C’est la simulation du Soi et tu es le Soi ! Le Soi est UN. C’est Dieu !
Raison pour laquelle Saint Francois d’Assise disait : “Ce que tu cherches est Ce qui regarde”

Mais certains participants au débat font remarquer que la possibilité que nous visions dans une simulation soulève un questionnement d’ordre spirituel. Pour James Gates, « si l’hypothèse de la simulation est vraie, elle ouvre la voie vers la vie éternelle, la résurrection et toutes ces notions déjà traitées par la religion. La raison est simple : si nous sommes de simples programmes dans un ordinateur, tant que la machine fonctionne, nous pouvons toujours être relancés. »

Note L. SM : cela me fait rire c’est élucubrations du mental limité qui continue à croire coûte que coûte qu’il est un objet séparé du Grand Tout.

Pour que tu puisses mourir, il faudrait d’abord que tu sois né. Car tout ce qui naît, meurt. C’est cela l’illusion. Les objets, séparés. Mais on est pas des objets !

On n’est pas les personnages qu’on croit être ou avoir été dans d’autres incarnations ! On est le Soi, le vide, il n’existe que le vide, et il est UN. Pas 2 ! UN. Nous sommes UN. Nous sommes cela !

Quand tu me définis, tu me limites !

Jésus disait : “Je suis ce que Je suis”

Bouddha disait : “Je Suis réveillé”

Ramana Maharshi disait : “Pour savoir ce que Je Suis, découvres Qui tu Es”

Et si quelqu’un, quelque part, avait créé cette simulation, cette entité serait-elle Dieu ? David Chalmers explique que « dans cet univers, nous pouvons nous même créer des mondes simulés et il n’y a rien d’effrayant à cela. Notre créateur n’est pas particulièrement effrayant, c’est juste un jeune hacker dans l’autre univers. » En inversant les rôles, c’est nous qui serions des dieux pour nos propres créations virtuelles. Or, « nous ne nous considérons pas comme des divinités lorsque nous programmons le personnage de Mario, même si nous avons le pouvoir de décider à quelle hauteur il peut sauter », explique Neil deGrasse Tyson. « Il n’y a aucune raison de penser que ces entités sont toutes-puissantes juste parce qu’elles contrôlent tout ce que nous faisons. » Mais un univers simulé soulève une autre possibilité plutôt dérangeante : « Que se passerait-il si le programme rencontrait un bug ? »

Note L. SM : cette dernière réflexion (encore du mental) considère encore plusieurs objets (“des Dieux”). Ne pouvez vous pas RÉALISER (cela se fait en méditation, centré dans le cœur et l’instant présent, sans aucun mental) que rien n’est séparé et que la réalité est UNE et sans forme, et que c’est pas un objet ? Concentrez vous sur ce qui est toujours là, dans le présent éternel, le vide, la seule réalité immuable. Vous êtes cet Espace en vous. Et cet espace est la Vie. C’est votre sentiment d’Être. Il regorge d’un amour infini. D’une paix Infinie. D’une joie Infinie.

Ce que vous êtes, ce vide, la Conscience Infinie Unique, n’est jamais née.
C’est le corps physique qui naît, ainsi que le personnage qui va avec sa programmation mentale. Se Réveiller c’est se réveiller de la naissance et de la mort, se réveiller de la dualité, se réveiller des objets séparés. Voir l’invisible, voir le vide, plein et UN.

Réveillez vous ! Ne vous définissez pas ! Ne vous limitez pas ! Sortez de l’illusion !

Vous Êtes ce que vous cherchez !

Tout est dans le cœur !

Mais pas dans un organe physique, pas dans un objet. Le cœur est en vous. C’est l’amour inconditionnel de tout CE QUE VOUS ÊTES !

Nous sommes tous UN : l’illusion de la séparation

Êtes vous relatif ? Ou Absolu ?

Article traduit de Scientific American : Are We Living in a Computer Simulation ?, avril 2016

Source : https://www.pourlascience.fr

3
Poster un Commentaire

Veuillez Connexion pour commenter
3 Auteurs du commentaire
guy51Laurent Freemanbeaumagnus Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
Notifier de
Haulotte Guy
Membre
Haulotte Guy

Je suis ouvert a toute les théories,il me semble que on parle d’un chat qui se mord la queue….Si le virtuel que nous somme, est mathématique nous devons revoir ce que nous avons étudier.Mathématiquement vous n’arriverai jamais chez vous,lorsque vous aller a la maison vous avez fait la moitié du chemin,ensuite un quart,puis un huitième,1/16ème,1/32ème,1/64ème,1/128ème………Je pense quand ont parle de monde virtuel est mieux dire parallèle,celui par exemple des morts,celui aussi des fantaisies de l’esprit,certainement une aeolarchie ceux qui ont plus d’expériences sera ceux qui nous commande…je ne définirai pas un jeux mais un programme ou nous somme des cobayes,comme… Lire la suite »

beaumagnus
Membre
beaumagnus

Si je comprends bien cet article, dieu serait un petit garçon (ou fille) qui s’amuserait à jouer à sa “play station” et nous serions les personnages de son jeu (Lila), Wow ! on est bien dans la merde là.

Cependant il y a quelque chose qui cloche avec cette thèse, si nous somme UN avec la source (dieu) et que nous somme illusion donc dieu aussi est une illusion donc non réel ce qui rejoint la croyance athée de la non existence de dieu.

Plus le mental mène le bal plus on s’emballe !