Une nouvelle étude révèle les propriétés électromagnétiques de la Grande Pyramide de Gizeh

2
21906


Un certain nombre de découvertes scientifiques récentes ont été faites sur les Grandes Pyramides de Gizeh à l’aide de méthodes technologiquement avancées. Par exemple, une méthodologie qui utilise des mesures dans la variation de flux de muons cosmiques (cousins lourds de l’électron) – appelés muons archéologiques – a détecté des preuves pour une deuxième entrée possible et un corridor caché dans la Grande Pyramide de Gizeh (la plus grande des pyramides de Gizeh). De plus, l’imagerie thermique a révélé des anomalies thermiques troublantes dans la Grande Pyramide. Plusieurs explications ont été avancées pour expliquer la cause des anomalies, mais une explication particulièrement suggestive est qu’elle est due à une circulation d’air accrue causée par un corridor ou une chambre cachée, ce qui corrobore des résultats similaires obtenus par analyse radiographique muonique.

Dans une étude récente, il a été rapporté dans le Journal of Applied Physics que les grandes pyramides sont capables de focaliser l’énergie électromagnétique, en particulier les ondes électromagnétiques de la gamme des radiofréquences. Les chercheurs ont découvert des caractéristiques de résonance associées aux moments électromagnétiques dipolaires et quadripolaires de la Pyramide. En particulier, l’analyse mathématique a indiqué que les espaces intérieurs et les fondations de la structure résonnent lorsqu’ils sont frappés par des ondes radio externes d’une longueur d’onde de 200 à 600 mètres, et peuvent contrôler la propagation, la diffusion et la concentration de cette énergie électromagnétique. Dans ces conditions de résonance, les distributions de champs électromagnétiques à l’intérieur de la pyramide sont canalisées et concentrées dans les chambres de la pyramide.

La concentration d’énergie électromagnétique résonnante de la Pyramide est excellente à voir confirmée par des méthodes physiques de mesure et d’analyse, bien que pour beaucoup qui connaissent bien les Grandes Pyramides, cela ne soit pas tout à fait surprenant. Les pyramides présentent de nombreuses caractéristiques physiques qui ne sont pas du tout compatibles avec le fait qu’elles seraient des “tombes funéraires”. L’ingénierie très spécifique des canaux et des chambres à l’intérieur des pyramides, capables de canaliser et de concentrer les ondes électromagnétiques et acoustiques, n’est pas la moindre de ces caractéristiques.

L’étude la plus récente offre des preuves intrigantes d’un niveau profond de compréhension et de capacités de génie technologique de la civilisation qui a construit les pyramides. Les sceptiques peuvent suggérer que ce n’est qu’une coïncidence étrange, bien que les “coïncidences anormales” commencent à s’additionner – même si, compte tenu de la sophistication requise pour construire la Pyramide en premier lieu, ainsi que de nombreuses structures anciennes dans les endroits environnants qui peuvent canaliser les ondes sonores de manière remarquable, il n’est peut-être pas si spéculatif de penser que ces constructeurs anciens ont compris la nature des phénomènes des ondes ambiantes et ont pu travailler avec elle en utilisant une grande construction mégalithique.

Références :

1. L. W. Alvarez, J. A. Anderson, F. E. Bedwe et al, ” Search for hidden chambers in the pyramids “, Science 167, 832-839 (1970). https://doi.org/10.1126/science.167.3919.832, Google ScholarCrossref, CAS

2. K. Morishima, A. Nishio, M. Moto, T. Nakano et M. Nakamura, ” Development of nuclear emulsion for muography “, Ann. Géophysiques. 60, S0112 (2017). https://doi.org/10.4401/ag-7387, Google ScholarCrossref

3. K. Morishima, M. Kuno, A. Nishio et al, ” Discovery of a big void in Khufu’s Pyramid by observation of cosmic-ray muons “, Nature 552, 386-390 (2017). https://doi.org/10.1038/nature24647, Google ScholarCrossref

4. R. Alaee, C. Rockstuhl et I. Fernandez-Corbaton, ” An electromagnetic multipole expansion beyond the long-wavelength approximation “, Opt. Commun. 407, 17-21 (2018). https://doi.org/10.1016/j.optcom.2017.08.064, Google ScholarCrossref

5. B. T. Draine, ” The discrete-dipole approximation and its application to interstellar graphite grains “, Astrophys. J. 333, 848 (1988). https://doi.org/10.1086/166795, Google ScholarCrossref, CAS

6. A. B. Evlyukhin, C. Reinhardt, E. Evlyukhin et B. N. Chichkov, ” Multipole analysis of light scattering by arbitrary-shaped nanoparticles on a plane surface “, J. Opt. Soc. Am. B 30, 2589 (2013). https://doi.org/10.1364/JOSAB.30.002589, Google ScholarCrossref, CAS

7. M. A. Yurkin et A. G. Hoekstra, ” The discrete dpole approximation : An overview and recent developments”, J. Quant. Spectrosc. Radiat. Transfer 106, 558 (2007). https://doi.org/10.1016/j.jqsrt.2007.01.034, Google ScholarCrossref, CAS

8. P. D. Terekhov, K. V. Baryshnikova, Y. A. Artemyev, A. Karabchevsky, A. S. Shalin, et A. B. Evlyukhin, ” Multipolar response of nonspherical silicon nanoparticles in the visible and near-infrared spectral ranges “, Phys. Rev. B 96, 035443 (2017). https://doi.org/10.1103/PhysRevB.96.035443, Google ScholarCrossref

9. A. B. Evlyukhin, C. Reinhardt, et B. N. Chichkov, ” Multipole light scattering by nonspherical nanoparticles in the discrete dpole approximation “, Phys. Rev. B 84, 235429 (2011). https://doi.org/10.1103/PhysRevB.84.235429, Google ScholarCrossref

10. D. Sikdar, W. Cheng et M. Premaratne, ” Optically resonant magneto-electric cubic nanoantennas for ultra-directional light scattering “, J. Appl. Phys. 117, 083101 (2015). https://doi.org/10.1063/1.4907536, Google ScholarScitation, ISI

11. T. Søndergaard et S. I. Bozhevolnyi, ” Surface plasmon polariton scattering by a small particle placed near a metal surface : An analytical study “, Phys. Rev. B 69045422 (2004). https://doi.org/10.1103/PhysRevB.69.045422, Google ScholarCrossref

12. L. Novotny, ” Lumière autorisée et interdite en optique de champ proche. II. Interacting dipolar particles,” J. Opt. Soc. Am. A 14, 105 (1997). https://doi.org/10.1364/JOSAA.14.000105, Google ScholarCrossref

13. L. Novotny, B. Hecht et D. Pohl, ” Interference of locally excited surface plasmons “, J. Appl. Phys. 81, 1798 (1997). https://doi.org/10.1063/1.364036, Google ScholarScitation, ISI, CAS

14. L. Novotny et B. Hecht, Principles of Nano-Optics (Cambridge University, New York, 2006). Google ScholarCrossref

15. A. B. Evlyukhin, T. Fischer, C. Reinhardt, et B. N. Chichkov, ” Optical theorem and multipole scattering of light by arbitrarily shaped nanoparticles “, Phys. Rev. B 94, 205434 (2016). https://doi.org/10.1103/PhysRevB.94.205434, Google ScholarCrossref

16. P. D. Terekhov, K. V. Baryshnikova, A. S. Shalin, A. Karabchevsky et A. B. Evlyukhin, ” Resonant forward scattering of light by high refractive-index dielectric nanoparticles with toroidal dipole contribution, ” Opt. Lett. 42, 835-838 (2017). https://doi.org/10.1364/OL.42.000835, Google ScholarCrossref

17. V. A. Zenin, A. B. Evlyukhin, S. M. Novikov, Y. Yang, R. Malureanu, A. V. Lavrinenko, B. N. Chichkov et S. I. Bozhevolnyi, ” Direct amplitude-phase near-field observation of higher-order anapole states,” Nano Lett. 17, 7152-7159 (2017). https://doi.org/10.1021/acs.nanolett.7b04200, Google ScholarCrossref

18. J. L. Davis et A. P. Annan, ” Ground-penetrating radar for high-resolution mapping of soil and rock stratigraphy “, Geophys. Prospect. 37, 531-551 (1989). https://doi.org/10.1111/j.1365-2478.1989.tb02221.x, Google ScholarCrossref

19. A. Martinez et A. P. Byrnes, ” Modeling dielectric-constant values of geologic materials : An aid to ground-petrating radar data collection and interpretation”, Curr. Res. Earth Sci. 247, 1-16 (2002). Chercheur Google

20. S. O. Nelson, ” Determining dielectric properties of coal and limestone by measurements on pulverized samples “, J. Microwave Power Electromagn. Energy 31, 215-220 (1996). https://doi.org/10.1080/08327823.1996.11688312, Google ScholarCrossref

Source : https://resonance.is/new-study-reveals-electromagnetic-properties-of-the-great-pyramid-of-giza/

2
Poster un Commentaire

Veuillez Connexion pour commenter
2 Auteurs du commentaire
Jobanerowarter david Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
Notifier de
warter david
Invité
warter david

Voici ma théorie,
Il y a bien longtemps ” des personnes ” ( il y a plus de 4000 ans ) ont créé des pyramides ( et autre ) grâce à la force magnétique, les pierres on été levée, les pyramides ont étés fait pour des créations d’énergies

Jesuispasla
Membre
Jesuispasla

C’est possible car l’électro-magnétisme est 10000 fois supérieur à la gravité…
Mais comme toute civilisation, une fois atteint une certaine prospérité les hommes ce sont mis à centrer leur attention sur la femme et… c’est le début de la fin comme nous pouvons le constater en occident