Un pavé dans la mare : électrodynamique et fusion froide.

2
4566

Dans les coulisses de la fusion froide et pourquoi les recherches ont été enterrées.

teslaNicolas Tesla, à côté de l’une de ses bobines.

A la recherche des origines de la technologie plasma du Dr KESHE et de quelques privilégiés qui  ont réussi à  percer son mystère.

Loading...

Note : Jeff Smith est un homme qui en connait beaucoup  sur les bombes de toutes sortes, surtout sur les bombes atomiques ; mais aujourd’hui, ce qu’il nous livre, c’est une bombe d’un tout autre genre…c’est une bombe informative.

C’est le genre d’information  qu’ils ne souhaitent pas vous sachiez. Ceux qui dirigent le monde, ceux qui détiennent le vrai pouvoir, ne veulent pas que cette information soit révélée. Et ils sont si déterminés qu’ils ont supprimé toute trace de cette connaissance depuis au moins un siècle.

Il existe deux principales raisons à cela ; premièrement parce que c’est un moyen d’arriver à créer un dispositif  nucléaire qui ne nécessite ni dépenses ni ressources importantes, comme celles gaspillées pour le développement d’armes nucléaires de première génération. Ainsi, les « gentils » et les « méchants » pourraient s’en procurer sans aucune difficulté, et à des prix très abordables. Deuxièmement, parce que le pouvoir et la richesse dont jouissent nos élites  sont très largement basés  sur l’exploitation des ressources pétrolières. En effet, nous vivons dans un monde régit par la loi du pétrole et toute technologie menaçant cette main mise sur les hydrocarbures doit être supprimée, sans équivoque.

Cela fait maintenant un siècle que nous brûlons inutilement nos hydrocarbures, détruisons notre environnement, empoisonnons nos corps et laissons toutes nos richesses aux mains de quelques uns. C’est le résultat de l’une des plus grandes dissimulations des temps modernes, l’existence de l’éther. L’ancien Grec Aristote connaissait déjà tout à son sujet. L’éther était l’un des cinq éléments sur lesquels il écrivit tant. Les anciens sages Indiens en parlaient aussi. Il s’agit de l’Akash, l’un des cinq éléments de l’Ayurveda (« Sciences de la vie » en sanscrit).

Tesla a travaillé à la maîtrise du pouvoir de l’éther mais les barons du pétrole ont mis un terme à ses travaux quand il a admis que « vous ne pouvez pas mettre de prix là-dessus ».

Pour une société supposément avancée,  continuer  à bruler des hydrocarbures en pompant une matière noire visqueuse hors du sol  est  tout simplement risible. Que vous faut-il de plus pour comprendre que ceux qui détiennent les rennes du pouvoir ne se soucient guère du sort de l’humanité ? Il n’est donc pas étonnant qu’on se prenne à qualifier leur agenda de « diabolique » ou « satanique ».

Par Jeff Smith

Il est intéressant de constater à quel point  les gens contrariés ne s’en remettent pas, surtout quand on a recours à un argument vieux d’un siècle.

sdfIl s’agit en fin de compte de l’électrodynamique allemande développée par Hertz, Weber, Helmholtz, les ET. Versus l’électrodynamique classique, ainsi développée par Maxwell et Faraday. La différence étant qu’il est nécessaire d’avoir un éther comme support de transmission. Les équations de Maxwell furent réduites, des trente six formules aux quatre que nous connaissons actuellement, grâce à Hertz.

Les formules de Maxwell  traitent seulement de ce qu’est la lumière et de comment elle se crée. Mais cela ne nous apprend rien sur le support de transmission, excepté que celui-ci est nécessaire à la propagation d’ondes transversales. La plupart des travaux sur l’éther et la propagation des ondes transversales ont été conduits par Helmholtz et Hertz, pas Maxwell. La théorie moderne de l’éther n’est due qu’à la réflexion de Maxwell sur leurs travaux. C’était la première forme de la physique des particules et elle précède  la découverte de l’électron de vingt cinq ans.

Ceci est la base des travaux sur la manière dont les ondes transversales  se propagent dans un milieu diélectrique. Appelé éther il y a cent ans, aujourd’hui appelé «  matière noire » ou encore «  énergie du point zéro ».

  1. Chaque particule chargée qui se déplace dans un environnement gazeux subi une rotation ou une boucle qui forme un vortex.
  2. La vitesse d’une onde augmente avec une pression réduite.
  3. Une douzaine de molécule par centimètre cube ne suffit pas à constituer un gaz. Mais quelques particules interconnectées ou même une seule peut être considérée comme un gyroscope.
  4. La pression de rayonnement est uniquement responsable du mouvement des particules dans un environnement gazeux.
  5. La réflexion  d’ondes de lumière et la création d’un diagramme d’ondes stationnaires dans un système d’ondes transversales ne peut se produire sans le procédé de cavitation (Lord Rayleigh).
  6. Dans une lettre adressée à Hertz, J.J Thompson a déclaré : « l’air protège l’effet d’anti gravité jusqu’à ce qu’un sujet soit placé dans un vide spatial et soit chargé positivement à un haut potentiel »( J.J Thompson, The Cathode  Ray Effect, 1898 .)
  7. Un gaz qui s’étend dans un plus grand volume rencontrera un champ de charge plus large et par conséquent une force ascendante plus grande. C’est-à-dire qu’une masse égale sur un volume plus grand augmentera toujours à cause d’un plus grand différentiel de charge. On appelle ce phénomène « Gradient positif » ou « Sur-Gradient ».
  8. Un manque de mesure d’un champ électromagnétique ne signifie pas pour autant qu’il n’y a pas de champ de charge. Cela prouve seulement qu’il y a un manque d’ions dans le champ.
  9. Un champ chargé en particules empêche un gaz de perdre son énergie à cause d’une collision car ces mêmes particules chargées se repoussent entre elles.
  10. Une onde longitudinale formera toujours une courbe lorsqu’elle sera croisée par un champ magnétique. Cependant, une onde transversale effectuera toujours un mouvement de rotation ou subira une boucle lorsqu’elle croisera un champ magnétique.
  11. La polarisation d’un matériau diélectrique est due à un changement de potentiel.
  12. Une onde transversale ne peut pas se propager dans un environnement diélectrique si une pression latérale est exercée. L’onde requiert un certain niveau d’espace libre ou d’une marge de manœuvre afin de s’étendre et de se contracter (d’osciller) sans perte de résistance.

 sdfsdffHeinrich Hertz, le premier scientifique à avoir capté et enregistré des ondes radios

 

La fusion froide

  1. D’après les travaux de Walter Hermann Nernst, 1929,  Zeittschrift magazine, Allemagne : « L’hydrogène se dissoudra de telle manière que  le métal se comportera comme une éponge qui se met à absorber de l’eau » (Le débat sur la fusion à froid dans les années 1929).
  2. Si l’Uranium est électriquement chargé avec du deutérium, une forme d’hydrogène, il se dissoudra dans le métal. Au-delà d’un certain point, un seuil critique sera atteint et il y aura une explosion, ce qui causera une réaction de fission/fusion nucléaire instable. En 1929… Cela était connu des allemands en 1929. Bohr le savait aussi. C’est la raison pour laquelle ils ont arrêté la fusion à froid… Ils ont crée trop de mini-bombes atomiques en plein milieu de leurs laboratoires.
  3. Si vous placez un bouclier d’uranium autour d’un cœur explosif qui est correctement employé et qui le compresse assez, la radiation produite n’est plus un effet secondaire imposé par le besoin d’une masse critique mais devient un effet principal.
  4. Ces nouvelles petites armes possèdent un champ de radiations très limité pour qu’elles puissent déposer une couche externe avec plus d’uranium, ce qui augmentera le potentiel explosif. Ces  nouveaux dispositifs  dispensent du besoin d’une masse critique. ( Ted Taylor, PHD, DOE )  The Curve of Binding Energy  1973.

sdfd

Comme vous pouvez le constater, le concept de mini bombe atomique remonte à 1973 ou même peut être plus tôt. Il  n’y a plus besoin de former une masse critique pour fabriquer une petite bombe atomique bon marché de trois kilotonnes.

C’est tout le secret de la fusion froide :

« L’uranium va absorber et compresser l’hydrogène à un point de fusion lorsqu’il subira une décharge de courant élevé de quelques micro secondes ».

« Déclencher un procédé de fission/fusion sans avoir recours à une masse critique ».

Voici les raisons pour lesquelles ils cachent les travaux sur la fusion froide.

Tous les travaux du gouvernement sur la fusion froide sont désormais une couverture pour une nouvelle génération d’armes nucléaires.

sdfsdf

Une description illustrative d’une courbe de Fibonacci  qui apparait dans cette séquence du film Thor- The dark world…Quand les bandes dessinées parlaient déjà des générateurs à Champs quantiques, il semble que ce soit une tentative de programmation subconsciente.

Source : http://www.veteranstoday.com/2016/06/28/electrodynamics-and-cold-fusion/

Je soutiens la Presse Indépendente :

2
Poster un Commentaire

Veuillez Connexion pour commenter
2 Auteurs du commentaire
ceccchininrv13NRV Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
Notifier de
Michel Cecchini
Invité
Michel Cecchini

Ou en sommes nous maintenant !?,
En zone 51?

nrv13NRV
Invité
nrv13NRV

Keshe n’est pas docteur, on ne sait même pas où il a étudié, [ mais il a bien pompé les avancées scientifiques du début du sciècle dernier, notamment par quelques scientifiques allemands. Ceux-ci se sont souvent retrouvés liés au projet Paperclip, parfois contre leur volonté…] Un docteur digne de ce nom ne fait pas payer des cobayes volontaires pour absorber des produits dangereux, sans garanties ni possibilités de recours. Ce qui est simplement monstrueux. D’ailleurs, toujours rien qui vole, rien qui soigne (la magnétothérapie date d’il y a longtemps; les “ceintures Maggrav” sont une étiquette apposée sur des ceintures fabriquées… Lire la suite »