Témoignage d’abus d’hospitalisation en HP

6
4199

Piégeage criminel d’un individu ciblé qui finit à l’hôpital psychiatrique pour le faire taire de son activisme politique anti « gang stalking » et « tortures par armes à énergie dirigée »

(Article traduit de l’original posté le 19 Juillet 2017 – (original par Ramola D))

« Le Centre Hospitalier Alpes-Isère »

Loading...

Est-ce que la France, comme les États-Unis d’Amérique, comme la Suisse, comme la Belgique, comme l’Allemagne, comme la Pologne, comme le Canada, comme l’Australie, comme la Nouvelle-Zélande, et comme de nombreux autres pays d’Europe, d’Amérique du Nord, d’Asie, et d’autres continents, serait-elle en train de pratiquer une répression d’État dans le style KGB et Cheka avec l’utilisation politique de la psychiatrie ?

Il le semblerait en effet, si l’expérience de Frederic Laroche permet de s’en rendre compte. Un talentueux et expérimenté ingénieur système avec un background en enseignement dans un lycée en sciences, Frederic Laroche a travaillé pendant plusieurs années en tant qu’activiste des droits de l’homme pour le compte des citoyens français qui sont devenus dans les années récentes comme des proies des mêmes genres de programmes opérant sauvagement dans tous les pays mentionnés plus haut et qui ne sont plus démocratiques ou qui sont maintenant seulement superficiellement démocratiques – harcèlement organisé, assaut sous couverture avec des armes à énergie dirigée ou  DEWs (aussi appelé psychotronique, électronique, non létale, ou armes à micro-ondes), et insertions dans les programmes de Neuro expérimentation – marque de fabrique évidente de surveillance extrajudiciaire sous couverture et d’expérimentation par des agences de renseignement opérant globalement et travaillant main dans la main avec les agences de sécurité nationale, les unités militaires, la police locale et les gouvernements.

Ceux-ci sont des manifestations de l’Etat de surveillance globale dirigée apparemment par les technocrates et les banques centrales de Bilderberg, des sectaires de sociétés secrètes, des francs-maçons, des satanistes, des nazis issus du programme Paper Clip, des Sionistes, des opérateurs du Vatican et de la City de Londres et de Washington DC, en tant qu’opération globale omniprésente au sein des gouvernements de chaque pays, ce que les porte-voix des médias traditionnels de la CIA et du MI5/MI6 et du Mossad aux États-Unis au Royaume-Uni et en Europe ont prouvée ouvertement maintenant qu’ils n’oseront pas rapporter.

Mais qu’ils vont en effet renforcer et dissimuler apparemment avec des distorsions, des mensonges, des omissions, et des élisions dans les reportages ; le New York Times, par exemple, s’est distingué avec un reportage aussi erroné et trompeur ces derniers temps, que l’étrange groupe The Daily Beast, qui cherche à discréditer les victimes et les témoins des agressions secrètes du 21ème siècle avec les armes à spectre EMF / Neurologiques et le harcèlement organisé – ce groupe comprenant des chercheurs, des lanceurs d’alerte et des militants hautement qualifiés et accomplis (voir aussi cet article (illustration ci-dessous, faisant référence à l’opération « Mockingbird » de la CIA visant à infiltrer les médias traditionnels pour faire de la désinformation de masse)).

Une telle tromperie médiatique repose sur les bons offices de cet ancien outil d’État, la Psychiatrie, et peut-être ne devrions-nous pas nous étonner sur le fait qu’un outil de propagande gouvernementale repose sur le support caché d’un autre outil – historiquement utilisé pour soutenir les opérations terroristes menées par les gouvernements et les services secrets tels que la Cheka (police secrète) en Union soviétique et la Stasi en Allemagne de l’Est.

Nous devrions, cependant, tenir à la fois la psychiatrie et les médias traditionnels responsables des crimes de tromperie et de duplicité massives – et de la destruction délibérée d’un grand nombre de vies individuelles. Si les psychiatres sont simplement ignorants, pas complices – comme certains le suggèrent -, il est temps qu’ils s’éduquent eux-mêmes alors, sur les réalités de l’armement électromagnétique moderne et sur le harcèlement, la persécution, la surveillance et l’expérimentation modernes à la Stasi et à la Cheka par l’Etat (Mafieux) de la surveillance mondiale.

Embarqué par le renseignement français et la psychiatrie d’État

En avril 2017, Frédéric Laroche a envoyé 3000 mails d’information aux membres du gouvernement et du parlement Français couvrant les réalités du ciblage extrajudiciaire avec les armes EMF / Neurologiques en France. Il a joint des informations de soutien du Dr Katherine Horton, ancienne physicienne du CERN et fondatrice de la Joint Investigation Team, une équipe internationale d’experts explorant l’utilisation abusive des DEW et des neuro technologies militaires sur les civils dans le monde entier.

Peu de temps après, en mai 2017, il a été détenu à tort par la police locale à Voiron près de Grenoble, en France, sur la base d’une accusation d’aveux forcés d’agression d’un piéton avec son automobile, après ce qui semble avoir été une opération de piégeage lancée le 2 mai 2017 par des acteurs travaillant pour les services de renseignement français. Il a ensuite été renvoyé par ordre du maire de la ville, juge et préfet à un établissement psychiatrique local où il a reçu de force de très fortes doses d’un antipsychotique, ce qui lui a provoqué un mal de dos, de colonne vertébrale, et la paralysie du cou, l’incapacité de respirer et le manque de lucidité d’esprit presque comateux. Parce qu’il a exigé que ce médicament soit arrêté, le dosage a été réduit ; le médecin traitant l’a informé “Nous ne pouvons pas rien vous donner”. Son séjour prolongé dans cet établissement durant 2 mois n’a été restreint que par l’évaluation du psychiatre traitant, qui l’a « laissé partir » à la condition qu’il revienne chaque mois jusqu’en Mars 2018 pour une méga-dose d’un autre antipsychotique destiné à maintenir sa physiologie pour la période d’un mois entier à la fois. Ce médicament, dit-il, trouble sa concentration et son attention, vide son initiative, dégrade ses processus cognitifs, atténue son humeur et le rend inactif. La raison de ce médicament ? Pour réprimer ses « délires », selon la psychiatre, soit ignorante, soit complice, qui veut, semble-t-il, convaincre Frédéric que les armes électromagnétiques et les magouilles des services de renseignements français n’existent pas, une illusion malheureuse dans laquelle elle se trouve peut-être enfermée, c’est à dire, si elle ne collude pas ouvertement avec le renseignement français elle-même.

Cette histoire, que Frederic a récemment présenté au monde sur le Forum Techno Crime Fighters Episode 16, a été détaillée plus en détail dans cette conversation (lien ci-dessous) sur mon édition inaugurale de Ramola D Reports, une série de podcast que je projette en tandem avec mon reportage rédactionnel en cours ici sur The Everyday Concerned Citizen, et avec les podcasts actuels Real Talk True Media et Techno Crime Fighter Forum.

Pour entendre toute l’histoire mettant en lumière les médicaments prescrits et l’opération de piégeage entière, et pour comprendre comment la psychiatrie est utilisée ici comme un outil de répression politique, écoutez et partagez largement l’interview de Frederic Laroche dans la vidéo Partie 1 (en Anglais) ici :

Lire ici le PDF qui décrit les détails du faux accident de voiture auquel Frederic Laroche a été confronté.

Lire ici le PDF de l’analyse experte du Dr Katherine Horton qui explique pourquoi cet accident était un piège des services de renseignements Français pour saboter son travail d’activiste et le faire taire.

Extrait des dires de Frederic Laroche lui-même sur ce faux accident :

« Je suis tombé dans un piège de faux accident de voiture, et la personne en face de moi voulait me causer du tort en sautant sur mon parebrise ce que j’ai senti comme une agression et je n’ai fait que continuer de démarrer ma voiture pour sortir du piège mais la personne était sur ma voiture quand j’ai roulé quelques dizaines de mètres et en tournant le volant à gauche elle a glissé et s’est retrouvé par terre.

Elle prétend avoir eu des blessures tellement graves que cela l’a immobilisé dans son lit plus de 8 jours.

Mais sur ma voiture elle n’hurlait pas et n’avait pas peur et avait un regard décidé à en découdre.

Je pense donc être de bonne foi en disant que la DGSI m’a fait tomber dans ce piège pour me faire taire, car depuis 2015 et 2016 et 2017, je suis passé d’individu ciblé qui s’ignorait, à un militant des droits de l’homme qui s’assume et qui veut faire connaitre la vérité et faire régner la justice auprès des autres :

Je suis allé à la conférence internationale sur le harcèlement organisé fait sous couverture à Berlin en Octobre 2015, j’ai présenté une vidéo et ai parlé au public avec des dizaines d’autres intervenants de haut vol comme le Docteur John Hall, le Docteur John Begich, Ole Dammegard (avec qui j’ai sympathisé jusqu’à 4 heures du matin au café).

Je suis allé et ai fait des débats à la Nuit Debout de Paris sur ces sujets en tenant un stand et avec Education Debout.

J’ai fait toutes les manifs « Loi Travail » en distribuant des tracts sur ces sujets.

J’ai couvert ma voiture d’autocollants géants « anti gang stalking » et ai traversé plusieurs mois toute la région Grenobloise avec elle.

Résultat des courses : on me met un carton rouge avec ce faux accident.

Je risque beaucoup car les charges sont graves (prison + amende + confiscation voiture (cela est déjà fait) + annulation permis).

Je reconnais une seule chose : la personne qui a sauté sur ma voiture et en est retombée a du cran.

Maintenant elle m’attaque en partie civile en plus du procureur, et elle se fait payer une avocate Lyonnaise par la DGSI.

En attendant, comme j’ai expliqué aux flics que cet accident était très probablement faux à cause de tout ce que je viens de dire, on m’a mis au trou direct, et puis ensuite asile psychiatrique 2 mois, et médicaments par injection obligatoire tous les 28 jours (toujours en cours depuis le 5 mai 2017, date « accident » = 02/05/2017). »

Son procès sur ce faux accident est prévu le 13/06/2018 à 13h30 au Tribunal Correctionnel de Grenoble, Place Firmin Gautier, venez en tant que supporters et témoins dans le public.

Regardez aussi le court métrage émouvant de ces premières expériences en avril 2015.

S’il vous plaît restez à l’écoute pour la deuxième partie qui explorera le début de son ciblage depuis 1998 à Hewlett Packard, et la troisième partie, qui suivra Frederic en Inde alors qu’il tentait une fois de plus d’échapper aux assauts meurtriers des DEWs et au harcèlement et à la surveillance incessants lâchés sur lui, et la quatrième partie, quand il est rentré en France, et s’est engagé dans l’éducation du public et en faisant de l’activisme dans des tentatives d’alerter le monde du spectre permanent de la surveillance mondiale, de la neuro-expérimentation et du contrôle mental de masse qui se déchaîne actuellement à des degrés divers sur nous tous.

S’il vous plaît aider à soutenir les frais médicaux de Frédéric avec un don GoFundMe ou par Paypal. Visitez le site français de Frederic, http://NotreTortureEstReelle.com

Comme les lecteurs le savent peut-être, ces expériences d’armes à énergie dirigée et d’agression neuro technologiques ne sont pas isolées en France ou à un seul civil français, mais sont rapportées dans le monde entier par des citoyens dans presque tous les pays du monde, et sont documentés et rapportés continuellement sur ce site / blog, ainsi que par de nombreux autres militants dans le monde entier. Un mémorandum conjoint à Trump envoyé plus tôt cette année a détaillé comment les programmes domestiques de torture sont menés aux Etats-Unis et globalement sous le couvert de “Surveillance”. Un appel international aux dirigeants du G20 de l’association Polonaise « Stopzet » et plusieurs groupes internationaux de droits de l’homme a demandé il y a juste quelques semaines une interdiction des armes psychotroniques.

Veuillez soutenir la recherche continue et le reportage sur ces questions d’importance internationale. Vous pouvez vous abonner à ce service de nouvelles et vous abonner à la chaîne YouTube ici, alors que je continue à documenter des histoires et des expériences individuelles de ces crimes du XXIe siècle, à l’appui de beaucoup d’activisme collectif visant à donner l’alarme à l’humanité. Veuillez noter que tous les dons sont actuellement utilisés pour soutenir la vie et le travail des personnes dans le besoin.

Face au neuro hacking, à la transhumanisation et à la prise de contrôle électromagnétique, c’est sans doute la onzième heure, et la situation à laquelle nous sommes confrontés en tant qu’espèce et planète est désastreuse. Mais peut-être pouvons-nous avancer chacun dans l’unicité de notre propre lumière et de notre propre pouvoir et prendre des mesures définitives pour faire la différence.

Source : Ramola D

Loading...

6
Poster un Commentaire

Veuillez Connexion pour commenter
6 Auteurs du commentaire
Alice RAstrojournalguy51Mdrclodonrv Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
Notifier de
Patrick-Louis VINCENT
Membre
Patrick-Louis VINCENT

Il y a aussi le cas de l’économiste CACCOMO, pmaître de conférence à l’université de Perpignan, qui a été hospitalisé de force en psychiatrie, pendant 3 ans, sur dénonciation du directeur de cette université. CACCOMO avait dénoncé un trafic de faux diplômes. Il est passé sur TV Libertés mais je n’ai pas retrouvé le lien

Haulotte Guy
Membre
Haulotte Guy

un article de l’union europeen dans le traiter de Lisbonne permet la torture et peine de mort !! J’aimerai voir un Asselineau président,je ne comprend pas que les français ne le suivent pas….

Mdrclodo
Invité
Mdrclodo

EH oui Laurent, c’est pour bientôt, tu as bien raison de te préparer psychiquement et surtout pas de suicide hein !

nrv
Invité
nrv

Fabian society et Tavistock Institut et d’autres think tanks mènent des attaques de front sur la diversité d’opinions et de caractères par de draconiennes interventions sur les postulats d’une psychiatrie qui est une réelle ESCROQUERIE COMPLETE, jamais prouvée scientifiquement, mais TOUTE PUISSANTE. Comme Kinsley et autres tordus, ces concepts déteignent ensuite sur les lois sociales.
Alors que monte le taux de perversions autorisées.
ALERTE !!! !!! CECI n’EST PAS UN EXERCICE !!! ALERTE !!!

Atloth
Membre
Atloth

La guerre électromagnétique a été déclarée contre le peuple s’éveillant. J’ai des amis sensibles, et non “hypersensibles” comme nous stigmatisent les “médecins”, qui se réfugient à la campagne. Après m’y être reconstruit pendant 17 ans, je suis retourné au front urbain. J’ai réalisé que la guerre psychique avait démarré, et que fuir les ondes est une ineptie. Même s’en protéger devient contre-productif quant il est l’heure de nettoyer cette fosse à goudron électrotechnique. Le contrôle, la protection ou la fuite, ne sont que la voie de la peur. La voie de l’amour nous oblige plutôt à retrousser nos neurones, à… Lire la suite »