Regard sur les centres de pouvoir négociant le Gouvernement Mondial

2
7685

Par  Benjamin Fulford  le Lundi 5 août de l’an de Grâce 2019.

Avis aux lecteurs: Le présent rapport et le prochain rapport seront pré-rédigés au moment où je prends mon congé sabbatique annuel. Nous ne signalerons les dernières nouvelles que si un événement décisif a lieu. Le prochain rapport portant les dernières nouvelles hebdomadaires paraîtra le 19 août. Votre compréhension est appréciée.

Cet automne sera une période de marchandage sérieux qui pourrait enfin aboutir à l’annonce d’un accord mondial destiné à remplacer le système construit après la Seconde Guerre Mondiale.  Le complexe militaro-industriel des États-Unis, les sociétés secrètes Asiatiques, le Parti communiste Chinois, le Commonwealth Britannique, le Vatican, l’Église Orthodoxe Russe, les Musulmans et autres groupes sont tous d’accord que cette planète ne peut continuer comme ça.  Ils commencent également à se mettre d’accord sur une structure pour une fédération planétaire souple mais unifiée.

Loading...

Le principal problème, bien sûr, reste les contrôleurs de l’ancien système, qui n’ont pas l’intention de s’en aller tranquillement dans l’oubli.  Une analyse Suisse a découvert qu’un groupe de base d’environ 700 personnes siégeaient au conseil d’administration de Fortune 500 et d’autres méga-corporations.
https://www.newscientist.com/article/mg21228354-500-revealed-the-capitalist-network-that-runs-the-world/

Nous appelons ce groupe la mafia Khazariane.  Les Khazariens contrôlent encore la plupart des méga-entreprises, dont les grandes compagnies pétrolières, les géants d’Internet comme Google, Facebook, Amazon et Apple, et bien évidemment, les sociétés des médias d’information bidons.  Leur plus grande source de pouvoir, bien sûr, est qu’ils sont propriétaires des banques centrales, ce qui leur a permis de prendre le contrôle des sociétés.

Ce groupe a utilisé le meurtre, la corruption et les mensonges pour infiltrer le plus haut niveau du pouvoir mondial, en particulier en Occident.  Ils ont aussi marié stratégiquement leurs filles à des gens puissants.  Les filles endoctrineraient alors la génération suivante d’instance au pouvoir.  Par exemple, nous apprenons maintenant des Russes, de la NSA et d’autres sources, que la chancelière Allemande, Angela Merkel, l’ancien Premier ministre Britannique, Theresa May, et les autres leaders sont les filles d’Adolph Hitler.  Nous découvrons maintenant que la mère de l’ancien président des États-Unis, Barack Obama, était aussi une fille d’Hitler.  Il s’avère que le film “The Boys from Brazil” était basé sur des faits réels, sauf que c’était des filles, pas des garçons.

Nous avons également découvert que les Clinton sont en réalité des membres de la famille Rockefeller. Dans une mise à jour de ce que nous avons rapporté précédemment, nous avions appris que la mère de Bill Clinton était une Rockefeller (plutôt que son père), alors que Hillary Clinton était la fille de David Rockefeller. Bien entendu, le PDG de Facebook, Mark Zuckerberg, est un petit-fils de David Rockefeller.

Les Khazariens changent leurs noms de famille et leur histoire de vie afin de cacher leur lignée intergénérationnelle de contrôle.  Par exemple, nous avons retracé le nom de famille Bush à Scherff, Pierce, et finalement à la noblesse noire Italienne de la famille Pecce.

Une autre chose à noter au sujet de la structure de pouvoir de la mafia Khazariane est qu’il y a en fait une personne qui joue le rôle de Dieu dans son système monothéiste.  Ainsi, les masses sont amenées à croire en un Dieu abstrait alors qu’en réalité, c’est un dieu humain qui joue ce rôle.  Bien sûr, leur dieu leur est connu  Lucifer sous le nom de Lucifer, Ba’al, Satan, Molech, etc.

Si vous étudiez l’histoire du judaïsme, vous constaterez que de nombreux Juifs ont un système similaire, à celui des Musulmans et des Chrétiens.  C’est là que le concept de la noosphère, ou atmosphère cérébrale, entre en jeu.  Il y a un processus de réflexion collective en cours, et certaines personnes deviennent à certains moments des nœuds clés où les décisions finales sont prises dans la conscience de groupe.  La personne d’un groupe social qui, consciemment ou inconsciemment, en est l’arbitre final, c’est “Dieu”.

Alors qui joue le rôle de “Dieu” dans les religions Juive, Chrétienne et Musulmane?

Premièrement, dans le cas des Musulmans Chiites, leur chef le plus puissant est l’Agha Khan, descendant de Mahomet et chef du clan Ismaïlien, également connu dans l’histoire comme les Assassins.  Leur société secrète est connue sous le nom de Dragon Bleu ou Dragon Vert.  Ils ont un grand pouvoir sur les quelque 200 millions de Musulmans Chiites et conservent une grande influence dans des pays comme l’Inde, où ils ont été recrutés par les Anglais afin de les aider à garder ce pays sous leur contrôle.

Cette personne contrôle également l’Iran.  Ils obtiennent leur pouvoir en infiltrant les gens dans les cercles internes des principales instances de pouvoir visibles officiellement et en leur faisant bien comprendre qu’ils sont vulnérables s’ils n’obéissent pas. Ils ne sont toujours pas d’accord avec l’idée d’une planète unifiée, et c’est une des raisons pour lesquelles il y a encore beaucoup de tensions autour de l’Iran.  J’espère qu’elles seront abordées au cours des négociations cet automne.

Les Musulmans Sunnites pour l’instant n’ont aucune forme de contrôle central comme les Chiites.  Le plus proche du contrôle central seraient par les principaux imams, surtout en Égypte, mais de nos jours, le système n’est certainement pas centralisé.  La famille royale Saoudienne, qui sont des Satanistes Khazariens et non des Musulmans, a essayé avec leurs pétrodollars, de contrôler l’Islam Sunnite, mais en réalité ils ne payent que des prostituées et des mercenaires.  Heureusement, ils sont maintenant tombés sous le contrôle des chapeaux blancs de l’armée des États-Unis, qui eux, relèvent de la hiérarchie Chrétienne (voir ci-dessous).

Les Juifs, pour leur part, sont grosso modo divisés en deux camps : les laïcs et les religieux.  Les Juifs laïques sont généralement athés, agnostiques ou vaguement religieux.  S’ils avaient un dieu, ce serait Mammon, le dieu de l’argent, alors je suppose que pour les familles qui possèdent la fontaine de la monnaie – soit la Réserve Fédérale – ce serait leur dieu.  Pendant de nombreuses années, ce rôle a été joué par David Rockefeller, qui a siégé à la tête du groupe Bilderberg, du Conseil des Relations Étrangères, de la Commission Trilatérale.  Il a été le dernier patron du système pétrolier et sa mort a créé un vide énorme.

Une grande partie du chaos et des luttes intestines dans le système politique aux États-Unis peut être attribuée à une lutte pour combler le vide qu’il a laissé derrière lui.  Son homme de main, Henry Kissinger, a essayé de le remplacer sans succès.  Les héritiers de Rockefeller, dirigés par sa fille Hillary Clinton (Rockefeller), mènent une lutte acharnée à l’arrière-garde depuis qu’elle a perdu les élections américaines (bataille pour voler le vote électronique) contre le Président Américain Donald Trump.

La présidence de Donald Trump est le résultat d’une alliance de convenance entre plusieurs groupes qui ne se sont unis que par opposition contre le maintien du joug Rockefeller.

L’un de ces groupes était la famille Rothschild, qui en voulait aux Rockefeller de les avoir supplantés aux États-Unis et au Japon au cours du XXe siècle. C’est pourquoi il y a tant d’anciens employés Rothschild dans le cabinet Trump.  “Rothschild” devrait être considéré comme un raccourci pour un groupe de familles aristocratiques européennes qui prétendent descendre du Roi David, le roi biblique, de par la lignée maternelle.

Ils peuvent être considérés comme les dirigeants des juifs religieux, dont les croyances sont divisées en deux parties: la Torah (Ancien Testament) et le Talmud (Testament babylonien).

L’autre groupe derrière la présidence de Trump est le complexe militaro-industriel des États-Unis, qui est dominé par les Gnostiques Illuminatis, un groupe qui s’oppose au régime de la lignée sanguine et favorise la méritocratie.  Ils croient que l’univers est tellement plein de misère et de souffrance que celui qui l’a créé est mauvais, et ils veulent le renverser et prendre eux-mêmes le contrôle.

Alors, les gens derrière la présidence Trump étaient, comme dit le proverbe asiatique : “Même lit, rêves différents.”  La faction Rothschild est celle qui pousse Trump dans sa position pro-Israélienne farfelue.  Ils tentent aussi de le provoquer pour qu’il commence Armageddon en le poussant à attaquer l’Iran, la Corée du Nord, la Syrie, la Russie ou ailleurs.  Ils croient sincèrement que cela fera venir le Messie.

Les Illuminati gnostiques voient cela comme un non-sens superstitieux. Ils veulent mettre en place un gouvernement mondial méritocratique. Ils souhaitent également mettre fin au règne de la lignée sanguine.

C’est ce groupe qui milite pour l’arrestation de pédophiles et traîtres comme Jeffrey Epstein, John McCain et George Bush Sr. Ils souhaitent également rétablir la République des États-Unis d’Amérique, laquelle fut subrepticement remplacée en 1871 par la société United States of America contrôlée en coulisses par la lignée Sanguine.

Ce sont des Franc-Maçons P2 qui se trouvent derrière le côté catholique du christianisme. Leur plan à long terme était d’établir un gouvernement mondial à la manière romaine, très centralisé, ou Nouvel Ordre Mondial. Ils étaient derrière George Bush père, mais ils ont maintenant changé d’allégeance et forment une alliance fragile avec les Illuminatis gnostiques.

Ils sont très influents dans le complexe militaro-industriel par leur contrôle des ordres chevaleresques comme les Templiers, les Chevaliers de Malte, les Chevaliers Teutoniques, les Hospitaliers, etc.

La partie Protestante de la chrétienté est plus souple mais se rapporte en grande partie à la Reine d’Angleterre via la Franc-Maçonnerie de Rite Écossais et le Commonwealth Britannique.  Par ailleurs, ils sont maintenant plus ou moins alignés sur les Illuminatis Gnostiques et les P2 dans leur désir d’un gouvernement mondial méritocratique, à condition cependant que soit inclue la monarchie constitutionnelle dans sa version actuelle.

Ces forces sont toutes unies pour l’instant dans le but de renverser la faction d’adoration de Satan, Lucifer, Ba’al, Molech, etc.  Ils ont plus ou moins réussi à prendre le contrôle des trois piliers de la puissance occidentale – la finance, la religion et l’armée.

Ceux-ci sont symbolisés par les obélisques Égyptiens à Londres (finances), Rome (religion), et Washington D.C. (l’armée).  Toutefois, ils devront parvenir à un accord final, sous la forme, espérons-le, d’une fédération mondiale décloisonnée qui inclura des monarchies traditionnelles comme celles d’Angleterre et du Japon.

Aujourd’hui, la Chine et les sociétés secrètes Asiatiques font partie de ce tableau.  Avant la Seconde Guerre Mondiale, les Asiatiques étaient plus ou moins unis sous la Black Dragon Society.  Ce groupe croyait que les Nazis allaient gagner la Seconde Guerre Mondiale et ensuite mettre en œuvre leur plan d’anéantir les races non-européennes.  Ils étaient le groupe à l’origine de la grande sphère de coprospérité de l’Asie de l’Est.

Bien que les Dragons Japonais et les Dragons noirs aient été alliés superficiellement avec les Nazis pendant la Seconde Guerre mondiale, ils se préparaient secrètement à ce qu’ils considéraient comme une confrontation inévitable Est/Ouest, Nord/Sud.

Maintenant, la société du Dragon Noir n’est plus que l’ombre de ce qu’elle était.  A sa place se trouve une alliance des Sociétés Dragon Rouge, Bleu, Vert et Blanc.  Ils croient que nous sommes tous nés de la même création et que nous partageons la même planète.

Ils croient également en une fédération mondiale souple, mais veulent s’assurer que n’importe qui, et pas seulement les Européens, peut accéder aux premières places.  Ils estiment que l’Asie, qui représente 65 % de la population mondiale et la plus grande part du PIB mondial, mérite de gouverner la planète à son tour.

Ils disent aussi que c’est ce qu’on leur avait promis lorsqu’ils ont accepté de donner au Conseil de la Réserve Fédérale un mandat qui allait de 1912 à 2012.  Les gens derrière le FRB ont trahi cette promesse, disent les sociétés secrètes Asiatiques.

L’accord de principe conclu entre la Société Dragon Blanc et ses alliés Asiatiques exige qu’un Européen soit le premier dirigeant de la fédération mondiale, suivi par un Asiatique.  Après cela, l’emploi le plus élevé serait occupé par la personne la plus méritante, sans égard à la race ou l’origine ethnique.

La nouvelle fédération commencerait par une campagne massive de plusieurs trillions de dollars pour mettre fin à la pauvreté et à la destruction de l’environnement.  Suivront d’immenses célébrations, dont un jubilé et peut-être même un nouveau calendrier.  Alors une nouvelle ère peut véritablement commencer.

Bien sûr, le diable se cache dans les détails, et tant que ceux-ci ne sont pas réglés, on ne peut s’attendre à aucune annonce publique.  Nous rendrons compte en détail de ces négociations lorsqu’elles reprendront cet automne.

Traduction Petite Étoile

Version originale anglaise : https://benjaminfulford.net/

Ndlt : Pour ceux qui comprennent l’anglais, je suggérerais vraiment, que vous vous abonniez à la lettre hebdomadaire de Benjamin Fulford. Les gens comme lui travaillent fort pour nous, et ce, au péril de leur vie. Les soutenir est un tout petit moyen de leur témoigner notre reconnaissance.

Loading...

2
Poster un Commentaire

Veuillez Connexion pour commenter
2 Auteurs du commentaire
infoveritasXillis Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
Notifier de
infoveritas
Membre
infoveritas

Benjamin Fulford vien de publier un article sur l’existence extraterrestre! CHOC!
https://benjaminfulford.net/2019/08/12/will-there-be-a-sudden-earth-shattering-event-like-so-many-predict/

Xillis
Membre
Xillis

Tant que ces sociétés secrètes “dragon blanc” et compagnies n’auront toujours pas compris que c’est au peuple de décider de son avenir et de l’organisation de sa société, il y aura toujours des clashs et à commencer par moi qui refuse une fédération mondiale unifiée et qui en a que faire de cette monarchie traditionnelle. Rien ne se fera sans mon accord, rien ne se fera sans l’accord de tous le peuple.