Rapport de situation: l’évolution spirituelle actuelle et la religion

1
4999

Nous ne sommes certainement pas la seule planète dans la galaxie à traverser l’équateur galactique. Si les planètes abritant la vie intelligente sont répartie au hasard dans la galaxie, les transitions d’équateur galactique de ces planètes doivent se produire de façon continue au point où cela pourrait être considéré comme un fait (presque) banal.

D’une façon plus générale, une évolution néfaste (avec ou sans manifestations d’esprits négatifs) des sphères spirituelles peut être considérée comme un phénomène (malheureusement) naturel voire simultané à plusieurs civilisations dans notre galaxie, le passage dans l’équateur galactique ne faisant qu’aggraver la situation planétaire. Après la définition de la noosphère à la minute 50:49, la vidéo suivante explique la stratégie adoptée par les Oummains pour contrer une dérive de leur sphère spirituelle. A partir de la minute 52:08, on peut entendre que, je cite:

« Pour éviter, finalement, les déboires dus à l’inconscience [partie inconsciente de leur sphère spirituelle, noosphère (les Oummains utilisent toujours un vocabulaire très précis)] de leur planète, ils ont l’occasion de sélectionner un certain type de personnes en fonction de leur état émotionnel, de leurs aptitudes intellectuelles et autres, de façon à éviter les dérives… » de leur propre sphère spirituelle.

Le lien de la vidéo est le suivant :

Les Oummains ont connu l’apparition récurrente de mutants sur leur planète, lesquels étaient supprimés par l’emploi d’un système satellitaire utilisant des faisceaux de microondes. Dans la circonstance d’une apparition spontanée de mutants, cette apparition ne peut être que la conséquence d’une résonnance négative (destructrice) de leur sphère spirituelle avec leur ADN.

Il ne faut pas oublier que l’hybridation est un mode de création mais aussi de sélection biologique. La sélection d’individus (par hybridation ou non) constitue apparemment un moyen de contraindre l’évolution d’une sphère spirituelle. Une sélection utilisant l’hybridation génétique ne peut qu’augmenter la contrainte appliquée sur la sphère spirituelle, par la multiplication des modes de résonnance entre individus et sphère : résonnance de contenu du mental (voir transcription du dialogue ci-dessus) et résonnance d’ADN (voir article précédent « ADN, esprit et sphère spirituelle : le lien de la 5e dimension »). Ceci peut se comprendre comme une méthode de « terra formation spirituelle », pour le meilleurs comme pour le pire (s’il y a intention et volonté hostiles de la part d’une ethnie exobiologique).

Selon l’article précédent, l’interrelation entre sphère spirituelle et individus laisse perplexe. Une femme (Eleanor Longden) est ce qu’on pourrait appeler une victime de la sphère spirituelle. Mais quelle est la pertinence d’une telle intervention surnaturelle de la sphère dans l’esprit d’une personne ? En dehors de tout cadre religieux, une telle intervention ne constitue qu’un viol qualifié de libre arbitre au sens du principe fondamental de libre arbitre du cosmos. En effet, les lois de l’esprit peuvent être détournées sans conséquences uniquement si on se trouve dans un régime d’exception. Lorsque les exceptions se comptent par centaines d’individus, comment interpréter cela ? Ce nombre d’exceptions est le nombre moyen de participants aux congrès mondiaux des entendeurs de voix. Lors d’émissions de télévision, le nombre d’appels téléphoniques de personnes confrontées au problème des voix intérieures se compte également par centaines.

En comprenant cela, l’esprit de tout homme et femme ne peut se plonger que dans un sentiment d’absurdité totale face à de telles situations, où la part de bienfaits qu’en retire une victime peut se confondre avec un syndrome de Stockholm circonstancié.

L’influence de la sphère spirituelle est multiple : révélations mystiques (religieuses ou non), entendeurs de voix, emprises, possessions, vexations (variante d’emprises). L’existence de ce qu’on nomme Cabale en est une autre. Dans le sens général du terme, nous pouvons inclure l’influence de la Cabale spirituelle sur des hommes et des femmes comme résultant du même principe d’intervention de la sphère dans l’esprit des Hommes, toujours dans une idée de manipulation, conscientisée ou non par la victime, pour le meilleurs ou pour le pire.

L’apocalypse est le moment où se soldent les erreurs de pensées et de libre arbitre, pour tout être humanoïde intelligent impliqué dans le cybernétisme de la sphère spirituelle de la planète. Ceci est valable aussi pour la sphère spirituelle, qui par retour de cybernétisme, subira également les conséquences des actes des Hommes.

Quelle place doit tenir la religion face à un cas comme celui d’Eleanor Longden ? La réponse est dans l’esprit rempli de sagesse de celui qui lit la question… Cette situation vécue par Eleanor Longden ne peut pas relever d’une « religion (quelconque) enseignée aux êtres humains », dans le sens fondamental premier, qui est celui de tout être humanoïde pensant… Même dans une logique complexe et très explicative comme la logique tétravalente, il existe des limites à ne pas dépasser. L’abus y est aussi définissable. Et ceci, la sphère spirituelle ne peut pas l’ignorer.

La 5e dimension (incluant la 5e densité spirituelle) se caractérise par des phénomènes physiques à évolution exponentielle. Face à un emballement également exponentiel de la sphère spirituelle (cas de possessions par exemple), la seule réponse pouvant entrer en résonnance avec la sphère doit être aussi d’ampleur exponentielle, en temps, en étendue ou en actes, mais dans un esprit « positif, constructif et déontologique ».

1
Poster un Commentaire

avatar
3000
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Un avis passant Recent comment authors
  Subscribe  
Me notifier des
Un avis passant
Invité
Un avis passant

Il y en a qui s’emmerdent pas dites-donc !…Ecoutez, il faut parfois simplement se reposer … ;-))