Qui était à bord de l’avion et pourquoi l’avoir abattu? – Veterans Today

0
147

(Note SM: nous avons les premières pistes solides fournies par les intels de VT Today. Attention aux nombreuses rumeurs sur la toile, utiliser votre discernement)

Veterans Today est une association d’anciens militaires américains de haut niveau, spécialiste du renseignement etc qui se sont regroupés afin de faire circuler la vérité

Equipe VT: http://www.veteranstoday.com/staff-writers/

Loading...

*******

Posté par Gordon Duff, 28 mars 2015

 

Parmi les rumeurs fabriquées, les vraies enquêtes de renseignement émergent

11q_162

… Par   Gordon Duff,   avec les Intels de VT

 

Les renseignements concernant la perte fortuite d’altitude incombant la perte de vies humaines liés à Lufthansa 9525 de Barcelone à Dusseldorf viennent à la lumière. 

L’avion peut avoir été abattu afin de mettre fin à une enquête de fraude bancaire massive liée à la C.I.A., au Mossad, Crypto AG, Siemans et la Banque du Vatican.

“Vous ne pouvez pas faire ce genre de choses!”

 

Cet événement nous oblige à prendre un nouveau regard sur l’attentat contre le vol 103 Pan Am au-dessus de Lockerbie, en Écosse en 1988. Dans le monde des fax, Crypto AG a développé un piratage de matériel qui a créé un backdoor (porte dérobéesur toutes les communications de fax cryptées, donnant à leurs “clients” le contrôle virtuel non seulement du système bancaire mondial, mais aussi de presque toute la correspondance(communication) diplomatique.

Presque une demi-douzaine “de reliures” investigatrices liées au Vol 103 mènent aussi aux projets de Crypto AG. On nous dit qu’aujourd’hui, Crypto AG a élaboré des protocoles de sécurité qui balise tous les messages cryptés avec un piratage incorporé, les redirigeant au Mossad pour l’évaluation et “l’estimation”.

Internet est rempli d’histoires de Crypto AG et Siemens depuis des années. La plupart sont des “couvertures et des tromperies”, poussant l’attention sur leur véritable tâche, manipuler le système de la Réserve fédérale  et aider la Société de Rand à truquer des élections, nous parlons de l’Amérique, de la Grande-Bretagne, la France, l’Allemagne et même Israël, pas l’Iran ou le Nigeria.

Crypto AG est défendu par un voile de mensonges (…). Voir qui écrit à leur sujet. Vous constaterez qu’ils écrivent sur eux-mêmes, utilisant “les suspects habituels” comme leurs accusateurs contrôlés.

Ouverture d’un “Sac de la stupidité”

Hier, un “blogueur” allemand financé par la Ligue de Défense Juive, nommé Michael Mannheim (un pseudonyme) a inondé le net et le neocon email-o-sphere. L’histoire, trop prévisible a revendiqué que le copilote du Germanwings 9525, venait «juste» de se convertir à l’islam. (…)

11q_164

Appelez-ceci tant une conversion religieuse trop commode qu’une touche de “Nostra-putain-damus” aussi. Pour le reste d’entre nous, nous prenons ceci comme un aveu. Nos amis à Tel Aviv, en réponse à leur incapacité retrouvée de contrôler n’importe quel récit MSM, ont essayé de tirer “Charlie”.

 

Renseignement v. Rumeur

Nous avons eu leur premier coup, la petite amie perdue.   Le deuxième était le “stratagème de la dépression caché.” Le Fail numéro 3 est le «syndrome magique de conversion (religion).” (…)

Ils peuvent soit faire partie d’un problème ou d’une solution. Plus les gens entrent dans le jeu, plus nous allons voir de ces accidents organisés. (…).

 

Voici les vraies questions qui circulent:

. Une équipe du renseignement espagnol spécialisée dans le cyber-terrorisme était à bord, ils étaient la cible (confirmation limitée)

. L’équipe espagnole a été impliquée dans une enquête sur l’entreprise “appartenant” à la Suisse, Crypto AG (hautement confirmé)

. Crypto AG est une devanture du Mossad (très confirmé)

Un article de Wikipédia: http://fr.wikipedia.org/wiki/Crypto_AG

Crypto Aktiengesellschaft (Crypto AG) est une entreprise suisse spécialisée dans les télécommunications et lacryptographie. Basée à Zoug, l’entreprise a une grande expérience en tant que constructeur de dispositifs de chiffrement. La société compte environ 230 employés, elle possède des bureaux à Abidjan , Abu Dhabi , Buenos Aires ,Kuala Lumpur , Muscat , Selsdon et Steinhausen , et exerce ses activités partout dans le monde. [1]

Le(s) propriétaire (s) de Crypto AG sont inconnus, soi-disant, même pour les gestionnaires de l’entreprise, et ils tiennent leur propriété grâce à des actions au porteur .

Elle fut fondée en 1952 par le Suédois Boris Hagelin. Celui-ci avait hérité de l’entreprise de Arvid Gerhard Damm qui construisait des machines de chiffrement à partir d’un brevet suédois déposé en 1919. Après la mort de Damm et peu avant la Seconde Guerre mondiale, Hagelin qui avait initialement investi dans la firme, prit sa direction. Durant la guerre, elle fut dirigée depuis les États-Unis et à la fin du conflit, les activités furent transférées de la Suède vers la Suisse. Le gouvernement suédois voulait en effet s’approprier les technologies militaires et Hagelin préféra expatrier l’entreprise. (…)

Crypto AG a une société sœur, InfoGuard AG .

La société dispose de systèmes de radio, ethernet, STM, GSM, téléphone et de cryptage de fax.

Crypto AG fut accusée d’avoir volontairement introduit des failles dans ses machines pour permettre un déchiffrement des messages par des agences gouvernementales dont laNSA. À l’époque, Crypto AG était la référence en la matière et produisait des machines pour les pays du monde entier. La NSA s’inquiétait de ne pouvoir déchiffrer des messages étrangers et entreprit alors des démarchages auprès des fabricants européens dont Crypto AG. Selon le journaliste Duncan Campbell, auteur d’un rapport pour le Parlement européen concernant le renseignement d’origine électromagnétique, « La NSA s’arrangea pour trafiquer les systèmes de cryptage vendus par Crypto AG, permettant ainsi aux agences UKUSA de lire le flux de messages diplomatiques et militaires codés de plus de cent trente pays. L’intervention secrète de la NSA se fit par l’intermédiaire du propriétaire-fondateur de la compagnie, Boris Hagelin, et consistait en visites périodiques de “consultants” américains travaillant pour la NSA », dont Nora L. Mackebee1.

Hagelin aurait alors rencontré le célèbre cryptanalyste de la NSA, William Friedman, qui lui aurait proposé un marché dont la teneur reste un sujet de spéculation. Il est probable que la NSA demanda à Hagelin les plans et les modifications apportées sur les machines livrées à des pays étrangers et plus particulièrement les membres importants desNations unies.

Ces accusations furent balayées par Crypto AG qui, en tant qu’entreprise basée en Suisse, un pays neutre, affirma avoir toujours résisté aux pressions extérieures.

Il est à noter que deux affaires sont liées aux soupçons concernant Crypto AG.

La première concerne l’attentat ayant eu lieu le 5 avril 1986 dans une discothèque de Berlin-Ouest. Ronald Reagan affirma aux médias que les services américaines avaient intercepté un câble diplomatique entre Tripoli et l’ambassade libyenne à Berlin-Est. Le contenu de ce câble laissait entendre l’implication de la Libye dans l’attentat. Or la Libye utilisait les machines de Crypto AG pour ses câbles diplomatiques.

La deuxième affaire concerne l’assassinat de l’ancien premier ministre iranien Shahpour Bakhtiar en 1991. En effet, le 7 août 1991, un jour avant que le corps de Bakhtiar ne soit découvert, les services secrets iraniens transmirent un message codé aux ambassades iraniennes, demandant « Bakhtiar est-il mort ? ». Les gouvernements occidentaux ayant pu déchiffrer cette transmission, les soupçons iraniens se portèrent donc sur leur équipement de chiffrement provenant de Crypto AG. L’Iran arrêta Hans Bühler, le représentant commercial en Iran de Crypto AG2. En 1995, Crypto AG attaqua en justice Hans Bühler, qui avait relaté des faits d’espionnage remontant à 1957.

 

La question de la Confirmation

Nous avons sur nos mains un autre cas du terrorisme “super-Etat”. Les «Juifs» ne l’ont pas fait, ce n’était pas la NSA ou les «Illuminati.” Comme cela à l’air maintenant, les doigts devraient se pointer vers “les banques.” Mais alors, qui sont «les banques ?” Quel est leur mécanisme de pouvoir?

Je pense que nous avons vu la réponse à celle-là, certainement Crypto AG et ses partenaires, et non pas simplement «Seimens,” ce sont des bons endroits pour commencer. Ceux qui ont accès, contrôlent et utilisent des données critiques sur des communications financières et diplomatiques mondiales sont une menace plus grande que n’importe quel groupe terroriste normal.

Ils n’hésitent pas à faire tomber des avions ligne pour se défendre. Ils font la guerre et parrainent le terrorisme d’État comme une question quotidienne bien sûr … 150 vies étant rien pour eux.

 

traduction: stopmensonges

Totalité de la Source: http://www.veteranstoday.com/2015/03/28/who-was-on-the-plane/

Je soutiens la Presse Indépendente :

Poster un Commentaire

Veuillez Connexion pour commenter
  S’abonner  
Notifier de
serartos
Membre
serartos

Pas plus simple d’abattre les cibles d’une balle dans la tête à leur domicile ?

Laurent Freeman
Administrateur
Laurent Freeman

non car il faut faire passer ca pour un accident. c’est pas la première fois.

B.Nasser
Invité
B.Nasser

RÉVEILLEZ VOUS ENFIN AVANT QU’IL NE SOIT TROP TARD ! Avant d’arriver au point de non retour, tous les peuples du monde doivent se révolter main dans la main, car c’est une affaire mondiale, LA MANIPULATION est en train de croître comme une mauvaise herbe et nous atteint tous. LES SIONISTES, les services secrets ( Mossad au premier rang) ne sont que des organisations terroristes. Lisez “Alexandre Dumas” dans (Chercher la femme) : Dans les moments désagréables ou dramatiques, c’est généralement une femme qui en est directement la cause. Il suffit de la trouver pour comprendre l’origine du problème “Chercher… Lire la suite »

Joseph Hallenbeck Lebowski
Invité
Joseph Hallenbeck Lebowski

Bah merde j’avais lu l’article hier sur VT mais la photo de y’a t il un pilote m’avait échappé, magique, 5 min de délire incontrôlé, merci pour le rattrapage! 😉

Un coup de génie cette photo!…

Yippikaye.

Raphaël*
Invité
Raphaël*

Cette question est intéressante mais pas encore de réponse confirmée si j’comprends bien là!?: “Une équipe du renseignement espagnol spécialisée dans le cyber-terrorisme était à bord, ils étaient la cible (confirmation limitée)” Cela pourrait expliquer les propos & attitudes de Rajoy lors de la conférence de presse avec les deux autres chefs d’état, ainsi que sa mine déconfite… il avait insisté pour dire que l’espagne apporterait sa contribution à l’enquête.. & manifestement ne voulait pas croiser du regard Hollande ni Merkel… il a quitté l’estrade après eux & semblait vraiment distant.. Cela dit, ce qui m’étonne c’est que VToday ne… Lire la suite »

Coklico
Invité
Coklico

Oui pareil, je me suis fait la meme reflexion. Et aussi, dans ce cas pourquoi Obama ne serait pas content, ça va plutot dans son aval de sauver les fesses de la CIA
————————————-
Ps Laurent, je peux pas rep car m’ont bloqué l’env de mail (mais je peux recevoir) (donc gmail et hotmail sont vraimt controle) et ça c’est different de ma co.internet deja coupee C tres tres anormal…
FB bloqué aussi
—> Allez y faites vous plaiz ! Si vous croyez que ça va m’arreter !

jacky
Invité
jacky

le VT ont des contacts permanents avec leurs anciens collègues qui sont toujours en service, dans ce genre d’enquête bien sur “étatique” donner un tuyau sans trop de détail permettrait de protéger ses sources, ce n’est pas tout le monde qui a accès à la liste des passagers de surcroît avec la profession de chacun des passagers …. dans ce genre d’affaire, tout le monde est gagnant et chacun doit trouve son compte, médias, actionnaires et renseignements, on expose toutes les thèses possible que tout le monde pourrait imaginer, par la suite on fera le tri en fonction du deal,… Lire la suite »