Pourquoi les gens défendent-ils des systèmes injustes, incompétents et corrompus ?

8
4450
Donnes un cheval à celui qui dit la vérité : il en aura besoin pour s’enfuir.

Comment se fait-il que les gens défendent et appuient des systèmes sociaux (gouvernements, institutions, entreprises…) qui s’avèrent injustes, incompétents et corrompus ?

Dans le cadre de la théorie de la justification du système (1), en psychologie sociale, des études montrent qu’ils cherchent à maintenir leurs vues selon lesquelles leurs systèmes sociaux sont relativement légitimes, même lorsqu’ils sont confrontés à des informations qui suggèrent le contraire. Ils s’engagent alors dans des processus psychologiques qui visent à défendre le système et à le justifier.

Mais ils ne justifient pas leurs systèmes sociaux en tout temps, expliquent les psychologues Aaron C. Kay de l’Université Duke et Justin Friesen de l’Université de Waterloo. Certains contextes, proposent-ils dans une étude publiée en 2011 dans la revue Current Directions in Psychological Science, motivent davantage à défendre le statu quo.

Selon leur analyse des études sur le sujet, 4 conditions peuvent motiver à justifier un système.

Le système est menacé

Lorsque menacés les gens se défendent eux-mêmes et défendent leurs systèmes. Par exemple, illustrent les chercheurs, avant la destruction des tours du World Trade Center de New York le 9 septembre 2001, le président George Bush plongeait dans les sondages. Aussitôt après, sa cote de popularité a grimpé ainsi que le soutien au Congrès et à la police.

Autre exemple, lors de l’ouragan Katrina, les Américains ont été témoins de l’insuffisance “spectaculaire” de la capacité de la FEMA (Federal Emergency Management Agency) à sauver les victimes. Pourtant, beaucoup de gens ont blâmé les victimes plutôt que d’admettre les ratés de l’agence et de soutenir des idées pour l’améliorer.

En temps de crise, disent les auteurs, “nous voulons croire que le système fonctionne”.

Les gens sont dépendants du système

Les gens défendent également des systèmes desquels ils dépendent. Dans une expérience, illustrent les chercheurs, des étudiants ayant été mis dans un contexte les incitant à se sentir dépendant de leur université défendaient une politique de financement de cette dernière, mais désapprouvaient la même politique de la part du gouvernement. Mais lorsque mis dans un contexte les amenant à se sentir dépendants du gouvernement, ils approuvaient la politique de la part du gouvernement mais pas de la part de l’université.

Les gens ne peuvent échapper au système

“Lorsque nous sentons que nous ne pouvons pas échapper à un système, nous nous adaptons. Cela inclut d’accepter des choses que, autrement, nous pourrions considérer indésirables”, expliquent les chercheurs.

Dans une étude, mentionnent-ils, les participants étaient informés que les salaires des hommes dans leur pays étaient 20% plus élevés que ceux des femmes. Plutôt que de considérer le système injuste, ceux qui estimaient qu’ils ne pouvaient pas émigrer avaient tendance à attribuer l’écart salarial à des différences innées entre les sexes. “On penserait que quand les gens sont coincés avec un système, ils voudraient davantage le changer”, dit Kay. “Mais en fait, plus ils sont coincés, plus ils sont susceptibles d’expliquer ses lacunes.”

Les gens ont peu de contrôle personnel

Finalement, des études suggèrent que quand les gens sentent un manque de contrôle personnel sur leur propre vie, ils ont tendance à compenser en soutenant les systèmes et les dirigeants qui offrent un sens de l’ordre, afin d’être rassurés que les choses sont sous contrôle.

La justification, soulignent les chercheurs, n’est pas la même chose que l’approbation. En justifiant un système, les gens lui attribuent souvent des qualités qu’il n’a pas mais devrait avoir. Il y aussi des limites, des point de basculement, au-delà desquels les systèmes ne sont plus considérés comme étant moins légitimes, mais comme complètement illégitimes et donc presque impossibles à défendre.

psychomedia.qc.ca avec sources: Association for Psychologial Science, Current Directions in Psychological Science.
Tous droits réservés

Voyez également:

Lorsque des croyances sont menacées, le recours à des arguments non vérifiables augmente
De l’ignorance à la confiance envers les gouvernements

(1) Introduite par le psychologue John. T. Jost et ses collègues en 1994.
Psychomédia avec sources: Association for Psychologial Science.

Publié par Chris Orgone
 

8
Poster un Commentaire

Veuillez Connexion pour commenter
8 Auteurs du commentaire
charmarkealexanagwendalréfléchissonsYanos Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
Notifier de
charmarke
Invité
charmarke

Parmi les Signes annonciateurs de l’Heure: les mauvaises personnes seront honorées, les bonnes rabaissées, les actes et pratiques se feront rares tandis que l’on parlera beaucoup…” (Hâkim)

“Quand le commandement sera confié à ceux qui n’en sont pas dignes…” (Boukhâri)

gwendal
Membre
gwendal

Une part de l’explication est a voir ici:
http://changera.blogspot.ca/2015/03/montague-keen-le-pacte-secret-des.html
(Le Pacte Secret des Forces de l’Ombre !)

et pour aller vers du positif, voir ABSOLUMENT ceci:
http://infos-santes.blogspot.fr/2015/03/dr-morse-le-corps-peut-se-guerir-de.html
(Le corps peut se guérir de toutes les maladies !)

réfléchissons
Invité
réfléchissons

Personnellement, par ce que je vois autour, j’ajouterais une raison importante : ” Parce qu’ils en bénéficient “. Tant qu’ils ne sont pas personnellement touchés, qu’ils sont encore privilégiés par rapport aux autres, ils trouvent tout ça acceptable. La majorité des gens sont foncièrement égoïstes, peu importe leur grand discours. Le système est corrompu… mais combien de gens en profitent ? Regardez-y de plus près, il y en a beaucoup… Alors, croyez-vous que ces gens, dans l’fond, désirent VRAIMENT que le système change ? Voici une recette qui a fait ses preuves pour avoir la participation et l’appui de certaines… Lire la suite »

alexana
Invité
alexana

Le syndrome du larbin, en quelque sorte ….

http://www.dailymotion.com/video/xmruf4_le-syndrome-du-larbin_news

et en musique ça donne ;

https://www.youtube.com/watch?v=cVsXoxGH1AQ

Yanos
Invité
Yanos

Je me suis toujours posser cette question,et quand j’en parles a mon entourage,personne n’a de reponse “c’est comme ça” disent t-ils,ne comprennent pas ou je veut en venir,pareil pour les autres sujet a leurs yeux je ne suis qu’un comspirationiste ect….certains le savent mais font comme si de rien etait…

C’est comme les force de l’ordre ou l’armée,pourquoi defende t-ils des gouvernements conrompus?

godard bernadette
Invité
godard bernadette

C’est la peur de l’inconnu, de changer leurs habitudes sécurisantes même si celles-ci les conduisent dans le mur. A partir du moment où l’on ne supporte plus de voir souffrir les gens, de voir la façon dont ils sont manipulés, à partir du moment où l’on s’indigne et se révolte de voir tant de guerres, de crimes justifiés, de pauvreté, d’égoisme, de monstruosités de la part de ceux qui nous gouvernent, se lève en nous une espèce de courage qui nous donnera la force d’aller à contre-courant et de se réveiller. Les moutons sont endormis par les faux plaisirs que… Lire la suite »

Joseph Hallenbeck Lebowski
Invité
Joseph Hallenbeck Lebowski

C’est LA question avec le plus de facteurs et de paramètres, si on admet qu’on a une bonne vision de tout le reste, source lumière portails organiques contrôle des masses clones synthétiques etc…

Ma seule conclusion à ce jour: le mougeon.

Un savant croisement de mouton et de pigeon.

Une addiction à la sodomie est un plus non négligeable.

A partir de là tu commences à t’amuser tu fais des crêpes et…

Yippikaye.

oolux
Membre
oolux

Les gens sont incapables de penser par eux-mêmes, ils préfèrent qu’on pense à leur place pour se sentir sécurisé et éviter la lourde tâche de prendre des décisions, ils se voilent la face, et préfèrent ignorer…ensuite ils trouvent tout un tas d’excuses pour justifier leur lâcheté