LE JEÛNE : UNE NOUVELLE THÉRAPIE – MON TÉMOIGNAGE DE LA PRATIQUE DU JEÛNE

12
27778

verredeau

Bonjour à tous et à toutes aujourd’hui je souhaite partager avec vous une aventure que je viens de commencer, je veux parler avec vous de mon expérience avec le jeûne et vous transmettre mon témoignage.

Je vais partager avec vous une partie de mon histoire pour que vous puissiez mieux comprendre.

Je suis nais avec une hernie hiatal pas tout à fait complète selon les médecins.

  • Une douleur en avalant (dysphagie qui fait craindre une oesophagite) ;
  • Une douleur dans le creux de l’estomac

Le reflux gastro-oesophagien est le symptôme le plus évocateur (brulure derrière le sternum) surtout s’il est postural (la douleur augmente quand on augmente la pression sur l’abdomen).

Avec souvent des périodes de brulure ascendant très régulière, ce qui a pour effet de créer un très mauvais transit intestinal.

J’ai fait beaucoup de sport et d’art martiaux dans ma vie pour essayer de conter ce dérèglement, comme ceux qui pratiquent du sport je mangeais beaucoup de viandes et des pâtes pour me forger un corps de sportif bien musclé.

Le blé (le gluten) est un des aliments qui a été le plus modifié et un des pires poisons pour notre corps ainsi que le lait, Je vous invite à lire le livre Alimentation ou la troisième médecine :

http://www.lezarts.org/02Kiosque/Bienetre/01BienEtre_Pdf/L%27alimentation%20ou%20la%20troisi%C3%A8me%20m%C3%A9decine.pdf.

Lait mensonge et propagande de Thierry Souccar et santé mensonge et propagande du même auteur et vous comprendrez mieux comment fonctionne les mensonges et les fausses croyances sur l’alimentation.

Les médecins me disaient qu’il n’y avait aucun risque à consommer très régulièrement ces aliments la, surtout la viande qui est très bonne pour la santé selon leur dire ! Vos cellules ont besoins d’aliments pour se reformer, si vous vous nourrissez d’ingrédients issus de la mort, souffrance et de la peur et de modifications génétiques, alors votre corps va prendre ces informations que vous lui envoyez pour se régénérer. On peut alors se poser la question si cela est bénéfique pour la santé ?

On sait pertinemment aujourd’hui que la viande est extrêmement mauvaise pour la santé vu les conditions dans lesquels sont traités les animaux dans les usines avec les antibiotiques, mercures et autres saletés pour nos organismes ! Pour ceux qui ignorent les conditions dans lesquels vivent les animaux, je vous conseille le documentaire Earthling (Terrien en Français), mais il faut avoir le cœur bien accroché, c’est une nécessité quand on ignore tout cela.

Pour ceux et celles qui se posent la question si l’être humain est un carnivore ou non je vous conseille vivement cette vidéo, qui explique bien l’alimentation naturel et bénéfique pour tout individu :

Après chacun est libre de faire ses choix en tout âme et conscience, je respecte chaque individu et je ne vais pas leur cracher au visage sous prétexte qu’il mange de la viande, car je l’ai été moi-même depuis mon enfance. Mais je pense que dans le futur nous ne mangerons plus de viandes car en produire coute trop chère et est très énergivore pour la planète.

Quoi de mieux pour le comprendre que de l’expérimenter?

Le jeûne c’est magique c’est la boite à outil naturelle : « sano genese » : c’est-à-dire que les cellules se reforment d’elles même.

Le jeûne qu’est-ce que c’est ?

Vous aimez l’eau ? Ça tombe bien vous allez pouvoir en boire énormément !

A voir l’excellent documentaire sur arte: le jeûne nouvelle thérapie ?

Le jeûne est sans doute l’une des plus anciennes approches d’auto guérison. Même dans la nature, les animaux cessent instinctivement de manger quand ils sont malades ou blessés. Le jeûne complet consiste à s’abstenir de tout aliment (solide et liquide), à l’exception de l’eau, pendant une période plus ou moins longue dans le but de reposer, détoxiquer et régénérer l’organisme. Selon ses tenants, le jeûne contribuerait au maintien d’une bonne santé, au même titre qu’une saine alimentation, l’exercice physique et l’équilibre émotif.

Les gens qui entreprennent un jeûne le font généralement pour « faire un grand ménage » ou donner au corps des conditions optimales de guérison. De tout temps, il a également été associé à des pratiques spirituelles ou religieuses. Il procurerait en outre un sentiment de clarté d’esprit et de « désencombrement mental ».

Le Jeûne, thérapie pour soigner cancers et maladies chroniques

On pense à tort que quand ça ne va pas il faut systématiquement gober des médicaments pour aller mieux. J’en ai d’ailleurs gobé toute ma vie et je continue malheureusement à le faire… Or la première chose à faire est de manger plus sainement, éliminer nos habitudes malsaines comme la cigarette, l’alcool et le reste. Eh bien figurez-vous que la deuxième chose à faire est de réaliser un jeûne. Oui, jeûner peut paraître de premier abord bizarre comme solution, car on a tendance à penser que le corps s’affaiblit lorsqu’il n’est plus nourri. J’ai creusé un peu le sujet et j’ai découvert des informations étonnantes qui ont bouleversé ma façon de penser. Par ce nouvel article, et grâce à mon blog, je souhaite les partager avec vous.

Le jeûne et les religions

 Les origines du jeûne remontent à plus de 2500 ans, où celui-ci était préconisé par Socrate pour le bien être psychologique.

Il est recommandé dans de nombreuses religions pour différentes raisons.

Les musulmans appellent cela le ramadan. Ils le pratiquent 1 mois par an du lever du soleil au coucher du soleil pour prendre conscience des souffrances que vivent les plus pauvres .Les orthodoxes et les catholiques, l’appellent le carême en souvenir des 40 jours de jeûne effectués par Jésus-Christ lors de la traversée du désert. Il se résume à quelques jours dans l’année à des dates clés. Les juifs pratiquent le jeûne de 7 jours. Le but de ce jeûne est d’intensifier la vie intérieure, de s’expier de ses péchés, et de commémorer les tragédies.

A noter que le jeûne est aussi pratiqué par les moines Bouddhistes.

D’après moi, s’il est aussi présent dans les religions, c’est certainement que ses bienfaits pour l’esprit et le corps ont été constatés.

Les bienfaits du jeûne

Le jeûne est en réalité une désintoxication progressive et profonde du corps. En effet, le corps ne recevant plus de carburant, il va puiser dans les réserves qui ne sont jamais utilisées. Celles-là même où sont stockées depuis des années les toxines, les graisses, les acides uriques et autres cochonneries qui peuvent être la cause de nombreuses maladies. Le jeûne engendre une situation de stress et relance des mécanismes d’autorégulation. Le corps s’adapte ainsi à l’environnement privé de nourriture et active les forces curatives de l’organisme. Ce changement de fonctionnement a des effets anti-inflammatoires puissants.

Les bienfaits les plus connus du jeûne

Il est reconnu que le jeûne permet de :

  • mieux gérer ses sensations de faim pour ceux qui grignotent toute la journée,
  • se reconnecter avec son corps,
  • de plus facilement comprendre l’importance d’une alimentation saine,
  • de perdre du poids (même si c’est rarement l’objectif premier).

Mais le jeûne a de nombreux autres avantages.

Le jeûne pour retrouver une énergie perdue

Tout le monde est unanime sur le fait que le jeûne permet de supprimer la fatigue, d’obtenir un meilleur tonus et de retrouver une vitalité perdue. C’est aussi dû au fait que l’on consomme habituellement beaucoup d’énergie pour la digestion. Énergie que vous pourrez ainsi pendant le jeûne utiliser à d’autres faims (jeu de mot). Ainsi toutes les forces vitales de l’organisme sont détournées vers la fonction d’élimination et de régénération.

Il a même été constaté que pendant le jeûne, l’hormone du bonheur est augmentée, et la douleur réduite.

Le jeûne thérapeutique

Mais ce qui est encore plus étonnant, c’est que le jeûne est désormais une thérapie.

Alors que le nombre de maladies explose et celui de la consommation aussi ; alors que l’on sait que les médicaments sont plus ou moins efficaces et entrainent des effets secondaires, les gens sont de plus en plus méfiants face aux médicaments. Le jeûne est dans certains pays devenu une méthode de guérison.

Ainsi le jeûne est très répandu en Allemagne en Suisse et en Russie. En Allemagne 15 à 20% de la population affirment avoir déjà jeûné entre 1 et 3 semaines. Toujours en Allemagne, les cures y sont mêmes remboursées par la sécurité sociale. En Russie, le jeûne est devenu une institution et est aussi pris en charge.

Aujourd’hui le jeûne est prescrit par certains médecins et chirurgiens. Il permet dans ce cas de perdre du poids avant une opération ou de soigner certaines maladies. Personnellement je n’ai jamais vu un médecin prescrire un jeûne pour soigner une maladie et je ne le vois pas couper la branche de l’arbre sur laquelle il est assis. Ils ont plutôt tendance à remplir les ordonnances jusqu’au bas de la feuille pour être sûr d’avoir tout essayé. Mais il semblerait que ce soit une grave erreur et je vais vous expliquer pourquoi…

Une protection cellulaire ancestrale

Privées de nourriture, les cellules se mettent automatiquement en mode de protection. Comme si cette capacité venait d’une mémoire très ancienne de 3 milliards d’années d’évolution. On appelle cela le réflexe atavique.

Le jeûne semble protéger le corps contre les produits toxiques. Difficile d’imaginer qu’en supprimant la nourriture le corps devient plus résistant. Pourtant cela a été constaté d’abord sur des souris, et ensuite sur de nombreux cas atteints d’un cancer. Lors d’un traitement de chimiothérapie, le jeûne protègerait des effets secondaires (migraine, nausée, etc.). Il a été prouvé que les cellules saines sont protégées de l’agression par les produits injectés, et que les cellules cancéreuses ne sont pas protégées. Ces dernières deviennent donc plus sensibles à la chimiothérapie et meurent. Certaines cellules meurent même naturellement par manque d’alimentation, sans chimiothérapie !

Malheureusement les essais thérapeutiques sur l’homme sont encore en cours, prennent du temps et sont difficiles à faire financer (logique). Pas sûr non plus que la nouvelle soit répandue par les médias vu les impacts énormes que la nouvelle pourrait avoir dans notre civilisation où la consommation (y compris de médicaments) est reine. Même opposition du monde médical par simple incompréhension du mécanisme.

Il faut donc résonner différemment, mettre la tête à l’envers et accepter que le corps soit capable de lui-même de guérir de toute maladie comme il le fait avec une blessure.

Oui, le jeûne peut soigner !

Le jeûne pour lutter contre la dépression

D’après le docteur Joël Fuhmann, le jeûne pourrait même soigner la dépression, car il a un effet bénéfique sur le cerveau. Il permettrait de soigner les névroses, de réduire le stress et l’anxiété.

D’autres médecins Russes avant lui avaient déjà prouvé que le jeûne avait un effet très bénéfique sur les personnes atteintes de maladies mentales. Certaines personnes arrivaient à retrouver une vie tout à fait normale après un jeûne. C’est un puissant stimulant et antidépresseur naturel.

Le jeûne pour lutter contre le cancer

Des études faites sur des animaux ont démontré que le jeûne pouvait ralentir le développement du cancer comme déjà énoncé plus haut. Dans certains pays comme les États-Unis ou la Russie, c’est devenu une nouvelle approche dans le traitement du cancer. Je vous invite à vous renseigner sur les travaux du docteur Valter Longo, un biologiste américain qui a fait de nombreux essais sur l’association d’un jeûne avec la chimiothérapie. Les résultats sont spectaculaires.

Les autres maladies traitées par le jeûne

Le jeûne permet aussi de traiter de nombreuses maladies réputées incurables comme les maladies cardiovasculaires (hypertension artérielle), le diabète, les douleurs à l’estomac, l’intestin, les maladies endocriniennes, digestives, articulaires, osseuses, et les maladies de la peau (eczémas).

Des études scientifiques le prouvent

De nombreuses études scientifiques, du Professeur Isaac Jennings au XIXème siècle ou plus récemment du Professeur Herbert Shelton, ont démontré que le jeûne était une vraie thérapie. Le jeûne permet de soigner des inflammations de l’intestin, les problèmes à l’estomac, les problèmes d’hypertension, certaines maladies pulmonaires, et le surpoids.

Des chercheurs californiens ont démontré  que la régularité dans l’alimentation était très importante, et qu’il était très bon pour le corps d’avoir des périodes quotidiennes de jeûne.

Le professeur WALDORF a prouvé qu’une réduction de 10 à 30 % de la quantité d’aliments ingérés permet d’augmenter la longévité et la résistance immunitaire (avec une cicatrisation plus rapide).

Contre-indication

Attention toutefois, car le jeûne est contre-indiqué pour les personnes atteintes d’un diabète de type 1, d’un cancer avancé, de la tuberculose, de l’hépatite, ou d’une anorexie.

Le jeûne est-il dangereux ?

Dangereux ? C’est surtout ce que disent les pharmaciens et les sociétés pharmaceutiques. Car la thérapie par le jeûne représente une menace immense pour le monde économique actuel.

Le jeûne fait peur, car il est difficile à comprendre par la plupart des personnes, et surtout par les médecins. Ceux-ci ont été formés à donner des traitements médicaux les plus adaptés possible à une pathologie donnée ; pas à ne rien donner, et à faire confiance aux possibilités régénératrices du corps.

Pour vous convaincre que le corps humain est capable de se passer de nourriture, je vous invite à découvrir ce dont les animaux sont capables.

Le jeûne par les animaux

On sait que le manchot peut se passer de nourriture pendant 4 mois pour garder les œufs. Ben figurez-vous que ce mécanisme est commun à tous les animaux y compris à l’humain. La capacité à jeûner est donc une capacité d’adaptation naturelle et qui n’a donc rien de dangereux.

D’ailleurs les animaux lorsqu’ils sont malades jeûnent naturellement.

L’homme n’est pas conçu pour manger sans cesse. Le corps serait plus adapté à jeuner qu’à manger trop. D’ailleurs il a été prouvé que réduire l’alimentation d’un animal permet à celui-ci de vivre plus longtemps.

Un risque de carences ?

On peut légitimement se poser la question. Mais pour cela il faut savoir de quoi a besoin le corps pour fonctionner. Et lorsque l’on regarde de près, on constate que le corps n’a pas besoin de grand-chose. Il a besoin d’oxygène, d’hydrates de carbone, d’acides aminés, de vitamines et d’oligo-éléments. D’où l’importance de bien se nourrir et de faire le plein avant le démarrage de la diète pour que le jeûne se déroule dans de bonnes conditions. Pas besoin de graisse et de sucre car le corps en a bien assez pour une semaine ou deux de jeûne.

Le corps dispose d’assez de réserves pour jeûner plusieurs semaines sans manquer d’éléments nutritifs. Il est constaté une simple baisse de vitamines (C, D et E) et d’autres composants. Mais rien de critique. A moins que le jeûne ne dure plus de 40 jours (sur un individu à la corpulence normale). Car après il peut en effet être fatal. Après les 40 jours, la résistance au jeune dépendra des réserves du corps et donc de chaque individus. C’est d’ailleurs étonnant de constater qu’Agnus BARBIERI s’est nourri uniquement de thé, d’eau, et de vitamines pendant 382 jours.

Le jeûne entraine-t-il un affaiblissement de l’organisme ?

Le jeûne ralentit l’ensemble des fonctions de l’organisme. C’est pourquoi il est déconseillé aux femmes enceintes, aux personnes atteintes d’un cancer avancé, du sida, ou d’une autre maladie grave entrainant un épuisement. En cas de maladie, il est de toute façon conseillé de rester sous la surveillance d’un médecin.

Et si le jeûne était la solution miracle que tous les chercheurs en médecine et les laboratoires pharmaceutiques recherchent depuis des années ?

Eh bien dans ce cas ils seraient tous au chômage. C’est pourquoi ils n’ont pas l’intention de chercher dans cette direction. Toutefois grâce aux nouveaux moyens de communication qu’ont les hommes aujourd’hui (avec internet en particulier), chaque individu a accès à l’information et peut prendre connaissance de cette nouvelle thérapie. Je pense donc qu’en France et dans tous les pays, le jeûne va progressivement prendre de l’ampleur comme il l’a pris en Allemagne. Je pense que les bienfaits du jeûne seront relayés et diffusés par les individus. Ce n’est pas les États ou les médias (sauf Arte à qui je tire mon chapeau) qui vont rependre une telle information pour des raisons évidentes d’intérêt économique.

En tous les cas, j’ai hâte de prouver à mon médecin les bienfaits du jeûne et de lui dire que je vais arrêter mon abonnement mensuel chez lui.

Dans la suite de l’article, je partagerai avec vous tous détails sur la pratique du jeûne : quel type de jeûne réaliser, où le réaliser, comment se préparer au jeûne, ce qui se passe pendant le jeûne et quoi faire après.

La pratique du jeûne

Maintenant que vous avez pris connaissance des bienfaits du jeûne dans mon précédent article sur le jeune thérapeutique, je vous propose de découvrir le résultat de mes recherches sur la pratique du jeûne. Car jeûner ne s’improvise pas du jour au lendemain. Il nécessite une préparation, et parfois même un suivi médical si le jeûne a pour objectif de soigner une maladie (cancer, maladie chronique, etc.).

Je répondrai aux questions suivantes : Quel type de jeûne pratiquer ? Combien de temps ? Où faire le jeûne ? Comment se préparer ? Comment le corps va-t-il se comporté lorsqu’il est privé de nourriture ? Comment sortir du jeûne ? etc.

Quel type de jeûne ?

Il existe plusieurs façons de jeûner.

La première méthode dite « Buchinger » autorise l’alimentation par des jus de fruits fraîchement pressés et des bouillons de légumes. Ce jeûne peut durer plusieurs semaines et est particulièrement prisé des Allemands. Il est plus facile à accepter, surtout quand on est « novice ».

La deuxième méthode interdit toute alimentation et n’autorise que l’eau. En effet, quel que soit le jeûne pratiqué, il est essentiel de boire deux à trois litres d’eau par jour. Cela permet au corps de bien éliminer naturellement les toxines. Ce type de jeûne dure en moyenne une douzaine de jours et peut durer jusqu’à plusieurs semaines. C’est la méthode la plus couramment utilisée dans le cadre d’un jeûne thérapeutique, mais il est fortement conseillé de le faire sous surveillance médicale.

Il existe aussi le jeûne intermittent  qui consiste à alterner des périodes d’alimentation et des périodes de jeûne. Ces périodes peuvent varier de 12h à 24h en moyenne. Il est utilisé par les adeptes de bodybuilding, de fitness et par ceux qui veulent maigrir.

Où jeûner ?

L’idéal est de pratiquer le jeûne avec des spécialistes voire des médecins spécialisés.

Il existe de nombreux centres  en France qui proposent des stages d’une semaine en moyenne. Ces centres proposent des jeunes partiels ou totaux avec le droit de boire de l’eau.

Pratiquer le jeûne dans un centre permet de prendre une petite retraite, de faire une pause. C’est une occasion de se recentrer sur soi, et pour certains c’est l’occasion de changer de mode de vie et de se couper de ses mauvaises habitudes (cigarette, alcool, café, sucre, etc.).

Malheureusement, du fait de l’incompréhension du corps médical, les centres de jeûne proposant un suivi médical sont inexistants en France. Vous en trouverez en Allemagne et en Suisse.

Donc nombreux sont ceux qui se voient forcés à jeûner chez soi sans surveillance médicale. Pourtant elle est, pour certaines pathologies, indispensable.

Doit-on arrêter les médicaments ?

Si l’on arrête son traitement médical, il est fondamental de se faire suivre par un médecin connaissant cette pratique. Mais arrêter les médicaments n’est pas toujours possible selon la gravité de votre maladie et l’ancienneté de la maladie.

Bien se préparer au jeûne

Un jeûne ça se prépare. Il est important de bien préparer son métabolisme avant de faire la diète.

Pour cela il faut réduire les quantités de nourriture, et manger très sainement 4 à 5 jours avant.

Mangez plutôt des fruits et légumes bio, et des aliments complets (farine ou céréales complets) et non transformés. Bien entendu il faut aussi supprimer le café, le thé, l’alcool et le chocolat. On élimine progressivement tous les aliments sucrés (gâteaux, pâtisserie, glace, chocolat, etc.), et gras (le lard, les aliments frits comme les frites, etc.). Vous l’avez compris, le mieux c’est de ne plus aller au restaurant et de ne plus manger des plats tout prêts qu’il suffit de réchauffer au micro-onde (je n’ai jamais dit que jeûner était simple J).

Tous ce qui provient des animaux est aussi à éviter le plus possible (viandes, lait, fromages, etc.) et à supprimer 2 jours avant le démarrage du jeûne. Ce régime alimentaire peut être complété par des graines et des fruits secs. L’idéal est de manger des légumes crus (en salade ou en jus) car ils conservent ainsi toutes leurs vitamines et minéraux qui eux sont réellement indispensables au corps. La veille du jeûne, il est d’ailleurs recommandé de ne boire que du jus de légumes et du jus de fruits. Le dernier repas pourra être un bouillon de légume (sans les fibres).

Comment fonctionne l’organisme pendant le jeûne ?

Au début du jeûne, l’intestin se nettoie complètement. Une fois l’intestin vide, l’organisme passe du mode d’alimentation extérieure au mode d’alimentation intérieure. C’est en mode intérieur que l’on va puiser dans ses réserves.

Le psychisme demande à manger. Mais la sensation de faim disparaît environ après 3 jours de jeûne. C’est la faim psychique (et pas celle de l’estomac) qui est difficile au début.

La crise d’acidose

Le plus difficile est la crise d’acidose, aussi appelée l’effet rebond. La crise d’acidose annonce le début de l’élimination, de la désintoxication. Le taux d’acidité dans le sang augmente. Le corps fonctionne ainsi.

Elle intervient le 3ème jour du jeûne et peut durer de 24 à 48h. Cette crise peut se traduire par une sensation de faiblesse, des nausées ou des migraines. Pendant la crise les maladies s’aggravent, d’où l’importance d’être suivi par un médecin si vous êtes malade.

Le corps apprend alors à vivre de ses réserves. Il utilise d’abord le glucose (essentiel), puis les protéines et les lipides (graisses). Le corps crée un substitut du glucose dans le foie avec les protéines et les lipides. Il retrouve donc un nouvel équilibre.

Une fois la crise d’acidose passée, c’est une sensation de bien-être qui vous envahira.

Quelle activité pratiquer ?

Pendant le jeûne, il est même conseillé de faire de la marche, des massages, de l’hydrothérapie, des saunas, etc. Il est conseillé de faire 2 à 3h d’activité physique pour faciliter l’élimination par le corps. Cela peut aussi être l’occasion idéale pour s’initier au yoga.

La fin du jeûne

A la fin du jeûne, il est important de reprendre une alimentation progressivement. Le corps doit se réhabituer doucement à la nourriture. Commencez par une alimentation liquide lors de la reprise de l’alimentation. Idéalement, un bouillon de légume (filtré), puis par du jus de légumes crus pendant 2 jours. Ensuite vous pourrez passer au potage et aux légumes. Progressivement seront introduits des œufs, des céréales, etc. Continuez toujours à manger des fruits et des légumes crus pour réhabituer l’estomac et les intestins à travailler.

Après la fin du jeûne il est conseillé d’avoir la même alimentation qu’avant le jeune, et ce pendant le même nombre de jours. Par exemple si vous avez jeûné pendant 7 jours, il faudrait idéalement garder une alimentation très saine pendant 7 jours afin que le corps refasse le plein de minéraux, de vitamines etc.

Par ailleurs, évitez de reprendre les anciennes mauvaises habitudes alimentaires d’avant le jeûne. C’est l’occasion d’un nouveau départ.

Un bon livre sur le jeûne :

« Comment revivre par le jeûne » du Dr Hellmut Lützner

Mon Témoignage de la pratique du jeûne

Le premier jour : tout va bien j’ai une légère sensation de faim mais c’est très supportable comme un petit creux que j’ai envie de combler mais bien sûr il ne faut pas céder J donc dans l’ensemble cette première journée s’est très bien passée en buvant beaucoup et en faisant un peu de sport pour transpirer et aider à l’élimination des toxines.

Le deuxième jour : Réveil difficile je me suis levé dans la nuit plusieurs fois pour aller aux toilettes (en même temps en buvant entre 2 litres et 3 litres d’eau voire même un peu plus par jour pas le choix) ;). Par contre j’ai très bien dormi pas de légère insomnie. Fatigué en me levant avec un peu de courbatures et des douleurs musculaires, frissons et un peu froid et une sensation de manque de force, légères nausées le matin qui sont parties en me brossant les dents sans avaler bien sûr^^ et avec 2 petites siestes.

Le troisième jour : bon je vous préviens tout de suite là ça va devenir moins drôle^^. Dans la nuit je me suis réveillé en toute hâte avec de très fortes nausées vers la salle de bain, j’avais vraiment envie de vomir, je suis allé vers les WC mais je ne voyais rien sortir même si l’envie et le geste étaient présents. Je me sentais très mal très courbaturé et une douleur dans tout le ventre dû à l’acidité crée par le corps pour se débarrasser des toxines, avec très peu de force pour me déplacer, alors en suivant mon intuition, je me suis allongé sur le carrelage bien froid pour soulager les douleurs qui me tiraillaient grâce à la fraicheur. Mon corps m’a ensuite rappelé que je devais retourner vers les WC pour reprendre ce qui restait bloqué (la nausée bien sûr). J’ai donc vomi plusieurs fois, ce qui m’a grandement soulagé temporairement. Puis je suis retourné me coucher dans l’espoir de me reposer, ce qui a mis un certain temps du à l’acidité dans mon corps provoqué par l’acidose (en phase de désintoxication l’organisme traverse alors une crise d’acidose, lorsque le taux d’acidité augmente brusquement. Avec lavements intestinaux et massages, les organes d’élimination comme le foie et les reins sont stimulés et font passer la crise). J’oubliais de vous dire pendant la grande crise d’acidose je n’en pouvais plus, je me suis dit je vais arrêter le jeune et je suis allé boire un jus de pomme bio et un petit truc à manger que j’ai rejeté quasi instantanément donc je n’ai rien avalé au final^^.  La chose positive c’est que je n’ai plus du tout la sensation de faim même un minimum.

Le quatrième jour : Dans l’ensemble cela va bien mieux j’ai encore un peu mal au ventre dû à l’acidité dans ce dernier. Depuis 2 jours avec la période d’acidose j’ai eu le rythme cardiaque qui s’est pas mal emballé, depuis ce jour mon cœur a repris un rythme tout à fait normal, je suis même un peu sortis faire un peu de marche pour changer un peu et bouger aussi car je n’ai pas fait grand-chose à cause de la douleur, cela m’a augmenté les douleurs aux ventres en restant tout à fait supportable. Je reconnais avoir l’esprit plus clair avec une petite sensation de légèreté. Je ressens toujours un peu fatigue et je suis encore légèrement courbaturé. J’ai accompagné une personne chez le médecin car celle-ci était malade, j’ai demandé alors qu’elle me prescrive un bilan sanguin complet, je lui ai dit que j’ai entamé un jeûne et que je souhaitais faire un contrôle une fois celui-ci terminé. J’attendais une réaction de sa part ou des questions mais non elle ne broncha même pas comme si de rien n’était. J’ai trouvé ça bizarre.

Le cinquième jour : Tout va beaucoup mieux, je n’ai plus du tout de douleur dans le ventre ni autre part, j’ai pu donc reprendre mon sport et transpiré un peu^^, pas de nausée à déclarer ni de sensation de faim. J’ai toujours l’esprit plus clair et cette sensation de légèreté et puis une chose qui ne m’étais pas arrivé depuis un petit moment, je n’ai plus de pensée négative c’est le meilleur antidépresseur naturel qui soit !

Du sixième jour au treizième jour : Tout va très bien, je me sens nettement mieux, j’ai remarqué que j’ai le besoin de dormir énormément pour pouvoir bien me reposer.

En conclusion

Vous l’avez compris, le jeûne n’est pas quelque chose d’anodin et se prépare. Normalement vous devriez avec cet article avoir tous les éléments pour réaliser ce jeûne dans de bonnes conditions.

Toutefois c’est une démarche personnelle avant tout. Ne tentez donc pas de convaincre votre entourage à tout prix. Vous risqueriez d’être incompris voire pris pour un fou^^ On est habitué ici J. Avant de vous lancez dans cette aventure demandez l’avis d’un naturopathe confirmer pour voir si cela ne présente pas de risque si vous prenez des médicaments et voir s’il y a des centres en France qui le font. Ce fut pour moi une expérience extraordinaire, ne pas alimenter mon corps alors que je suis quelqu’un qui ai plutôt besoin de pas mal manger. Si vous avez déjà pratiqué le jeûne n’hésitez pas à partager votre ressentis et vos expériences bien sûr. Nous sommes des êtres de lumières incarnés sur terre nous n’avons besoin de rien pour guérir, notre corps suffit.

Prenez soin de vous !

La lumière est la connaissance

Christopher

12
Poster un Commentaire

Veuillez Connexion pour commenter
11 Auteurs du commentaire
NassIsaTingtingNabilfrugivore Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
Notifier de
Nass
Invité
Nass

Bonjour est ce que votre rgo a disparu après votre jeûne ou pas ?

Tingting
Invité
Tingting

Bonjour, j’ai developpe des reflux gastro oesophagien depuis un peu plus d’un mois et la c’est constant je ne peux rien avaler sans ressentir de brulure après. La nuit ca m’empeche de dormer, j’ai deja beaucoup de soucis d’insomnie a la base. Je traverse depuis 6 mois beaucoup d’epreuves : rupture après 10 ans de relation, douleurs au dos due a un changement d occlusion par un mauvais dentiste je ne pouvais meme plus manger car mes dents etaient toutes engourdies “nevralgie atypique du trijumeau”, en trois mois de temps tout le stress et anxiete m’ont endommage mon estomac… Je… Lire la suite »

Nabil
Invité
Nabil

Bonjour, Juste si je peux apporter une precision ,le jeune chez le musulmans n’a pas seulement pour but de ressentir la difficulté dans laquelle se trouvent les plus dimunis,il a d’autres objectifs purement curatifs et en rapport avec la santé de l’homme ,cela est clairement mentionné dans le coran et la sounna “rituels et dits du prophete Mohamed prières et paix sur lui et sur tous les prophetes de dieu”…dans le versets il est dit” le jeune vous est ecrit comme il fut ecrits à ceux qui vous ont precedé “autres peuples avec d’autres prophetes “……….cependant celui de voyage ou… Lire la suite »

Isa
Invité
Isa

Les musulmans disent pratiquer le ramadan en jeunant. Et bien, c’est un leurre!
Pourquoi?
Tout simplement qu’ils se réalimentent tous les soirs avec un repas très copieux !
Ce n’est pas un jeûne d’1 mois! Juste un jeûne intermittent de quelques heures.
Il faut remettre les pendules à l’heure de ce côté là. Et n’oubliez pas que beaucoup de moutons sont tués pendant cette période car c’est la fête pour eux tous les soirs pendant 1 mois. …

frugivore
Membre
frugivore

C’est quand même génial, on nous prends la tête avec le trou de la sécu, les labos font des milliards, et en fait la solution ne coûte rien et fait même faire des économies !

GM
Membre
GM

Après tous qui je suis pour te remettre en cause , c’est déjas admirable d’avoir fait cela et d’avoir tenu . Pour la fatigue je sais pourquoi et c’est lier au commentaire d’avant et l’explication dans le pdf . Moi perso 5h de sommeil max et on plus de 23h , c’est spécial , c’est comme si mon horloge interne était réglé sur une autre planète ou régler sur autre chose .

Hildegarde
Invité
Hildegarde

C’est aussi le plan des dirigeants de tout cacher sur la santé et la pensée unique pur manger à telle heure tant de repas, tant d’aliments, tout est fait pour niker l’ adn humain! En tout cas nous on se porte mieux meme si on est traité de tous les noms dans nos entourages vu qu ils comprennent rien et qu’ils veulent rien savoir, tanpis pour eux! Pensée à mes frères animaux qui vivent dans ces holocaustes de la souffrance et de la mort, si j’étais un super guerrier je vous libererais tous mais la je suis impuissant a part… Lire la suite »

GM
Membre
GM

Mauvaise pratique du jeune , trop d’eau plate (mauvais carma) ingurgiter en plus de cette eau utiliser pour ce laver . Un véritable jeune = plus de toilette car votre vessie est vidée par votre organisme de manière naturelle mais pas dans le sens du pipi . Un eau énergisante est recommander et les médicaments sont des poisons . Dans la dualité (serpent en référence de votre croyance qui est pas la mienne) avec de l’eau , celle plate et celle énergisante et ses 2 eaux existes ensembles et il est possible de les séparés pour avoir que le meilleur… Lire la suite »

David_Sage
Membre
David_Sage

Merci pour ce témoignage.
Je n’en ai pas fait depuis 10 mois, et justement hier je me disais qu’il serait temps d’en refaire un. Du coup j’suis motivé pour commencer dès aujourd’hui.
@bientôt, bisous.

You Are The One
Membre
You Are The One

Bonjour à tous
en effet le jeune est une pratique excellente de régénération et de guérison cependant attention pour les personne qui sont maigres et très fatigués le jeune peu être très difficile et il vaut mieu le raccourcir.
je vous invite à consulter le site http://www.regenere.org ou vous trouverez des millions d’information sur le fonctionnement RÉEL du corps humain à travers les vidéos de Thierry Casasnovas.
PEACE

Olivier
Invité
Olivier

Une solution manger une fois par jours, je connais dans mon entourage qui bouffe, ingurgite, comme des petits cochons, et il on que des problèmes, mais comme ils le dise le médecin a dis que… voilà.