La symphonie de l’Univers – Quand les étoiles nous délivrent leur musique

1
1683

Tout est énergie, tout est fréquences. Et tout est UN.

Voici ce que cela donne quand nous transposer les fréquences visibles de l’univers (la lumière des étoiles) en fréquences audibles (en sons audibles).

Et vous quelle est votre musique ? Quelle est votre fréquence dans tout cela ?

Mais quand je dis vous… déjà il faudrait savoir Qui êtes vous ?

Un objet dans cet Univers Infini que vous appelez “moi” ?

Une fréquence infime et limitée par l’idée limitée que vous vous faites de vous même ?

Ou une symphonie universelle infinie faite de toutes les fréquences ?

Pour rappel… quand vous mélangez toutes les couleurs issues du prisme, vous ré-obtenez la lumière blanche initiale d’avant la distraction, d’avant la séparation.

Il en est de même pour les sons, quand vous réunissez tous les sons, vous avez un silence absolu d’où initialement sont partis tous les sons (qui ne sont qu’une autre forme de la lumière car il n’y a que lumière et nous n’en voyons qu’une infime partie avec le sens visuel humain).

Je vois donc je crois… une idée fausse qu’il faut corriger.

Car tout est équilibré en polarités à l’intérieur de l’Unité.

LE Prisme, s’il est tinté de l’idée d’un individu séparé agissant de lui même et en interactions avec d’autres objets dans l’espace et le temps, alors il s’identifie a un rayon minuscule. L’égo. Mais si ce Prisme est sans identité (le cristal pure), alors il peut transmettre le silence et la lumière pure originelle. Il n’est plus limité mais infini. C’est ce qu’on appelle la conscience christique.

Namaste

L.

1
Poster un Commentaire

Veuillez Connexion pour commenter
avatar
3000
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
1 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
Thierry Poget Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
Notifier de
Thierry Poget
Invité
Thierry Poget

Bonjour, Le sentiment d’individualité qui semble vrai est en fait erroné, mais l’extrême inverse d’unité, selon la devise tout n’est qu’un, ou tout est un, l’est tout autant, car si tel était le cas, ce qu’une partie ressentirait devrait automatiquement se ressentir à l’ensemble, ce qui n’est pas le cas. Ainsi tout n’est pas un, comme tout n’est pas formé d’individus séparé ou d’âmes séparées. Le liens se fait autour des actions qu’opère une seule conscience et relation aux autres, ce qui crée des situations collectives dont nous n’en voyons qu’une infime partie que l’on prenne cela au niveau d’une… Lire la suite »