La loi Rothschild, cause de l’endettement de la France

5
3398

La prétendue “dette” de la France est une gigantesque arnaque,  et il n’est pas question de la “rembourser” !

Extraits d’une biographie de Georges Pompidou :

Georges Pompidou fit parti du cercle restreint des proches du général de Gaulle, et cette proximité lui valut d’être nommé chef de son cabinet d’avril 1948 à 1953.

Loading...

En 1953, il entra à la banque Rothschild, où il occupa rapidement les fonctions de directeur général et d’administrateur de nombreuses sociétés. Ce fut pour lui l’occasion de participer à la vie économique du pays, d’accroître le champs de ses compétences et d’établir un éventail plus large de relations.

Il rédigea néanmoins, durant cette période d’intense activité, trois présentations de classiques illustrés sur Racine, Taine et Malraux.

Le général de Gaulle élu à la présidence, Georges Pompidou retourna pendant quelques temps vers le monde de l’entreprise en réintégrant la banque Rothschild.

Membre du conseil constitutionnel en 1959, il profita également de cette période pour rédiger une anthologie de la poésie française.

Georges Pompidou s’installa à l’Élysée le 15 juin 1969. Son mandat fut écourté par son décès le 2 avril 1974 à Paris.

3 janvier 1973, réforme de la Banque de France

Dans la loi portant sur la réforme des statuts de la banque de France, nous trouvons en particulier cet article 25 très court, qui bloque toute possibilité d’avance au trésor :

« Le Trésor public ne peut être présentateur de ses propres effets à l’escompte de la banque de France. »

Ce qui signifie que l’article 25 de la loi 73-7 du 3 janvier 1973 interdit à la Banque de France de faire crédit à l’État, condamnant la France à se tourner vers des banques privées et à payer des intérêts ; alors qu’avant cette loi, quand l’État empruntait de l’argent, il le faisait auprès de la banque de France qui, lui appartenant, lui prêtait sans intérêt.

Autrement dit : auparavant, l’État français avait le droit de battre monnaie, et avec cette nouvelle loi, il perd ce droit qui est du même coup légué aux banques privées, qui en profitent pour s’enrichir aux dépends de l’État en lui prêtant avec intérêt l’argent dont il a besoin.

Cette décision correspond à une privatisation de l’argent et ramène la nation au même rang que n’importe lequel de ses citoyens.

L’accroissement sans fond de la dette publique trouve son origine précisément là. Voici en effet un graphique représentant l’évolution de la dette, avec et sans intérêt. La courbe rouge représente bien sûr la dette constatée, calculée avec les intérêts.

Cliquer sur l’image pour l’agrandir.

La dette à fin 1979 était de 239 milliards d’euros (*), déjà injustifiables ; la dette à fin 2008 s’établit à 1327 milliards d’euros ! Ainsi, entre 1980 et 2008, la dette a augmenté de 1088 milliards d’euros et nous avons payé 1306 milliards d’euros d’intérêts.

1327 – 1306 = 21 Milliards d’Euros ! : Si nous avions pu créer notre monnaie — faire exactement ce qu’ont le droit de faire les banques privées —, la dette publique serait quasiment inexistante aujourd’hui.

Georges Pompidou a été le directeur général de la banque Rothschild ; il en était le valet, il n’est par conséquent pas étonnant qu’il ait fait cette loi du 3 janvier 1973 qui interdit à l’État français de battre monnaie et qui a endetté la France d’une façon structurelle et incommensurable auprès de banques privées comme la banque Rothschild.

C’est pourquoi, cette loi, je propose de l’appeler désormais la loi Rothschild.

NOTE (*) : La dette à la fin 1979 était en réalité de 82,8 milliards d’Euros, soit 21% du PIB ; mais en tenant compte de l’inflation, cela fait aujourd’hui 239 milliards d’Euros.

Source: http://mai68.org/spip/spip.php?article1245

—note stopmensonges—

La loi Rothschild / Pompidou est un crime de haute trahison envers le peuple français.
Le plus grand vol en France qui dure depuis maintenant 3 générations.

Les coupables n’ont toujours pas été jugés à ce jour et les milliers de billions d’euros détournés depuis 1973 n’ont toujours pas été rendus aux Français.

Cela représente des centaines de milliers d’euros à récupérer pour chacun des citoyens français.

Namaste

Free Man

Loading...

5
Poster un Commentaire

Veuillez Connexion pour commenter
5 Auteurs du commentaire
LöweGarniergodard bernadetteStanBPolisano Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
Notifier de
Löwe
Invité
Löwe

cet un bon texte. D’abord on a pratiqué la création monétaire ex nihilo pour les particulier et ensuite on a fait la même chose pour les états. Les banques privés prêtent ce qu’elles n’ont pas. Elles créeent l’argent scriptural par un jeu comptable avec la signature de l’emprunteur . Comme endetter les particuliers et les entreprises ne leur suffisaient plus ils ont commencer ensuite de faire la même chose avec les états. Sans exagérer on peut dire que cette pratique de création monétaire ex nihilo fait partie des plus grand complots contre l’humanité . A voir la création de la… Lire la suite »

Garnier
Invité
Garnier

Pour intégrer cet élément dans un contexte plus général de l’actuelle économie.
http://blogs.mediapart.fr/blog/denis-garnier/160715/le-chomage-la-dette-la-grece-des-affaires-bien-rentables#comment-6704795

godard bernadette
Invité
godard bernadette

Moi j’y crois pas trop à ces soi-disant dettes financières. Entre pays et entre banquiers, ils s’arrangent toujours par des services rendus tels bombardements de certains pays pour ensuite leur voler leurs ressources, hausse du prix du pétrole, de l’électricité, gaz, etc, etc impôts sur le dos des moutons, taxes sur les héritages. C’est juste des chiffres pour nous en mettre plein la vue et nous faire croire que nous sommes endettés pour mieux nous pomper. Les riches élites ne trinquent jamais, (ils ont plein d’avantages pour payer le moins possible) c’est juste les moutons qu’on tond jusqu’au sang.

StanB
Invité
StanB

La vraie question est pourquoi l’Etat a besoin d’emprunter, point barre! Parce qu’il est en DEFICIT. Pourquoi? Parce qu’il dépense plus qu’il ne collecte. La dette est donc le résultat d’un déficit budgétaire qui est continu depuis 1974! Autre question: pourquoi les élus du peuple (les députés) ont voté ces déficits depuis 1974? Et pourquoi, alors qu’ils gèrent le pays comme des ânes, sont-il réélus? En clair, que l’Etat emprunte au peuple (emprunts d’état), aux marchés (avec intérêts), ou à la Banque de France (avec pour résultat de l’inflation), le pêché originel a été fait par ceux qui ont laissé… Lire la suite »

Polisano
Invité
Polisano

Je suis d’accord avec ce texte à quelque exception prêt.. avant il y avait déjà un montant maximum d’emprunt à la banque de France et avec cette loi plus aucun droit.