La connaissance et le libre arbitre, entre influence occulte et science psychotronique. L’interaction réalité physique-monde spirituel.

7
3133

Une compréhension complète du contenu de cet article repose sur les notions présentées dans les articles précédents se référant aux sujets traités ici. La cohérence de l’ensemble nécessite obligatoirement d’admettre le bien-fondé des différents concepts utilisés. Le but de cet article est de montrer le plus simplement possible les conséquences du fonctionnement de notre sphère spirituelle. Cette vue d’ensemble mêle autant des notions scientifiques que purement spirituelles.

Dans l’Histoire de notre civilisation, on s’aperçoit que des scientifiques dont les travaux traitaient des domaines en relation soit avec la 5e dimension, soit avec la logique cybernétique (logique bivalente ou supérieure), soit avec la synergie physique-esprit (science exacte ou science du vivant comme la médecine ou la biologie), ont vu leur activité être très limitée ou totalement stoppée par toutes sortes de raisons. Nous pouvons citer Nicolas Tesla (physique, 5e dimension), Semyon Kirlian (5e dimension, physique-esprit), Georges Lakhovsky (physique-esprit par les champs d’énergies associées), Jean-Pierre Petit (physique et logique tétravalente), Giordano Bruno (disciple de Nicolas Copernic, physique-esprit), Ludwig Boltzmann (définition physique précise de l’entropie liée à la 5e dimension par les notions de chaos et d’énergie potentielle φ) ou Alan Turing (logique cybernétique). Une autre liste peut être dressée pour y inclure tous les autres scientifiques anonymes ou inventeurs qui ont fait des découvertes technologiques à grand potentiel de développement (voire même révolutionnaire) pour lesquelles il n’y a pas eu de prise en considération, ou dans le cas où il y a eu un intérêt quelconque manifesté, la découverte a fini simplement sous la forme d’un brevet sans jamais être concrètement appliquée. Si on examine cela de plus près, un point commun se dessine entre tous les scientifiques que j’ai cité : tous semblent pointer vers la mise en évidence des propriétés physiques 5d et cybernétique de notre réalité. En résumé, soit nous sommes privés de certaines connaissances (5e dimension et théorie cybernétique), soit si la connaissance est transposable sous forme de brevet, elle ne sera pas exploitée (suppression du libre arbitre). La limitation (ou la suppression) du libre arbitre dans le cas d’inventions révolutionnaires ou de travaux clairement novateurs en science est parfaitement cohérente avec une limitation significative du développement général de notre société dont l’objectif de tous ces développements concrets ou pratiques était une amélioration future de notre civilisation. Dans ces circonstances, le dépôt de brevet se transforme en un véritable système à retirer l’innovation de toute concrétisation possible et prive manifestement notre société d’une « rupture de protocole » cybernétique qui est de façon évidente très constructive.

La constatation de l’existence de certains phénomènes spirituels récurrents nous conduit à émettre l’hypothèse que le cybernétisme de la sphère spirituelle planétaire limite certains paramètres spirituels. Définissons ∆C comme l’augmentation de la connaissance (représentée par la notion de néguentropie ou d’entropie négative) et ∆LA, comme la diminution du libre arbitre LA à disposition pour progresser dans la connaissance (libre arbitre équivalent à la notion d’ordre statistique dans un système physique lié à l’entropie). Parce que le fondement de toute réalité observable transite obligatoirement par le monde quantique, toute entité spirituelle se situant en-deçà du monde physique qui n’interfère pas doit, pour exercer une influence physique, mener son action au travers des lois physiques bien établies de la mécanique quantique pour modifier les propriétés de l’espace-temps classique 4d. Le scientifique qui a défini pour la première fois des relations mathématiques contenant implicitement la notion d’exception à une règle comme cas limite est le physicien Werner Heisenberg. La relation qui lie les deux paramètres précédents s’écrit sous une forme similaire aux relations mathématique dites relations d’incertitude de Heisenberg. Ces relations ont la propriété de réunir ce que l’on nomme en physique des grandeurs conjuguées, à la fois distinctes mais liées. C’est effectivement bien le cas pour les deux paramètres cités que son la connaissance ∆C et ce qui permet d’exprimer cette connaissance au détriment d’une restriction de notre libre arbitre ∆LA (en effet, la connaissance ne fait que restreindre le libre arbitre de pensée). En ce sens, « C » et « LA » sont donc bien des grandeurs spirituelles conjuguées. La relation qui les réunit est de la forme :

∆C x ∆LA < M

Cette approche est une introduction à une base scientifique qui montre la possibilité de concevoir une science psychotronique capable d’influencer technologiquement une sphère spirituelle planétaire dans son ensemble. Pour une civilisation avancée ayant des millions d’années de développement (Anunnakis), une telle science psychotronique rendrait alors possible des actions à une échelle planétaire basées sur une physique 5d et une logique tétravalente.

Cette relation mathématique signifie que la multiplication de ces deux paramètres est contrainte de rester toujours plus petite qu’un certain seuil maximum, un nombre « M », qui dépend des circonstances (définies par le cadre d’application). Sa signification est la suivante : plus l’innovation est importante dans le domaine de la connaissance en générale (et donc « révolutionnaire »), moins il y aura de liberté d’action (pour l’application de la découverte théorique ou pratique) si le principe de la rupture de protocole n’est pas utilisé. Cette constante M se réfère donc au protocole initial (cadre d’application). Cette relation mathématique permet de comprendre comment notre sphère spirituelle fonctionne dynamiquement (cybernétisme). Le problème planétaire représenté par cette relation est que la constante « M » est insuffisamment grande (M caractérise notre sphère spirituelle). Dans ce contexte formel, ce qu’on nomme « Cabale » est la loi de comportement appliquée par certaines entités spirituelles pour assurer que le seuil « M » ne soit pas dépassé. S’il y a dépassement, la sphère spirituelle adoptera un comportement coercitif envers le « contrevenant ». Ce paramètre « M » est donc aussi une caractéristique du phylum planétaire.

Les conséquences observables issues des actions d’esprits non incarnés doivent obéir à la forme de la relation que nous avons défini. Conformément à la signification de la notion d’exception au sens de cette relation appliquée à l’ensemble de la sphère spirituelle planétaire, les « Hearing Voices » se définissent comme des atteintes de type « exceptions » au libre arbitre des victimes du joug du phylum, et en amont, de la Cabale spirituelle. L’interventionnisme de la sphère spirituelle dans notre réalité obéit à une relation d’incertitudes du type de celles formulées par Heisenberg. C’est à nous de changer cette constante M (de façon cybernétique par nos actes) qui caractérise « la situation sur notre planète » (donnée du problème) en une nouvelle valeur représentant le nouvel état cybernétique spirituel planétaire (nouveau protocole de pensée). Ce nouvel état aura été obtenu par l’exercice d’un libre arbitre général augmenté et d’un niveau de connaissance plus élevé. En ces termes, l’apocalypse (« révélation » en grec) désigne le moment où il devient possible de changer de façon significative cette constante M (rupture de protocole majeure) en utilisant cette période de révélation pour augmenter nos connaissances : l’apocalypse doit être compris comme le point de cybernétisme planétaire où le problème et la solution ne font qu’un. C’est dans le cas de cette rupture majeure qu’il faut introduire cette « nouvelle solution cybernétique » en s’investissant dans des actions positives et constructives multiples, menées en parallèle.

A la lecture de notre Histoire, il existe une démarche fondamentale à appliquer pour définir une rupture de protocole majeure planétaire. Pour changer la dynamique du cybernétisme de notre sphère spirituelle (constante M), il faut soit avoir une approche collective dans le cadre de ce qu’on nomme une « alternative » en théorie quantique définie par un scénario construit et appliqué (parmi des réalités potentielles multiples superposées), soit multiplier les « ruptures de protocoles » pour pouvoir poursuivre dans la voie choisie. Cependant, l’application de la rupture de protocole en cascade n’est pas suffisante en soi. Il faut obligatoirement avoir également une approche collective définie eu sein d’une alternative cybernétique.

Une nouvelle vision de la science permettant un telle rupture de protocole majeure nécessite une grande ouverture d’esprit. L’exemple emblématique d’une excellence éclairée qui est tombée sous le joug de la Cabale est Giordano Bruno, qui avait eu la clarté d’esprit suffisante pour s’intéresser à des disciplines de la connaissance très diverses, spiritualité, physique, mathématiques, philosophie, cosmologie, magie… On notera qu’à cette époque, la science et la spiritualité (religion) n’était pas séparées et devait en quelque sorte interagir entre elles pour s’harmoniser. Si ça n’était pas le cas, la religion prenait le dessus par le biais de ce qui s’appelait à l’époque l’Inquisition. C’est avec des scientifiques comme Giordano Bruno (qui était dominicain) qu’il aurait pu y avoir des avancées significatives dans les connaissances de l’époque si elles avaient pu être pleinement admises. Cette pluralité d’esprit a valu à ce scientifique d’être brûlé vif par l’Eglise catholique, gardienne du fruit défendu (la connaissance), pourvoyeuse directement (par son passé récent ou inquisitoire, les deux relevant de pratiques de nature diabolique : tortures, pédophilie) et indirectement de la Cabale spirituelle, indirectement dans le sens de la synergie engendrée par son comportement éthique humain avec la négativité de la sphère spirituelle à l’échelle planétaire, négativité apparue initialement à l’instauration de la Cabale sur Terre à l’époque des Anunnakis.

L’exception est la pointe du fer de lance de la Cabale spirituelle. La collectivisation du libre arbitre dans un but commun, unique et bien défini est le meilleur bouclier pour se parer contre toute incursion violant le principe inaltérable d’universalité du libre arbitre dans le cosmos. La Cabale spirituelle a exercé son joug par l’entremise d’une action dont le bras armé a été à l’époque de Giordano Bruno le Vatican, se commuant pour cette occasion en véritable Cabale humaine. Ceci constitue le cas exemplaire d’une  influence occulte guidée par la Cabale spirituelle. A ce titre, nous pouvons citer le site Wikipedia au sujet de la vie de Giordano Bruno :

« Au cours du procès, qui durera huit années, l’acte d’accusation va évoluer. Le premier acte d’accusation se concentre sur ses positions théologiques hérétiques : sa pensée antidogmatique, le rejet de la transsubstantiation, que le concile de Trente vient de confirmer, et de la Trinité, son blasphème contre le Christ, sa négation de la virginité de Marie. Mais ses activités sont déjà relevées : sa pratique de l’art divinatoire, sa croyance en la métempsycose, sa vision cosmologique. Au long du procès, l’acte d’accusation ne cessera de s’aggraver.

Blanchi par les tribunaux vénitiens, Bruno est presque libéré. Mais la Curie romaine semble vouloir lui faire payer son apostasie. Sur intervention personnelle du pape Clément VIII auprès du doge, une procédure tout à fait exceptionnelle, Rome obtient l’extradition et Bruno se retrouve dans les geôles vaticanes du Saint-Office13. »

Le Vatican a ainsi condamné en définitive la liberté d’esprit du scientifique Giordano Bruno qui n’est pas autre chose que la pure expression du libre arbitre qu’il a employé en science. Le Vatican a donc dénié le droit universel et inaltérable de disposer de l’exercice de son plein libre arbitre à un être humain, en pleine violation des droits humains en vigueur dans l’ensemble du cosmos…

A l’époque actuelle de l’apocalypse, l’Histoire doit cesser de se répéter et prendre définitivement un nouveau virage. L’Humain doit être au centre du cosmos par définition, et non l’esprit qui n’est qu’un attribut dans le devenir de l’Homme.

7
Poster un Commentaire

Veuillez Connexion pour commenter
4 Auteurs du commentaire
newparadigmThierry PogetTao BernardStéphane Feye Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
Notifier de
Poget Thierry
Membre
Poget Thierry

Bonjour, Je ne comprends pas bien ce que représente pour vous le libre arbitre. Pour moi le libre arbitre est un terme désignant une fonction précise du fonctionnement de l’esprit. Pour moi, je considère que c’est en amont du libre arbitre que se situe la notion d’ici et maintenant, cet état serait le déclencheur des action menées par le libre arbitre, comme déclencheur du temps, présent, passé et futur, qui dans le même engrenage mais sur une roue crantée différente mettrait en fonction les notions d’attention et d’intention, ce qui conduirait à la production de karma. Pour résumé, la notion… Lire la suite »

Poget Thierry
Membre
Poget Thierry

“Parce que le fondement de toute réalité observable transite obligatoirement par le monde quantique, toute entité spirituelle se situant en-deçà du monde physique qui n’interfère pas doit, pour exercer une influence physique, mener son action au travers des lois physiques bien établies de la mécanique quantique pour modifier les propriétés de l’espace-temps classique 4d.” Bonjour, En fait dans la réalité c’est juste le contraire, le déploiement ce fait à partir du spirituel et non le spirituel à partir de la matière, parce que d’une part ce dont vous parlez n’est une observation non seulement qu’à partir du plan physique, mais… Lire la suite »

TAO
Membre
TAO

Bonjour, bonsoir UN.

“NOUS” en revenons toujours au recentrage soit maîtriser ce sacré mental égo au profit de l’Amour Inconditionnel le ressenti du coeur en “SOI” et le miracle se produit.Tout est possible en logique tétravalente pour baigner dans la conscience cosmique UNiverselle.

Sagesse,Amour,Pardon et surtout ne pas oublier le MERCI;

Tao/Bernard<3

Stéphane Feye
Invité
Stéphane Feye

Bonjour,
Peut-être ceci pourrait-il vous intéresser…

https://www.youtube.com/watch?v=kBCDU_PnavQ
Cordialement

Poget Thierry
Membre
Poget Thierry

Bonjour, Je viens d’aller voir, c’est une longue conférence, je prendrais le temps d’aller la regarder plus tard. Ce que j’exprime dans mes commentaires ci-dessus, est l’expression de l’éveil spirituel dont ma conscience à canalisé cette connaissance par l’intuition et au travers de la lecture de diverses sources informatives et de ma pratique de la méditation samatha dès 1983 et de la Vue dzogchen depuis 1988. J’ai a mon actif la publication en 2011 d’un essai intitulé “Partage autour du dzogchen” dont je peux vous faire gratuitement parvenir le PDF si vous m’écrivez à : [email protected] Actuellement je suis à… Lire la suite »