Émission « DIVULGATION COSMIQUE », l’intégrale. Saison 3, épisode 7/9 : TERRE INTÉRIEURE : LE HALL DES ARCHIVES

6
2032

DW : Revoici “Divulgation Cosmique”. Je suis David Wilcock, je suis ici avec Corey Goode. Ça fait beaucoup à encaisser pour les gens. Comme on le disait, il y a certaines religions ufologiques impliquant notamment Zecharia Sitchin, pris pour le prophète et révélateur de Jésus-Christ, sauf que ce prophète a révélé que les Annunaki étaient des extraterrestres venus extraire de l’or sur Terre, ils auraient créé l’ouvrier primaire Adamu et l’épopée de Gilgamesh serait en fait le récit de la Genèse, l’Arche de Noé, en version courte. Les gens considèrent aujourd’hui que c’est la vérité absolue. Vous avez cherché les mots que Sitchin prétend définir. Vous avez bûché.

CG : Oui.

DW : Et alors ?

CG : Trois semaines.

DW : Et alors ?

CG : Ça ne correspondait pas, ça marchait exactement comme le disaient les universitaires sur internet. Il n’est pas fait mention d’extraire de l’or.

DW : Vraiment ?

CG : Pas un mot.

DW : D’accord. Sitchin dit entre autre, mouillons-nous carrément, il présumait qu’une super Terre « Tiamat », dans les tablettes sumériennes, avait été détruite et avait formé la ceinture d’astéroïdes. La prêtresse et les autres groupes de l’alliance [souterraine] vous ont parlé de survivants de civilisations humaines venus de planètes ayant été détruites dans notre système solaire.

CG : Ou rendues inhabitables.

DW : OK. Vous avez dit précédemment que selon la prêtresse, les sources en sumérien cunéiforme sont justes, si on les traduit correctement.

CG : Il faut les lire de façon littérale, sans leur faire dire ce qui nous arrange.

DW : Tiamat. Est-ce une planète détruite dont les survivants sont ici ? Est-ce vrai ?

CG : Oui. D’après eux, il y avait une planète, à une époque, qui était une super Terre, située dans la région de la ceinture d’astéroïdes.

DW : OK.

CG : Je vais vous raconter la conversation qu’on a eue.

DW : D’accord ! D’accord. Allez-y.

CG : Elle m’a expliqué le contexte, il y a des milliards d’années…

DW : Milliards ou millions ?

CG : Milliards. Une race ancienne nommée les « Gardiens » avait depuis longtemps quitté notre fréquence. D’après elle, c’est la même race que celle que les programme spatial secret appelle « les anciens bâtisseurs ». Elle disait que les Gardiens, il faut suivre, elle disait que les Gardiens étaient extrêmement sophistiqués et puissants, et qu’ils protégeaient cette région de la galaxie, cette grappe d’étoiles. Aucun extraterrestre ou autre groupe n’aurait violé leur territoire, leur espace, car même après qu’ils aient quitté cette fréquence, des barrières énergétiques protégeaient leur zone, elle leur appartenait. Incidemment, sur d’autres planètes, des groupes, des natifs de notre système solaire, ils ne venaient pas d’ailleurs, se sont développés. Ils étaient très agressifs et techniquement très avancés. D’une manière ou d’une autre, peut-être par les armes, ils ont provoqué un cataclysme qui a détruit, ou gravement dégradé une planète, et a éteint cet énorme champ énergétique de protection. Une énorme lueur a traversé le cosmos et alors, toutes ces races extraterrestres se sont précipitées dans leur espace.

DW : D’après les tablettes intelligentes, les Dracos sont arrivés il y a environ 375 000 ans, non ?

CG : J’ai entendu entre 340 000 et 370 000 ans.

DW : C’était 370 000 ans, OK. Ça correspond à la destruction de la super Terre dans « La Loi de Un ».

CG : Oui. Et aussi, il y a 500 000 ans, d’autres groupes sont venus, avant les Dracos. Les Dracos n’étaient pas les premiers.

DW : OK.

CG : Puis sont arrivés les groupes que son peuple qualifié de fermiers génétiques. Ils sont venus et ont amené les survivants de ces planètes et les ont installés sur Terre en tant que réfugiés, ce qui a causé tous les énormes problèmes de notre planète et de notre système solaire. C’est là qu’ont commencé ces immenses expériences génétiques mais pas seulement génétiques. Spirituelles. Ils mènent toutes sortes d’expériences.

DW : L’immigration de masse a pu se produire une fois ce champ de protection détruit.

CG : Oui.

DW : Tout le monde s’est mis à faire joujou, à déplacer des gusses, à s’en servir comme cobayes. Des types de la Super Fédération sont arrivés à cette époque ?

CG : Oui.

DW : Et leur « Grande expérience » a commencé à l’époque ?

CG : Oui. D’après ces gens.

DW : On relie pas mal de points. [sourire] C’est très intéressant.

CG : Ça collait aussi avec ce que j’ai vu sur la tablette mais là, ça venait de gens qui ont reconnu avoir dupé les gens de la surface, prétendu être des extraterrestres, des dieux. Donc je conservais mon esprit critique mais tant de choses correspondaient, c’était époustouflant. Et elle a dit que tout avait changé après le retour des Gardiens.

DW : De quoi parlez-vous ?

CG : Ils appellent les Êtres des Sphères, les Gardiens. Ils font référence à l’Alliance des Êtres des Sphères.

DW : C’est énorme, ça aussi !

CG : Elle voulait savoir pourquoi, lorsqu’ils ont contacté par l’esprit, les Gardiens, ces derniers n’ont pas souhaité communiquer. Et leur peuple voulait savoir pourquoi, ils voulaient une audience avec les Gardiens.

DW : Leur peuple ? Je ne comprends pas.

CG : Les gens de la Terre intérieure voulaient une audience avec les Gardiens.

DW : OK. Pour savoir pourquoi ils ne sont pas reçus.

CG : Ni même entendus.

DW : OK.

CG : Pas même entendus.

DW : Oui, c’est blessant. [rire]

CG : C’est la même chose pour les différents extraterrestres et le programme spatial secret et les gouvernements terriens secrets.

DW : Oui. Et puis débarque, en jargon Harry Potter, un « sang-de-bourbe », et c’est par lui seul qu’ils vont s’exprimer.

CG : Oui. Je lui ai raconté qu’ils avaient dit que plein de groupes extraterrestres sont positifs, mais encore un peu individualistes car ils ont des agendas [des objectifs personnels]. Ça ne lui plaisait pas, elle a dit : « Alors, les Gardiens aussi sont individualistes ? ». J’ai dit : « Comment ça ? ». Elle a dit : « Ils sont là dans un but précis [avec un agenda]. Pour servir leurs propres objectifs. »

DW : En termes de « La Loi de Un », ils ont un accès direct au logos, comme nous avons accès à internet, ils pouvaient suivre sa volonté.

CG : Je n’ai pas su quoi lui répondre. J’ai demandé : « De quelle façon ? ». Elle a dit : « Les êtres de fréquence supérieure ont un résidu de connexion [une connexion résiduelle] avec nous, ceux des fréquences inférieures, et ils ne peuvent pas retourner à la source. On est comme un parachute qui les retient. Ils doivent revenir nous aider à progresser avant de pouvoir avancer. Donc ils ont des objectifs aussi. ». [David sourit tout du long, comme s’il comprenait très bien de quoi il est ici question]

DW : « La Loi de Un » dit qu’ils ne peuvent pas passer à la septième densité, le groupe qui cherche à y passer, tant que tout le monde sur Terre n’est pas passé en quatrième densité, à cause des erreurs qu’ils ont faites en construisant la Grande pyramide, en pensant qu’elle serait un outil d’ascension. Puis les religions qui y étaient associées ont été récupérées par l’élite terrestre et transformées en ce qu’on appelle les « Illuminati ».

CG : Je n’ai pas su quoi lui répondre.

DW : La prochaine fois, emmenez-moi. S’ils veulent, je leur expliquerai avec plaisir. [rire]

CG : On a parlé de quelques autres trucs. Je n’ai pas compris. On a parlé de la roue du karma et du fait que son peuple n’accepte pas trop le karma. J’ai trouvé ça contradictoire.

DW : Ils trouvent qu’elle ne marche pas ?

CG : Oui.

DW : Vraiment ?

CG : On a eu un débat là-dessus. Comment peut-on ne pas comprendre le karma ? On voit le karma partout dans sa vie.

DW : Ces gens pensent plus en termes de « La Loi de Un », plus quatrième que troisième densité.

CG : Ils prétendent être de quatrième densité.

DW : OK. Ça voudrait dire, dans les termes de « La Loi de Un », en troisième densité, le karma est 100 fois plus fort et douloureux qu’en quatrième densité. En quatrième densité, on reste longtemps sans vraiment voir les résultats du karma. Tandis qu’ici, comme disait Lennon, le karma t’attrape instantanément. Ça ne doit pas être leur cas. Très intéressant.

CG : Oui. On avait à peu près clôt notre débat, on s’était levés pour partir et elle a voulu me montrer deux autres étages de la bibliothèque.

DW : OK.

CG : On a descendu des escaliers. L’étage suivant était immense.

Il était plein de fauteuils en forme d’œuf, avec plein de gens assis dedans. Certains étaient couchés, d’autres assis en cercle.

DW : Etaient-ils plusieurs centaines ?

CG : Très nombreux.

DW : OK. Des centaines.

CG : Oui. Il y en avait beaucoup.

DW : C’était bruyant ? Ils parlaient ?

CG : Non. C’était complètement silencieux. On a traversé la pièce en son milieu, jusqu’à l’autre bout.

DW : C’était ouvert, y avait-il des cloisons ?

CG : Tout ouvert.

DW : Vraiment ? Juste une immense pièce et des gens assis ?

CG : Oui.

DW : D’accord. Wahou !

CG : Elle m’a dit : « On communique par télépathie. Par la pensée. On ne parle pas oralement ». Elle m’a dit : « Tous ces gens assis attendent de recevoir des communications d’humains de la surface qui les contactent par l’esprit, ou bien ils contactent des gens ou sont en pleine communication avec des gens de la surface. ».

DW : Par transmission de pensée. Donc vous parlez de canalisations [de channeling].

CG : Oui.

DW : Wahou !

CG : Par communication télépathique.
Il y avait une autre zone où des gens étaient assis. Elle a dit qu’ils partageaient une expérience consistant à visionner des informations de la librairie ou du hall des archives dans un genre de téléconférence télépathique. Ils regardaient des infos et en discutaient ensemble, en position inclinée.

DW : On l’a déjà évoqué rapidement dans l’émission, ceux qui ont lu votre rapport se souviennent qu’après le petit discours de Gonzales à l’alliance de la Terre intérieure, ils se sont levés et lui ont lancé, entre autres choses, qu’ils donneraient de fausses informations aux contacts qu’ils avaient à la surface, par télépathie.

CG : Oui.

DW : Car vous les gars [du programme spatial secret terrestre] aviez appris la situation que les Gardiens les forçaient à vous révéler dorénavant.

CG : Ils ont dit qu’un tas de leurs contacts s’étaient mis à les questionner et qu’ils allaient prendre des mesures pour communiquer avec ces gens, leur dire qu’ils étaient spéciaux. Et que les autres communiquaient avec des escrocs. Ils étaient fâchés qu’on les ait exposés. Ils pensent que leur programme est essentiel pour aider l’humanité à dépasser un certain embrigadement, et c’est aussi essentiel pour eux, stratégiquement.

DW : Donc c’est de la sécurité opérationnelle, comme quand la Cabale sème de fausses informations pour tenter de protéger ses secrets.

CG : Oui.

DW : Wahou ! Tous ceux qui vous suivent en ligne savent que chaque week-end, vous et moi échangeons des e-mails. On ne va pas citer de noms mais chaque semaine, un télépathe fait irruption pour coopter ce qui est dit dans l’émission. Mais il déforme tout et arrange tout ça, et tente de le mêler à son histoire. Ceci se produit chaque semaine. Vous ont-ils dit que ces gens, du moins certains, sont influencés pour fabriquer ces histoires, brouiller les pistes avec de fausses informations ?

CG : Oui. Je ne dis pas que la transmission de pensée [le channeling] est corrompue, mais pour une grande majorité, c’est du parasitage. Ce sont des gens qui se croient spéciaux, qui ont trop confiance en leur force spirituelle et en leurs aptitudes, qui se connectent aux êtres sous-terriens.

DW : Ce sont aussi…

CG : Les sous-terriens ont pas mal à offrir s’ils communiquent en tant que tels et délivrent des informations spirituelles. Ils ne veulent pas révéler qu’ils sont sous la surface, ils ne veulent pas qu’on descende les chercher.

DW : Que racontent ces groupes aux gens ? S’ils parlent aux gens de la surface, leurs informations ne sont pas toujours justes.

CG : Ils se font passer pour des dieux, des extraterrestres de divers systèmes stellaires, parfois pour des icônes issues des religions de ces gens, et ils délivrent un message positif. Ils ne leur donnent pas d’informations négatives ou blessantes, ils tentent d’aider les gens à dépasser ce qu’ils trouvent négatif dans nos gènes et nos fonctionnements pour nous rendre meilleurs et nous aider à changer la société, à distance. Une influence distante.

DW : Sont-ils capables de créer, pour ces gusses, un hologramme ou une image de leur forme ou de la forme de leur choix ?

CG : Ils la créent dans l’esprit de ces gens.

DW : D’accord. Dans certains livres, des gens disant avoir vu des dieux décrivent ce qui ressemble à des contacts avec des êtres de chair ou des apparitions, donc ils savent le faire.

CG : Oui. Souvent, ça marche dans les deux sens, les gens contribuent à l’expérience. Les gens suggèrent un système stellaire avec lequel communiquer, ils suggèrent une icône religieuse à laquelle parler. La communication est bidirectionnelle. Donc les gens de la surface auxquels ils s’adressent participent à cette illusion.

DW : Et ces gusses ont l’impression de semer leur spiritualité dans l’humanité.

CG : A distance, oui.

DW : Et que le bien [dans leur action] est supérieur au mal du fait que tout ça a pour finalité de réduire notre agressivité et d’élever la vibration de la planète.

CG : Oui. Et d’assurer la sécurité opérationnelle, de protéger leurs cultures en nous empêchant d’aller les trouver.

DW : OK.

CG : Voilà. En gros, j’ai tout raconté sauf le dernier étage, le hall des archives. Ça va résoudre un point très important.

DW : Super. Dites-nous tout.

CG : On est descendus au dernier étage et on n’a pas pu entrer. C’était très lumineux.

DW : Vous n’avez pas pu entrer ? Pourquoi ?

CG : On ne pouvait pas. C’était un grand dôme qui descendait jusqu’au fond. Rien de plat. C’était juste un dôme, on voyait l’intérieur par une fenêtre sans vitre. Il y avait un champ quelconque.

DW : Le socle du dôme était plus bas que vous ?

CG : Non. On a marché jusqu’au dôme, au dernier étage, mais on n’a pas pu entrer car il y fait une chaleur extrême, comme dans une chambre stérile, l’accès est réglementé. Les gens n’y circulent pas librement. A l’intérieur se trouvait un unique cristal, comme celui de la caverne en cristal.

DW : Où vous êtes allé à l’âge de 11 ans ?

CG : Oui.

DW : Wahou !

CG : Ils l’ont conditionné ainsi pour tenter de le faire pousser.

DW : Pousser ?

CG : Oui.

DW : Wahou !

CG : Et le cristal contient des informations auxquelles les gens se connectent par télépathie depuis l’étage supérieur.

DW : Ça ce n’est pas banal. A-t-elle dit ce qu’ils en retiraient ? Vous a-t-elle dit quelles informations contient le cristal ?

CG : Non. Elle me l’a montré et m’a dit qu’il était en processus de croissance dans cette chambre, qu’ils en extrayaient des informations. J’ai alors compris pourquoi mon expérience était si importante pour eux. Cette expérience va être partagée par tous ces gens.

DW : C’est très intéressant, ce raptor est l’archétype du dragon qui garde la vierge et le trésor. Le raptor, cet affreux oiseau reptilien est comme le dragon, et le trésor est comme le cristal.

Vous êtes entré et avez vu le trésor, c’est ce qu’ils veulent. Ils vous ont dit que c’était la seule chose que nous pouvions leur offrir, votre expérience de communication avec ce cristal auquel ils n’ont pas accès à cause des raptors qui le gardent.

CG : Gonzales m’a dit que ce n’était pas vrai, qu’ils ne nous auraient pas approchés à moins d’avoir besoin de nous.

DW : S’ils ne peuvent pas parler aux Gardiens eux-mêmes, ils ont besoin d’aide.

CG : La suite est facile à résumer. Elle a dit que les autres revenaient de leurs différents royaumes, qu’on devait se rendre à la cérémonie de purification. Encore. [David rit] Cette fois, c’était beaucoup plus gênant.

DW : Plus gênant ? [rire]

CG : Beaucoup plus. Cette fois, il y avait des gens dans l’eau pour nous laver.

DW : Vraiment ?

CG : Oui. On entrait dans l’eau et ils nous lavaient.

DW : C’est un peu comme voler en première [référence aux contrôles des passagers dans les aéroports américains où, avant d’embarquer, les passagers doivent se mettre à moitié nus et sont fouillés de façon très poussée]. [David rit]

CG : Donc j’étais…

DW : Mais sans vêtements.

CG : Oui. J’ai ôté ma robe, je suis allé dans l’eau, on m’a lavé, je suis ressorti, je me suis séché.

DW : Tout était codifié, comme un rituel ?

CG : Oui.

DW : OK. J’imagine.

CG : J’ai remis mes vêtements et je suis retourné dans la salle où était la prêtresse. Elle m’a accompagné à moins de dix mètres du centre de la pièce. On s’est dit au revoir et je me suis placé au centre. Flash. J’étais de retour dans mon salon.

DW : Wahou !

CG : Il y a eu un effet de dilatation temporelle dans cette situation [Corey veut dire que du point de vue des mesures temporelles et du temps des horloges ici à la surface, il ne s’est écoulé pour Corey que quelques secondes entre les deux flashs de départ et de retour ; or il a passé de longues heures dans la Terre intérieure…].

DW : Donc vous êtes parti et êtes revenu tout mêlé.

CG : Oui. Or je suis parti très longtemps.

DW : Où croyez-vous que ceci mènera ? Avez-vous eu d’autres contacts, télépathiques ou non, avec la prêtresse ou d’autres personnes de la Terre intérieure ?

CG : J’ai passé beaucoup de temps à ressasser ces informations. J’ai fait plein de recherches sur le net pour vérifier en particulier les histoires sumériennes de Zecharia Sitchin. Il y a peu de choses sur internet qu’on puisse vérifier mais j’ai vérifié ce que j’ai pu. Et pour le reste, je tourne autour et j’y réfléchis énormément, ça m’a bouleversé, ça m’a transformé. Cette expérience a chamboulé ma vie.

DW : Vous avez dit aussi, hors ou face caméra, je ne sais plus, que vous marchiez plus à l’intuition depuis cet événement.

CG : Oui. Presque tous ceux que j’ai côtoyés, je ressens leurs émotions, leurs pensées, leurs sentiments. C’est très fort. J’ignore si c’est quelque chose qui s’est développé lors de ma connexion, cette fusion mentale avec la prêtresse et si ça passera avec le temps ou si ce sera permanent.

DW : Ouf !! Quelle histoire !

CG : Oui.

DW : On a encore beaucoup à dire. J’ai repris toutes les choses qui ont été discutées ici, et il reste de quoi faire dans « Divulgation Cosmique ». Je suis David Wilcock, merci d’avoir regardé.


Source de la transcription en français :http://www.gaia.com

Traduction : https://eveilhomme.com/2019/03/15/emission-divulgation-cosmique-lintegrale-saison-3-episode-7-9-terre-interieure-le-hall-des-archives/

6
Poster un Commentaire

Veuillez Connexion pour commenter
avatar
3000
6 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
1 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
Thierry Poget Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
Notifier de
Thierry Poget
Invité
Thierry Poget

“DW : Vous avez dit aussi, hors ou face caméra, je ne sais plus, que vous marchiez plus à l’intuition depuis cet événement.”

Bonjour,

C’est tout à fait normal et naturel, car l’intuition est à l’éveil, ce que le mental est à l’ignorance.

Bien à vous.

Thierry Poget
Invité
Thierry Poget

“CG : Il y a eu un effet de dilatation temporelle dans cette situation [Corey veut dire que du point de vue des mesures temporelles et du temps des horloges ici à la surface, il ne s’est écoulé pour Corey que quelques secondes entre les deux flashs de départ et de retour ; or il a passé de longues heures dans la Terre intérieure…].”

Bonjour,

A mon avis pour un type qui a fait 20 ans et retour, c’est comme prendre le bus pour un quidam rentrant le soir de son boulot. C’est presque une expérience habituelle… Non ?!

Bien à vous.

Thierry Poget
Invité
Thierry Poget

“CG : Oui. Et d’assurer la sécurité opérationnelle, de protéger leurs cultures en nous empêchant d’aller les trouver.”

Bonjour,

Comme je l’ai déjà mentionné dans d’autres commentaires, sur ce site ou ailleurs, l’intuition me dit que ces reptiliens de sous la surface ne souhaitent pas entrer en contact avec nous afin de ne pas être obligé non seulement de partager leur haute technologie qui aurait des millions d’années d’avance sur les nôtres, mais aussi afin que nous les servions de bouclier en première ligne, en cas d’attaque sur Terre d’une civilisation exogène à la planète.

Bien à vous.

Thierry Poget
Invité
Thierry Poget

“CG : Les sous-terriens ont pas mal à offrir s’ils communiquent en tant que tels et délivrent des informations spirituelles. Ils ne veulent pas révéler qu’ils sont sous la surface, ils ne veulent pas qu’on descende les chercher.”

Bonjour,

Je vous conseille d’aller visiter le site de Ganji Anankea qui a été en contact télépathique avec un reptilien terrestre vivant en un lieu souterrain et qui est un draco très évolué spirituellement d’une taille d’environ 3 mètres selon Ganji.

Ganji affirme s’être éveillé à son contact.

Bien à vous.

Thierry Poget
Invité
Thierry Poget

Bonjour, Ce n’est pas parce que l’on saisi mal quelque chose que celle-ci ne fonctionne pas ! Ci-dessous je vous livre un extrait du manuscrit écrit à travers l’intuition qui sera prochainement publié dans le livre « Nouvelle voie pour l’Eveil » aux Editions Spinelle. « ….. Cette reconnaissance nous place dans l’ici et maintenant, où nous reconnaissons que le libre arbitre est le déclencheur temporel du présent, du passé et du futur. En déclenchant le temps, l’on enclenche l’attention (vision de la situation) et intention (action de gestion de la situation), les deux déclenchant le processus des karmas individuels,… Lire la suite »

Thierry Poget
Invité
Thierry Poget

« Ça ne lui plaisait pas, elle a dit : « Alors, les Gardiens aussi sont individualistes ? ». J’ai dit : « Comment ça ? ». Elle a dit : « Ils sont là dans un but précis [avec un agenda]. Pour servir leurs propres objectifs. » Bonjour, Voilà ! On y arrive … ! C’est toujours pareil, peu importe le niveau de développement technologique où spirituel lorsque l’on s’est déployé à partir d’une vue fausse que l’on pense exacte, mais qui pourtant entretien un substrat résiduel ignorant et non absolu. « CG : Je n’ai pas su quoi… Lire la suite »