Ecrire l’Histoire ou “relier les points”, ne choisissez plus, passez simplement à l’acte: comprendre et non croire pour changer

7
6706

Cet article est à lire dans le prolongement de tous les précédents, pour une compréhension complète des matières abordées.

 

Les travaux de Nikola Tesla ont été à l’aube d’un développement de civilisation exponentiel. La technologie développée par ce scientifique qui portait sur la transmission d’énergie sans fil et l’énergie libre a créé les circonstances suffisantes pour que des civilisations exobiologiques commencent à révéler leur existence auprès des humains sur Terre. La fin du 19e siècle marqua le virage de ce qui allait devenir la science et la technologie de notre civilisation. Un autre grand scientifique en ce début de 20e siècle fut Albert Einstein, à l’origine de la synthèse scientifique de phénomènes fondamentaux comme l’effet photoélectrique (dû au choc entre une particule de lumière, le photon, et une particule de matière), le mouvement brownien (agitation thermique de la matière) et la théorie de la relativité restreinte (propriété de l’existence d’une vitesse limite dans un espace-temps à 4 dimensions) et générale (interaction gravitationnelle et structure du cosmos à grande échelle, appelée cosmologie). Bien que ces deux grands scientifiques se soient rencontrés, leurs démarches théoriques restèrent distinctes sans réellement s’influencer mutuellement pour des raisons de divergences conceptuelles dans la manière de comprendre le phénomène de transmission d’énergie sans fil ou d’énergie libre. Cette différence de compréhension provenait du fait que ces phénomènes étaient perçus selon des cadres de pensée différents (mais qui s’avèrent finalement compatibles). La physique qui était sous-jacente au concept de Nikola Tesla d’énergie libre était celle de la 5e dimension, qui rejoignait celui de l’éther, ancienne hypothèse physique qui était sensée représenter l’essence primordiale de toute chose, cependant jamais découverte, dont l’idée a été définitivement abandonnée avec l’arrivée de la théorie de la relativité restreinte. Cet éther, qui par nature devait être en mouvement permanent, vient rejoindre parfaitement l’idée d’énergie libre. Le passage suivant, tiré de l’article de Wikipedia consacré à Nikola Tesla, illustre bien ce fait :

 

C’est au cours de la conférence Experiments with alternate currents of high potential and high frequency50 du 3 février 1892 devant l'Institution of Electrical Engineers de Londres que Tesla envisage pour la première fois le concept d’énergie libre51 :

« Dans quelques générations nos machines seront animées grâce à une énergie disponible en tous points de l’univers.[…] [En effet,] dans l’espace, il existe une forme d’énergie. Est-elle statique ou cinétique ? Si elle est statique, toutes nos recherches auront été vaines. Si elle est cinétique – et nous savons qu’elle l’est –, ce n’est qu’une question de temps, et les hommes réussiront à connecter leurs machines aux rouages de la nature. »

 

« Cinétique » signifie en mouvement. Ce dont parlait Nikola Tesla correspondait bien à la notion d’éther. C’est pour cette raison qu’il y avait apparemment une incompatibilité fondamentale entre la base de la relativité restreinte d’Albert Einstein (postulant l’invariance de la vitesse de la lumière qui impliquait l’absence de la nécessité d’existence de l’éther) et la perception qu’avait Nikola Tesla de la notion d’énergie. Si éther il y avait, il devait exister un « pont théorique » entre l’espace-temps à 4 dimensions de la relativité et la notion d’ « énergie en perpétuel mouvement », devant si possible inclure la relativité comme un cas limite particulier où « l’utilité de l’éther n’était pas avérée ». Ce pont théorique est représentée par la relation que vous connaissez déjà :

d(mϕ) = mυ2dm + … (termes d’interactions)

relation qui montre fondamentalement un mouvement permanent (vitesse υ). Elle établit ce pont entre un « espace-temps 5d transparent (énergie potentielle ϕ)» et l’espace-temps 4d de la relativité (voir à ce sujet l’article « Un nouvel espace-temps : un monde officiel avec une technologie de 5e dimension ? »).

Le lien entre l’éther (ou toute notion équivalente comme l’énergie libre) et une 5e dimension de l’espace est le point d’appui qui permet d’avoir une compréhension géométrique de l’énergie potentielle et explique l’existence de la relation entre l’énergie (le contenu de l’espace) et la courbure de celui-ci (géométrie) en relativité générale.

C’est avec les travaux et les inventions de Nikola Tesla que furent établis les premiers contacts significatifs avec des ethnies exobiologiques. Certaines de ses découvertes relevaient déjà d’une physique théorique à 5 dimensions en 1892 (la relation entre la 5e dimension et l’esprit fut montrée scientifiquement par les travaux de Semyon Kirlian et son épouse en 1939). Le niveau expérimental ainsi atteint permis l’établissement de contacts scientifiques entre des visiteurs extraterrestres et notre société. Le rôle que ces travaux ont joué en exopolitique et dans le développement scientifique des black programs apparaît dans l’article suivant (voir la vidéo en particulier) :

http://stopmensonges.com/les-nouveaux-documents-majestic-12-revelent-les-relations-diplomatiques-americaines-avec-les-extraterrestres/

L’influence des extraterrestres a infléchi notre développement technico-scientifique en le confinant dans des programmes secrets de hautes technologies, la révélation officielle de leur présence au public n’ayant jamais été d’actualité depuis plus de…100 ans…, pour toutes sortes de raisons qui prisent dans leur ensemble et avec du recul, interpelle notre intellect sur leurs conséquences potentielles finales. Un développement naturel de la technique et de la science se serait certainement réalisé au grand jour sans leur intervention, depuis les progrès scientifiques fondateurs de Nikola Tesla et d’Albert Einstein, deux grands scientifiques doués d’une intuition hors norme.

Il y a alors deux principales éventualités, qui ne s’excluent pas, pour comprendre globalement la situation. Soit une contre-réaction de blocage cybernétique, selon le principe métaphysique du Faux induit (voir à ce sujet l’article « La vérité et le Faux à l’époque actuelle : principe de métaphysique appliquée et logique tétravalente »), appliqué à notre sphère spirituelle locale, soit une « simple » réaction de panique (devant nos progrès potentiellement réalisables), selon la vision interventionniste des Anunakis et de la Cabale. Cela permet d’expliquer cette situation paradoxale d’absence de réels progrès depuis plus d’un demi-siècle, bien que des grands esprits se soient rencontrés. Les sphères spirituelles de civilisations extraterrestres sont distinctes de la nôtre, sauf lorsque des représentants d’ethnies exobiologiques s’établissent sur Terre, la plus évoluée influençant la plus primitive dans le positif comme dans le négatif. Quelles autres hypothèses pourraient expliquer l’absence d’une science officielle hautement évoluée (après plus de 100 ans…) dont l’impulsion fondatrice aurait reposé sur deux grands scientifiques réunissant la « crème » de la théorie et de l’expérimentation ? Excluons le simple « manque de chance » qui aurait empêché cette progression exponentielle de nos connaissances théoriques en physique pendant 100 années, malgré la grande multitude de physiciens ayant tous eu des idées fondamentalement novatrices. En citant d’autres savants de l’époque qui ont développé la mécanique quantique tel que Max Planck, Louis de Broglie, Erwin Schrödinger, Paul Dirac, imaginez où en aurait été notre progression dans les années  60 avec les dernières tentatives d’unification des interactions électromagnétiques et gravitationnelles par Albert Einstein dans les années 50. Toutes les interactions fondamentales nucléaires étaient déjà suffisamment connues à cette époque pour y être fondamentalement intégrées dans une formulation à 5 dimensions des travaux d’Einstein, évidemment susceptible d’être améliorée par la suite… Sans vouloir refaire l’Histoire, nous aurions depuis cette période, c’est-à-dire en une cinquantaine d’années été capable…officiellement… de faire un aller-retour habité entre notre planète et le système stellaire le plus proche. Pourquoi cacher cela au public, alors que ceci est déjà faisable officieusement. La seule raison est la suivante : nos dirigeants officiels (en particulier) et ceux, officieux (quelque soit le nom qu’on leur donne) qui ont fait des choix civilisationnels depuis 100 ans se sont faits pour le moins et en partie dupés sur cette durée, l’hypothèse de la simple bêtise humaine expliquant ceci ne permettant pas d’expliquer un tel laps de temps… Avec une progression technico-scientifique exponentielle, nous serions en mesure de résoudre presque tous les problèmes que se présenteraient à nous. Dans le cas contraire, une demande complémentaire et officielle d’aide à des civilisations extraterrestres amicales et en synergie avec elles se révèlerait être suffisante.

Comment une telle situation est-elle possible ? Nous sommes tous co-créateurs de la réalité dans laquelle nous vivons. En mécanique quantique, l’acte d’observer détruit une partie du sujet soumis à l’observation. Inversement, imaginer et croire, c’est créer quelque chose. La sphère spirituelle de cette planète n’a jamais été prévue pour supporter la Connaissance au sens générale (un fait qu’on retrouve dans la notion de « pêché originel » de la religion chrétienne) et pour la croyance en une entité supérieure absolue.  En effet, seule sur une planète faite que pour des plantes et des animaux, la Connaissance n’y a pas sa place et qui dit animaux ou plantes, dit aussi absence de croyance de leur part. L’Eglise, malheureusement, aurait selon toute évidence, expliqué de façon incomplète ce qu’était le pêché originel… Il ne faut pas s’étonner qu’elle ait répandu des ouvrages traitant de l’Apocalypse et du Jugement Dernier ! Apparemment, elle est partie prenante, qu’elle l’ait voulu ou non.

Nos sphères planétaires physique et spirituelle conviennent donc, à l’origine, parfaitement aux densités spirituelles associées aux plantes et aux animaux. Gaïa se trouve donc en quelque sorte en état d’instabilité spirituelle si quelque chose de trop évolué ou d’achevé spirituellement (ou intellectuellement) se réalise. Dans ce système cybernétique, les seules solutions sont : soit de quitter la planète, soit de limiter notre civilisation à un niveau technico-scientifique qui ne dépasse pas la science officielle du milieu du siècle passé et d’arrêter de co-créer une densité spirituelle extrêmement inadéquate pour cette planète et fatal pour l’Homme (avec toute son Histoire depuis le milieu des années 60, date des derniers vrais progrès en physique fondamentale), densité associée aux croyances d’une entité supérieure absolue. Il n’existe aucune autre solution primaire. D’autres « solutions secondaires de circonstance » existent et ont été citées dans l’article « Sphère spirituelle, technologie antique planétaire et physique avancée : synthèse générale et aperçus anticipatifs technologiques ». Il est ainsi finalement d’une profonde vacuité que d’essayer d’éteindre un incendie lorsque les pyromanes de la croyance croient, croient en leur démarche.

Cette co-création est purement « quantique et spirituelle ». Ce n’est fondamentalement qu’une simple illusion de réalité, illusion rendue possible par la haute conjonction de trois facteurs : la logique multivalente, la physique multidimensionnelle et notre esprit pensant. La co-création n’est rien d’autre que cela.

Est-il possible de changer la « prédestination » de notre planète (prédestination définissable aussi en logique tétravalente évidemment), c’est l’objet des solutions secondaires de circonstance.

Et qu’en est-il des manifestations de la sphère spirituelle de cette planète ? C’est en quelque sorte des conséquences « colatérales », sauf pour ceux qui les subissent. En logique aussi, tout est relatif.

Dans le système cybernétique spirituel de la planète, il n’y a pas de causalité stricte au sens de la physique (le temps usuel n’existe pas) : on peut cependant hiérarchiser les responsabilités. Quelle est celle de L'Eglise et historiquement (causalement), celle de l'armée (officielle ou non) du premier pays à avoir établi des contacts avec des civilisations exobiologiques (ou plus fondamentalement, celle de la Cabale influente dans ce pays à cette époque)? La responsabilité est proportionnelle à l’évolution. Plus une civilisation est évoluée, plus elle est responsable (en principe) de ses actes. Qu’en est-il des extraterrestres ? Il ne faut avoir aucun doute sur le fait qu’une civilisation exobiologique agit de toute façon pour son intérêt, d’autant plus qu’elle est amorale : ce n’est que de la logique multivalente. Mais cela ne la dédouane pas de sa responsabilité. Et ce, malgré tout accord passé avec les « victimes potentielles d’une logique multivalente»… Est-ce contre-productif pour l’Humanité ? Oui, car partisan et négatif. Une civilisation extraterrestre peut être amicale et officiellement présentée au public (à terme) et une Cabale peut être aussi positive, logique multivalente ou non.

Il faut être positif, constructif et déontologique multivalent. Toute divulgation qui reste sans application concrète dans la réalité officielle n’est que, cybernétiquement, l’apologie du Faux.

https://youtu.be/McawD8LY5DE

Si vous voyez à tout cela des erreurs ou des réflexions qui faussent le jugement, n’hésitez pas à m’en faire part. Il faut savoir être ouvert d’esprit. Une petite voix me dit qu’il faut arrêter de croire en ce qu’il ne faut pas. Avez-vous déjà vu les êtres originellement admis par Gaïa que sont les plantes et les animaux prier ? Inspirons-nous du pragmatisme des animaux et de leur esprit pour fonder une nouvelle spiritualité.

Spiritualité ou religion ? En quoi avez-vous arrêter de croire ? Cette question est valable pour tout être humain bien pensant, y compris ceux qui croient en l’uniforme.

Comprendre pour arrêter de croire, arrêter de croire pour comprendre. Le temps pour agir est arrivé.

7
Poster un Commentaire

avatar
3000
3 Comment threads
4 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
5 Comment authors
DharmaTAOnewparadigmLaurent Freemanvéronique Recent comment authors
  Subscribe  
Me notifier des
Dharma
Invité
Dharma

EXCELLENT! Merci pour l’article, La physique est désormais unifiée, Théorie de l’Univers Holofractographique, Nassim Haramein (2012), à étudier absolument pour compléter et faire taire les sceptiques. Je suis Ingénieur en Energies et Physician, et je suis globalement en accord sur le fait que la Physique Fondamentale a été freinée après Einstein, pendant des décennies des efforts incroyables ont été employées pour développer des accélérateurs de particules, une fuite en avant de notre modèle explosif de la science, des nombreux cerveaux brillants s’employant à développer des modèles qui au final ne collaient pas y étaient toujours approximatifs au final… Effectivement dans… Read more »

TAO
Membre
TAO

Bonjour UN E. Merci pour cette recherche sur la compréhension de la VIE. Pour croire ou ne pas croire il faudrait arrêter totalement de penser, pour cela il faudrait agir par le non agir et avoir l’esprit comme l’eau, c’est à dire s’ adapter quelque soit la situation positive /négative/neutre, être totalement UNIFIÉ à cette energie éthérique UNiverselle infini et éternelle “JE SUIS ” MAINTENANT, cette énergie photonique et me laisser guider dans ce flot énergétique avec une ouverture d’esprit infini et éternelle sans se poser de question existencielle , lâcher prise et se laisser bercer comme le nouveau-né que… Read more »

véronique
Invité
véronique

La présence d’extra terrestres est comme tout le reste:elle a été confisquée par ceux qui contrôlent les masses par l’argent qui est la véritable carotte faisant tourner les masses.Enlevez la carotte et tout le monde est malheureux en pensant à une lourde perte alors que c’est exactement l’inverse. On remplace la carotte par la connaissance et du coup ce n’est plus une mais des milliers de carottes géantes qui poussent toutes seules. Mais avec internet qui est un outil de diffusion formidable la connaissance il faut nous réapproprier ce qui nous a été confisqué. Le livre Banksters:vol au dessus de… Read more »