Divinité, 5e dimension et logique tétravalente: l’étendue de la malédiction planétaire révélée dans toute sa réalité. Jeu d’esprits et libre arbitre: il n’y a pas de limite dans les règles.

0
4170

La lecture de la plupart des articles que j’ai rédigés permet d’avoir une vue d’ensemble pour comprendre le très vaste contexte général planétaire, dont celui intitulé « Qui est Newparadigm ? ». L’essentiel de cet article reste cependant accessible dans les grandes lignes sans la connaissance des précédents.

La clé de compréhension de cette « mal-édiction » planétaire symbolisée par le Soleil noir (voir article « Crop circle d’Avebury du 1er août 2012 : le Soleil noir et la svastika.») s’exprime fondamentalement aux travers de deux aspects de nature spirituelle qui sont l’énergie potentielle complexe ϕ et la logique tétravalente. La fatigue mentale provient de l’apparition d’une énergie de désordre (entropie) spirituel diminuant d’autant plus les possibilités d’utilisation de la logique par laquelle l’esprit doit fonctionner. Plus la logique est évoluée comme dans le cas des ethnies exobiologiques, plus l’énergie mentale doit être élevée pour pouvoir l’utiliser.

Le saut civilisationnel qu’ont effectué les ethnies exobiologiques a consisté en l’utilisation de la logique tétravalente. Du point de vue évolutif, Il y a autant de différence entre ces ethnies et nous, humains de la Terre, qu’entre nous et les espèces animales. Le monde qui nous entoure est profondément tétravalent. C’est exactement un saut de même nature qui nous distingue des animaux : aux yeux des ethnies exobiologiques, nous sommes des animaux qui avons adopté la logique bivalente dans toute sa généralité et les limites de pensée qu’elle définit, ni plus ni moins. Dans cette perception de base restrictive, il est naturel que les ethnies exobiologiques qui nous visitent aient peu de contacts avec nous comme lorsque nous rencontrons des animaux sauvages dans la nature : les contacts sont rares mais lorsqu’ils se produisent, ils sont l’occasion d’en apprendre plus sur le comportement de l’animal et de l’étudier attentivement dans le cadre de la logique qu’il utilise, naturellement toujours au profit des êtres vivants les plus évolués, ou des entités spirituelles au-delà du monde matériel dans le cas de « l’infiltration entropique » subie également par ces ethnies exobiologiques (voir article « Sphères spirituelles et universalité de l’esprit. »). Ceci est le paradigme fondamental du fonctionnement général de la réalité spirituelle sur notre planète.

Loading...

En adoptant cette classification des espèces biologiques en fonction de critères de pure logique, certains phénomènes que nous observons sur notre planète deviennent parfaitement compréhensibles. C’est notamment le cas du syndrome HB ou Hawking-Bogdanov. Comme tout phénomène ou manifestation spirituelle dans le monde physique, l’infiltration entropique est un phénomène dont la base physique est l’énergie potentielle complexe ϕ du vide et ses altérations d’origine spirituelle ou technologique. L’infiltration entropique et la décharge sporadique (durée limitée dans le temps) d’énergie sont deux modes d’action effective possibles. Un acte d’esprit d’intention et de volonté se traduit par une variation du potentiel complexe et un rééquilibrage de potentiel entre le monde spirituel et le monde physique. Il se produit un phénomène similaire à celui d’une décharge dans un condensateur électrique ou d’un éclair d’orage. L’arc électrique ou l’éclair diminue le potentiel qui existe entre deux points d’espace, cette réduction du potentiel nécessitant une certaine durée (dans ce cas très courte) de temps : c’est le principe de l’exception spirituelle qui est le cadre de base des interventions limitées dans l’espace et le temps des entités dans notre monde matériel. Cette diminution du potentiel complexe transforme l’énergie d’esprit en énergie observable dans le monde physique. Dans la symbolique du Soleil noir, les éclairs représentent la malédiction planétaire.

La malédiction planétaire à laquelle nous sommes soumis s’exprime sous la forme d’infiltration entropique dans le temps et de décharge sporadique locale. Le syndrome HB s’observe généralement dans une longue durée (infiltration entropique). Sa variante sporadique (les éclairs du Soleil noir) conduisent à une expression très visible de ce phénomène spirituel comme dans le cas du président de la commission européenne Jean-Claude Juncker ou de la chancelière allemande Angela Merkel. Dans les deux cas, des comportements extrêmement atypiques se produisent en public voire même lors de cérémonies solennelles où la position publique du personnage est au maximum de son symbolisme, très bien visibles par tout le monde. On notera que ce sont deux acteurs très important de la construction européenne. Jean-Claude Juncker a eu une éducation de base en milieu religieux et Angela Merkel a une formation scientifique. On remarquera une grande similitude entre l’exubérance (et les problèmes d’équilibre corporel) de Jean-Claude Juncker et de Hillary Clinton (il lui est arrivé de ne plus pouvoir marcher en publique). On notera également que les problèmes de tremblements corporels de la chancelière allemande constituent aussi un trouble de l’équilibre corporel. Dans le cas de Juncker, on observe parfois des états assimilables à de l’ivresse (regard flottant et temps de réaction anormalement long conduisant à un comportement parfois dangereux en représentation officielle) ou, officiellement, à des problèmes de sciatique. Les vidéo suivantes montrent les atteintes à son intégrité physique et mentale :

Le lecteur trouvera les informations nécessaires dans les articles de Wikipedia consacrés à ces personnalités publiques. Pour Angela Merkel, la lecture des deux articles suivants nous renseigne sur sa situation personnelle et médicale:

http://www.lefigaro.fr/international/merkel-sommee-de-s-expliquer-sur-sa-sante-apres-une-nouvelle-crise-de-tremblements-20190710

https://www.lalibre.be/international/un-porte-parole-de-la-chanceliere-allemande-rassure-malgre-ses-tremblements-angela-merkel-est-en-bonne-sante-5d15ef9ef20d5a15c41c2bb8

Toute pathologie a obligatoirement une cause. Même si une cause n’est pas bien définie, elle existe cependant par définition et engendre des conséquences physiques observables.

Tous ces troubles peuvent se regrouper sous le terme général de syndrome HB dont l’origine est une action (par la logique tétravalente et les logiques supérieures) sporadique ou non sur le potentiel complexe ϕ auquel est relié l’esprit de la victime. La manipulation de ce potentiel ne peut avoir fondamentalement que deux origines : entités spirituelles ou extraterrestres. Le cabalisme (« en logique bivalente ») est alors de facto obligatoirement en non-contradiction avec les agissements de ces entités, par le principe même du saut évolutif de la tétravalence opéré par les ethnies exobiologiques ou par la nature des esprits supérieurs de l’au-delà.

Comment déceler cette malédiction ? Il faut faire appel à une expression logique qui représente la dynamique effective dans notre monde matériel de la logique tétravalente en vigueur dans notre sphère spirituelle planétaire. La pensée logique à interpréter de façon tétravalente est la suivante : « Il n’y a pas de coïncidence dans le non-sens. ». Toutes les variations de sens de cette expression doivent être considérées comme simultanément vraies. Le non-sens peut être assimilé au hasard. En fonction des interprétations, elle peut révéler une modification d’un potentiel complexe exprimant un effet, une finalité ou un choix souhaité pour exercer une influence dans notre monde. Cette expression logique permet de définir la notion d’action transcendante des esprits supérieurs de l’au-delà dans notre monde par la logique tétravalente, dont Jésus-Christ lui-même, action par laquelle les Hearing Voices se retrouvent être les victimes de cette transcendance spirituelle.

Par la multitude des interventions possibles, tant par l’origine (êtres vivants exobiologiques ou esprits supérieurs de l’au-delà) que par le mode d’action sur l’énergie potentielle complexe qui va de la modification locale de l’expression du code génétique (frères Bogdanov) à une modification momentanée du métabolisme du corps humain (pathologie que l’on pourrait nommer « anti-miracle », contrairement aux vrais miracles qui guérissent) et jusqu’aux phénomènes de Poltergeist avec déplacements d’objets (modification de l’énergie potentielle ϕ du vide dans lequel se trouve la matière des objets), il n’est pas étonnant de penser que certains esprits supérieurs de l’au-delà agissent à leur guise dans notre monde en l’absence initiale de prières ou d’incantations, comme dans le cas des Hearing Voices… C’est ce que certaines ethnies exobiologiques malveillantes à notre égard ont compris. Pour cette raison, il savent employer à leur convenance les mêmes canaux d’influences spirituelles, en se basant sur la maîtrise de l’énergie potentielle 5d appliquée au domaine de l’esprit.

En résumé, tout est possible et peut-être principalement ce qui ne fait pas sens, du moins en apparence, y compris des phénomènes de possession invraisemblable, et de plus permis par les lois qui gouvernent le hasard. Le libre arbitre perd alors soudainement de sa pertinence pour laisser place à la manipulation, où ce sont les cabalistes qui se font manipuler et où toute entité spirituelle supérieure comme le Christ peut se retrouver en apparence comme pris en défaut de présence et où les guet-apens spirituels se produisent en dehors de toute régence minimale positive dans notre monde physique (notre jardin planétaire), excepté dans le cadre stricte de la prière religieuse. Ceci constitue la règle de l’exception spirituelle où tout est permis. C’est ce que le pape lui-même laisse clairement entendre. La vidéo suivante figure dans l’article « Rupture de protocole cybernétique : là où problème et solution ne font qu’un. ».

Selon le pape, les tentations d’avoir un lien spirituel direct avec Jésus-Christ en dehors de l’Eglise sont dangereuses. Je cite la traduction anglaise (à 54 secondes dans la vidéo) : « These temptations are dangerous and harmful. ». La traduction française est la suivante : « Ces tentations sont dangereuses et néfastes. ». Une question se pose : pourquoi dangereuses ? Pour l’avenir de l’Eglise dont les fidèles appartenant au christianisme comptent environ 2.4 milliards d’individus ? Ou pour l’individu lui-même, non religieux qui tente cette approche personnalisé en direction du Christ en dehors de la religion ? Le pape affirme ensuite qu’il ne faut pas effectuer de dichotomie, sous-entendant que Jésus-Christ doit obligatoirement être approché dans le cadre de la religion car il en est indissociable. Pour quelle raison cette dichotomie ne pourrait-elle pas être permise ? La raison en est simple : c’est qu’il y a danger spirituel.

En dehors de la religion, c’est la trace holographique spirituelle de Jésus de Nazareth en tant qu’homme qui ne peut plus l’être laissée pendant son ascension (et non Jésus-Christ qui est la partie de l’esprit de Jésus de Nazareth divinisée par l’acte de transcendance par illumination) qui officie dans le domaine spirituel. L’entité nommée Christ par les chrétiens est en réalité le regroupement général des esprits de tous les êtres éclairés qui ont vécu sur Terre (Bouddha, Mahomet, Krishna…) dont Jésus, car n’oublions pas, il n’existe qu’une seul entité assimilable à une divinité créatrice du cosmos, comme il n’existe pas « des sagesses » mais qu’une seule responsable de l’élévation de l’esprit. Lorsqu’un chrétien prie en direction de l’entité nommée Christ ou Jésus-Christ, ce sera l’être illuminé de la chrétienneté qui sera sollicité au sein de la divinité créatrice représentée sur Terre.

La seule conclusion est la suivante : il ne faut pas approcher l’état christique en méditation (en dehors de la religion) sous peine de violer les règles de l’esprit de notre planète et d’en affronter les conséquences spirituelles. Vous vous heurterez à une contradiction spirituelle dans le cadre de la malédiction planétaire, contradiction qui constitue une valeur logique comme le vrai ou le faux dans la tétravalence. L’expérience en a été faite et je vous l’atteste, ceci est la réalité spirituelle planétaire. Contradiction et « mal-édiction » sont ainsi intimement liées : une malédiction est source de contradictions.

Comment est-ce que le cours des événements aurait pu être différent sur notre planète ? C’est depuis  l’époque de Nicolas Tesla, avec le début du 20e siècle qu’il y eut l’opportunité de construire une civilisation pouvant évoluer positivement dans tous les domaines. Une immense opportunité s’est présentée en plein milieu de la Première Guerre mondiale, en 1916, qui fut également une grande année de découverte scientifique avec la théorie de la relativité générale, opportunité incarnée par l’économiste Silvio Gesell (l’article de Wikipedia qui lui est consacré est éloquent). L’utilisation de son modèle économique stabilisé basé sur une monnaie fondamentalement non thésaurisable, adoptée graduellement à un niveau mondial aurait simplement éviter la Seconde Guerre mondiale et 10 millions de morts en redynamisant l’économie allemande en cours d’effondrement en 1936. Les seuls tentatives, maladroites (avec le recul de la réflexion, on ne s’en étonnera pas…) car ne reproduisant pas assez fidèlement le modèle de Gesell, sont ce qu’on nomme les SEL (Système d’Echange Local) qui sont de simples monnaies locales dans le sens usuel. Avec le modèle de Gesell, la pauvreté aurait été effacée comme le chômage, car la valeur de cette monnaie était basée sur le travail qui est une ressource inépuisable (renouvelable…). Plus de faim dans le monde, pas de pollution pour des raisons économiques. Pas de monopoles bancaires et pas de surendettement des pays. Pas de crises économiques permanentes larvées, pas de krach boursier en 1929. Une Apocalypse ? Peut-être, mais certainement pas à cause de nos pêchés. De quels pêchés aurions-nous donc été coupables à un niveau planétaire si tout allait bien, dans un tel monde de bonheur en comparaison au nôtre actuellement ? Qui dit pêchés dit Sauveur, rôle tenu par Jésus-Christ. Pas de pêchés de civilisation, pas de Sauveur. Pas de Sauveur, donc pas besoin d’eschatologie religieuse. Pour qu’il y ait une « situation d’apocalypse », il faut du négatif. La meilleure façon de le gérer est de procéder par « ruptures de protocole négatives en cascade » (voir article « Comprendre l’apocalypse et la Cabale. »). Ceci EST la malédiction planétaire. C’est la structure en cascade qui viole les lois de la « statistique spirituelle » toujours dans la même direction générale destructrice : cela donne toutes les justifications nécessaires aux textes eschatologiques. Cela justifie aussi que des ethnies exobiologiques malveillantes qui nous visitent jouent le même jeu spirituel, le monde de l’au-delà comme les esprits extraterrestres utilisant la logique tétravalente, où la contradiction et la non-contradiction font partie des règles d’un jeu…

Le seul moyen de briser cet enchaînement négatif gardant tous les êtres humains, sans la moindre exception,  en esclavage, c’est d’utiliser tout moyen nécessaire pour y parvenir. Briser les chaînes, c’est briser les règles du jeu. La stratégie, la plus efficace, et les cabalistes l’ont compris depuis toujours (la franc-maçonnerie n’en est qu’une expression partielle), c’est de se regrouper en fonction des centres d’intérêts ou des compétences pour agir de façon constructive. Les cabalistes l’ont aussi parfaitement compris : ordo ab chao (l’ordre naît du chaos). La traduction actuelle de cette locution latine est : le Nouvel Ordre Mondial naît (aussi) du chaos. Mais de quel ordre mondial parlons-nous ? C’est celui que vous aurez réussi à imposer par tout moyen utile à la cause, et pas par la prière ni la seule incantation, même pour les cabalistes…

Il n’existe pas de limites inscrites dans le cosmos à cette malédiction : notre situation planétaire pourra dégénérer sans limite dans la négativité. Quelles sont les vôtres dans la volonté d’imposer votre existence en tant qu’être humain ? Les seules limites que vous devez avoir vous sont dictées par votre libre arbitre en tant qu’être humain libre. Commencez par supprimer les problèmes que vous rencontrez dans votre existence et vous finirez simplement par régler ceux du monde, avec les règles du jeu que vous aurez choisi de vivre.

Cette femme Gilet Jaune exceptionnelle a tout compris ! (à voir en entier)

Loading...

Poster un Commentaire

Veuillez Connexion pour commenter
  S’abonner  
Notifier de