Augmentation de la résonance de Schumann, les symptômes associés pour nous et le changement de pole magnétique.

5
47407

Aujourd’hui une compilation d’articles pour expliquer le phénomène en cours en ce moment sur le changement de fréquence dans la résonance Schuman de la Terre.

Ce changement entraîne pour nous des symptômes d’acclimatation et indique en même temps que le déplacement du pôle nord magnétique entraîne un ajustement de la position de la Terre.

Bref : Tout cela fait partie du plan de l’élévation de la fréquence de la Terre pour l’aider et ses habitants avec elle à changer de plan dimensionnel. Cela ne se fait pas sans conséquences, à la fois sur les gens et le climat (d’où les schémas météorologiques bizarres de ces temps-ci) pour s’inscrire dans un changement durable.

Loading...

ob_886480_shm

1) CHANGEMENT DE LA RÉSONANCE SCHUMANN

La résonance de Schumann désormais à 16.32 Hz ! Il y a quelques années, elle était encore à 7 Hz…

La résonance Schumann s’est apparemment déplacée d’une octave à 16,32 lors du 18 et 19 mars. Je ne peux pas confirmer si c’est un changement permanent dans la résonance de la Terre. Cela s’est produit juste avant la rare super-lune, l’éclipse et l’alignement de l’équinoxe le vendredi 20 mars 2015. Il y avait aussi une série de mystérieuses explosions le 16 mars, suivies de la mort d’énormément de poissons les uns après les autres durant les 3 jours qui suivirent. Toutes les synchronicités sont intéressantes.

Les résonances de Schumann sont un ensemble de pics spectraux dans le domaine d’extrêmement basse fréquence (3 à30 Hz) du champ électromagnétique terrestre. Ces résonances globales dans la cavité formée par la surface de la Terre et l’ionosphère, qui fonctionne comme un guide d’onde, sont excitées par les éclairs.

Chose étonnante, tous les diagrammes montrent la mise en équilibre des niveaux électromagnétiques, et la Terre résonne de plus en plus fort.

Il faut le savoir, la Terre se conduit comme un énorme circuit électrique. L’atmosphère est un fragile conducteur qui nous protège. S’il n’était pas là, il existerait une charge électrique qui pourrait diffuser des éclairs énormes d’une puissance colossale toutes les minutes.

Il y a une « cavité » définie entre la surface de la Terre et le dernier rempart de l’Ionosphère à 55 kilomètres de distance.

La charge totale se trouvant dans la cavité est de 500 000 Coulombs à un moment bien précis, ensuite vient un courant vertical entre le sol et l’Ionosphère de 1-3×10 puissance 1-12 ampères par m2. L’atmosphère possède une résonance selon les scientifiques de 200 Ohms et d’un voltage potentiel de 200 000 Volts. Chaque jour la terre rencontre de nombreuses tempêtes (environ 1050), chacune d’entre elle produisant 5 à 1 ampère collectivement mesurés par le courant modérateur terrestre.

Notre activité, nos mouvements, nos rêves nos maux de tête sont des symptômes des mouvements fréquentiels de l’être humain. Les changements à l’intérieur de la terre sont une cause viable et effective sur le comportement humain, et son interaction avec « la vie ». Entendons par là, les perceptions sensorielles ou temporelles, les envies et désirs sexuels, les relations amicales ou professionnelles, les activités nécessaires à la survie, les envie de manger ou de boire. Elle affecte le corps humain et se traduisent en général par de grandes fatigues, des crampes musculaires, des rêves ou cauchemars intenses et sensations électriques corporelles. La sensibilité du corps augmente au rythme des battements de la Terre.

Pour ne citer qu’un exemple : la mer…

Les vagues se produisent sur plusieurs fréquences entre 6 et 50 cycles par seconde. Explicitement 7,8 ; 14, 20, 26, 33, 39 et 45 Hertz avec une variation par jour de 0,5 Hertz.

Un fantôme Interagit sur une Fréquence différente de la notre, en quelque sorte un monde parallèle que l’on ne voit pas…Mais où il existe des interactions avec des croisements entre fréquences. Comme une radio ou un TV sur la chaîne 0…

L’énergie Terrestre peu être issue des propriétés résonantes de la cavité magnétique Terrestre, ou des entités vivantes lors de leur mouvement. Il y a aussi Energie solaire, magnétique, statique, des mouvements de l’air et de l’eau : Notre monde est un grand champ d’énergie. La terre possède un pouls, un cœur qui bat…

Les recherches sur la RS (résonance de Schumann) furent minces durant ces vingt dernières années, mis a part au sein de la Navy pour les communications dans les sous marins.

Gregg Braden a apporté la preuve il y a peu de temps, aux Etats Unis que la Terre était en train de passer à travers la Ceinture de Photon et de ralentir sa rotation. En même temps il y a une augmentation de la fréquence de résonance de la Terre. La science tient la RS comme un indicateur sensible des variations de température et des conditions météorologiques mondiales.

« Quand la Terre arrêtera sa rotation et que la fréquence de résonance atteindra les 13 cycles, nous serons arrivés au point zéro du champ magnétique ».

La fréquence Terrestre augmente de façon spectaculaire…Vous êtes sûrement entrain de vous demander, mais que cela signifie-t-il dans ma vie quotidienne ?… Pour être le plus clair et concis possible, je vous répondrai ceci : N’avez- vous pas l’impression que le temps passe plus vite qu’il y a vingt ans ?… En réfléchissant bien, vous vous direz que vos journées vous paraissent plus courtes…Pourquoi ? Cette fréquence de résonance de la Terre augmente à grand pas et rattrape les possibilités physiques et scientifiques de l’être humain. Pendant des décennies la moyenne mesurée était de 7.8 cycles par seconde.

Depuis 1980, insensiblement, puis plus vite depuis 1997, cette mesure est arrivée à la hauteur de 12 Hz. Ce qui fait que 24 heures de nos jours correspondent maintenant à seulement 16 heures réelles…

Une récente série de rapports fait état que la vitesse est au-delà de 11 cycles et augmente… Ceci était tenu pour une constante ; les communications militaires globales se sont calées sur cette fréquence. La science n’en connaît pas la cause, ni quoi en faire.

« Gregg Braden a trouvé des données recueillies par des chercheurs norvégiens et Russes à ce sujet, une information qui n’est pas diffusée largement aux Etats Unis. (La seule référence à la RS trouvée dans la Bibliothèque de Seattle est liée à la météo. »Nous pouvons donc en venir au fait que la force magnétique diminue grâce au phénomène suivant : l’opposition entre la diminution du champ magnétique terrestre et l’augmentation en vitesse des pulsations Terrestres. Le professeur BanerJee de l’Université du Nouveau Mexique : « le champ aurait perdu la moitié de son intensité durant les 4000 dernières années. » Selon lui, il faut s’attendre à un autre renversement polaire magnétique comme il y en a déjà eu dans le passé …

Et c’est justement ce que le blog : Les chroniques de Rorschach nous annonce aujourd’hui, voir ici : L’humanité à l’aube d’une inversion polaire ?

Début de son article  » L’humanité n’a pas connu d’inversion polaire depuis… 780 000 ans ! Aujourd’hui, les prémisses de ce renversement se font déjà sentir… «

Sources : Stop mensonges / R.I.P / Wikipédia / Sciences & vie

Voir ici l’animation :
http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/transcoded/6/67/Schumann_resonance_animation.ogv/Schumann_resonance_animation.ogv.480p.webm?_=1

sc06

Ce crop circle ferait référence à l’augmentation de la résonance de schumann…

2) DÉPLACEMENT DU PÔLE NORD MAGNÉTIQUE CONFIRMÉ PAR LA NASA

La NASA: La théorie du déplacement polaire prouvée. Le Canada Atlantique est le nouveau Pôle Nord

sc05

Des découvertes récentes par les meilleurs chercheurs de la NASA, prouvent que la théorie du renversement des pôles est vraie, et qu’elle est en train de se produire en ce moment même. Ils avancent que le pôle nord magnétique a en fait déjà changé de position. Il se trouve à présent dans l’Océan Atlantique entre le New Brunswick et l’Ile du Prince Edouard.

De précédentes théories autour des renversements polaires suggèrent qu’un évènement violent se produirait, soulevant des masses de terre et transformant la vie telle que nous la connaissons sur la planète. La NASA a suivi l’évolution du champ magnétique terrestre depuis un moment maintenant : les informations qu’ils communiquent montrent un déplacement graduel du nord magnétique. Ce qui, à son tour, va conduire la planète à se tourner lentement pour que le nord physique s’aligne avec le pôle magnétique.

sc04

Le processus pourrait prendre des siècles à s’accomplir et pourrait se faire de manière imperceptible, à part les quantités impressionnantes de chutes de neige et de la température dans des endroits que nous connaissons comme la région atlantique canadienne. Cette région pourrait connaître des chutes de neige record ainsi que des tempêtes extrêmes.

La NASA suggère à tous les habitants de cette région d’évacuer vers l’ouest, vers des climats plus chauds. En effet, la côte ouest connaît des températures record pour cette époque de l’année, suggérant qu’elle occupe une situation plus méridionale qu’avant le glissement polaire. Vancouver pourrait possiblement remplacer Los Angeles par rapport à la position du pôle magnétique.

Article de la NASA: 2012: Magnetic Pole Reversal Happens All The (Geologic) Time 11.30.11

« Les scientifiques ont compris que le champ magnétique de la Terre a renversé sa polarité plusieurs fois au cours des millénaires; En d’autres termes, si vous étiez en vie il y a environ 800.000 ans, et faisiez face à ce que nous appelons le nord avec une boussole à la main, l’aiguille aurait pointé vers le sud. Ceci est dû au fait qu’un compas est calibré en s’ajustant sur les pôles terrestres. Les indications N-S d’une boussole aurait 180 degrés d’erreur si la polarité actuelle du champ magnétique terrestre se renversait. De nombreux théoriciens du « doomsday » (scénario catastrophe) ont essayé de prendre ce fait géologique pour en faire un instrument de destruction de la Terre. Mais y aurait-il des effets dramatiques ? La réponse donnée par les observations géologiques et les fossiles dont nous disposons concernant les centaines de renversements des pôles magnétiques passés, semblent être un ‘non’.

Les renversements sont la règle, et non l’exception. La Terre a établi au cours des 20 millions d’années passées, un modèle de renversement des pôles se produisant tous les 200.000 à 300.000 ans, bien que le temps écoulé depuis le dernier renversement ait été au moins deux fois aussi long. Un renversement se produit sur des centaines ou des milliers d’années, et n’est pas vraiment un grand basculement net. Les champs magnétiques se transforment, et se repoussent et s’attirent l’un l’autre, avec des pôles multiples émergeant à des latitudes bizarres au cours du processus. Les scientifiques estiment que des renversements se sont produit au moins des centaines de fois au cours des trois milliards d’années passées. Et tandis que les renversements se sont produit plus fréquemment « récemment », lorsque les dinosaures foulaient la Terre, un renversement avait plus de chance de se produire tous les millions d’années environ.

Les échantillons de sédiments prélevés sur les planchers océaniques renseignent les scientifiques au sujet des renversements polaires, en fournissant un lien direct entre l’activité du champ magnétique et les observations fossiles. Le champ magnétique de la Terre détermine la magnétisation de la lave telle que disposé sur le plancher océanique des deux côtés de la Dorsale Atlantique, là où les plaques continentales de l’Amérique du Nord et de l’Europe sont en train de s’écarter. Quand la lave se solidifie, cela laisse une empreinte de l’orientation passée des champs magnétiques, un peu comme un magnétophone enregistre un son. La dernière fois où les pôles de la Terre se sont inversés en un renversement majeur c’était il y a environ 180.000 ans, lors de ce que les scientifiques appellent le renversement Brunhes-Matuyama. L’enregistrement fossile n’indique aucun changement radical dans la flore ou la faune. Les échantillons sédimentaires des profondeurs océaniques de cette période n’indiquent pas non plus de changement dans l’activité glaciaire, sur la base du nombre d’isotopes d’oxygène dans les échantillons. C’est une preuve de plus qu’un renversement polaire n’affecterait pas l’axe de rotation de la Terre, dans la mesure où l’axe de rotation terrestre a un effet significatif sur le climat et la glaciation et tout changement aurait été manifeste dans l’échantillon de glace.

Diagramme schématique de l’intérieur et du mouvement du pôle magnétique de la Terre entre 1900 et 1996.

Le noyau externe est la source du champ géomagnétique. Crédit du Graphique: Dixon Rohr

La polarité de la Terre n’est pas constante. A l’inverse d’un aimant en barre classique ou des aimants décoratifs sur votre frigo, la matière qui gouverne le champ magnétique terrestre se déplace. Les géophysiciens sont sûrs que la raison pour laquelle la Terre a un champ magnétique est que son noyau solide en fer est entouré d’un océan de métal liquide. Ce processus peut être modélisé par des superordinateurs. Notre planète est, sans hyperbole, une planète dynamique. Le flux de fer liquide dans le noyau terrestre crée des courants électriques, qui à leur tour créent le champ magnétique. Ainsi, tandis que des parties du noyau externe de la Terre sont trop profondes pour que les scientifiques les mesurent directement, nous pouvons déduire les mouvements du noyau en observant les changements du champ magnétique. Le pôle nord magnétique s’est déplacé lentement vers le nord – de plus de 600 miles (1 100 km) – depuis le début du XIXème siècle, quand les explorateurs l’ont localisé avec précision pour la première fois. Il se déplace plus rapidement à présent, les scientifiques estimant que le pôle se déplace vers le nord d’environ 40 miles par an, par rapport à environ 10 miles par an au début du XXème siècle.

Une autre hypothèse apocalyptique au sujet d’un renversement géomagnétique met en avant des craintes par rapport à l’activité solaire qui nous parvient, Cette hypothèse suppose à tort qu’un renversement des pôles laisserait la Terre sans champ magnétique pour nous protéger des tempêtes solaires et des éjections de masse coronale du soleil. Mais, tandis que le champ magnétique de la Terre peut en effet s’affaiblir ou se renforcer selon les périodes, il n’y a aucune indication laissant supposer qu’il ait totalement disparu à un moment donné. Un champ affaibli pourrait certes conduire à une augmentation de la radiation solaire sur Terre – de même qu’à un magnifique spectacle d’aurores boréales à de faibles latitudes *mais rien de mortel. De plus, même avec un champ magnétique affaibli, l’atmosphère épaisse de la Terre offre également une protection contre les particules solaires entrantes.

sc02

La science montre que le renversement magnétique des pôles, en termes d’échelles temporelles, est un événement commun qui se produit graduellement sur des millénaires. Si les conditions provoquant les renversements des pôles ne sont pas entièrement prédictibles – le mouvement du pôle nord pourrait changer légèrement de direction, par exemple – il n’y a rien eu au cours des millions d’années géologiques passées qui permette de suggérer que l’un quelconque des scénarios catastrophe pour 2012 lié à un renversement des pôles, soit à prendre au sérieux. Un renversement pourrait toutefois, être une bonne source de profit pour les fabricants de boussoles. »

Lien: http://www.therots.ca/atlantic-canada-north-pole/

* De magnifiques aurores boréales visibles en France ce 17 mars 2015 confirment, contrairement à ce qui a été dit sur la violence de la tempête solaire, l’affaiblissement du champ magnétique terrestre. Image prise en Bretagne. Crédit : http://www.cieletespace.fr/files/image_du_jour/Aurore%20Bretage_1600.jpg

3) La Théorie du renversement des pôles

La théorie du renversement des pôles a été présentée par Charles H. Hapgood, professeur d’histoire dont la fascination pour la géographie et les cartes anciennes l’ont conduit à sa redécouverte de la carte de Piri Re’is.

Cette carte navale turque dessinée à la main prenait la poussière depuis le début du XVIème siècle, sans qu’on ne réalise son importance. A y regarder de plus près, Hapgood a observé l’évidence d’une trigonométrie sphérique et une connaissance détaillée de la géographie mondiale, y compris les côtes de l’Antarctique en des temps reculés, lorsqu’elle n’était pas sous les glaces.

La carte aurait été dessinée juste quelques années après la découverte des Amériques par Christophe Colomb. Le cartographe, l’Amiral Piri Re’is, décrivait sa carte mondiale comme ayant été dessinée d’après de ‘très anciennes’ cartes de référence. Il semblerait qu’une quelconque civilisation ancienne perdue, se soit rendue maître d’une telle compétence pour ensuite disparaître. L’identité de ces anciens marins ne demandait qu’à être découverte.

Le lieu où il convient de chercher une civilisation aussi ancienne, et avancée, était dans les récits du continent perdu de l’Atlantide, décrite de manière un peu vague, mais réaliste par l’historien grec Platon. [NDT : On connaît une autre source, au moins aussi fiable que Platon, dans le livre de Michel Desmarquet, Thiaoouba, la planète dorée, que les adhérents de BLÉ ont pu découvrir récemment]. L’île du Prince Edouard pourrait être comme une île perdue dans la mer.

Trois souches ont été découvertes en 1985 sur l’Ile Axel Heiberg (dans l’Arctique) datant de 40 millions d’années. Cela indique que cette partie septentrionale de la cordillère était plus chaude et plus humide que le climat actuel » Wikipedia, Park Wardens : Arctic Cordillera Ecozone Overview, 2007-11-08

Avons-nous déjà connu des changements majeurs des pôles ou autres ?

Cette forêt fossile sur l’Ile Heiberg, qui est maintenant dépouillée, remonte à la période de l’Eocène. Les arbres ne se sont pas fossilisés, mais sont momifiées. Cela témoigne d’un processus beaucoup plus rapide, où ils ont été rapidement déshydratés dans une zone humide qui se situait à une certaine époque sous une latitude plus élevée… donnant un indice sur un possible renversement des pôles. Ce n’est pas le seul endroit où ils ont été trouvés en Arctique. Cela indique un changement très rapide du climat qui peut avoir été causé par un changement des pôles.

Le scenario le plus probable selon la science pour un changement majeur des pôles est un renversement géomagnétique. Ceci signifie que le champ magnétique de la Terre se retourne ou s’inverse, les pôles magnétiques nord et sud échangeant de place. Ce type de renversement s’est produit à de nombreuses reprises, dont le plus récent s’est produit il y a environ 35000 ans.

sh01

Information below found at this NASA Link: http://www.nasa.gov/topics/earth/features/2012-poleReversal.html

Une recherche récente menée par Adam Maloof de l’Université de Princeton et Galen Halverson de l’Université Paul Sabatier en France, montre que la Terre a basculé d’environ 50 degrés, ce qui représente environ la distance entre l’Alaska et l’équateur aujourd’hui. Ceci s’est produit il y a environ 800 millions d’années pendant l’époque précambrienne.

Plusieurs livres parlent de renversements polaires qui pourraient se produire en quelques semaines, jours ou même heures provoquant une destruction massive
due à des tremblements de terre et des tsunamis.

Peu importe à quelle vitesse le changement de pôle se produit, il en résulterait des changements climatiques catastrophiques sur la majeure partie de la surface
de la planète. Les zones qui étaient plus chaudes deviendraient plus froides et vice versa.

4) SYMPTÔMES DUS AU CHANGEMENT VIBRATOIRE ET DU POINT ZÉRO

sh00

Comment accélérer votre Mutation ?
L’accélération du temps a pour répercussion sur l’Être Humain une mutation de sa biologie, de ses perceptions sensorielles et de son champ d’énergie (les chakras). C’est l’émergence d’une nouvelle conscience lumineuse.
Actuellement la Terre atteint la fréquence de 12,9 hertz alors que le maximum est de 13 hertz (le point zéro)*. Pendant cette accélération nous mutons pour égaler cette fréquence intemporelle et lumineuse.
Cette mutation se vit par des sensations nouvelles, inconnues avant 1987, qui se manifestent sur quatre plans :

1. Le changement au niveau de l’ADN :
Douleurs physiques (nuque, omoplates, genoux, mâchoire), vertiges, pertes de mémoires, sueurs
nocturnes, insomnie, fatigue intense, reflux gastrique, etc.

2. Les organes sensoriels changent, de nouvelles perceptions apparaissent :
Les yeux picotent (sensations de grains de sable), les perceptions sont plus intérieures (télépathie, intuition).
Les oreilles bourdonnent, sifflent, impression d’acouphènes.
Le goût change, on ne peut plus manger certains aliments, la langue sécrète un goût de cuivre.
L’odorat évolue : perceptions d’émanations alors qu’il n’y a aucune fleur qui dégage son parfum dans les environs.

* Contradiction entre les 2 mesures mentionnées au début de l’article (celle 16,32 hz du 18/03/2015)  et ici à la fin (de 12,9 hz).

3. Le champ d’énergie change :
Rotation accélérée des quatre chakras supérieurs pour égaler la fréquence de la Terre formant ainsi un canal de lumière, le SOI LUMINEUX (sensations d’oppression au milieu de la poitrine, gorge sèche la nuit et picotements, pression au troisième œil, perception de lumières intérieures sous forme de faisceaux et couleurs diverses, lourdeur et picotements au sommet de la tête). La Lumière force le passage en décristallisant les sceaux magnétiques denses qui entourent les mémoires.

4. Le changement de conscience :
Vous vous écartez de plus en plus des personnes restées en 3D (vos fréquences plus subtiles ne peuvent plus résonner avec leur fréquence plus dense), vous recherchez le silence. Si vous le vivez ainsi, c’est que vous vous harmonisez aux changements vibratoires.
Ces changements vibratoires sont la fondation d’un monde nouveau basé sur l’Amour inconditionnel apportant, paix et joie durables.

Ref: http://ke-du-bonheur.fr/

Recherche et rédaction: Marie-Louise http://www.bledition.org/ – Trouvé sur http://lapressegalactique.org

Je soutiens la Presse Indépendente :

5
Poster un Commentaire

Veuillez Connexion pour commenter
5 Auteurs du commentaire
Origanachevalier whitePAM2/3Niobekevin Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
Notifier de
Origana
Invité
Origana

Dans de vieux textes le basculement des pôles précède le déluge ( –> extinction de masse). Je trouve que nous sommes à une époque extrêmement intéressante, pleins de changements et le plus spectaculaire est à venir. Pour ce qui est des symptômes, je me permets de vous faire part des miens. J’ai la sensation que le monde se dédouble, c’est comme un énorme décalage ( entre sois et l’extérieur ) mais à peine perceptible. J’ai l’impression de ne plus être vraiment dans mon corps. Je n’ai plus les yeux en face des trous mais légèrement au dessus ( au niveau… Lire la suite »

PAMdether
Membre
PAMdether


La langue secrète un gout de cuivre, oui avec ce qui faut de strontium barium aluminium, cellules sanguines séchées, particules diverses et chemtrails nouveaux, pour qu’on raisonne avec du Schumann ?
Sinon, une atmosphère saturée d’ions métalliques a toutes les chances de changer de caractéristiques, dont la fréquence de résonnance, je suppose….
D’autre part les news de B Fullford sont de mauvaise réputation, leurs origines fourmillant de désinformation. Je me rappelle qu’il ne croyait pas à la radioactivité de Tokyo.

Niobe
Membre
Niobe

Merci, très bel article.
Je comprends mieux pourquoi tous ces maux de tête.

kevin
Invité
kevin

Ce serait pas plutôt due à HAARP ce changement de fréquence ?

chevalier white
Invité
chevalier white

piste intéressante …