Aspergers et Changelings

6
2124

S’il est connu mais hélas nié par les autorités scientifiques que les vaccins causent l’autisme, il est un autre scandale réfuté par les scientifiques mais duquel personne ne devrait être ignorant. Le cas des enfants atteints d’autisme sévère à cause de vaccins est proprement scandaleux, c’est clair. Mais il ne faut pas oublier qu’il y a deux types d’autisme : sévère et celui appelé « de haut niveau » ou syndrome d’Asperger. Mais le syndrome d’Asperger n’est pas produit par les vaccins, même si ses membres sont tout aussi dangereux pour l’avenir de l’humanité et profitent de la grande publicité qui leur est faite depuis ces dernières années, le tout orchestré par les coupables habituels, n’hésitant pas à sacrifier nombre d’innocents au nom de leurs projets…

Le folklore est rempli d’histoires de bébés échangés pour laisser dans le berceau des enfants fées ou elfes à la place qui étaient nommés en anglais « changelings » ou « échangés ». Martin Luther et l’Église Catholique, malgré tous leurs différends, s’accordaient à dire que les changelings existaient et devaient être tués au plus vite. Les vrais bébés étaient kidnappés et élevés par les fées et les elfes pour en faire des esclaves ou les détourner du Bien et en faire des démons. Dans le meilleur des cas, car le folklore et les légendes indiquent clairement que ces fées des ténèbres doivent tous les sept ans s’acquitter d’un sacrifice envers Satan et pour éviter de condamner les leurs, ils préfèrent bien sûr massacrer des bébés humains. Quant à ceux qui restent en esclavage, leur sort n’est guère plus enviable parce qu’ils sont corvéables à merci et sujets à être abusés sexuellement sinon battus et torturés à mort.

Aujourd’hui, la situation n’est pas meilleure car les enfants sont aussi enlevés et échangés sans que personne ne bouge le petit doigt. Les parents n’ont aucun recours et suite aux kidnappings de leurs enfants, les autorités médicales cachent les faits afin d’éviter d’admettre leur impuissance et surtout leur ignorance (spécialement pour ne pas remettre leur sacro-sainte éducation et intelligence en question) et diagnostiquent un syndrome imaginaire afin de rallier l’opinion publique et d’empêcher les parents de conduire des recherches légitimes plus poussées. La police détourne aussi les faits ou se moquent des interrogations pour ne pas inquiéter les médecins qui continuent à mentir dans la plus grande impunité.

Loading...

Ces elfes et fées ne sont pas les esprits élémentaux doux et bénéfiques que nous connaissons. Ce sont des créatures des ténèbres, des elfes ou fées maléfiques, devrait-on dire. Les histoires et le folklore les mentionnent fréquemment et s’en débarrasser implique immanquablement des objets saints ou l’appel aux forces du ciel comme les anges ou les bons esprits. Parfois, les parents parviennent à retrouver leur véritable enfant mais cela reste hélas beaucoup trop rare. Au moins la communauté a pu se débarrasser d’un dangereux parasite.

Les manières de reconnaître un changeling dans son comportement sont similaires en tous points aux symptômes attribués aux Aspergers. Le folklore de nos ancêtres qui n’étaient pas du tout ignorants (merci les historiens pour ces faux stéréotypes !) mais au contraire ils étaient en phase avec les ondes positives de la nature et des cieux et avec la spiritualité. Ils ont donc noté avec précision les signes déployés par les petits imposteurs. Venant d’un autre monde, ils sont totalement inadaptés au nôtre. Ils sont irrémédiablement attirés par ce qui leur rappelle instinctivement leur monde d’origine. C’est pourquoi beaucoup d’Aspergers/Changelings aiment lire des livres de fantasy ou se complaisent dans des histoires avec beaucoup d’imaginaire comme avec des dragons ou des elfes ou de la magie. Ils n’ont pas peur de parler de démons et de sujets sanglants non plus, totalement inconscient du sentiment de malaise que cela peut générer autour d’eux. Ou ils s’en fichent, ce qui pour eux est la même chose. Les points de vue des humains normaux n’ont aucune importance pour eux. Nous ne sommes pas eux donc pas digne de leur attention ou considération. À l’inverse, ils adorent les robots et les machines, ne voyant aucun problème à contempler des corps humains greffés avec de la mécanique, ou octroyant même des âmes aux robots, tout en traitant les êtres humains comme des objets. Ils s’entendent mieux avec les animaux qu’avec les êtres humains, allant jusqu’à pleurer à chaudes larmes à la mort d’un animal familier mais pouvant regarder les massacres quotidiens au journal télévisé avec un manque d’empathie flagrant. Pour eux, moins d’humains sont vivants sur terre, plus ça laisse le monde à leur portée.

Les Aspergers/Changelings aiment tellement l’imaginaire qui fait partie de leur vrai monde qu’ils collectionnent de quoi les rassurer jusqu’à envahir leur lieu de vie. Ils en sont réduits à créer leur propre monde afin de compenser le nôtre qui les met si mal à l’aise. Cette semblance d’un autre monde se satisfait des formes les plus niaises ou les plus enfantines qui existent puisque même « Mon Petit Poney » y passe ! Les garçons Aspergers tendent à être fans de cette série rose bonbon pour petites filles écervelées, se complaisant dans leur attrait jusqu’à se dénier toute virilité et se revendiquer sans honte du titre dégradant de « Bronies ». Pour couronner le tout, des objets ou sujets complètement anodins voire stupides aux yeux des gens normaux sont pour eux un intérêt irrésistible. La raison en est simple : ces petites choses qui à nous nous paraissent si dénué d’intérêt ou anodins sont incroyables ou inhabituelles, voire carrément inexistantes dans leur monde, ce qui les fascinent au plus haut point.

Leur croissance semble mystérieuse car elle n’est pas en phase avec la temporalité terrestre. Cela explique pourquoi les Aspergers/Changelings paraissent bien plus jeunes qu’ils ne le sont en réalité alors que mentalement ils peuvent donner l’impression d’être en avance sur leur âge ou carrément attardés, ou le contraire, et cela en une fraction de seconde ou un laps de temps très court.

La figure de proue des Aspergers et leur plus grand modèle est Tolkien, le célèbre auteur du « Seigneur des Anneaux ». Ceci est extrêmement révélateur. Tolkien était un franc-maçon et sous couvert d’un voile de catholicisme intègre, son œuvre est remplie de messages sataniques. En affirmant haut et fort sa dévotion au Christ, nul n’allait le soupçonner. On reconnaît bien là les méthodes fourbes des Aspergers. Tolkien a très bien cerné ses propres origines troubles et en décrivant les elfes dans ces romans n’a rien inventé. Il est porté aux nues pour avoir créé une mythologie entière et presque déifié par les geeks autour du monde. En fait, cet homme qui est vu pour avoir eu des capacités surhumaines en littérature et en langues n’avait rien d’un génie. Au contraire, ses prouesses de romancier n’étaient pas de son fait. En communication avec les elfes des ténèbres. Il n’a fait que transcrire les propres mythes de son peuple. En les publiant, les humains normaux en achetant les livres l’ont rendu extrêmement riche, lui permettant de continuer d’éroder les valeurs chrétiennes et de promouvoir les Aspergers/Changelings comme lui. Peter Jackson n’est pas en reste car ses films ont engendré un regain d’attrait pour ces créatures dont les caractéristiques sont clairement autistiques. Elles utilisent leur beauté pour séduire et tromper, méprisent les humains normaux, les ignorent carrément et sont obsédées par les bijoux ou par les petits objets comme cette fixation sur les anneaux troublante. Ils sont souvent blonds avec des yeux bleus, surtout dans le livre, et si Peter Jackson a essayé de cacher cette information à l’écran, il est impossible d’effacer ce lien avec les expériences nazies que glorifie là Tolkien. Sa passion pour les mythes germaniques ainsi que son pangermanisme ne sont pas des secrets non plus. Tolkien est mort mais ses descendants profitent de ses œuvres en récoltant des millions via les droits d’auteur, leur permettant de poursuivre en toute liberté l’œuvre de leur père, à savoir s’enrichir tout en promouvant les droits des Changelings/Aspergers.

Le chercheur anglais Tony Attwood a d’ailleurs affirmé que les Aspergers étaient le prochain stade de l’évolution humaine ! Rien que ça ! Il n’en faut pas plus pour que les Aspergers se croient supérieurs et en viennent à mépriser les gens normaux. Bien sûr Attwood fait partie de la communauté scientifique et affublé d’un titre prestigieux, il n’a pas besoin d’être mis en doute, ni lui ni sa parole. Ses soutiens sont d’ailleurs nombreux et ses conférences font salle pleine immanquablement. Son propre fils est un autiste de haut niveau ce qui explique énormément de ses points de vue. Tout est dit !

Les Aspergers font rarement leur âge, apparaissant en effet toujours bien plus jeunes que leurs années le laissent supposer. Cette croissance ralentie fait écho aux histoires d’elfes censés être immortels. Cela leur donne un attrait certain qui est mélangé à une espèce d’innocence fausse. Acculés dans une mauvaise posture, ils adopteront un regard fuyant, une posture non-menaçante et une attitude dénuée de toute agressivité. Couplé à une réputation d’Asperger d’être incapable de mentir et d’une honnêteté sans failles, on leur donnerait le bon Dieu sans confession et pour eux le tour est joué ! Beaucoup d’Aspergers/Changelings sont d’une stature mince et frêle ou à l’opposé poupin et joufflu, ce qui renvoie une image pas du tout dangereuse et faussement d’innocence presque enfantine . Cela marche très bien pour les garçons, mais je vous laisse imaginer l’effet redoutable concernant les filles devant des hommes plus âgés qu’elles et qu’elles arrivent à convaincre facilement de leur incapacité à commettre le moindre méfait !

Un Asperger sera très rarement patriote, nationaliste, religieux, pieux ou conservateur. Pour eux, la vie de famille n’a pas grande importance et ils prôneront fortement la révolution sexuelle, le mariage homosexuel ou la vie sexuelle libre. Ne s’étant jamais investi dans la vie ou le bien-être de leur propre famille, les relations du sang ne sont pas importantes pour eux et ils n’en voient pas l’importance, ni pour eux, ni pour le reste de l’humanité. De toute façon, ce seront d’autres qui élèveront leur propre progéniture et qui devront se taper tout le travail, les parents adoptifs (même si eux ne le savent pas) trouvant cependant l’amour et le courage d’accomplir avec un sens du sacrifice immense cette tâche cruelle que leur infligent les forces des ténèbres.

Un autre point troublant est la fascination des Aspergers/Changelings pour les niaiseries ou sujets malsains venant droit du Japon ou pour les comics américains. Il est connu que le Japon nous envoie des mangas remplis de violence et surtout de sexe très dérangeant. Les héroïnes ressemblent à des petites filles qui font ensuite l’amour, les relations homosexuelles sont lues avidement dans les mangas et les héros sont parfois carrément des personnages avec des parties animales copulant joyeusement sans respect aucun pour la décence la plus élémentaire. Les monstres sont représentés comme d’adorables créatures sans danger, bien au contraire. Quant aux comics, un professeur des années 50, Fredric Wertham, avait très bien compris leur influence néfaste. Les histoires étaient sanglantes à souhait et les héros musclés tabassant les méchants en toute impunité étaient nombreux à souhait. Cet homme courageux réussit à les interdire pendant longtemps en convainquant de leur influence immonde sur un jeune public. Connaissant la nature profonde des Aspergers/Changelings, il est donc normal que ces influences et ces lectures soient un divertissement attrayant au plus haut point. Eux aussi n’attendent que d’avoir des superpouvoirs révélés à eux-mêmes afin de pouvoir livrer la justice comme ils l’entendent sans entraves et en toute impunité! Et tout cela, même en vivant avec un jeune disciple recruté et perverti car les Aspergers/Changelings n’ont jamais senti un malaise quelconque à imaginer Batman et Robin ensemble… Ni à admirer un homme vêtu comme une chauve-souris, revendiquant cet animal luciférien comme symbole, d’ailleurs… L’école des X-Men est aussi un fantasme récurrent des Aspergers/Changelings, rêvant à un monde où ils pourront décider du sort de l’humanité tout en étant vénéré comme des dieux et en étant du côté des « gentils ». Ces personnages proches de dieux ou de demi-dieux les font rêver à des exploits qui leur permettraient d’assouvir leurs fantasmes de supériorité. Ils n’hésitent jamais à affirmer leur statut autre qu’humain et à vouloir prouver qu’ils sont supérieurs au commun des mortels.

On pourrait penser que toutes ces influences sataniques et d’Illuminatis ensemble rendraient les Aspergers/Changelings complètement fous. Pourtant, ils gardent leur état mental et sont encore plus enthousiastes, justement parce qu’ils ne sont pas normaux.

Lorsqu’un enfant diagnostiqué autiste de haut niveau ne porte aucune trace dans sa famille du même genre d’autisme, il est clair qu’un échange a eu lieu. Le véritable enfant biologique a été tué soit pour une récolte d’organes vendus à prix d’or et permettant une ressource financière plus que considérable afin de pourvoir à cette organisation, soit sacrifié sur l’autel de rituels sataniques. Les années 70 et 80 ont d’ailleurs vu aux USA des enlèvements d’enfants en masse et des témoignages poignants et choquants des rescapés de ces rituels avec leurs charniers sordides alors que les cas d’Asperger étaient signalés en hausse et qu’une prise en charge s’imposait comme urgente dû à leur nombre toujours plus croissant. Les Aspergers/Changelings se présentent aussi comme des donneurs de sperme d’excellence, n’hésitant pas à insister sur leur parcours académique impeccable bien que pistonné au dernier degré et à montrer leur beauté étrange mais féérique, lorsqu’ils ne trichent tout simplement pas en utilisant des photos volées ou extrêmement retouchées. Ainsi, ils gagnent énormément d’argent et propagent leurs gènes sans problème. La loi en France interdisant de révéler le donneur leur fournit d’ailleurs un avantage considérable en restant anonyme jusqu’au bout. Laisser des humains élever leurs propres rejetons et affronter tous les problèmes que cela comporte n’a jamais été un grand dilemme moral pour eux.

En effet, le but est d’être toujours plus nombreux et de produire des Changelings de sang pur pour propager leurs idées sataniques et impies.

Si l’autisme Asperger était présent mais avait sauté une ou plusieurs générations, alors même si les humains de la famille ont été souillés, il reste de l’espoir. Les changelings vus comme atteints d’Asperger sont sataniques et mauvais, certes, mais cela pousse ceux qui restent humains à œuvrer pour le Bien. Afin de contrecarrer l’influence néfaste de leurs soi-disant frères ou sœurs, les frangins normaux vont devoir faire preuve de courage et de foi, tels Saint-Georges devant le dragon. Trop souvent la famille entière se soumet aux caprices du changelings alors que le frangin avec assez de perception pour comprendre ce qui se passe se voit moqué et dénigré. Pourtant, cette situation pour lui ou elle est une chance inespérée. En effet, ils pourront alors se révéler à eux-mêmes dans leur foi et dans leur rôle aux côtés des forces spirituelles du Bien. Ils combattront courageusement au quotidien contre la kabbale et contre les sbires de Satan lui-même. Personne ne saura leur sacrifice mais ils seront un rempart protégeant les leurs du Mal, et ce parfois dans la moquerie la plus totale.

En grandissant, maltraité et harcelé par des enfants parfaitement normaux et ne se reconnaissant pas parmi les enfants atteints d’autisme à cause des vaccins, l’enfant changeling en conçoit une haine pour les humains normaux qu’il va finir par détester et vouloir voir disparaître. Ainsi, les forces des ténèbres et les mauvais elfes auront un soldat tout prêt pour leur armée, incapable d’éprouver de l’empathie envers des humains. Le diagnostic officiel d’Asperger ou autiste de haut niveau arrive alors comme un salut pour le Changeling. Il comprend qu’il n’est pas tout seul et qu’il fait partie d’un groupe. Il peut alors rejoindre sa vraie famille.

Les universités, surtout anglophones ou participant de ce modèle, encouragent les Aspergers/Changelings à s’inscrire et leur offrent des bourses attirantes. Des programmes d’échanges prestigieux achèvent de les appâter. En fait, ces universités sont remplies à leurs sommets de Francs-Maçons, d’Illuminatis ou de gens ligués avec des forces obscures afin de museler le vrai savoir et de cacher la vérité par un système d’articles soi-disant académiques truqués et d’empêcher des nouvelles découvertes bouleversant l’histoire du monde de se faire. Une fois dans ces universités, les Aspergers/Changelings s’y sentent si bien qu’ils leur seront dévoués à jamais. Eux si frustrés à l’école y trouvent enfin leur vraie famille et y trouvent surtout un moyen de se venger des humains, en plus d’y accomplir leur destinée. Le vernis de fausse science leur convient parfaitement et ils se draperont de leurs bonnes notes et de leurs méthodes académiques alors que seulement la mention d’être Asperger leur a permis d’entrer et que mentir en publiant des articles dans des revues leur procure un grand plaisir. Dénigrer les chercheurs de vérités leur est carrément jouissif et chaque mésaventure qui leur arrive est d’ailleurs un grand bonheur pour eux, source de beaucoup de rire en groupe. Ils goûtent enfin à ce qui les a tant fait souffrir enfants et ils ne peuvent plus s’en passer. Ils ne sont enfin plus les victimes et peuvent faire subir leur harcèlement à d’autres.

Les universités sont aussi poussées à les accueillir et à financer des programmes et structures specialisés pour eux, en plus de bourses considérables. Bien sûr, cela constitue une fortune et des sommes énormes pour les facultés obligées de recruter du personnel spécialisés ainsi que de les laisser agir comme ils le souhaitent. Bien sûr, on imagine sans peine les impôts publics finançant ce genre de corruption. Pourtant, les universités sont grassement rémunérées pour cette attitude plus qu’indulgente envers la présence d’Aspergers/Changelings. En effet, les Illuminatis et le Conseil du Grand Druide sont prêts à donner des chèques à n’importe quelle université décidant d’accueillir en grand nombre les Aspergers/Changelings. Ainsi, les universités se dotent-elles d’une excellente relation publique en faisant valoir à tous leur ouverture d’esprit en plus de gains financiers considérables. Les universités d’Amérique, d’Angleterre et de pays similaires surtout se sont engouffrées dans cette pompe à fric et à soi-disant bonne réputation. De plus, les Aspergers/Changelings sont ainsi assurés d’aller dans les meilleurs établissements, tout en volant les places de gens normaux mille fois plus méritants. Leur réussite portée aux nues comme des exemples de ténacité malgré tous les obstacles n’est qu’un simulacre car inscrire qu’ils étaient Aspergers/Changelings ne fut en fait qu’une simple formalité. Le haut pourcentage d’étudiants Aspergers dans les facultés basées sur le modèle anglo-saxon est un corollaire à l’argent qu’accumulent ces établissements. Les universités françaises, refusant encore ce système biaisé et révoltant sont donc bien moins riches, mais au moins gardent-elles leur honnêteté intacte. Ces bourses sont d’ailleurs gracieusement offertes par des banques comme celle de Rothschild qui s’achètent ainsi une bonne image publique tout en finançant leurs propres plans satanistes sans soupçon de la part de la population.

Pour preuve, l’Israël est le pays qui emploie le plus d’Aspergers, surtout dans leur armée. Le pays se pose en exemple de tolérance et incite les autres pays à faire comme eux, n’hésitant pas à humilier publiquement quiconque dans les gouvernements étrangers qui auraient des réservations. Attirés et citant ce pays en exemple de progressisme, les Aspergers/Changelings trouvent là un moyen durable de soutenir la kabbale activement et de faire avancer efficacement leurs propres valeurs sur le monde.

Leur instinct les pousse à éviter les conduites à risques telles que consommer de l’alcool ou des drogues diverses. Leur argument premier est qu’ils sont plus intelligents que les humains et donc évitent de s’abîmer la santé, pourtant ils ne sont parfois pas conscients que c’est cet instinct de conservation qui leur permet de vivre plus longtemps afin de nous supplanter afin d’également nous regarder de haut et de justifier notre remplacement d’êtres soi-disant inférieurs.

Ils détestent en général les bruits forts, comme les cloches d’église, les chants religieux (comme par hasard) mais aussi des pétards et plus important les bruits liés à ces derniers, celui des armes à feu. La plupart des Aspergers/Changelings se disent en opposition regardant la possession d’armes à feu, surtout si elles sont dans leur voisinage. Ils insistent pour une réglementation stricte et ne peuvent supporter d’en savoir près d’eux. En fait, leurs sensibilités à ces bruits sont extrêmement sélectives. Ils n’aiment pas les sons forts des bâtiments religieux mais généralisent à toutes sortes de bruits afin de ne pas être soupçonnés. De plus, l’intolérance fausse regardant les armes à feu permet de les interdire, laissant à la fin la voie à des milliers ou des millions de morts qui ne pourront se défendre à la suite d’un krach boursier mondial et d’une révolution sanglante, le tout orchestré bien sûr par les Illuminatis.

Ils prônent la logique et la science, insistant sur leur vivacité d’esprit mais beaucoup peinent à cacher leur attrait irrésistible pour la fantasy et le supernaturel, conforme à leur vraie nature. Leurs discours pompeux et suffisant contre la spiritualité ne parvient pas à occulter leur vrai but : instaurer un nouvel âge des forces des ténèbres. Ils méprisent et dénigrent tous les membres appartenant à une religion, et surtout au christianisme. Ils les traitent de menteurs, de crétins achevés et d’abrutis superstitieux. N’importe qui ayant un attrait sincère envers les forces spirituelles du Bien se voit traité comme un moins que rien par eux et s’il persévère dans sa foi et proteste du traitement qui lui est infligé, il se voit accusé d’abus ou de haine envers un pauvre handicappé mental qui ne se rend pas compte de ce qu’il fait ou qui prône la science en toute sincérité. L’Islam n’est pas plus épargné et seule la religion juive, ou plus exactement la kabbale, se trouve sauvée de leur langue traître. Lorsque les Changelings/Aspergers adorent ouvertement les sciences occultes, ils affirmeront que c’est juste un jeu et qu’ils croient en la science froide et dure avant tout, soi-disant qu’ils savent différencier le réel de l’imaginaire et que cela est leur apanage le plus total et exclusif. Tout le monde les croit et ils peuvent œuvrer aux sapements des valeurs spirituelles et chrétiennes les plus importantes de notre culture en toute tranquillité auprès des Illuminatis. Ils rient de l’idée du Diable ou de l’existence même de Lucifer. Ils mettent au rang de superstitions ces idées tout en indulgant leur goût pour le morbide et le malsain qui justement leur vient de leurs origines troubles de démons. Ils convainquent les gens que Lucifer n’existe pas et prônent l’immoralité en l’inscrivant sur leur ouverture d’esprit. Dans leurs discours, la religion est mensonge, et si la science et la logique, celles sorties de leurs esprits et par leurs bouches triomphaient, alors la guerre et le malheur n’existeraient plus. Le spirituel, nourriture sacrée pour l’homme, serait détruit et la science amorale régneraient. Ils affirment que le péché n’existe pas, donc n’a aucune valeur, ceci menant à une débauche qui entraînera irrémédiablement les hommes vers une damnation certaine. Bien sûr, pour eux le plus important est justement de voir le Bien anéanti afin d’instaurer leurs valeurs, jusque-là cachées, ensuite. Sans surprise avec les satanistes au sommet du pouvoir ou en des officines plus que confortables, indulgant leurs petites passions égoïstes et stupides en toute tranquillité et appartenant à l’élite satanique sur Terre.

Greta Thunberg est ici un cas typique. Sa mère n’a pas du tout caché qu’elle était Asperger et utilise cet argument pour empêcher toute critique de sa fille. Cette femme a aussi déclaré publiquement qu’en tant qu’Asperger, sa fille pouvait voir les émissions de CO2, chose absolument impossible pour des humains normaux. Greta clame qu’elle œuvre contre le réchauffement climatique mais cela ne l’empêche pas de rencontrer tous les dirigeants Illuminatis de la planète ni de déclarer haut et fort qu’elle veut que nous paniquions tous. Et évidemment, toute remise en cause de cette jeune fille étant reçu par une accusation d’intolérance, car le statut d’Asperger protège de tout, bien sûr. Même des questions plus que légitimes sur les origines de Greta ou de sa nature profonde.

Hans Asperger en personne fut coupable de crimes atroces et ne mérite absolument pas les éloges qui lui sont accordés. Que les Changelings se revendiquent de lui montre très bien leur vraie nature.

Hans Asperger profita de la guerre et de la déportation de ses concurrents dans le domaine médical afin de s’accaparer des travaux et une position prestigieuse et confortable. Il saisit vite les nuances importantes entre vrais enfants handicapés et les Changelings. En toute modestie, il donna à ses enfants de « haut niveau » son propre nom. De l’autre côté de l’Atlantique, Kanner, un pédiatre américain, se rendit compte des mêmes conclusions. Ce médecin était financé par la banque Rothschild et par son intermédiaire Hans Asperger reçut l’influence et les finances dont il avait besoin. Une entraide funeste pour l’humanité pouvait commencer.

Après la guerre, Asperger tenta pour échapper aux procès de Nuremberg de se donner une image de sauveur d’enfants, celle d’un brave résistant contre le nazisme. C’est complétement faux. Asperger se débarrassait vite des enfants gravement handicapés aux vivisections et dissections et gardait les petits Changelings, insistant auprès du Parti Nazi qu’ils étaient très intelligents, pouvaient être très utiles et en plus, surtout pour les filles, pouvaient se reproduire et être assez belles pour coucher avec sans se forcer du tout. Leur petite innocence fausse et attitude de lolitas avait tout pour séduire des SS assoiffés de pouvoir et de sexe, en effet. Le fait que les Changelings rejettent les valeurs ou responsabilités familiales avait tout pour plaire aux nazis. Les Changelings ne verraient pas de problème à participer au programme nazi du Lebensborn, destiné à produire des enfants parfaits en batterie dans de véritables fermes humaines. Donner leur sperme et leurs ovules pour ensuite laisser l’administration et le reste de la société s’occuper et s’extasier devant leur progéniture ne pouvait que leur plaire. Ainsi, leur nombre augmenterait et ils recevraient le titre d’élite raciale, supérieurs aux autres, qu’ils estimaient leur était dû. Hans Asperger s’inscrit parfaitement dans cette lignée et participa donc activement au régime nazi d’ « hygiène raciale ». S’il sauvegardait une minorité des enfants à sa charge, ce n’était pas par bonté. Il tenait à trouver les Changelings pour les préserver de tout danger et pour exterminer les enfants humains à coup sûr. Ses publications scientifiques fausses étaient publiées dans des journaux tout aussi mensongers et une fois le Troisième Reich victorieux, les Changelings le récompenseraient grassement. Il n’eut pas cette récompense-là mais sa célébrité et statut de héros aujourd’hui n’est pas dégueulasse non plus.

Hans Asperger lui-même sauva les changelings mais condamna les véritables enfants souffrant de handicaps à une mort atroce et injuste dans les camps de concentration, le tout afin de fournir des victimes pour l’holocauste ou sacrifice dans le but final de créer l’État d’Israël.

Et aujourd’hui, les Changelings/Aspergers veulent prendre le pouvoir en usant d’arguments soi-disant logiques pour imposer leurs valeurs et faire croire à tous qu’ils sont supérieurs et donc méritent notre obéissance et notre subjugation.

Je soutiens la Presse Indépendente :

6
Poster un Commentaire

Veuillez Connexion pour commenter
2 Auteurs du commentaire
ymdougoudEveilduBien Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
Notifier de
ymdougoud
Membre
ymdougoud

Bon avant de commencer ( est ce possible ) je m’adresse a l’auteur de cet article @EveilDuBien pour preciser le mot employé “changelings” confondus avec le symptome d’asperger vis a vis d’un certain nombre de contes d’origine cerltique , mais qui fait plutot reference au “channeling” ? Une serie de confusion de versions considérés selon les avis externes depuis mille ans , comme mediumité ou possession par soi une forme de maladie soit une sorte de parasitage psychique volontaire ou non . Un super fourre tout en quelque sorte qui a tout de meme valu quelques centaines de milliers d’execution… Lire la suite »