Alors que l’arrestation de la star de Smallville domine les médias, ces 5 célébrités se battent pour mettre fin à la traite des êtres humains.

3
5489

Alors que la police a arrêté l’ancienne actrice de Smallville, Allison Mack pour son rôle présumée dans un trafic sexuel et/ travail forcé liée a un culte sexuel hollywoodien qui a été utilisé pour maltraiter des milliers de femmes, cela nous rappelle que l’esclavage sexuel sévit dans l’industrie du divertissement et que certains des abus qui ont été exposés récemment se poursuivent depuis des années.

Cependant, il semble qu’Hollywood n’est pas complètement corrompu, et il y a un certain nombre d’acteurs et de musiciens qui utilisent leur large audience sur les médias sociaux et leur statut de célébrité pour dénoncer la traite des êtres humains et l’esclavage sexuel.

Voici cinq célébrités qui prennent position :

Loading...

1. L’acteur Ashton Kutcher

Acteur réccurent à la télévision depuis ses débuts dans “That’70s Show” à la fin des années 1990, Ashton Kutcher a co-fondé en 2010 une organisation à but non lucratif dont la mission est de lutter contre l’exploitation des enfants dans le monde entier.
Thorn : Digital Defenders of Children est décrit comme une organisation qui travaille ” à arrêter la diffusion de matériel pédopornographique et à tenir tête aux trafiquants
d’enfants “.

Kutcher a fait la une des journaux en février 2017 lorsqu’il a témoigné devant le Comité sénatorial des relations étrangères au sujet de ses efforts pour combattre l’esclavage sexuel, et il a demandé au Congrès d’étudier et de poursuivre les types de nouveaux logiciels que son organisation utilise  ( THORN) pour lutter contre la traite des personnes.

“Dans le cadre de mon travail de lutte contre la traite des enfants, j’ai rencontré des victimes en Russie, j’ai rencontré des victimes en Inde, j’ai rencontré des temoins qui ont été victimes de la traite en provenance du Mexique, des victimes de New York et du New Jersey et de tout le pays. J’ai participé à des raids du FBI où j’ai vu des choses que personne ne devrait jamais voir “, a dit M. Kutcher. “J’ai vu le contenu vidéo d’un enfant du même âge que le mien, violé par un Américain qui était touriste sexuel au Cambodge. Et cet enfant était tellement conditionné par son environnement qu’elle pensait juste qu’il s’agissait d’un jeu.”

2. Actrice Demi Moore

En tant qu’actrice apparue au cinéma et à la télévision dans les années 1980, Demi Moore est également co-fondatrice de Thorn : Défenseurs numériques des enfants. Les efforts de la fondation ont permis l’arrestation de plus de 6 500 trafiquants d’enfants et l’identification de près de 6 000 enfants victimes d’exploitation sexuelle.

Moore a été reconnue pour ses efforts dans la lutte contre la traite des personnes lorsqu’elle a reçu le prix Visionary Woman Award le mois dernier. Lors de son discours d’acceptation, elle a dit : ” Nous n’avons pas beaucoup à nous battre, nous avons juste besoin de nous unir. Le pouvoir de notre collectif ne fera qu’apporter la lumière et le succès à un niveau encore plus grand.”.

3. Le chanteur Ricky Martin

Bien qu’il soit connu comme chanteur portoricain dont les albums se sont vendus à des millions d’exemplaires depuis qu’il est devenu célèbre dans les années 1990, Ricky Martin est aussi un activiste, et son travail de lutte contre la traite des êtres humains a commencé lorsqu’il a sauvé trois jeunes filles lors d’un voyage en Inde en 2002.

Martin a ensuite fondé la Fondation Ricky Martin avec pour mission de ” dénoncer la traite des êtres humains et d’éduquer sur son existence à travers la recherche et les initiatives communautaires, ancrées dans la défense des droits des enfants et des jeunes “.

La fondation a organisé plus de 500 conférences pour éduquer le public sur le trafic sexuel, et elle utilise également la technologie pour mener d’autres campagnes de sensibilisation aux crimes sexuels dans le monde entier.

4. Actrice Kristen Bell

Actrice et mère de deux jeunes filles, Kristen Bell s’est fait l’avocate du mouvement END IT, qui est une coalition d’organisations, de célébrités et d’activistes qui travaillent à faire connaître les hommes, les femmes et les enfants qui sont piégés dans diverses formes d’esclavage sexuel à travers le monde.

Le mouvement est décrit comme ” un phénomène mondial, inspirant des gens de tous les horizons à élever la voix et à montrer leur passion dans la lutte contre l’esclavage… Les lois changent, les projets de loi sont adoptés et davantage de ressources deviennent disponibles grâce aux combattants de la liberté qui continuent de faire avancer les choses et de faire la lumière sur l’esclavage “.

“Il y a plus de 20 millions de personnes qui sont encore en esclavage. Sensibilisons pour aider #EndIt”, a écrit Bell sur Twitter, en reconnaissance de “Shine a Light on Slavery Day” en février 2017.

5. Actrice Julia Ormond

En tant qu’actrice qui a souvent tourné des films en Europe de l’Est dans les années 1990, Julia Ormond s’est dite choquée par la prévalence de la traite des êtres humains et elle a décidé de faire sa part pour s’y opposer en fondant l’Alliance to Stop Slavery and End Trafficking (ASSET) en 2007. L’organisation travaille avec des entreprises, des ONG, des fonctionnaires et des particuliers dans le but de mettre fin à la traite des personnes et de l’arrêter avant qu’elle ne commence.

En plus de travailler avec les Nations Unies en tant qu’ambassadeur itinérant, M. Ormond s’est également employé à présenter le premier projet de loi visant à lier les affaires à la traite des personnes en demandant aux détaillants et aux fabricants de l’État de la Californie de divulguer publiquement les efforts déployés pour éliminer l’esclavage et la traite des personnes.

“Dans le corps humain, si l’on prend l’humanité, l’esclavage – qui est la question des droits de l’homme la plus extrême – ou l’esclavage est comme le cancer dans le corps “, a dit M. Ormond. “Nous devons donc adopter une approche laser qui va droit à la tumeur.”

Source : Rachel Blevins

Je soutiens la Presse Indépendente :

3
Poster un Commentaire

Veuillez Connexion pour commenter
3 Auteurs du commentaire
la mère deniLegraalSImeria Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
Notifier de
baron william de l herminé
Membre
baron william de l herminé

ni maquereau ni gigolo ni client et encore moins reproducteur abusé toutes ces étoiles en papier maché baignant dans la fiende le sang et le fric sale servent de modèle aux pécors du monde entiers en franconie et même en Bretagne s’infiltrent de plus en plus la pègre des mafioso trafiquants d’enfants de sexe et tout les trucs crades dans le genre ces sales prostipathetipubs et leurs fillottes de souteneurs sont prêt à tout pour mener la grande vie à la jette seteur ils empoisonnent volent violent même les enfants qu’ils tentent de dresser à devenir comme eux souvent avec… Lire la suite »

Solidesteph
Membre
Solidesteph

Pour demi morre j’ai un sacrée doute
https://youtu.be/s0dGraaIqFc

SImeria
Invité
SImeria

Voir également en rapport à cette article : “Les médias sont silencieux alors que l’arrestation d’Allison Mack met en scène le trafic d’enfants pour un esclavagisme sexuel soutenu par des milliardaires” Extrait: (John Vibes) Les soeurs Bronfman liées à Rothschild ont donné des millions à la secte dont les dirigeants, Allison Mack et Keith Raniere, ont été accusés de trafic sexuel d’enfants. Qui est, ou qu’est-ce que la prostituée de Babylone – Exposer le réseau mondial d’abus d’enfants de la Cabale | Chantage via pédophilie, banque, jésuites et plus encore par John Vibes, le 27 avril 2018 Alors que plus… Lire la suite »