Loi de UN: CATALYSEUR.

Avant-propos par G.B. : un catalyseur est une chose ou événement positif ou négatif, permettant la réalisation d’autre chose ou événement majoritairement POSITIF dans un futur proche ou lointain. Il permet aussi d’accélérer un processus en cours. En général, les catalyseurs sont nécessaires pour et servent votre évolution, ils permettent entre-autre d’être moissonnable. Bonne lecture.

Q Si quelqu’un s’efforce d’agir comme un catalyseur, de manière générale, pour augmenter la prise de conscience planétaire, est-ce qu’il est d’aucune aide à cet égard, ou bien ne fait-il rien d’autre qu’agir sur lui-même?

R D’abord, vous devez comprendre que la distinction entre vous-même et les autres n’est pas visible pour nous. Nous ne considérons pas qu’il existe une séparation entre les efforts d’élévation de conscience de la distorsion que vous projetez en tant que personnalité et la distorsion que vous projetez en tant qu’une autre personnalité. Dès lors, apprendre équivaut à enseigner, à moins que vous n’enseigniez pas ce que vous apprenez; dans ce cas, vous vous êtes fait à vous-même/aux autres, peu de bien. Ce point de vue devrait être contemplé par votre complexe mental/corps/esprit car c’est là une distorsion qui joue un rôle dans vos expériences au sein de cet ensemble.

Pour en venir à la seconde partie de notre réponse, pouvons-nous exprimer notre compréhension, bien qu’elle soit limitée?

La conscience de groupe individualisée est cet état de partage de compréhension avec les autres distorsions de complexes

mental/corps/esprit qui sont à portée évidente du complexe mental/corps/esprit individuel ou de groupe. Ainsi, nous sommes en train de parler avec vous et d’accepter à la fois nos distorsions et les vôtres afin d’énoncer les lois de la création, plus spécialement la Loi Une. Nous ne sommes pas disponibles à beaucoup de vos peuples, car ceci n’est pas un moyen de communication ou type de philosophie facile à comprendre. Cependant, notre être profond est, espérons-le, un exemple éclatant à la fois de la nécessité et de la quasi-vanité qu’il y a à tenter d’enseigner.

Les quelques-uns que vous éclairerez en partageant votre lumière sont une raison plus que suffisante aux plus grands efforts possibles. Servir un c’est servir tous. C’est pourquoi, nous vous ré offrons la question en affirmant qu’en vérité c’est la seule activité qui mérite d’être poursuivie: apprendre/enseigner ou enseigner/apprendre. Il n’y a rien d’autre qui puisse aider à démontrer la justesse de la pensée originelle à part votre être même, et les distorsions qui proviennent de l’être inexpliqué, inarticulé, enrobé de mystère, sont nombreuses. Dès lors, tenter de discerner et trouver votre chemin parmi autant de distorsions mental/corps/esprit que possible parmi vos peuples au fil de votre enseignement constitue un très bon effort à faire. Nous ne pouvons parler plus vaillamment de votre désir de servir.

Q A supposer qu’une distorsion corporelle se produise chez une entité particulière qui a alors le choix de rechercher une aide allopathique ou de faire l’expérience du catalyseur de la distorsion sans chercher à corriger la distorsion, pouvez-vous commenter les deux possibilités qui se présentent à l’entité et l’analyse que fait celle-ci de chacune d’elles?

R Si l’entité est polarisée vers le service d’autrui, l’analyse suit alors les lignes qui considèrent quel choix offre le plus d’opportunités de service d’autrui. Pour l’entité polarisée négativement, c’est l’antithèse qui s’applique. Pour l’entité non polarisée les considérations sont aléatoires et plus probablement dans la direction de la distorsion vers le confort.

Q Il se peut que je re-parcoure du terrain déjà parcouru aujourd’hui, mais j’essaie de me faire une idée plus claire de certaines choses que je ne comprends pas, et de mettre en place un plan pour mes propres activités futures. J’ai l’impression que dans un avenir proche la recherche va s’intensifier, de la part de bon nombre de ceux qui sont actuellement en incarnation sur cette planète. Leur recherche va s’intensifier parce qu’ils vont davantage prendre conscience de la création telle qu’elle est, par contraste à la création de l’homme. Par un catalyseur de nature unique, leur orientation et leurs pensées vont être redirigées vers des concepts plus fondamentaux, dirais-je. Est-ce exact?

R Les généralités d’expression ne peuvent jamais être complètement exactes. Mais nous pouvons cependant noter que quand les yeux d’une entité se trouvent en face d’un trou dans le rideau, ils peuvent ainsi apercevoir pour la première fois la fenêtre qui se trouve derrière. Cette tendance est probable, étant donné les vortex de possibilités/probabilités actifs dans vos continua d’espace/temps à ce nexus-ci.

Q Est-ce que les changements à venir pendant que nous progressons vers la quatrième densité, comme les changements dans la planète de troisième densité physique, sont dus à l’effet de réchauffement et les changements comme la capacité de certains à accomplir ce que nous appelons des activités paranormales agissent comme des catalyseurs pour accentuer la recherche?

R Cela est partiellement correct. Les événements paranormaux qui se produisent ne sont pas destinés à accroître la recherche mais sont des manifestations de ceux dont la configuration vibratoire rend capables ces entités d’entrer en contact avec le passage vers l’infini intelligent. Ces entités capables d’un service paranormal peuvent déterminer d’offrir ce service à un niveau conscient. Cela est cependant fonction de l’entité et de son libre arbitre, et non d’aptitudes au paranormal. La portion correcte de votre déclaration est la plus grande opportunité de service, due aux nombreux changements qui vont offrir de nombreux défis, difficultés, et ce qui semblera de la détresse, dans votre illusion, à un grand nombre qui chercheront alors à comprendre la raison du dysfonctionnement, si nous pouvons utiliser ce terme peu approprié, des rythmes physiques de leur planète. En outre, il existe des vortex de probabilités/possibilités qui spiralent vers vos actes belliqueux. Bon nombre de ces vortex ne sont pas d’une guerre nucléaire mais de la moins destructrice, bien que plus longue, guerre dite ‘conventionnelle’. Cette situation, si elle est formée dans votre illusion, offrirait de nombreuses opportunités de recherche et de service.

Q Il semble qu’il y ait deux catalyseurs de fonctionnement, et la question est: lequel se déclenchera en premier?

Les prophéties, comme je les appellerai, faites par Edgar Cayce ont indiqué de nombreux changements terrestres et je me pose des questions sur le mécanisme qui décrit l’avenir. Ra, a-t-il été dit, ne fait pas partie du temps et cependant nous nous préoccupons des vortex de possibilités/probabilités. Il m’est très difficile de comprendre comment fonctionne le mécanisme de la prophétie.

Quelle est la valeur d’une prophétie telle que celle faite par Cayce au sujet des changements terrestres et tous ces scénarios?

R Considérez le client qui entre dans un magasin pour acheter de la nourriture afin de garnir la table pendant une période de temps que vous appelez ‘une semaine’. Certains magasins disposent de certains articles, d’autres offrent des articles différents. Nous parlons de ces vortex de possibilités/probabilités, quand on nous questionne, dans la compréhension que ceux-ci sont des boîtes, des bocaux, ou des portions de marchandises dans votre magasin.

Il ne nous est pas connu, pendant que nous scannons votre temps/espace, si ces personnes vont acheter ici ou là. Nous ne pouvons que nommer certains des articles disponibles au choix. Les archives, dirons-nous, dans lesquelles a lu celui que vous nommez Edgar, sont utiles de la même manière. Il y a moins de connaissances, dans cette matière, d’autres vortex de possibilités/probabilités et plus d’attention accordée au vortex le plus fort. Nous voyons ce même vortex mais en voyons aussi de nombreux autres. Le matériau d’Edgar pourrait être comparé à une centaine de boîtes de vos céréales à consommer froides, un autre vortex pourrait être comparé à trois, six ou cinquante boîtes d’un autre produit qui est consommé par vos peuples au petit déjeuner. Que vous vouliez déjeuner est quasiment certain. Mais le menu, c’est vous qui le choisissez.

Il faut réaliser que la valeur de la prophétie n’est que celle de l’expression de possibilités. En outre, il faut, à notre humble avis, bien prendre en considération que toute visualisation de temps/espace, que ce soit par quelqu’un de votre temps/espace ou bien par quelqu’un comme nous qui voyons le temps/espace depuis une dimension extérieure, dirons-nous, aura bien des difficultés à exprimer des valeurs en termes de mesure du temps. Dès lors, une prophétie donnée en termes spécifiques est plus intéressante par son contenu ou type de possibilité prédite que pour le nexus d’espace/temps de son occurrence supposée.

Q Nous avons donc la possibilité distincte de deux types différents de catalyseurs qui créent une atmosphère de recherche qui est plus vaste que celle dont nous faisons l’expérience en ce moment. Il y aura beaucoup de confusion, spécialement dans le scénario des changements terrestres, simplement parce qu’il y a eu de nombreuses prédictions de tels changements par de nombreux groupes donnant toutes sortes de raisons pour ces changements. Pouvez-vous commenter l’efficacité de ce type de catalyseur et la relativement large pré-connaissance des changements à venir, mais aussi la grande variété des explications données relativement à ces changements?

R Etant donné la force du vortex de possibilités/probabilités qui suppose l’expression, par la planète elle-même, de la difficile naissance du ‘soi’ planétaire en quatrième densité, il serait très surprenant qu’il n’y en ait pas beaucoup de ceux qui ont quel qu’accès à l’espace/temps qui ne seraient pas capables de percevoir ce vortex. La quantité de cette céréale de petit déjeuner chez l’épicier, pour utiliser notre précédente analogie, est disproportionnellement grande. Chacun de ceux qui prophétisent le font à partir d’un niveau, d’une position, d’une configuration vibratoire, uniques. C’est pourquoi, de nombreux préjugés et distorsions accompagnent bon nombre de prophéties.

Q Voulez-vous dire que ce possible état de guerre sera beaucoup plus étendu sur la surface du globe que tout ce qui s’est produit par le passé, et qu’il touchera dès lors un plus grand pourcentage de population sous cette forme de catalyseur?

R C’est exact. Il y en a qui font actuellement des expériences avec une des armes majeures de ce scénario qui fait partie de ce qui est appelé le groupe psychotronique de dispositifs, dont il est fait un usage expérimental pour provoquer des altérations des vents et de la météo, qui auront pour résultat la famine. Si ce programme n’est pas contré, et s’il se montre expérimentalement satisfaisant, les méthodes de ce scénario deviendront publiques. Il y aura alors ce que ceux que vous appelez ‘les Russes’ espèrent être une invasion non sanglante par leurs personnels de tout pays qui leur paraîtra en valoir le coup. Mais les peuples de votre culture ont peu de propension à se rendre sans verser de sang.

Q Et si le thérapeute s’approche d’un autre ‘soi’ pour le soigner nous avons une situation dans laquelle l’autre ‘soi’ peut avoir, par la programmation d’un catalyseur, créé une condition vue comme nécessitant la guérison. Quelle est la situation et quelles sont les ramifications du thérapeute agissant sur une condition de catalyseur programmé pour amener la guérison? Ai-je raison de supposer que dans ces soins le catalyseur programmé est utile à celui à soigner en ce sens que celui à soigner prend alors conscience de ce dont il souhaitait prendre conscience en programmant le catalyseur? Est-ce exact?

R Votre façon de penser ne peut pas être qualifiée de complètement inexacte, mais elle montre une rigidité qui n’est pas apparente dans le cours de l’utilisation expérientielle du catalyseur. Le rôle du thérapeute est d’offrir une opportunité de réalignement ou d’aider à réaligner l’un ou l’autre centre énergétique, ou d’offrir une connexion entre les énergies du mental et du corps, de l’esprit et du mental, ou de l’esprit et du corps. Ce dernier cas est très rare.

L’aspirant a alors l’opportunité réciproque d’accepter une vue nouvelle du ‘soi’, une variante dans la disposition des influx énergétiques. Si l’entité, à n’importe quel niveau, désire rester dans la configuration de distorsion qui paraît nécessiter des soins, il en sera ainsi. Si d’autre part l’aspirant choisit la nouvelle configuration, cela se fait par l’intermédiaire du libre arbitre.

Voilà une grande difficulté avec d’autres formes de transfert d’énergie: elles ne suivent pas le processus du libre arbitre, étant donné que ce processus n’est pas originaire du rayon jaune.

Q J’essaie de comprendre la manière dont les distorsions de maladie et du physique sont générées par rapport aux polarités, tant la positive que la négative. Il semble qu’elles sont générées de manière à créer la division de la polarisation, qu’elles interviennent dans la création de la polarisation originelle qui se produit en troisième densité. Est-ce exact?

R Ceci n’est pas précisément exact. Les distorsions du complexe corporel ou mental sont des distorsions qui se trouvent dans des êtres qui ont besoin d’expériences aidant à la polarisation. Ces polarisations peuvent concerner des entités qui ont déjà choisi la voie ou la polarisation à suivre. Il est plus probable que les individus orientés positivement fassent l’expérience de distorsions à l’intérieur du complexe physique à cause de l’absence d’un intérêt brûlant pour le ‘soi’ et à cause de l’emphase sur le service d’autrui. En outre, chez une entité non polarisée un catalyseur de distorsion de nature physique est généré de façon aléatoire. Le résultat à espérer est, comme vous dites, le choix originel de polarité. Souvent le choix n’est pas fait, mais le catalyseur continue à être généré. Chez l’individu orienté négativement, le corps physique est susceptible d’être plus soigné et le mental discipliné contre la distorsion physique.

Q Il me semble que la visualisation de l’invocation doit dépendre de l’utilisation prévue de la lumière. L’utilisation peut-être destinée à des soins, de la communication, ou de la prise de conscience générale de la Création et du Créateur. Voudriez-vous s’il vous plaît parler de ce processus et de la justesse de ma supposition?

R Nous allons offrir certaines pensées, bien qu’il soit douteux que nous puissions épuiser ce sujet. Chaque visualisation, indépendamment du point du travail, commence avec un travail dans le rayon indigo. Comme vous pouvez en avoir conscience, le rituel que vous avez entrepris est entièrement un travail dans le rayon indigo. Cela est bien car c’est le passage. A partir de ce début, la lumière peut être invoquée pour de la communication ou des soins. Vous pouvez noter que dans le rituel que nous vous avons offert pour débuter de manière appropriée les travaux Ra, la première focalisation se fait sur le Créateur. Nous voudrions faire remarquer un autre point qui est à la fois subtil et de quelque intérêt. La lumière spiralant vers le haut, qui est développée dans cette voie par la volonté, et qui ultimement atteint un haut lieu de fusion avec le feu intérieur du Créateur unique, n’est qu’une préparation au travail sur le mental/corps/esprit qui peut être accompli par l’adepte. Il y a une certaine cristallisation des centres énergétiques qui est utilisée au cours de chaque travail, de sorte que le magicien devient de plus en plus ce qu’il recherche.

Plus important encore, l’analogue mental/corps/esprit de temps/espace qui est évoqué en tant que personnalité magique a cette opportunité unique de grandir rapidement, grâce à l’expérience de l’action catalytique accessible au mental/corps/esprit de troisième densité dans l’espace/temps. Ainsi donc, l’adepte aide grandement le Créateur en offrant un grand catalyseur à une plus vaste portion de la Création qui est identifiée comme la totalité mental/corps/esprit d’une entité.

Q Comment est-ce que la pratique du rituel magique d’invocation de la personnalité magique peut aider le complexe mental/corps/esprit en totalité? Pourriez-vous étoffer la réponse que vous avez donnée au cours de la dernière séance par rapport à cela?

R Quand la personnalité magique est invoquée de manière appropriée et efficace, le ‘soi’ a invoqué son ‘soi’ supérieur. Ainsi, un pont est construit entre espace/temps et temps/espace, et la personnalité magique de sixième densité fait l’expérience directe du catalyseur de troisième densité pendant la durée du travail. Il est absolument essentiel de se débarrasser délibérément de la personnalité magique après le travail, afin que le ‘soi’ supérieur retrouve sa configuration appropriée en tant qu’analogue du mental/corps/esprit d’espace/temps.

Q Ce que j’essaie de comprendre c’est la différence entre le plan du Logos pour ces entités de deuxième densité, et la génération de ce que je vois comme plus ou moins une série galopante de rétroactions permettant de créer divers problèmes physiques devant agir comme des catalyseurs dans nos présentes conditions de troisième densité. Pourriez-vous me donner une indication de la mesure de la justesse de ma pensée à ce sujet?

R Le complexe corps physique de l’instrument devient de plus en plus distordu vers la souffrance. Nous allons dès lors parler de ce sujet à titre de dernière question de cette séance de travail. Votre question contient une certaine quantité de confusion interne, de sorte que la réponse est peut-être plus générale que ce qui est désiré. Nous invitons à un affinement de la question.

Le Logos a eu pour plan que les entités ayant un complexe mental/corps/esprit acquièrent de l’expérience jusqu’à ce que le volume d’expérience soit suffisant pour une incarnation. Ceci n’a varié que peu par rapport aux entités de deuxième densité, dont les complexes mental/corps existent dans le but de faire l’expérience de la croissance et de la recherche de la conscience. Quand est advenue la troisième densité sur votre planète, comme cela a été discuté, le besoin de faire cesser le complexe du corps physique a été approché très rapidement, à cause des catalyseurs intensifiés et plus rapidement obtenus. Ces catalyseurs n’ont pas été assimilés de manière appropriée. C’est pourquoi il a fallu que les périodes de vie, dirons-nous, soient plus courtes afin que l’apprentissage puisse se poursuivre au même rythme et dans la même mesure. C’est ainsi que de plus en plus d’opportunités ont été offertes, à mesure que votre densité a progressé vers la maladie. Pouvons-nous demander s’il y a d’autres brèves questions avant que nous clôturions?

Q Je réalise que nous sommes sur un terrain très difficile en ce qui concerne une terminologie précise, pourrait-on dire. Elle est totalement hors de portée de notre système de coordonnées pour une évaluation, dans notre système actuel de langage. Les Logoï du début qui ont formé le centre de la galaxie voulaient, je présume créer un système pour faire l’expérience du Créateur unique. Est-ce qu’ils ont commencé sans aucune expérience ou informations préalables concernant la manière de faire cela? Cela est difficile à demander.

R Au début de cette Création ou, comme on pourrait l’appeler, de cette octave, il y avait les choses connues qui étaient la récolte de l’octave précédente. Au sujet de la Création précédente nous savons aussi peu de choses que nous en savons de l’octave à venir. Cependant, nous avons conscience des éléments de concepts collectés qui étaient les outils dont disposait le Créateur pour se connaître Lui-même. Ces outils étaient de trois sortes. Premièrement, il y a eu la prise de conscience de l’efficience pour l’expérience du mental, du corps et de l’esprit. Deuxièmement, il y a eu une prise de conscience de la nature la plus efficace ou, si vous voulez, du signifiant du mental, du corps et de l’esprit. Troisièmement, il y a eu la prise de conscience de deux aspects du mental, du corps, et de l’esprit, que le signifiant a pu utiliser pour équilibrer tous les catalyseurs. On peut appeler ces deux aspects la matrice et le potentialisateur.

Q Ra dit qu’il n’a connaissance que de cette octave-ci, mais il semble que Ra ait une connaissance complète de cette octave.

Pouvez-vous me dire pourquoi c’est ainsi?

R Premièrement, nous n’avons pas une connaissance complète de cette octave. Il y a des portions de la septième densité qui, bien que décrites pour nous par nos instructeurs, demeurent mystérieuses. Deuxièmement, nous avons fait l’expérience d’une grande partie des catalyseurs d’affinement disponibles dans cette octave, et nos instructeurs ont travaillé avec nous avec le plus grand soin pour que puissions faire un avec tout, pour qu’à son tour notre retour futur dans le grand tout de la Création soit complet.

Q Vous voulez dire que la source du catalyseur programmé avant l’incarnation est le Potentialisateur du Mental?

R Non. Nous suggérons que le Potentialisateur du Mental est un archétype qui peut aider l’adepte à saisir la nature de la série des choix faits avant l’incarnation et qui se poursuivent pendant l’incarnation.

Q Troisième énoncé: tout comme le libre arbitre puise dans l’infini intelligent qui émet de l’énergie intelligente qui ensuite se focalise et crée les densités de cette octave d’expérience, ainsi le Potentialisateur du Mental utilise sa connexion avec l’énergie intelligente pour capter ou potentialiser la Matrice du Mental qui émet le Catalyseur du Mental. Est-ce exact?

R Cela est sensé mais confus. La Matrice du Mental est ce qui entre en contact, tout comme la phase cinétique de l’infini intelligent cherche, par le libre arbitre, à entrer en contact avec le Logos ou, dans le cas du complexe mental/corps/esprit, avec le sub-sub-Logos qui est l’essence potentialisée, en plein libre arbitre, du complexe mental/corps/esprit; avec l’infini intelligent, l’Amour, et tout ce qui résulte de ce Logos; avec la Matrice ou, disons, le ‘soi’ conscient en attente dans chaque entité, l’Amour ou le sub-sub-Logos faisant pulser au travers du libre arbitre toutes les choses qui peuvent enrichir l’expérience du

Créateur par le Créateur. C’est véritablement ainsi que les tendances des potentiels d’un complexe mental/corps/esprit font que les catalyseurs de cette entité sont uniques et forment un ensemble cohérent qui ressemble à la danse en mouvement, qui forme une tapisserie en mouvement, à personnages multiples.

Q Quatrième énoncé: quand les catalyseurs du Mental sont utilisés par l’entité, le résultat en est l’Expérience du Mental. Est-ce exact?

R Il y a de subtiles erreurs de direction dans ce simple énoncé, et elles concernent les qualités primordiales du

Signifiant. Il se fait que les catalyseurs produisent l’expérience. Cependant, du fait du libre arbitre, et la faculté de mémoire étant imparfaite, les catalyseurs ne sont le plus souvent utilisés que partiellement, et l’expérience est de ce fait biaisée dans une mesure correspondante.

Q Je voudrais, si possible, un exemple de l’activité que nous appelons Catalyseur du Mental, chez un individu particulier passant par ce processus. Est-ce que Ra pourrait donner un exemple de cela?

R Tous les assauts dont vous faites l’objet sont des catalyseurs. Nous, en parlant avec ce groupe de soutien par l’intermédiaire de cet instrument, nous offrons des catalyseurs. Les configurations de chacun de ceux du groupe offrent des, catalyseurs par le réconfort/inconfort. En fait, tout ce qui n’a pas été travaillé et qui se présente à l’attention d’un complexe

mental/corps/esprit est un catalyseur.

Q Alors en ce moment-même nous recevons un catalyseur du mental pendant que nous avons conscience de la communication de Ra, et nous recevons des catalyseurs du corps puisque nos corps ressentent tout ce qu’ils reçoivent, mais est-ce que Ra pourrait décrire un catalyseur de l’esprit et dire si nous recevons en ce moment un tel catalyseur, et si ce n’est pas le cas, est-ce que Ra pourrait donner un exemple de cela?

R Un catalyseur travaillé par le corps est un catalyseur pour le corps. Un catalyseur travaillé par le mental est un catalyseur du mental. Un catalyseur travaillé par l’esprit est un catalyseur de l’esprit. Un complexe mental/corps/esprit peut utiliser n’importe quel catalyseur qui se présente à son attention, que ce soit par le corps et ses sens, ou bien par la méditation, ou par n’importe quelle autre source hautement développée, de manière unique, pour former une expérience unique à ce complexe avec ses inclinations propres.

Q Est-ce qu’il serait correct de dire que l’archétype du Catalyseur du Mental est le modèle décidé par le Logos pour son plan le plus efficient concernant l’activité ou l’usage du catalyseur du mental?

R Oui.

Q A présent je peux comprendre (pour utiliser un terme peu adéquat) la nécessité de l’archétype du Catalyseur du Mental; mais quelle est la raison de l’existence d’une esquisse ou d’un modèle d’Expérience du Mental, outre le simple modèle de référentiel duel de catalyseurs négatifs et positifs? Il me semble que la première distorsion, celle du libre arbitre, serait mieux respectée s’il n’y avait aucun modèle d’expérience. Pourriez-vous éclaircir cela pour moi?

R Votre question est certes intéressante, et votre confusion probablement productive. Nous ne pouvons pas apprendre/enseigner à la place de celui qui étudie. Nous noterons simplement, comme nous l’avons fait précédemment, l’attraction de divers archétypes du masculin et du féminin. Nous suggérons que cette ligne de considération pourra se montrer productive.

Q Je me suis souvent posé des questions quant à l’action des catalyseurs aléatoires et programmés par rapport à l’entité qui a une très forte polarisation, positive ou négative. Est-ce que n’importe laquelle de ces polarités est dans une grande mesure libérée de catalyseurs aléatoires comme les grandes catastrophes naturelles, les guerres, ou autres choses du genre qui génèrent un grand nombre de catalyseurs aléatoires dans le voisinage physique d’une entité fortement polarisée? Est-ce que ce grand chat a dès lors un effet sur les catalyseurs aléatoires affectant la voie de droite?

R Il y a deux circonstances dans lesquelles c’est ainsi. Premièrement, s’il y a eu un choix pré-incarnation, par exemple, de ne pas prendre de vie au service du groupe culturel, les événements surviendront d’une manière protectrice.

Deuxièmement, si une entité est capable de demeurer complètement dans l’unité, le seul mal qui puisse survenir est un échange du véhicule extérieur de rayon jaune pour un véhicule du complexe mental/corps/esprit plus plein de lumière, par le processus de la mort. Toute autre souffrance et douleur n’est rien pour une telle entité.

Nous pouvons noter que cette parfaite configuration des complexes du mental, du corps, et de l’esprit est extraordinairement rare dans un véhicule de troisième densité.

Q Dois-je comprendre alors qu’il n’y a pas de protection du tout quand l’Expérience du Mental a choisi la voie de gauche et que c’est cette voie qui est parcourue? Tout catalyseur aléatoire peut affecter un individu polarisé négativement en fonction de la nature statistique du catalyseur aléatoire. Est-ce exact?

R C’est exact. Vous pouvez noter qu’à ce nexus-ci d’espace/temps certains de ceux de vos peuples recherchent des endroits de survie. Cela est dû à l’absence de protection quand c’est le Service De Soi qui est en cause.

Q Pouvez-vous me dire quelle est la cause de l’affaiblissement des énergies physique et vitale?

R Nous avons trouvé nécessaire d’examiner les configurations mentales de l’instrument avant de formuler une réponse, étant donné notre répugnance à enfreindre le libre arbitre. Les concepts relatifs à la contemplation spirituelle des catalyseurs personnels ont été appréciés par l’entité, de sorte que nous pouvons poursuivre.

Cette entité a une attitude habituelle qui est singulière. C’est-à-dire que quand il est nécessaire d’agir, l’entité a l’habitude d’analyser les catalyseurs en termes de service, et de déterminer ensuite un chemin à suivre. Il y a eu une variation très inhabituelle dans cette configuration d’attitude lorsque cet instrument a vu la demeure devant être habitée par ce groupe.

L’instrument a perçu les élémentaux et êtres de caractère astral dont nous avons parlé. L’instrument a désiré rendre service en obtenant le domicile en question, mais a constaté que ses instincts réagissaient aux présences malvenues. La division de la configuration mentale s’est accentuée du fait du catalyseur permanent d’un manque de contrôle. Si cette entité avait pu entreprendre le nettoyage physique de l’habitation, dirons-nous, aucune ouverture ne serait survenue.

Bien que cette entité ait tenté de communiquer clairement à ce sujet, et bien que chacun de ceux du groupe de soutien ait fait de même, la quantité de travail de rayon bleu nécessaire pour exposer et saisir la nature du catalyseur n’a pas été atteinte. Dès lors, il y a eu une ouverture très rare pour ce complexe mental/corps/esprit, et dans cette ouverture, celui qui vous salue s’est engouffré et a accompli ce qui peut être considéré comme les plus puissantes de ses manifestations purement magiques dans le nexus actuel que vous voyez comme le temps.

Il est heureux que cet instrument ne soit pas enclin à ce que vous pouvez appeler l’hystérie, car le potentiel de ce travail était tel

que si l’instrument avait permis à la peur de devenir plus grande que la volonté de persévérer quand elle n’a plus pu respirer, alors chaque effort pour respirer serait devenu de plus en plus impossible, jusqu’à ce que la suffocation survienne, chose qui était désirée par celui qui vous salue à sa manière. Alors l’entité aurait quitté cette incarnation.

Q Je voudrais savoir si le Logos de ce système a planifié le processus d’union tel que probablement décrit sur la sixième lame. Je ne sais pas si ceci a un lien quelconque avec une empreinte d’ADN. Chez de nombreuses créatures de deuxième densité il paraît y avoir une sorte d’empreinte qui crée un lien d’union pour la vie, et je me demande si cela se poursuit en troisième densité.

R Une partie de votre faune de deuxième densité a instinctivement adopté des processus d’unions monogames. Le véhicule de troisième densité, qui est l’outil incarnationnel de base de la manifestation sur votre planète, provient d’entités ayant cette empreinte, et tout ce qui vient d’être dit a été conçu par le Logos.

Le libre arbitre des entités de troisième densité est beaucoup plus fort que le passage modéré du codage ADN en provenance de la deuxième densité; et il n’est pas dans la nature consciente de bon nombre de vos complexes mental/corps/esprit d’être monogames, étant donné l’exercice du libre arbitre. Cependant, comme cela a été noté, il y a dans le mental profond de nombreux repères qui indiquent à l’adepte vigilant l’usage le plus efficace d’un catalyseur. Ainsi que nous l’avons dit, le Logos de vos peuples est enclin à la bonté.

Q  Le concept que j’ai là, maintenant, du processus, en utilisant à la fois ce que vous m’avez dit et la matière de Dewey Larson ayant trait à la physique du processus, est que l’infini intelligent se dilate vers l’extérieur de tous les lieux, partout. Il se dilate uniformément vers l’extérieur, comme la surface d’une bulle ou d’un ballon qui se dilate vers l’extérieur à partir de tous les points, partout. Il se dilate vers l’extérieur, à ce qui est appelé une vélocité d’unité ou vitesse de la lumière. C’est l’idée qu’avait

Larson de la progression de ce qu’il a appelé l’espace/temps. Est-ce que ce concept est correct?

R Ce concept est incorrect comme l’est toute conceptualisation de l’infini intelligent unique. Ce concept est correct dans le contexte d’un Logos particulier, ou amour, ou Foyer de ce Créateur qui a choisi ses, allons-nous dire, lois naturelles et les moyens de les exprimer mathématiquement et autrement. L’infini intelligent indifférencié, non polarisé, complet et entier, est le macrocosme de l’être revêtu de mystère. Nous sommes des messagers de la Loi Une. L’Unité, à cette approximation de compréhension, ne peut être spécifiée par aucune physique, elle ne peut que devenir de l’infini intelligent activé ou potentialisé par le catalyseur du libre arbitre. Ceci peut être difficile à accepter. Cependant, les compréhensions que nous avons à partager commencent et finissent dans le mystère.

Q Nous sommes arrivés à un point où nous avons considéré les couleurs de la lumière. Vous avez dit: «La nature des modèles vibratoires de votre univers dépend des configurations placées sur le matériau originel ou lumière, par le foyer d’Amour utilisant sa propre énergie intelligente pour créer un certain modèle d’illusions ou de densités afin de satisfaire sa propre estimation intelligente d’une méthode pour se connaître lui-même». Ensuite vous avez dit qu’il y avait encore de la matière que vous seriez heureux de partager, mais nous n’en avons pas eu le temps. Pouvez-vous nous donner de plus amples informations à ce sujet?

R En discutant de ces informations nous allons, dirons-nous, revenir aux méthodes particulières de compréhension ou de visualisation de ce que celui du complexe vibratoire sonore Dewey offre; ceci étant correct pour la deuxième signification de l’infini intelligent: le potentiel qui, par le catalyseur, forme ensuite le cinétique. Ces informations sont une progression naturelle d’inspection de la forme cinétique de votre environnement. Vous pouvez comprendre chaque couleur ou rayon comme étant, ainsi que nous l’avons dit, une portion très spécifique et précise de la représentation par l’énergie intelligente, de l’infini intelligent, chaque rayon ayant préalablement été inspecté à d’autres égards. Ces informations peuvent être utiles ici. Nous parlons maintenant de manière non spécifique pour accroître la profondeur de votre conceptualisation de la nature de ce qui est. L’univers dans lequel vous vivez est une récapitulation dans chacune de ses parties, de l’infini intelligent. C’est ainsi que vous verrez les mêmes modèles répétés dans des domaines physiques et métaphysiques; les rayons ou portions de lumière étant, comme vous le supposez, les zones de ce que vous pouvez appeler l’illusion physique, qui tournoient, vibrent, ou sont d’une nature qui peut être, dirons-nous, comptabilisée ou catégorisée en manière de rotation dans l’espace/temps, comme décrit par celui connu comme Dewey; certaines substances ayant plusieurs de ces rayons dans une manifestation physique visible à certains yeux, ceci étant apparent dans la nature de vos minéraux cristallisés que vous comptez comme précieux, le rubis étant rouge, et ainsi de suite.

Q Cette lumière est apparue comme une conséquence de la vibration, qui est une conséquence de l’Amour. Je vais demander si cette affirmation est correcte.

R Cette affirmation est correcte.

Q Cette lumière peut alors se condenser dans le matériel comme nous le connaissons, en notre densité, en tous nos éléments chimiques, grâce aux rotations de la vibration à des unités quantifiées ou intervalles de vitesse angulaire. Est-ce exact?

R Ceci est tout à fait exact.

Q Je me demande quel est le catalyseur ou activateur de la rotation. Qu’est-ce qui lance la rotation de telle sorte que la lumière se condense en nos éléments physiques ou chimiques?

R Il est nécessaire de considérer la fonction activatrice du foyer connu comme Amour. Cette énergie est d’une nature organisatrice. Elle agence de façon cumulative du plus grand au plus petit de sorte que quand son univers, comme vous pouvez l’appeler, est complet, la manière de développement de chaque détail est inhérente à la lumière vivante et va dès lors se développer de telle ou telle manière, votre propre univers ayant été bien étudié de façon empirique par ceux que vous appelez des scientifiques, et ayant été compris ou visualisé, dirons-nous, avec la plus grande précision par les compréhensions ou visualisations de celui connu comme Dewey.

Q Je vais appeler la galaxie lenticulaire dans laquelle nous nous trouvons ‘la grande galaxie’, simplement pour que nous ne nous perdions pas dans nos termes. Est-ce que toute la conscience dans sa forme individualisée qui passe dans ce que nous appelons la grande galaxie commence et passe par toutes les densités dans l’ordre un-deux-trois-quatre-cinq-six-sept et huit, ou bien est-ce que certains commencent plus haut dans le rang, en sorte qu’il y a toujours un mélange de conscience intelligente dans la galaxie?

R Ce qui est en dernier est plus proche de l’exactitude. Dans chaque commencement il y a le commencement à partir de la force infinie. Le libre arbitre agit comme un catalyseur. Des êtres commencent à former les univers. La conscience commence alors à avoir le potentiel d’expérimenter. Les potentiels d’expérimentation sont créés comme une partie de l’énergie intelligente et sont fixés avant que l’expérience ne débute. Cependant, il y a toujours, à cause du libre arbitre qui agit infiniment sur la création, de grandes variations dans les réponses initiales au potentiel de l’énergie intelligente. C’est ainsi que, presque immédiatement, les fondements de ce que nous appellerons la nature hiérarchique des êtres commence à se manifester, à mesure que certaines portions de conscience ou de prise de conscience apprennent par l’expérience d’une manière beaucoup plus efficace.

Q Pouvez-vous me dire précisément ce que l’entité devrait faire avec le cristal pour l’utiliser de manière à chercher l’infini intelligent?

R L’usage du cristal dans la manifestation physique est l’utilisation par laquelle l’entité de nature cristalline charge le cristal physique régularisé avec cette recherche, le mettant ainsi à même de vibrer harmoniquement et devenir aussi le catalyseur ou passage par lequel l’infini intelligent peut alors devenir de l’énergie intelligente, ce cristal servant d’analogue au rayon violet du mental/corps/esprit, en forme relativement sans distorsion.

Q Je crois que pour le moment nous avons amplement couvert le rayon vert, de sorte que je vais sauter le rayon vert et passer au rayon bleu. Pouvez-vous me dire la différence entre le rayon vert et le rayon bleu, avec l’emphase sur le rayon bleu?

R Avec le transfert d’énergie de rayon vert vous arrivez maintenant au grand tournant, sexuellement parlant, ainsi qu’au mode d’expérience mutuelle. Le rayon vert peut être tourné vers l’extérieur, l’entité donnant alors au lieu de recevoir. Le premier don au-delà du rayon vert est le don de l’acceptation ou liberté, qui permet à celui qui reçoit le transfert d’énergie de rayon bleu l’opportunité du sentiment d’être accepté, rendant ainsi l’autre ‘soi’ libre de s’exprimer auprès du donateur de ce rayon. Il doit être noté qu’une fois accompli le transfert d’énergie par deux complexes mental/corps/esprit dans l’accouplement, les autres rayons sont disponibles sans que les deux entités soient obligées de progresser également. C’est ainsi qu’une entité vibrant au rayon bleu ou une entité vibrant au rayon indigo, dont les autre vibrations de rayon sont claires, peut partager cette énergie avec le rayon vert de l’autre ‘soi’, agissant ainsi comme un catalyseur pour la poursuite de l’apprentissage/instruction de l’autre ‘soi’. Un tel transfert par l’intermédiaire des rayons n’est pas possible avant qu’un autre ‘soi’ n’atteigne le rayon vert.

Q Je me demandais s’il y a une programmation des expériences, qui fait qu’un individu reçoit certains catalyseurs dans sa vie quotidienne. Par exemple, nous pouvons expérimenter beaucoup de choses dans notre vie quotidienne. Nous pouvons voir ces expériences comme se produisant par pur hasard, ou bien par notre propre dessein, comme fixer des rendez-vous ou se rendre quelque part. Je me demandais s’il y a une programmation des catalyseurs en coulisses, comme on pourrait dire, pour créer les expériences nécessaires à une croissance plus rapide dans le cas de certaines entités. Est-ce que cela se produit?

R L’entité incarnée qui est devenue consciente du processus d’incarnation et qui programme dès lors sa propre expérience peut choisir la quantité de catalyseurs ou, pour l’exprimer différemment, le nombre de leçons qu’elle va entreprendre d’expérimenter et d’apprendre au cours d’une incarnation. Cela ne signifie pas que tout est prédestiné, mais qu’il y a des lignes-guides invisibles qui forment les événements qui se mettront en place d’après cette programmation. Ainsi, si une opportunité est manquée, une autre apparaîtra jusqu’à ce que, dirons-nous, celui qui étudie les expériences de la vie saisisse qu’une leçon est offerte et entreprenne de l’apprendre.

Q Alors ces leçons seraient reprogrammées, pourrait-on dire, à mesure que la vie continue. Disons qu’une entité développe une inclination qu’elle n’avait pas choisi de développer avant l’incarnation. Il est alors possible de programmer les expériences de manière à ce qu’elle ait une opportunité d’atténuer cette inclination grâce à un équilibrage. Est-ce exact?

R Ceci est précisément correct.

Q De ceci j’extrapole la conjecture que l’orientation mentale de l’entité est la seule chose de conséquence. Le catalyseur physique dont elle fait l’expérience, indépendamment de ce qui se produit autour d’elle, sera strictement fonction de son orientation mentale. Est-ce exact?

R Nous préférons ne pas utiliser d’exemples, citations ou adages très connus dans nos communications avec vous, étant donné l’énorme quantité de distorsions que toutes les citations bien connues ont subi. C’est pourquoi, nous pouvons répondre à la première partie de votre demande. Il est entièrement vrai, autant que nous le sachions, que l’orientation ou la polarisation du complexe mental/corps/esprit est la cause des perceptions générées par chaque entité. Ainsi, une scène peut être observée chez votre épicier. L’entité devant soi peut n’avoir pas assez de fonds. L’entité peut alors saisir cette occasion pour voler. Une autre peut saisir cette occasion pour se voir comme un raté. Une autre peut sans se tracasser retirer les articles les moins nécessaires, payer pour ce qu’elle peut, et s’en aller vaquer à ses affaires. Celle qui est derrière soi et qui observe peut ressentir de la compassion, peut se sentir insultée parce qu’elle se trouve près d’une personne nécessiteuse, peut éprouver de la générosité, peut ressentir de l’indifférence. Voyez-vous à présent les analogies d’une manière mieux appropriée?

Q Ce que j’aimerais que vous fassiez, c’est donner la liste de tous les mécanismes principaux mis en place pour fournir des expériences catalytiques qui n’incluent pas l’interaction avec autrui. Ça c’est la première partie.

R Nous saisissons de cette question que vous réalisez que le mécanisme primaire de l’expérience catalytique en troisième densité c’est autrui. La liste des autres influences catalytiques: d’abord l’univers du Créateur; ensuite le ‘soi’.

Q Pouvez-vous donner une liste des sous-chapitres du ‘soi’ ou les manières dont le ‘soi’ subit les catalyseurs qui produisent l’expérience?

R Premièrement: le soi non manifesté. Deuxièmement: le soi par rapport au ‘soi’ sociétal créé par le soi et l’autre ‘soi’; le soi non manifesté. Troisièmement, les interactions entre le soi et les gadgets, jouets et amusements du soi, l’invention de l’autre ‘soi’. Quatrièmement, la relation du soi avec les attributs que vous appelez guerre et rumeurs de guerre.

Q Je pensais aussi au catalyseur de la douleur physique. Est-ce que cela concerne ce chapitre?

R C’est exact, cela va dans la section du soi non manifesté; c’est-à-dire le soi qui n’a pas besoin d’un autre ‘soi’ pour se manifester ou agir.

Q Nous reste-t-il assez de temps pour questionner sur la seconde partie de cette question, qui est de faire la liste de tous les mécanismes principaux destinés à fournir les catalyseurs qui incluent l’interaction avec autrui?

R Nous pouvons exprimer cette liste de deux manières. Ou bien nous pouvons parler à l’infini, ou bien nous pouvons simplement dire que toute interaction entre soi et autrui a tout le potentiel catalytique existant dans la différence potentielle entre le soi et l’autre ‘soi’, ceci étant modéré et étayé par le fait constant du Créateur en tant que ‘soi’ et ‘autre soi’.

Q Voudriez-vous définir le karma?

R Notre compréhension du karma est celle qui peut être appelée l’inertie. Ces actes qui sont mis en mouvement continuent à utiliser les moyens de l’équilibrage jusqu’au moment où le contrôle ou le principe supérieur que vous pouvez comparer à votre freinage ou arrêt est invoqué. Cet blocage d’’inertie d’action peut être appelé le pardon. Ces deux concepts sont inséparables.

Q Si une entité développe ce qui est appelé un karma dans une incarnation, est-ce qu’il y a parfois alors une programmation de sorte qu’elle fera l’expérience de catalyseurs qui lui permettront d’atteindre un point de pardon, allégeant ainsi le karma?

R Cela est en général exact. Cependant tant le ‘soi’ que tout ‘autre soi’ impliqués, en n’importe quel moment dans le processus de compréhension, d’acceptation, et de pardon, améliorent ces schémas. Cela est vrai à n’importe quel point d’un plan d’incarnation. Ainsi, celui qui a déclenché une action peut se pardonner et ne plus jamais refaire cette erreur-là. Ceci freine ou arrête aussi ce que vous appelez le karma.

Q Pouvez-vous me donner des exemples d’actes catalytiques en commençant par le soi non manifesté qui produit un catalyseur d’apprentissage?

R Nous avons observé votre intérêt pour le catalyseur de la douleur. Cette expérience est très commune parmi vos entités. La douleur peut affecter le complexe physique. Le plus souvent, elle affecte le complexe mental et émotionnel. Dans quelques rares cas, la douleur affecte le complexe spirituel. Ceci crée un potentiel d’apprentissage. Les leçons à apprendre varient. Presque toujours, ces leçons incluent la patience, la tolérance, et la capacité de légèreté. Très souvent, le catalyseur de douleur émotionnelle, qu’il s’agisse de la mort du complexe physique d’un autre ‘soi’ aimé ou autre perte ou perçue telle, aura simplement le résultat opposé: de l’amertume, de l’impatience, de l’acrimonie. Cela c’est un catalyseur qui a mal tourné. Dans ces cas-là, un catalyseur supplémentaire sera fourni afin d’offrir au soi non manifesté de nouvelles opportunités de découvrir le soi en tant que Créateur omni-suffisant qui contient tout ce qui est et est plein de joie.

Q Est-ce que ce que nous appelons les maladies contagieuses jouent un rôle dans ce processus par rapport au soi non manifesté?

R Ce qui est appelé maladies contagieuse sont des entités de deuxième densité qui offrent une opportunité pour ce type de catalyseur. Si ce catalyseur n’est pas requis, alors ces créatures de deuxième densité, ainsi que vous les appelleriez, n’ont pas d’effet. Dans chacune de ces généralisations veuillez noter s’il vous plaît qu’il y a des anomalies, de sorte que nous ne pouvons pas parler de toutes les circonstances, mais seulement de la manière générale, dont vous expérimentez les choses.

Q Quand une entité a une forte inclination vers des effets sociétaux positifs, qu’est-ce que cela fait à son rayon jaune dans l’aura, par rapport à une entité qui voudrait créer un empire de société et le gouverner d’une main de fer?

R Prenons deux âmes orientées positivement, qui ne sont plus dans votre temps/espace physique. Celui connu comme Albert est allé dans une société étrangère et qui lui était barbare, afin de guérir. Cette entité a été à même de mobiliser de grandes quantités d’énergie et de ce que vous appelez de l’argent. Cette entité a dépensé beaucoup d’énergie de rayon vert en tant que guérisseur, et en tant qu’amateur de votre instrument connu comme ‘l’orgue’. Le rayon jaune de cette entité a été brillant et cristallisé par les efforts faits pour se procurer les fonds nécessaires à la poursuite de ses efforts. Cependant, les rayons vert et bleu étaient eux aussi d’une nature immensément brillante. Les niveaux supérieurs, comme vous pouvez les appeler, étant activés, les points inférieurs d’énergie, ainsi que vous pouvez les appeler, demeurant en équilibre, et étant très, très brillants. L’autre exemple est l’entité Martin. Cette entité a été grandement confrontée à des modèles vibratoires plutôt négatifs de rayons orange et jaune. Cependant, cette entité a été capable d’ouvrir l’énergie de rayon vert et, étant donné la sévérité de sa mise à l’épreuve, s’il en est, cette entité peut être vue comme s’étant polarisée davantage vers le positif vu sa fidélité au service d’autrui devant un grand catalyseur.

Q Quel est l’effet général de la télévision sur notre société par rapport à ce catalyseur?

R Sans ignorer les tentatives de rayon vert de beaucoup pour communiquer des informations de vérité et de beauté qui peuvent être utiles, l’effet total de ce gadget est un effet de distraction et de sommeil.

Q Pouvez-vous me donner le même type d’informations par rapport à la guerre et aux rumeurs de guerre?

R Vous pouvez voir cela en relation avec vos gadgets. Cette relation guerre ‘soi’ est une perception fondamentale de l’entité en train de mûrir. Il y a une grande chance d’accélérer dans toute direction désirée. L’une peut se polariser négativement en adoptant des attitudes belliqueuses pour une raison quelconque. Une autre peut se trouver dans une situation de guerre et se polariser dans une certaine mesure vers le positif en activant les rayons orange, jaune et puis vert par des actes héroïques, comme vous pouvez les appeler, pour préserver les complexes mental/corps/esprit d’autres ‘soi’. Enfin, on peut très fortement polariser le troisième rayon en exprimant le principe de l’amour universel aux dépens de toute distorsion, vers une implication dans des actes belliqueux. De cette manière, l’entité peut devenir un être conscient en un moment très bref de votre temps/espace. Ceci peut être vu comme ce que vous appelleriez une progression traumatisante. Il est à noter que parmi vos entités un grand pourcentage de toutes les progressions ont pour catalyseur le traumatisme.

Q Alors est-ce que la totalité du complexe mental/corps/esprit serait responsable des changements de programmation des catalyseurs au cours d’une expérience de troisième densité du complexe mental/corps/esprit, de sorte que le catalyseur approprié serait ajouté, dirions-nous, à titre de condition de changement du complexe au cours de l’expérience de troisième densité?

R Ceci est inexact. Le soi supérieur, comme vous l’appelez, c’est-à-dire le ‘soi’ qui existe avec la pleine compréhension de l’accumulation des expériences de l’entité, aide l’entité à accomplir la guérison des expériences qui n’ont pas été apprises de manière adéquate, et assiste, ainsi que vous l’avez indiqué, dans la programmation de nouvelles expériences de vie, comme vous pourriez les appeler. La totalité du complexe mental/corps/esprit est celle à laquelle il peut être fait appel par l’aspect du soi supérieur, tout comme le complexe mental/corps/esprit fait appel au soi supérieur. Dans ce cas vous avez une situation structurée à l’intérieur du continuum espace/temps, avec le soi supérieur ayant à sa disposition la totalité des expériences qui ont été collectées par une entité, et une très ferme évaluation des leçons à apprendre dans cette densité. La totalité du complexe mental/corps/esprit est comme du sable mouvant et est, dans une certaine mesure, un ensemble de développements parallèles de la même entité. Ces informations sont rendues accessibles à l’aspect du soi supérieur. Cet aspect peut alors utiliser ces vortex projetés, de probabilités/possibilités, afin de mieux aider à ce que vous appelleriez la programmation de vie future.

Q Dois-je alors conclure de cela que le soi supérieur ou Ame Suprême peut se diviser en de nombreuses unités s’il est requis de faire ce que nous appellerions l’expérience simultanée de différents types de catalyseurs et puis de globaliser ces expériences?

R Ceci est une affirmation dont nous ne pouvons pas dire si elle exacte ou inexacte à cause des confusions de ce que vous appelez le temps. La véritable simultanéité n’est disponible que quand toutes les choses sont vues comme survenant toutes ensemble. Ceci porte ombrage au concept dont vous parlez. Le concept selon lequel diverses parties de l’être vivent simultanément des expériences de diverses natures n’est pas précisément exact étant donné votre compréhension que ceci indiquerait que cela survient véritablement simultanément. Ce n’est pas le cas. Le cas est d’univers en univers, et des existences parallèles peuvent alors être programmées par le soi supérieur, selon les informations disponibles à partir de la totalité du complexe mental/corps/esprit concernant les vortex de probabilités/possibilités en n’importe quel point crucial

Q Vous avez mentionné que les pensées de colère provoquent maintenant des cancers. Pouvez-vous détailler un peu ce mécanisme d’action en tant que catalyseur ou bien toute sa raison d’être?

R La quatrième densité est une densité d’informations révélées. Les ‘soi’ ne sont plus cachés au soi ni aux autres ‘soi’. Les déséquilibres ou distorsions qui sont d’une nature destructrice se montrent dès lors de manière plus ostensible, le véhicule du complexe mental/corps/esprit agissant comme une ressource d’enseignement pour la révélation du soi. Ces maladies comme le cancer répondent très bien à l’auto-guérison une fois que le mécanisme de l’influence destructrice a été saisi par l’individu.

Q Vous voulez dire que le cancer se guérit facilement par le mental et qu’il est un bon outil d’enseignement parce qu’il se soigne facilement par le mental et qu’une fois que l’entité pardonne à l’autre ‘soi’ contre lequel elle est en colère le cancer disparaît. Ceci est-il exact?

R Ceci est en partie exact. L’autre partie de la guérison concerne le pardon de soi-même et un respect grandement accru envers soi-même. Ceci peut être exprimé commodément en faisant attention aux matières diététiques. Ceci fait très fréquemment partie du processus de guérison et de pardon. Votre hypothèse de base est correcte.

Q Alors est-ce que ceci serait comme une reprogrammation consciente de catalyseur? Par exemple, pour certaines entités un catalyseur est programmé par le soi supérieur pour créer des expériences de manière à ce que l’entité puisse se libérer d’inclinations non désirées. Est-ce que ceci est analogue à l’entité qui programme consciemment cette libération et utilise le jeûne comme méthode de communication avec elle-même?

R Ceci n’est pas seulement exact, mais on peut aller plus loin. Le soi, s’il est conscient à un degré suffisamment élevé de l’action de ce catalyseur et des techniques de programmation peut, par une concentration de la volonté et la faculté de la seule foi, provoquer une reprogrammation sans analogie avec le jeûne, la diète, ou autres disciplines analogues du complexe corps.

Q Pouvez-vous me parler du développement du complexe mémoriel sociétal Ra, depuis son commencement, et quels catalyseurs il a utilisés pour aller où il se trouve maintenant en termes d’activation de rayons?

R La question n’exige pas une longue réponse car nous, qui avons fait l’expérience des densités vibratoires sur la sphère planétaire que vous nommez Vénus, avons eu le bonheur de pouvoir évoluer en harmonie avec les vibrations planétaires, avec une gradation harmonieuse vers la deuxième, la troisième et la quatrième, et une expérience grandement accélérée de quatrième densité.

Nous avons passé beaucoup de temps/espace, si vous voulez, en cinquième densité, à équilibrer l’intense compassion que nous avions gagnée en quatrième densité. A nouveau, la gradation a été harmonieuse et notre complexe mémoriel sociétal qui était devenu très fermement cimenté en quatrième densité, est resté d’une nature très forte et obligeante.

Notre travail de sixième densité a lui aussi été accéléré grâce à l’harmonie de notre complexe mémoriel sociétal, de sorte que nous avons été à même de nous compter parmi les membres de la Confédération pour approcher encore plus rapidement le passage en septième densité. Cependant, notre harmonie a été une douloureuse source de naïveté en ce qui concerne le travail pour votre planète.

Q Je présume qu’une entité équilibrée n’est pas poussée vers des émotions positives ou négatives dans aucune des situations auxquelles elle est confrontée. En restant non émotive en toutes circonstances, l’entité équilibrée peut discerner clairement les réactions appropriées et nécessaires en harmonie avec la Loi Une dans chaque situation. Est-ce que c’est ainsi?

R Ceci est une application incorrecte de l’équilibrage dont nous avons discuté. L’exercice consistant à d’abord éprouver des sentiments et ensuite découvrir consciemment leur antithèse à l’intérieur de l’être a pour objectif non pas le flux tranquille de sentiments positifs et/ou négatifs tout en restant imperturbable, mais bien de devenir imperturbable. Ceci est un résultat plus simple qui demande beaucoup de pratique, dirons-nous. Le catalyseur de l’expérience fonctionne de manière à ce que se produisent les apprentissages/enseignements de cette densité. Cependant, s’il est vu dans l’être une réaction, même si elle est seulement observée, l’entité utilise cependant le catalyseur permettant d’apprendre/enseigner. Le résultat final est que ce catalyseur n’est plus nécessaire. Dès lors, cette densité n’est plus nécessaire. Ceci n’est pas de l’indifférence ou de l’objectivité, mais de la compassion et de l’amour finement harmonisés qui voient toutes choses comme de l’amour. Cette façon de voir ne suscite aucune réponse due à des réactions catalytiques. Dès lors, l’entité est à présent capable de devenir un co-Créateur d’occurrences expérientielles. Voilà l’équilibre le plus véritable.

Q Je voudrais faire une analogie avec la troisième densité pour ce concept. De nombreuses entités d’ici ressentent une grande compassion par rapport au soulagement des problèmes physiques d’autres ‘soi’ de troisième densité en leur procurant en de nombreuses manières, de la nourriture s’il y a de la faim comme il y en a en ce moment dans des pays d’Afrique, en leur apportant des médicaments si elles estiment qu’il est nécessaire de prendre soin d’eux médicalement, et en étant altruistes dans tous ces services, dans une très grande mesure. Ceci crée une vibration qui est en harmonie avec le rayon vert ou la quatrième densité, mais n’est pas équilibré par la compréhension de cinquième densité que ces entités font l’expérience de catalyseurs et qu’une intervention plus équilibrée dans ce qui leur est nécessaire serait de leur fournir l’apprentissage nécessaire à atteindre l’état de conscience de quatrième densité plutôt que d’intervenir dans leurs besoins physiques comme en ce moment. Cela est-il correct?

R Cela est inexact. Pour un complexe mental/corps/esprit en train de mourir de faim, la réponse appropriée est l’alimentation du corps. Vous pouvez extrapoler à partir de cela. D’autre part, cependant, vous avez raison de supposer que la réaction de rayon vert n’est pas aussi raffinée que celle qui a été imprégnée de sagesse. Cette sagesse permet à l’entité d’évaluer ses contributions à la conscience planétaire par la qualité de son être, indépendamment d’aucun acte ou comportement qui attend des résultats sur les plans visibles.

Q Quelle est la différence, en termes d’activation de centres énergétiques, entre une personne qui réprime ses réponses émotionnelles à des situations chargées émotionnellement, et une personne équilibrée et dès lors non affectée par des situations émotionnellement chargées?

R Cette demande contient une supposition incorrecte. Pour une entité véritablement équilibrée, aucune situation n’est chargée émotionnellement. Ceci étant compris, nous pouvons dire ce qui suit: la répression des émotions dépolarise l’entité dans la mesure où elle choisit ensuite de ne pas utiliser l’action catalytique du présent espace/temps de manière spontanée, estompant ainsi les centres énergétiques. Il y a cependant une certaine polarisation vers le positif si la cause de cette répression est la considération d’autrui. L’entité qui a travaillé avec le catalyseur assez longtemps que pour percevoir ce catalyseur, mais sans trouver nécessaire d’y exprimer des réactions, n’est pas encore équilibrée mais ne souffre d’aucune dépolarisation étant donné la transparence de son continuum expérientiel. Dès lors, l’augmentation graduelle de la capacité à observer ses propres réactions et à connaître le ‘soi’ amène le ‘soi’ de plus en plus près d’un équilibre authentique. La patience est demandée et suggérée, car le catalyseur est intense sur votre plan et son utilisation doit être évaluée sur une période de constant apprentissage/enseignement.

Q Comment une personne reconnaît-elle qu’elle n’est pas affectée par une situation chargée émotionnellement, ou bien qu’elle réprime le flot de ses émotions, ou bien qu’elle est équilibrée et véritablement non affectée?

R Nous avons parlé de cela. C’est pourquoi nous répéterons brièvement que, pour une entité équilibrée, aucune situation n’a de charge émotionnelle mais est simplement une situation comme toutes les autres, dans laquelle l’entité peut ou non observer une opportunité de rendre service. Plus une entité s’approche de cette attitude, plus cette entité s’approche de l’équilibre.

Vous pouvez noter que ce n’est pas notre recommandation que les réactions à un catalyseur soient réprimées ou supprimées, à moins que de telles réactions ne constituent une pierre d’achoppement non en accord avec la Loi Une envers autrui. Il vaut beaucoup, beaucoup mieux permettre à l’expérience de s’exprimer, afin que l’entité puisse ensuite faire plein usage de ce catalyseur.

Q vous avez dit que quand le ‘soi’ est conscient, dans une mesure suffisamment grande, des fonctionnements du catalyseur du jeûne et des techniques de programmation, il peut alors, par la concentration de la volonté et la faculté de la seule foi, provoquer une reprogrammation sans analogie avec le jeûne, la diète, ou autres disciplines analogues du complexe corps. Quelles sont les techniques de programmation qu’utilise le soi supérieur pour assurer que les leçons désirées soient apprises ou éprouvées par le soi de troisième densité?

R Il n’y a qu’une seule technique pour développer ou alimenter cette volonté et cette foi, et c’est la focalisation de l’attention. La durée d’attention de ceux que vous appelez ‘des enfants’, est considérée comme courte. La durée d’attention spirituelle de la plupart d’entre vous est celle de l’enfant. C’est donc une question de souhait de devenir capable de concentrer son attention et de la maintenir sur la programmation désirée. Ceci, quand c’est poursuivi, renforce la volonté. La totalité de cette activité ne peut se produire que quand existe la foi que l’aboutissement de cette discipline est possible.

Q Dans la densité suivante, la quatrième densité, est-ce que le catalyseur de la souffrance physique est utilisé comme un mécanisme d’équilibrage expérientiel?

R L’usage de la souffrance physique est minimal, car il concerne seulement la fin de l’incarnation en quatrième densité. Cette souffrance physique n’est pas considérée comme assez sévère pour être traitée, dirons-nous, en troisième densité. Les catalyseurs de la souffrance mentale et spirituelle sont utilisés en quatrième densité.

Q Le mécanisme du catalyseur sociétal dû à une nécessité de nourrir le corps est donc actif en quatrième densité ?

R Ceci est inexact. L’être de quatrième densité désire servir, et la préparation d’aliments est extrêmement simple étant donné qu’il y a une communion accrue entre l’entité et la nourriture vivante. C’est pourquoi ceci n’est pas un catalyseur important mais bien un simple préalable à l’expérience d’espace/temps. Le catalyseur impliqué est la nécessité de l’ingestion d’aliments. Ceci n’est pas considéré comme important par les entités de quatrième densité, et cela aide ainsi à l’enseignement/apprentissage de la patience.

Q Pourriez-vous détailler un peu la manière dont cela contribue à l’enseignement/apprentissage de la patience?

Q Si une entité se polarise vers le service de soi, est-ce que la colère a le même effet qu’elle aurait sur une entité polarisée vers le service d’autrui? Est-ce qu’elle provoque aussi le cancer, ou bien a-t-elle juste un effet catalytique qui travaille dans l’entité qui se polarise positivement?

R Les mécanismes catalytiques dépendent, non pas de la polarité choisie dans un complexe mental/corps/esprit, mais de l’usage qu’il est fait de ce catalyseur, ou son objectif. Ainsi, l’entité qui utilise l’expérience de la colère pour se polariser consciemment positivement ou négativement, ne fait pas l’expérience du catalyseur corporel mais utilise plutôt ce catalyseur dans une configuration mentale.

Q Je ne suis pas certain de comprendre cela. Prenons des exemples. Une entité qui se polarise vers le négatif se met en colère. Prenons la circonstance où elle développe un cancer. Quel est le principe à l’œuvre dans le cas de cette entité?

R L’entité qui se polarise positivement perçoit la colère. Cette entité, si elle utilise mentalement ce catalyseur, bénit et aime cette colère pour ce qu’elle est. Elle intensifie ensuite cette colère consciemment, dans le mental seulement, jusqu’à ce que la folie de cette énergie de rayon rouge soit perçue, non pas comme de la folie en soi, mais comme de l’énergie soumise à l’entropie spirituelle à cause de l’aspect aléatoire de l’énergie utilisée. L’orientation positive fournit ensuite la volonté et la foi pour poursuivre cette expérience mentalement intense en lui permettant de comprendre cette colère, l’accepter et l’intégrer dans le complexe mental/corps/esprit. L’autre ‘soi’ qui est l’objet de la colère est ainsi transformé en un sujet d’acceptation, de compréhension et d‘accommodement, tout cela étant réintégré en utilisant la grande énergie mise en œuvre par la colère.

Le complexe mental/corps/esprit orienté négativement utilise cette colère de manière semblablement consciente, en refusant d’accepter l’énergie non dirigée ou aléatoire de la colère et au lieu de cela, par la volonté et la foi, il re-route cette énergie dans un moyen concret d’évacuer l’aspect négatif de cette émotion de façon à obtenir le contrôle sur autrui, ou à contrôler autrement la situation causant la colère. Le contrôle est la clé de l’usage polarisé négativement d’un catalyseur. L’acceptation est la clé de l’usage polarisé positivement d’un catalyseur. Entre ces polarités existe le potentiel, pour cette énergie aléatoire et non dirigée, de créer un analogue, dans le complexe corporel, de ce que vous appelez une croissance cancéreuse de tissus.

Q Alors, l’entité orientée positivement, plutôt que de tenter de réprimer les émotions, équilibre ces émotions comme il a été dit lors d’un contact précédent. Est-ce exact?

R Ceci est exact et illustre la voie de l’unité.

Q Alors le cancer est un catalyseur d’entraînement, qui fonctionne pour les deux polarités approximativement de la même manière, mais en créant ou en essayant de créer une polarisation dans les deux directions, positive et négative, ceci dépendant de l’orientation de l’entité qui fait l’expérience du catalyseur. Est-ce exact?

R Ceci est inexact en ce sens que ce catalyseur est inconscient et ne fonctionne pas avec l’intelligence mais fait partie, dirons-nous, du mécanisme d’apprentissage/enseignement établi par le sub-Logos avant le début de votre espace/temps.

Q Comment est-ce que le cancer permet cet apprentissage/enseignement lorsque l’entité qui développe un cancer n’a pas d’idée consciente de ce qui lui arrive quand elle développe ce cancer?

R Dans de nombreux cas, ce catalyseur n’est pas utilisé.

Q Quel est le plan d’utilisation du catalyseur du cancer?

R Ce catalyseur, comme tout catalyseur, est destiné à offrir de l’expérience. Cette expérience dans votre densité peut être aimée et acceptée, ou bien elle peut être contrôlée. Ce sont les deux voies. Quand aucune voie n’est choisie, le catalyseur dévie de sa raison d’être et l’entité poursuit son chemin jusqu’à ce que ce catalyseur la frappe, ce qui lui fait former une inclination vers l’acceptation et l’amour ou bien vers la séparation et le contrôle. Il n’y a pas d’absence d’espace/temps dans lequel ce catalyseur puisse fonctionner.

Q vous aviez mentionné les sons dans l’oreille gauche et dans l’oreille droite, le cerveau gauche et le cerveau droit étant d’une certaine manière reliés aux polarités du service de soi et du service d’autrui. Pourriez-vous détailler?

R Les lobes de votre complexe physique cerveau sont semblables dans leur utilisation d’une faible énergie électrique. L’entité régie par l’intuition et l’impulsion est égale à l’entité régie par l’analyse rationnelle en termes de polarité. Les lobes peuvent tous deux être utilisés dans le service de soi et dans le service d’autrui. Il peut sembler que le mental rationnel ou analytique ait davantage de possibilités de réussite dans la voie de l’orientation négative, ceci étant dû au fait que, dans notre compréhension, trop d’ordre est, par essence, négatif. Cependant, cette même capacité à structurer des concepts abstraits et d’analyser des données expérientielles peut être la clé d’une rapide polarisation positive. Il peut être dit que ceux dont les capacités analytiques sont prédominantes ont à travailler davantage sur leur polarisation.

La fonction de l’intuition est d’informer l’intelligence. Dans votre illusion, la prédominance d’une intuition non maîtrisée tend à empêcher une entité d’atteindre de plus grandes polarisations, ceci étant dû aux caprices de la perception intuitive. Comme vous pouvez le voir, ces deux types de structure cérébrale doivent être équilibrés afin que la totalité du catalyseur expérientiel soit la polarisation et l’illumination, car sans l’acceptation par le mental rationnel de la valeur de la faculté d’intuition, les aspects créatifs qui facilitent la création sont étouffés.

Il y a une correspondance entre droit et gauche, et positif et négatif. Le réseau d’énergie qui entoure votre corps contient des polarisations assez complexes. La zone gauche de la tête et du dessus de l’épaule est le plus généralement vue comme étant de polarisation négative, tandis que celle de droite est de polarisation positive, magnétiquement parlant. Voilà la cause de la signification de ces sons pour vous.

Q Cela a aussi un certain poids pour ma propre façon de penser. J’apprécie ce que vous m’avez dit. A présent, je voudrais considérer l’origine des catalyseurs. En premier lieu nous avons la condition du complexe mental/corps/esprit qui, en tant que fonction de la distorsion première, a atteint un état de blocage total ou partiel d’un ou plusieurs centres énergétiques. Je présume qu’un catalyseur n’est nécessaire que s’il y a au moins blocage partiel d’un centre énergétique. Est-ce exact?

R Non.

Q Est-ce que le catalyseur expérientiel suit le même chemin? Ceci est peut-être une question idiote.

R Ceci n’est pas une question oiseuse, car les catalyseurs et les exigences ou distorsions des centres énergétiques sont deux concepts qui sont liés aussi étroitement que deux brins d’une corde.

Q Vous avez mentionné lors d’une séance précédente que le catalyseur expérientiel était d’abord ressenti par le pôle sud, et estimé par rapport à sa valeur de survie. C’est pour cela que j’ai posé la question. Voudriez-vous détailler ce concept?

R Nous avons parlé du processus de filtrage par lequel les énergies entrantes sont attirées vers le haut en fonction des distorsions de chacun des centres énergétiques et la force de la volonté ou du désir émanant de la prise de conscience d’une lumière intérieure. Si nous pouvons être plus spécifiques, veuillez questionner avec spécificité.

Q Pouvez-vous me dire, dans les polarisations en conscience, s’il y a une analogie quelconque avec ce que vous venez de dire sur ce type de contact en ce qui concerne ce que nous sommes en train de faire pour le moment en communiquant avec Ra?

R Il n’y a pas de relation entre ce type de contact et le processus de proposition. Ce contact-ci peut être caractérisé comme typique des Frères et Sœurs du Souci, par lequel ceux qui reçoivent le contact se sont efforcés de se préparer à ce contact en sacrifiant des distorsions périphériques, orientées vers le ‘soi’, afin de rendre service.

Le complexe mémoriel sociétal de Ra s’offre aussi comme une fonction de son désir de servir. Tant celui qui fait appel au contact que le contact lui-même sont remplis de la gratitude d’avoir l’opportunité de servir autrui.

Nous pouvons noter que ceci ne présuppose en rien que ceux qui lancent l’appel ou ceux de notre groupe approchent en quelque façon d’une perfection ou d’une pureté telle que décrite dans le processus de proposition. Le groupe appelant peut avoir de nombreuses distorsions et avoir à travailler avec beaucoup de catalyseurs, tout comme le peuvent ceux de Ra. Le désir prépondérant de servir autrui, lié aux harmoniques uniques des complexes vibratoires de ce groupe, nous donne l’opportunité de servir de canal pour le Créateur infini unique.

Les choses ne viennent pas vers ceux qui sont orientés positivement mais par l’intermédiaire de tels êtres.

Q Serait-il utile de tracer le graphique de ces cycles pour l’instrument, et d’essayer de tenir les séances aux points les plus favorables par rapport aux cycles?

R Il peut être noté que les trois de cette triade apportent ce modèle d’énergie qui est Ra. Ainsi donc, chaque apport d’énergie par la triade est notable.

Nous pouvons dire que, bien que les systèmes d’information soient intéressants, ils n’ont d’importance que pour autant que l’entité ou les entités concernée(s) n’ai(en)t pas fait un usage totalement efficace du catalyseur et, pour cette raison, qu’au lieu d’accepter les moments ou périodes négatifs ou rétrogrades, dirons-nous, sans y porter trop d’attention, elles aient une inclination au maintien de ces distorsions afin de travailler avec le catalyseur non utilisé.

Nous pouvons suggérer qu’il est toujours assez intéressant d’observer la feuille de route, tant en ce qui concerne les cycles que les autres influences planétaires et cosmiques, car on peut y voir certaines grandes voies ou possibilités. Cependant, nous vous rappelons que ce groupe est une unité.

Q Ensuite, la deuxième question est: pourriez-vous donner un exemple de la manière dont les sentiments affectent des parties du corps et les sensations du corps?

R Il est quasiment impossible de parler d’une manière générale de ces mécanismes, car chaque entité de niveau propre a son propre programme. Pour les entités moins conscientes nous pouvons dire que la connexion semble souvent aléatoire, puisque le ‘soi’ supérieur continue à produire des catalyseurs jusqu’à ce qu’une orientation survienne. Dans chaque individu programmé les sensibilités sont bien plus actives car, comme nous l’avons dit, si ce catalyseur n’est pas utilisé en totalité par le mental et l’esprit, alors il est donné au corps.

C’est ainsi que vous pouvez voir chez cette entité-ci un engourdissement des bras et des mains, ce qui signifie que cette entité ne parvient pas à se laisser aller à la perte de contrôle sur la vie. C’est pourquoi ce drame se joue dans le complexe de distorsion physique.

Chez celui qui pose les questions nous pouvons voir le désir de ne pas porter la charge qu’il porte, donnée comme une manifestation physique de la douleur des muscles utilisés pour le portage. Ce qu’il faut en réalité porter c’est une responsabilité pré-incarnation qui paraît être hautement incommode.

Dans le cas du scribe nous voyons une lassitude et un engourdissement des sentiments dus à l’absence d’utilisation du catalyseur destiné à sensibiliser cette entité à des influx très significatifs de complexes de distorsion peu familiers aux niveaux du mental, de l’émotionnel et du spirituel. A mesure que l’engourdissement se retire des complexes supérieurs ou plus réactifs, les distorsions du complexe corporel disparaîtront. Ceci est vrai aussi pour les autres exemples.

Nous voudrions faire remarquer à présent que l’usage totalement efficient des catalyseurs est extrêmement rare sur votre plan.

Q Ceci amène le point du but de l’incarnation physique, je crois. Et il est d’obtenir la conviction, par nos propres processus de pensée, d’une solution aux problèmes et compréhensions, dans une situation de totale liberté, sans aucune preuve d’aucune sorte, sans rien qui puisse être considéré comme une preuve, ‘preuve’ étant un mot très médiocre en soi. Pouvez-vous commenter mon concept?

R Votre opinion est éloquente, bien qu’un peu confuse dans ses connexions avec la liberté exprimée, entre la connaissance subjective et la liberté exprimée par l’acceptation subjective. Il y a une distinction significative entre les deux.

Ceci n’est pas une dimension de connaissance, même subjectivement, due au manque de perception des afflux cosmiques et autres qui affectent toute situation produisant un catalyseur. L’acceptation subjective de ce qui est dans le moment et la découverte d’amour dans ce moment donnent une plus grande liberté.

Ce qui est vu comme connaissance subjective sans preuve est, à un certain degré, un bien pauvre allié, car il y aura toujours des anomalies, peu importe le nombre d’informations rassemblées, à cause des distorsions qui forment la troisième densité.

Q La troisième question que j’ai ici est: pourriez-vous donner des exemples de polarité corporelle?

Q Merci. Ra a mentionné (nom) et (nom) lors d’une séance précédente. Ce sont des membres de ce que nous appelons notre profession médicale. Que valent les techniques médicales modernes pour le soulagement des distorsions corporelles par rapport au but de ces distorsions et ce que nous pouvons appeler le karma?

R Cette demande est tortueuse. Cependant, nous ferons certaines observations au lieu d’essayer de donner une seule réponse cohérente, car ce qui est allopathique parmi vos pratiques de guérison a souvent deux faces. D’abord, vous devez voir la

possibilité/probabilité que chacun des thérapeutes allopathes est en fait un thérapeute. Dans votre nexus culturel, cette formation est considérée comme le moyen approprié de perfectionner les capacités de guérison. Dans le sens le plus basique, tout thérapeute allopathe peut être vu, probablement, comme quelqu’un qui désire être au service d’autrui par le soulagement des distorsions du complexe corporel et des distorsions du complexe mental/émotionnel de sorte que l’entité à soigner puisse faire l’expérience de davantage de catalyseurs sur une plus longue période de ce que vous appelez ‘la vie’. Ceci est un grand service à autrui quand il est approprié, vu l’accumulation de distorsions vers la sagesse et l’amour qui peuvent être créées par l’utilisation du continuum d’espace/temps de votre illusion.

En observant le concept allopathique du complexe corps comme étant une machine, nous pouvons noter la symptomatologie du complexe sociétal similairement voué au désir le plus intransigeant de distorsions de distraction, d’anonymat, et de sommeil. Ceci est le résultat et non la cause de la pensée sociétale sur votre plan.

A son tour, ce concept mécanique du complexe corps a créé une prolifération continuelle de distorsions vers ce que vous appelez ‘la mauvaise santé’ à cause des fortes substances chimiques utilisées pour mettre sous contrôle et dissimuler les distorsions corporelles. Il y a une réalisation, chez bon nombre d’entre vous, qu’il existe des systèmes de soins plus efficaces, sans exclure l’allopathie mais en incluant aussi de nombreux autres moyens de soigner.

Bien à vous G.B.B.L.K.A.

Source compilation : https://confederationdelaliberationdegaia.wordpress.com/2017/09/12/loi-de-un-catalyseur/

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Loi de UN: CATALYSEUR."

Me notifier des
avatar
3000
TAO
Membre
Bonjour UN E. MERCI GÉRARD pour ce choix de la loi de UN, sur le mécanisme des catalyseurs plus particulièrement agissant sur le physique comme le cancer qui touche un très grand nombre d’entités, qui pour la majorité ne sont pas conscientes que cette mal a dit fait partie de leur évolution spirituelle afin de rééquilibrer et harmoniser l’énergie UNiverselle que nous sommes. L’extrême difficulté est le choix du traitement qui se pose allopathie/naturotherapie énergétique quantique ? Rare sont ceux qui ont 100% la foi en l’auto guérison et nous le comprenons, il faut respecter le libre arbitre de chacun… Read more »
wpDiscuz