L’imagination, le Faux et l’esprit de l’Homme: l’inaction mène au chaos

3
4818

A notre époque, les divulgations sans conséquences concrètes dans la réalité sont devenues tellement nombreuses qu’elles poussent l’imagination dans ces derniers retranchements pour tous les chercheurs de vérité. Ceux qui agissent par simple curiosité dans leur tentative de compréhension sont étourdis par la diversité des informations à « digérer ».

A qui cela profite-t-il ? A qui peut profiter le Faux à notre époque ? Nous pouvons dans un premier temps dire que de toute façon, le Faux profite au chaos, dans le sens que le Faux est synonyme de désinformation s’il n’y a aucune vérité émergente qui interpelle l’intellect ou si l’esprit est face à une pure et simple fausse information. La réflexion est alors noyée dans un flot d’informations inextricables et le chercheur perd tout discernement possible.

Quelles sont les cibles de ces désinformations ? Tout dépend de qui provient l’information. Il est toujours possible de trouver une source de duperie qui nous est a priori supérieure, parce qu’on aura laissé inconsciemment le droit à cette source de nous imprégner l’esprit de contre-vérités. La meilleure stratégie dans la duperie est de recevoir de cette source des éléments concrets faisant croire que le reste est obligatoirement la vérité. De ce fait, toute rébellion se trouve alors très vite circonscrite à de l’agitation provenant simplement d’une imagination orientée vers une pathologie mentale... Ceci est autant valable entre les communs des mortels que nous sommes et la Cabale (incarnée ou provenant de la sphère spirituelle) qu’entre certaines armées et les extraterrestres qui leur transmettent des informations en étant liée (ou non, s’ils préfèrent travailler pour leur propre compte) à la Cabale, indépendamment du fait qu’il y ait des hautes technologies acquises. L’organisation des armées au niveau mondial, vu par des extraterrestres, pourrait leur faire réellement penser à une armée planétaire unique mais « mexicaine », par la diversité technologique observée et par son inhomogénéité à tous les niveaux de commandement qui la définirait. Basée sur la logique tétravalente où les différents points de vue possibles ne s’excluent pas, cette perception porterait sur l’ensemble des pays possédant des armements, où la désorganisation globale ne profiterait qu’au chaos. Et à qui profiterait le chaos ?

« Lorsque le bruit des pas du loup sont plus forts que ceux qu’on entendrait à côté de soi alors qu’il n’est pas visible, il faut savoir se remettre en question ». Par cette métaphore, on peut comprendre que la désinformation aura passé un « cap » évident vers l’absurdité ou le Faux, montrant la duperie de la source d’information, quelque soit la logique utilisée pour comprendre.

De même, la méditation est une tromperie si l’imagination brise le dynamisme de l’esprit après la séance au point de favoriser l’inaction générale. La bonne méditation doit élever l’esprit et le pousser à agir en fonction des circonstances et du libre arbitre de la personne, et non l’abrutir, à moins que cela soit un choix de pure libre arbitre.

L’apocalypse est la période où il ne faut pas se laisser aller à l’inaction. Sinon, l’issue globale est fatale. Prenons l’exemple de généraux d’armées. Dans un système cybernétique, il n’y a aucune solution satisfaisante qui puisse être statique : c’est impossible. Ce qu’on peut qualifier de solution est obligatoirement un ensemble d’actes initiaux dont les conséquences dans le temps développent la solution globale ainsi initiée, avec obligatoirement des effets collatéraux négatifs mais dont la résultante converge vers la solution, positive et constructive.

Depuis quelques mois, j’ai publié une information pertinente par sa cohérence globale. Aucun facteur de temps ou de compréhension ne permet de justifier l’absence de réactions scientifiques par rapport à leurs contenus. Ceci ne constituait à la base pas une expérience sociologique, mais cette absence de réactions, en rapport avec l’énorme nombre de visites comptabilisées sur ces deux dizaines d’articles, démontre la portée de la Cabale. De mon côté, je n’ai pas encore fourni toutes les informations sur ce que peuvent être les black programs utilisant une science exobiologique, notamment en logique tétravalente et multivalente. En ne considérant que le 10% de visites provenant de lecteurs réellement intéressés par les thèmes abordés (donc fortement susceptibles d’en parler dans un entourage compétent sur certains sujets), depuis le mois de mars 2017, le nombre de personnes ainsi atteintes par cette information de divulgation doit se chiffrer en milliers. N’imaginez pas que ces chiffres sont erronés ou qu’il n’y ait pas de compétences « officiellement » reconnues à la base de ces articles. L’introduction de « petites erreurs » très ciblées dans les formules mathématiques publiées n’enlèvent strictement rien à leur véracité. Les fondements théoriques et les développements qui s’y rapportent sont visibles et évidemment exploitables. En particulier, la démonstration qui se rapporte au potentiel ϕ est correcte. L’annonce de compléments dans les aspects mathématiques formels non suivis de publications et servant de tests d’audience, reste toujours valable pour être publiés.

Ces résultats démontrent, par une quantification concrète (avec des chiffres), l’influence de la sphère spirituelle dans notre manière de concevoir le monde dans lequel nous vivons actuellement, en période d’apocalypse, la date de 2166 approchant à très grand pas, vu d’un point civilisationnel. Tous les autres facteurs sont circonstanciés et restent clairement non significatifs (leurs influences n’expliquent pas les valeurs chiffrées obtenues). Une catastrophe finale semble bien conforme, selon les articles que j’ai fait paraître, aux prédictions des Oummains… Pour ne pas faire partie de la mauvaise statistique, il suffit de rentrer dans l’action, non pas de ce en quoi vous croyez, mais de ce que vous avez compris, pour changer notre devenir sur cette planète.

En conclusion de cet article, demandez-vous le plus simplement possible ce que peut penser un scientifique de black program des théories des cordes et des supercordes, alors que ces théories supposées être à la pointe de la recherche scientifique, n’ont officiellement jamais rien produit de fécond. Quelque soient les physiciens « officiels » qui  y ont travaillé, aucun ne pourra citer une quelconque réalisation concrète des ces théories. A moins que les théoriciens des black programs soient plus intelligents que nos physiciens officiels (même détenteurs de prix Nobel), ce qui n’est pas concevables. L’autre explication est simplement que les scientifiques des black programs sont mieux renseignés (par les ethnies exobiologiques) et n’utilisent pas les théories des cordes et des supercordes, mais une théorie d’un espace-temps quantique à 5 dimensions à versants d’univers multiples pour les voyages dans l’espace, lointain héritage de la physique de Nikola Tesla et d’Albert Einstein:

L’ouverture d’esprit en science et ailleurs – Jean-Pierre Petit

Une chose simple s’énonce clairement. Qui osera affirmer que les black programs n’existent pas…

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "L’imagination, le Faux et l’esprit de l’Homme: l’inaction mène au chaos"

avatar
3000
  Subscribe  
Me notifier des
TAO
Membre

Bonjour UN E.
Un excellent article qui fait travailler nos neurones, l’imagination est de l’énergie, l’inaction n’est donc pas possible puisque toute énergie est en infini et éternel mouvement donc en action, exemple l’être en méditation parfaitement immobile physiquement alors que ces 100 mille milliards de cellules et bactéries sont en action permanente donc impossibilité de trouver de l’inaction puisque tout absolument tout est en mouvement, donc la théorie du chaos suivant ce principe n’est pas possible, par contre le moment du point zéro peut évoquer un moment d’inaction, qu’en pensez -vous ?
NAMASTE TAO.