Les 11 caractéristiques des êtres très évolués

29
10669

Les êtres très évolués, et les civilisations qu'ils créent, adoptent des principes et des façons d'être qui créent des résultats très bénéfiques pour tous. Leurs civilisations sont caractérisées par la coopération, l'harmonie et l'amour plutôt que par la compétition, le conflit et la peur. Le résultat net est des civilisations où la liberté, la prospérité et le bonheur abondent.

L'évolution humaine connexe s'accélère, selon une étude -- Cela pourrait provenir de l'énergie cosmique et solaire que la Terre reçoit en ce moment.

J'ai été inspiré d'écrire cet article par la discussion approfondie de ce sujet qui se trouve dans le livre Conversations avec Dieu, Livre 4: Réveiller les espèces de Neale Donald Walsch. Cet article est essentiellement un résumé de cette discussion parsemée de mes propres réflexions.

Plongeons dans les voies des êtres et des civilisations très évolués...

1 - Ils comprennent profondément l'unité de toute vie et vivent en harmonie

Les êtres très évolués connaissent l'Unicité de tous - ils savent que nous faisons tous partie d'une conscience unique s'expérimentant en une infinité de points d'observation, qui est tout ce qui est. Ils savent que toute séparation apparente est une illusion parce que tout fait partie d'une seule chose et que tout est interconnecté et interdépendant. Ils savent que toute action qu'ils prennent qui affecte un autre être ou une autre chose finit par affecter tout le reste.

C'est la réalisation la plus importante que tout être peut avoir et, dans les civilisations créées par les êtres avec cette compréhension, c'est le fondement de leur mode de vie. Ils savent très bien que ce qu'ils font aux autres, ils le font à eux-mêmes - et par conséquent, ils traitent tout le monde avec beaucoup de soin et de respect.

Ces principes sont parfaitement expliqués aussi dans la Loi de Un : http://stopmensonges.com/?s=loi+de+un

2 - Ils disent toujours la vérité

Les êtres très évolués disent toujours la vérité. Ils sont essentiellement incapables de mentir. Ils ont profondément appris que se tromper soi-même ou les autres est contre-productif pour atteindre leurs plus hautes intentions et désirs, de sorte qu'ils n'ont absolument aucun intérêt à mentir. Mais même s'ils le faisaient, toute tentative de le faire serait facilement détectée par tous les auditeurs.

(extrait de "Dialogues avec l'Ange" de Gitta Mallasz) disponible ici : http://stopmensonges.com/stopmensonges-boutique-livres-sur-la-spiritualite-leveil/

Au niveau de la conscience des êtres très évolués, leur capacité à percevoir l'énergie et les vibrations est grandement améliorée (tout ce qui est énergie, matière, lumière, pensées, émotions, etc.) et ainsi toute tentative de communiquer quelque chose qui est faux serait évidente à toute écoute. A ce niveau, un être ne peut pas communiquer quelque chose qui est faux et qui n'altère pas radicalement l'énergie qu'il émet.

En contraste frappant, le déni et la tromperie sont omniprésents dans l'Humanité - nous nous mentons souvent à nous-mêmes et aux autres, et nous sommes facilement trompés. Ce n'est qu'en transcendant la conscience de séparation, seulement quand nous nous rendons compte que nous sommes tous les expressions de la même conscience unique, du même être, et en embrassant l'unité et l'égalité de toutes les volontés que nous éliminerons le besoin de tromper et d'éviter toutes les conséquences indésirables associées.

Comme exemple de la façon dont nous nous mentons à nous-mêmes, considérez la violence qui est dépeinte dans nos divertissements et son lien avec la violence croissante dans notre société. La représentation de la violence est omniprésente dans nos films et nos émissions de télévision, dans nos jeux vidéo et même dans les jouets de nos enfants. Vous auriez du mal à convaincre un être très évolué que le flot constant d'images violentes que nous bombardons nos enfants n'a aucun effet sur leurs croyances, attitudes et comportements.

L'humanité, par contre, ne semble pas pouvoir admettre que la violence croissante dans notre société découle, du moins en partie, de l'assaut continu de telles images. Parce que si c'était le cas, il faudrait faire quelque chose et nous nous sentons impuissants.

Ce schéma de voir des comportements autodestructeurs et de ne rien faire ensuite est un signe classique d'êtres immatures. Les êtres très évolués ne se cachent jamais de la vérité, et ils disent toujours la vérité. Et bien sûr, lorsqu'ils disent la vérité, ils prennent également des mesures appropriées et cohérentes qui font l'objet des deux points suivants.

3 - Ils font toujours ce qu'ils disent

Les êtres très évolués ont l'habitude de dire leur vérité, et ils ont aussi l'habitude de poursuivre ce qu'ils disent qu'ils feront, que ce soit dit aux autres ou à eux-mêmes. Leurs actions sont toujours cohérentes avec leurs paroles, elles ne disent pas une chose et en font une autre.

D'un autre côté, les humains disent souvent une chose et en font une autre - et puis ignorent, nient ou mentent à ce sujet! Les exemples évidents abondent.

Pour les êtres très évolués, tenir parole est une question d'honneur et d'intégrité. S'ils ne pensent pas qu'ils seront susceptibles ou capables de faire quelque chose, ils ne le disent pas. Si, d'un autre côté, ils pensaient ce qu'ils ont dit, mais qu'ils s'aperçoivent par la suite qu'ils ne peuvent pas tenir parole en raison de circonstances imprévues, ils l'accepteront franchement et iront parler à tous les intervenants pour éclaircir la situation. Ils vous expliqueront humblement et sincèrement pourquoi ils ne pourront pas faire ce que vous avez dit.

4 - Ils font toujours ce qui fonctionne

Quand les êtres très évolués voient une situation moins que souhaitable et ont compris pourquoi elle existe, ils répondent toujours par quelque chose qui fonctionne. Ils ne l'ignorent pas, ne nient pas qu'il existe, ne le couvrent pas, ne font pas quelque chose qui ne règle pas le vrai problème, ou d'une autre manière ne parviennent pas à prendre les mesures appropriées - comme c'est souvent le cas avec Humanité.

Les exemples abondent, en voici quelques-uns:

Si notre but est de vivre une vie de paix, de joie et d'amour (ce que j'espère sincèrement), alors la violence ne fonctionne pas. Cela est immensément évident si vous ne prenez qu'un moment pour contempler l'histoire - n'est-il pas clair que la vengeance engendre la vengeance, la haine engendre la haine, la violence engendre la violence ? Et pourtant, nous répétons le même schéma encore et encore.

Si notre objectif est de vivre longtemps et en bonne santé, la consommation quotidienne de viande, le tabagisme connu cancérogènes de façon continue, et la consommation régulière d'alcool ne fonctionne pas. Cela a été amplement prouvé, mais bon nombre d'entre nous continuent de le faire.

Si notre objectif est une société libre de violence et de guerre, alors le modelage de comportements violents et d'attitudes à l'égard de vos enfants, par le biais de nos divertissements et de nos jouets, qui s'est clairement avéré de faciliter l'adoption de ces tendances violentes, ne fonctionne pas et serait immédiatement stoppé. Pourtant, nous ne faisons rien.

5 - Ils ne s'entretuent jamais

Les êtres très évolués ne tuent jamais, en aucune circonstance, un autre être incarné à moins que l'autre ne lui demande expressément de le faire. Au sein de l'Humanité, les meurtres et les massacres de masse (guerre, etc.) sont effroyablement fréquents. Nous justifions une grande partie de ce comportement par "des guerres préventives" ou "légitime défense".

Il est intéressant de noter que dans les sociétés primitives, toute attaque est appelée "défense". Et bien sûr, nous avons certainement le "droit" de nous défendre et de le faire comme bon nous semble - après tout, nous sommes des êtres libres et souverains, donc nous " avons le droit " de faire tout ce que nous voulons. Pourtant, un être très évolué ne tuerait pas un autre même dans des situations que nous considérons clairement comme de la légitime défense.

C'est parce qu'ils comprennent que chaque acte est un acte de l'auto-définition, chaque acte définit qui vous êtes. Vous vous créez à chaque instant par ce que vous choisissez de faire, donc il revient à décider qui et ce que vous voulez être. Voulons-nous nous définir comme ceux qui sont disposés à tout faire pour survivre et à créer un monde de type "chien contre chien" ?

En fin de compte, les civilisations très évoluées transcendent le besoin de tuer les autres parce qu'elles ne créent plus de situations où elles se trouveraient obligées de tuer. Et c'est parce qu'ils se sont éveillés à leur Unicité, et chaque aspect de leurs attitudes et comportements a changé de façon spectaculaire.

Quand l'humanité s'éveillera complètement, alors tout le conflit et la compétition cesseront - plus de tuerie, plus de monde de "chiens contre chiens". Au lieu de cela, nous trouverons des moyens de tout partager et de coopérer à grande échelle. Et ce nouveau niveau de coopération et de partage créera un niveau sans précédent de prospérité et de bonheur pour tous, et personne n'aura plus jamais de raison d'attaquer ou de défendre (physiquement, émotionnellement, financièrement, etc.) pour quelque raison que ce soit.

Dans le cas rare où une personne non éclairée choisirait de vous attaquer mortellement, vous vous laisseriez simplement tuer en sachant que la "mort" est une illusion et sortiriez paisiblement de la physicalité et reviendriez à votre éternel moi non physique et à votre existence. Vous ne choisiriez pas de perpétuer plus de violence juste pour la survie de votre corps physique - ce qui n'est pas vous, c'est juste un véhicule temporaire. Quand on sait que le vrai on ne peut pas mourir, ça change tout !

"Sachez donc que le corps n'est qu'un vêtement. Va chercher le porteur, pas la cape." Rumi

Et si nous étions attaqués par une autre civilisation? Ne faut-il pas s'inquiéter qu'une autre civilisation vienne sur Terre un jour et nous détruise ? Cette question est abordée dans Conversations avec Dieu Livre 4 et je m'y reporterai sur ce sujet.

Tout ce que je peux dire à ce sujet, c'est que notre peur de ce scénario provoque l'expérience (ce que tu envois te revient), ce sont des manipulations "égrégores" de certaines Races ET "pas encore réveillées" relayé par Hollywood qui génèrent de possibles lignes de temps ou cela arriverait (grâce a notre création/consentement par la peur).

De plus il faut intégrer le fait qu'on vit en multi-dimensions et que chacun individuellement et en rapport avec sa vibration, expérimente d'autres versions de la Terre et de son Histoire.

La réalité c'est que même si la Terre explosait ici et maintenant dans cette ligne de temps, personne n'en mourrait et une infinité d'autres versions/dimensions ou la Terre se porte a merveille continueraient d'exister (tout ceci étant dans la projection holographique de notre conscience divine unique).

6 - Ils n'endommagent jamais leur environnement

Les êtres très évolués ne feraient jamais rien qui pourrait potentiellement endommager ou nuire à l'environnement physique qui soutient leur société. Ils comprennent et apprécient profondément l'interconnexion et l'interdépendance de toute la vie, et ils apprécient profondément l'environnement qui les soutient. Ils savent que pour continuer d'avoir leur environnement afin de subvenir à leurs besoins et à ceux de toutes les générations à venir, ils doivent vivre de façon durable - ils doivent vivre d'une manière douce, prudente et réfléchie pour leur environnement naturel et leur planète, et utiliser judicieusement ses ressources.

L'humanité, par contre, continue à faire preuve d'un mépris insensible pour son environnement en l'utilisant et en l'abusant, et en l'empoisonnant.

7 - Ils partagent tout avec tout le monde, il n'y a pas de propriété

Dans les civilisations très évoluées, il n'y a pas de "propriété". C'est parce qu'ils comprennent que puisqu'ils sont tous UN, tout ce qui existe appartient à tous ceux qui existent. Et donc, ils partagent tout avec tout le monde tout le temps.

Copyrights de Stopmensonges.com 😉

Loin de l'Humanité, qui ne partage généralement avec les autres que dans des circonstances très limitées. Nous avons un système économique et une mentalité qui nous encouragent à accumuler autant de choses que nous pouvons appeler les nôtres et qui encouragent un nombre relativement restreint de gens à détourner la majorité des ressources et des richesses de la planète. Pour la plupart d'entre nous, le fait de tout partager semble probablement totalement impraticable et irréalisable. Il est très difficile pour nous d'imaginer comment le partage de tout pourrait fonctionner - mais croyez-le ou non, cela fonctionne très bien.

Dans les civilisations très évoluées, l'idée de "propriété" est remplacée par le concept d'"intendance". Les êtres de ces civilisations s'entendent mutuellement sur qui aura la responsabilité de quoi, qui s'associera avec qui et qui remplira quelles fonctions. La personne ou les personnes qui s'occupent et gèrent une chose ou une ressource donnée (p. ex. les intendants) ne la "prennent" pas pour la leur - elles sont simplement responsables de sa gestion. On pourrait dire que la ressource appartient à la communauté et que son intendant s'en occupe au nom de la communauté. Mais bien sûr, les communautés éclairées comprennent que toutes les ressources sont essentiellement des dons de l'Univers qui doivent être gérés de façon responsable et utilisés équitablement, pour tous ceux qui les utilisent aujourd'hui et à l'avenir.

Ceux qui acceptent l'intendance de n'importe quoi, qu'il s'agisse de terres ou de quelque chose d'autre, n'imaginent pas qu'ils en soient "propriétaires". Ils comprennent qu'ils se contentent de prendre soin de la collectivité et de la gérer au profit de celle-ci. Par exemple, personne ne s'imagine qu'ils sont les gardiens d'un lopin de terre particulier sur la planète sur laquelle ils se sont incarnés, qu'ils "possèdent" les minéraux, l'eau et tout ce qui se trouve sous ce lopin de terre - jusqu'au centre de la Terre. Personne n'imagine non plus qu'ils "possèdent" l'air, ou le ciel, au-dessus d'une parcelle de terre particulière - aussi haut que le ciel. De telles idées sont absolument ridicules pour les êtres très évolués et tout débat sur la question de savoir qui détient les "droits" à ce qui semble totalement inutile aux êtres qui comprennent qu'ils sont tous UN.

Une grande pierre d'achoppement à l'adoption de l'idée de "non-propriété" est notre difficulté à imaginer comment nous gagnerions notre vie sans le motif du profit qui semble si fortement lié à la propriété. Mais contrairement à l'Humanité, les civilisations très évoluées ne voient pas la vie comme quelque chose qu'il faut "gagner". On peut facilement concevoir des systèmes qui permettent à une société de répondre aux besoins individuels et collectifs sans que les membres de cette société aient à vendre leur âme et à abandonner leurs rêves pour survivre. De nombreuses civilisations ont créé de tels systèmes et ont démontré qu'ils fonctionnent très bien - produisant un degré élevé de liberté, de prospérité et de bonheur pour tous.

Les êtres très évolués ont aussi une façon différente de voir le "profit". Ils ne considèrent pas qu'il est "rentable" qu'un individu en profite au détriment d'un autre. Ils ne le jugent pas honorable ou acceptable qu'un, en obtienne plus qu'un autre. Dans les civilisations très évoluées, personne n'en profite, à moins que tout le monde n'en profite. On pourrait dire qu'ils mesureraient la rentabilité en fonction de la qualité de la gestion d'une ressource gérée et des avantages qu'elle procure aux membres de la collectivité. Par conséquent, ils décriraient probablement le degré de réussite de toute entreprise en utilisant le terme " bénéfique" plutôt que "rentable ".

Si vous pensez toujours qu'une société partageant tout est impraticable, considérez que l'Humanité fait travailler le partage tout le temps à petite échelle - avec nos proches et nos familles. Dans ce contexte, nous prenons généralement soin des autres, peu importe ce qu'ils ont fait.

Et si nous pouvions étendre notre sens de la famille au-delà des liens de parenté primaires ? Et si nous pouvions commencer par nous soucier de tout le monde dans notre communauté avec ce même type de lien et le même sentiment d'attachement que nous avons pour les membres de notre famille ? Et ensuite, si nous pouvions l'étendre à tout le monde dans notre pays, puis dans le monde ? C'est la différence entre les civilisations très évoluées et l'Humanité - ils ressentent cette même connexion, la même quantité de compassion, de soins et d'amour pour tous dans leur société.

"Allez les amis, souriez maintenant à votre frère, tout le monde se rassemble et essaie d'en aimer un autre maintenant." The Youngbloods, Get Together

Quand vous commencez à cesser de voir les autres comme des étrangers, quand vous commencez à transcender "nous" contre "eux", vous êtes au bord d'une percée dans l'évolution de votre conscience. Quand vous pourrez traiter chaque personne avec bonté et respect, peu importe ce qu'elle aura fait, alors vous aurez transcendé la séparation et vous aurez puissamment aligné avec l'amour inconditionnel de la Source en vous.

L'un des principaux obstacles à l'adoption d'une économie de partage est la croyance qu'il n'y en a pas assez pour tout le monde, ce qui amène les gens à vouloir s'assurer qu'ils obtiennent pour eux en premier, pour que quelqu'un d'autre ne l'obtienne pas à la place - possessivité, avidité, thésaurisation, etc. La croyance en la rareté est l'une des principales croyances qui sont responsables de la création du type de monde dans lequel nous vivons (p. ex., un monde caractérisé par les conflits et la concurrence).

La rareté apparente de bien des choses dans notre monde est largement due à une distribution injuste ou inefficace, et non à une rareté intrinsèque. Comme exemple honteux, il y a assez de nourriture produite sur ce monde pour tout le monde, mais beaucoup continuent à mourir de faim. Et bien sûr, une grande partie de l'apparente rareté de notre monde est fabriquée intentionnellement par des intérêts commerciaux pour maximiser les profits ou par des stratégies de distribution basées sur des mentalités basées sur le profit seulement, ce qui laisse beaucoup d'entre eux dépourvus de profits, même s'il y en a beaucoup. Et imaginez que si toute l'énergie et les ressources investies dans les machines de guerre du monde étaient utilisées pour le bien-être de tous, nous pourrions facilement résoudre la plupart sinon toutes les iniquités du monde !

Parce que les civilisations très évoluées travaillent en coopération, partagent tout, disent et affrontent la vérité et font ce qui fonctionne, elles connaissent rarement la pénurie. Mais plus profondément encore, les êtres très évolués ont tout simplement transcendé la rareté parce qu'ils comprennent la métaphysique et savent qu'ils créent leur réalité avec leurs pensées et leurs croyances.

8 - Ils travaillent ensemble en coopération, il n'y a pas de compétition

Les êtres très évolués ne se font jamais concurrence. Ils connaissent profondément l'Unicité de tous et savent que ce qu'ils font à un autre, ils finissent par se le faire à eux-mêmes, alors ils travaillent ensemble pour le plus grand bien de tous. Ils ne peuvent pas se résoudre à gagner au détriment d'un autre et la concurrence disparaît presque totalement dans leurs civilisations. Quand les êtres éclairés voient la vérité, ils font ce qui marche et la stratégie qui fonctionne le mieux, à long terme, c'est la coopération et le partage.

L'humanité a un long chemin à parcourir à cet égard. La compétition, à tous les niveaux, est omniprésente. Nous nous sommes convaincus que la concurrence est saine, qu'elle motive et produit des résultats plus efficaces. Et à court terme, c'est souvent le cas, mais à long terme, cela crée de grandes inégalités. Nous sommes tombés dans des compétitions sans fin et souvent impitoyables pour tout - l'argent, le pouvoir, la gloire, le besoin d'une attention spéciale, le sexe inconscient et sans amour, tout cela nous tue.

Franklin D. Roosevelt, le 32e président éclairé des États-Unis, se fait l'écho de ce sentiment lorsqu'il parle de concurrence et de coopération:

"La concurrence s'est révélée utile jusqu'à un certain point et pas plus loin, mais la coopération, est ce que nous devons rechercher aujourd'hui, elle commence là où la concurrence s'arrête."

9 - Ils n'embrassent pas les principes de justice et de punition

Les sociétés très évoluées n'adoptent pas les principes que nous appelons "justice" et "punition". Les êtres éclairés comprennent que tout être qui agit pour blesser autrui est profondément blessé, profondément dans la douleur et que leurs actes sont simplement un appel au secours, un appel à l'amour. Ils ne tentent donc pas de traduire en justice ceux qui ont fait du mal ni de les punir. Ils ont constaté qu' à long terme, cette approche est rarement efficace. Au lieu de cela, ils font preuve de compassion et d'amour pour les aider à guérir.

Ils essaient d'aider à guérir ces personnes de la façon qui leur semble la plus appropriée et efficace. Et ils comprennent que le fait de juger et de punir est inutile - parce qu'il ne guérit pas les blessures du cœur d'une personne et ne modifie donc pas sa façon d'être ou son comportement. Ils savent que cela ne fera qu'aggraver et entretenir les blessures et le problème. Ils savent que seul l'amour peut guérir toutes les blessures et transformer un être (êtres qui je vous le rappelle sont vus pour ce qu'ils sont réellement c'est à dire une autre partie de nous même, une autre partie de La Source, un autre "Moi"). D'autre part ils sont au courant des Lois Universelles dont celle de cause a effet. Donc la justice est divine, ce que tu envois te revient. L’être qui a commit une action négative en expérimentera le retour par la Loi de Cause à Effet, ceux qui lui envoient de l'amour et de la compassion pour le soigner, en recevront aussi les retours.

Mais comment une société peut-elle fonctionner sans lois et sans un processus judiciaire, et la menace de punition et d'incarcération qui est la pierre angulaire de ce processus ? Comment les êtres peuvent-ils coexister sans une sorte de "code de conduite" et de système disciplinaire associé ? Le code de conduite des êtres très évolués est élégamment simple: Ne pensez pas, ne dites pas ou ne faites rien à un autre que vous ne voudriez pas avoir pensé, dit ou fait à vous.

Ça vous dit quelque chose ? Chaque religion sur notre planète enseigne une version de ce que nous avons appelé la "Règle d'Or". La différence entre les sociétés humaines et les civilisations très évoluées, c'est qu'elles appliquent réellement la Règle d'or dans leur vie, plutôt que de se contenter d'en faire un vœu pieux.

Mais que se passe-t-il dans ces civilisations si quelqu'un enfreint la Règle d'Or ? Est-ce considéré comme un "crime" ? Croyez-le ou non, il n' y a pas de "crime et punition" dans les civilisations très évoluées. Nul ne commet de "crime", parce que chacun comprend qu'il est UN, et qu'une offense contre un autre, ou un préjudice à un autre, est une offense contre lui-même.

Et comme il n' y a pas de crimes, il n' y a pas besoin de ce qu'on pourrait appeler la "justice". La notion de "justice" est interprétée et exprimée différemment, non pas comme une "punition" mais comme une "action appropriée" et, dans la plupart des cas, l'action appropriée est très différente de ce qui se produirait dans notre société. Par exemple, plutôt que de punir et d'incarcérer, on prendrait des mesures d'éducation, de soutien et de réadaptation.

La justice n'est pas quelque chose que vous vivez après avoir agi d'une certaine manière, mais parce que vous agissez d'une certaine manière. La justice est un acte, pas une punition. Une civilisation éclairée comprend cela. Le problème avec notre société, c'est que nous recherchons la "justice" après qu'une "injustice" se soit produite, plutôt que de "faire justice" en premier lieu, par les choix et les actions que nous faisons - la justice est une action, pas une réaction. Lorsque tout le monde dans notre société agit de façon juste (par exemple, suit la Règle d'or), nous n'aurons pas besoin de systèmes judiciaires et d'incarcération.

10 - Ils ne croient pas au manque ou n'en font pas l'expérience

Les êtres très évolués savent que le "manque" est une expérience créée par eux-mêmes et ils l'ont transcendée. Ils comprennent profondément la métaphysique et savent qu'ils sont des êtres éternels - que leur essence ultime est la conscience pure, non physique et informe, et qu'ils ne craignent donc pas la mort et ne se préoccupent pas de leur survie.

Quand la survie n'est pas le problème, l'idée du manque commence à se dissiper. La peur de ne pas en avoir assez est encore plus dissoute par le fait qu'ils savent qu'ils sont des créateurs - que ce qu'ils vivent (leur réalité) est créé par leurs pensées, croyances, intentions et désirs et que, par conséquent, ce qu'ils peuvent vivre est limité à ce qu'ils peuvent imaginer - et ils sont devenus très doués pour imaginer seulement une abondance de santé, de bonheur et de prospérité. A ce niveau de conscience, parfois appelé Conscience Créatrice (contre Conscience Victime), l'abondance est garantie.

Au niveau de l'existence des civilisations très évoluées, ils ne se préoccupent plus de savoir s'ils survivront ou s'ils en auront assez, mais de quelle manière ils vivront pleinement la vie et créeront des expériences merveilleuses pour tous.

L'humanité est loin de ce niveau de conscience et d'existence. La peur de ne pas avoir assez, et la survie est profonde, et c'est l'une des principales raisons pour lesquelles il y a tant de concurrence, de conflits, d'iniquités et de souffrances dans notre monde.

Mais la plupart des pénuries perçues sur notre planète sont illusoires. Un bon exemple est l'approvisionnement en nourriture. Sur notre planète, plus de 650 de nos enfants meurent de faim chaque heure, ce qui semble indiquer une pénurie de nourriture. Pourtant, nous raclons suffisamment de nourriture dans les restaurants pour nourrir des pays entiers; aucun enfant n' a besoin de mourir de faim. Le département de l'Agriculture des États-Unis estime que les déchets alimentaires aux États-Unis représentent à eux seuls entre 30 et 40 p. 100 de l'approvisionnement alimentaire, soit environ 133 milliards de livres de nourriture gaspillée.

C'est une situation qui ne se produirait jamais, jamais, dans les civilisations très évoluées. Ils feraient simplement de la résolution du problème, qui est plus une question de distribution que de manque d'approvisionnement, une priorité. Ils trouveraient comment "partager" la nourriture plus efficacement, plutôt que d'accepter la pauvreté comme endémique.

11 - Ils respectent la Loi du Libre Arbitre

Les êtres très évolués connaissent et respectent les Lois Universelles dont celle du Libre Arbitre. Ils n'interfèrent pas sans que la demande en soit faite. Ils ne donnent pas d'information/réponse si la question précise n'a pas été posée. Quand il s'agit du destin d'une planète entière, ils attendent que la demande soit faite à la majorité (1 être = 1 voix, ils ne reconnaissent pas les gouvernements terriens dans leur état actuel), sinon ils restent en retrait pour ne pas influencer le développement en cours d'une jeune civilisation non éveillée en train d'apprendre de ses erreurs.

LE LIBRE ARBITRE – Laurent Free Man sur Fréquence Évasion

Révélation de la première Loi de l’Univers – Le Libre Arbitre

Conclusion

Nous avons exploré quelques-unes des caractéristiques clés qui distinguent les civilisations très évoluées des autres qui le sont moins. Si vous aimeriez les explorer plus en profondeur ou en apprendre davantage sur d'autres caractéristiques distinctives qui ne sont pas discutées ici, consultez les dans le livre "Conversations avec Dieu, Livre 4: Réveiller l'Espèce".

L'exemple que nous offrent les civilisations très évoluées nous fournit un modèle éprouvé et vrai à adopter qui peut nous permettre de créer le monde meilleur que nous aspirons tous. Ce modèle peut se résumer très simplement - la compassion et le partage, et la coopération est une puissante combinaison qui peut transformer notre monde !

"Vous pouvez dire que je suis un rêveur, mais je ne suis pas le seul. J'espère qu'un jour tu te joindras à nous et que le monde vivra comme un seul homme." John Lennon, Imagine.

Sources : www.stillnessinthestorm.com et www.stopmensonges.com

Poster un Commentaire

29 Commentaires sur "Les 11 caractéristiques des êtres très évolués"

avatar
3000
  Subscribe  
Me notifier des
Poget Thierry
Membre
Poget Thierry
Bonjour, Pour ma part j’essaie de conserver mon esprit critique, même si cela démontre et relève de mon faible niveau d’évolution. « ils savent que nous faisons tous partie d’une conscience unique s’expérimentant en une infinité de points d’observation, qui est tout ce qui est. » Ceci est une impossibilité manifeste par le simple fait que les résultats positifs ou négatif d’un seul reflet de cette unique conscience, devrait obligatoirement et automatiquement se transmettre simultanément à l’ensemble de cette conscience, sans quoi l’on peut affirmer que cette conscience unique autrement schizophrène ce qui ne semble pas très prometteur pour l’infinité… Read more »
Michel Cecchini
Invité

MERCI Laurent ..
Je partage entierement cette ” Bible” de l’évolution..Nous avons encore énormément de chemin à faire.

armando
Membre
armando

Sans aide exterieur l’humanité a encore un long tès long parcour à parcourir pour atteindre ce but. Meme ci certain humains s’en approche déjà. Merci pour cet article !

Bertie
Invité
Bertie

C est à croire qu ils ont lu les evangiles!

Enahpets
Invité
Enahpets

Hello Laurent, il y a une petite erreur au niveau de l’image “Copyright”, l’annotation en dessous de celle-ci ne correspond pas avec le texte de l’image. Tu verras c’est paradoxale et marrant à la fois 😉 🙂 .

Corinne
Invité
Corinne

depuis toute petite je rêve de ce fonctionnement sur Terre. J’y crois toujours…

Agnès Durand
Invité
Agnès Durand
“La frontière entre le bien et le mal passe entre les 2 yeux du même homme.” Commençons par le début. Si nous pacifions notre corps, déjà, en faisant le choix d’une alimentation physiologique, déjà on commence à changer, car le niveau vibratoire, lorsqu’on répond aux besoin des cellules au lieu de les empoisonner, va pacifier le mental, harmoniser, et là où se développe l’harmonie, l’agressivité décroit, et l’être s’éveille. Ce n’est pas en voulant être comme ceci ou comme cela, qu’on y arrive, mais en développant la paix en soi, en allant dans le silence, en se nettoyant, en se… Read more »
Ozler
Invité
Ozler

Il y a des perles de sagesse dans cet article, vraiment, mais je ne suis pas entièrement d’accord avec tout les points. Premièrement, la propriété est quelque chose de concret, certains objets deviennent des talismans et ont le droit d’être la propriété exclusive de quelqu’un. Deuxièmement, l’être humain est de nature inconsciente et dans le pire des cas vicieuse et sadique, la punition par voie de la loi du talion est un outil de réveil non négligeable qui peut réellement transformer un individu, appelons l’accélération de la loi d’action réaction.

Poget Thierry
Membre
Poget Thierry
Ozler, Bonjour, Pour ma part j’essaie de conserver mon esprit critique, même si cela démontre et relève de mon faible niveau d’évolution. « ils savent que nous faisons tous partie d’une conscience unique s’expérimentant en une infinité de points d’observation, qui est tout ce qui est. » Ceci est une impossibilité manifeste par le simple fait que les résultats positifs ou négatif d’un seul reflet de cette unique conscience, devrait obligatoirement et automatiquement se transmettre simultanément à l’ensemble de cette conscience, sans quoi l’on peut affirmer que cette conscience unique, autrement est schizophrène ce qui ne semble pas très prometteur… Read more »
Lecoq Agnes
Membre
Lecoq Agnes

Merci Laurent Freeman​ pour ce beau partage ! Mes rêves sont des prières ! Je suis mes rêves. Bienvenue dans l’ère de la maitrise du rêve!)… en cheminement…

hue
Invité
Bonjour M.Freeman, Je l avoue, j ai parcouru votre article et ceci parce que je comprends très bien ce qu’est le libre arbitre mais ce n’est pas ce qui m’intéresse. Vous avez cité CAD.j’ai lu les 3 tomes et j y ai trouvé plein de bon sens par les explications données, mais, car il y a un mais,il y a un BUG. Sommes-nous d’accord sur le fait ( pour moi l’existence de la source est un FAIT et non une croyance) que la source voit tout, entend tout, sait tout et à la final EST TOUT. Donc, elle sait exactement… Read more »
Poget Thierry
Membre
Poget Thierry
hue, Bonjour, “Si vous êtes d’accord, comment comprendre les première paroles de dieu. Et oui car ce ne sont pas des affirmations mais, 2 interrogations. “Veux-tu vraiment une réponse à tes questions ( 1er interrogation) ou est tu simplement en train de te défouler ? ( 2ème interrogation)”. Je ne l’invente pas, c’est ce qu’il y a écrit dans le livre avec le ? en plus. Si je me mets à la place de la source, je demande pas, j’affirme: “Mon enfant, je sais ce que tu veux et le moment est venu, donc accroche toi car je vais te… Read more »
Dan le Vicking
Membre
Dan le Vicking

aucun humain ne peut correspondre a ces 11 caractéristiques, ce n’est pas possible, celui qui dit le contraire n’est pas honnête, ou n’est pas dans la matière,
seuls savent ce qui l’on vécu, et celui qui sait a ce niveau, se tait !!
on croit savoir mais on ne sait rien !

Poget Thierry
Membre
Poget Thierry

Dan le Viking,
Bonjour,

Je suis parfaitement en accord avec vous, au niveau absolu tout n’est que rêves, c’est le vécu que nous vivrons lorsque chacun sera un dormeur éveillé.

Bien à vous.

toto
Invité

en gros ils sont anarchistes primitivistes ? 😉

steven
Invité
steven

Il n’y a que les animaux qui peuvent atteindres ce stade. Les être humains ne pourront jamais les égalés car trop cons d’une force (juste une promo nutella pour le vérifier) mdr.

Newsee
Invité
Newsee

Certains parents appellent leurs goss steven…

steven
Invité
steven

Et oui, des parents qui possédent la caractéristique number 4 sans doute, va savoir ?

108WR
Invité
108WR

@steven Faux, les animaux ont un plus un principe survivaliste et instinctif que les autres.
De plus, les animaux subissent la loi du plus fort, ce qui sont faibles non pas leurs place dans ce monde, contrairement aux 11 caractéristiques qui promet de ne jamais s’entre-tuer. (on parle des être trés évoluer, vas demandé à un lion de ne pas bouffer ses proies herbivores, il te trouverais idiot.)
Mais toutefois il y a certaines de ces caractéristiques qu’ils possèdent (fort heureusement oui)

steven
Invité
steven

Quand je dis «Il n’y a que les animaux qui peuvent atteindre ce stade», je plaisante.

Nono
Invité

Oui je l ai vue la promo Nutella ! Ça fait peur !