L’Ego, un outil de croissance !

Comment pouvons-nous le transcender ?

Il est difficile avec le cerveau dont nous disposons, de saisir la réalité de l’univers. Quoi qu’il en soit, les sagesses de tout les temps ont toujours insisté sur le dépassement de l’ego, sur l’idée que l’image de soi doit être transcendée pour que se réalise l’illumination ou la plénitude de la conscience.

Lorsque nous ne nous identifions plus à ce que nous croyons être, nous réalisons soudain que notre ego n’existe pas vraiment et que nous sommes tout.

 art-free-online-sculpture-compressor

L’ego est l’outil de troisième dimension que notre corps humain utilise pour définir son identité et assurer sa protection. Comme nous nous dirigeons vers la cinquième dimension, certains disent que nous avons besoin de nous débarrasser de lui, certains disent que nous avons besoin de l’apprivoiser, tandis que d’autres disent que nous devrions l’aimer. Quel est en fait notre ego et que devons-nous faire ?

Pourquoi avons-nous un ego ?

De par sa nature, le travail de l’ego est de nous protéger et de nous empêcher de savoir qui nous sommes dans l’expérience voilée de notre incarnation de troisième dimension. Il a été appelé le “soi inférieur” par rapport à des aspects de notre Âme qui existent dans les dimensions vibratoires plus élevées. Comme venant de dimensions multidimensionnelles, lorsque nous sommes arrivés dans ce corps, nous savions que nous allions oublier qui nous étions dans le cadre de l’expérience, de l’existence de moindre dimension.

L’ego n’est pas qui nous sommes vraiment.

ego-Il est notre image de soi et n’est même pas l’image que les autres peuvent voir.  C’est un masque d’approbation, il veut être en contrôle et est entraîné par la peur. Il est en partie responsable de ne pas nous permettre de nous aimez 100% car il cache qui nous sommes.

Identifier pourquoi nous avons ce soi inférieur et les aspects de celui-ci est essentielle dans le processus d’éveil et d’ascension. Le retrait de ce voile jette davantage de lumière sur les zones de nous-mêmes qui ont besoin de guérison. Pour aller au cœur de soi, nous devons commencer par peler les couches de masque pour révéler ce qui se cache en dessous.

Notre ombre auto-portée

FemmeConsciente8

Cette ombre fait partie de “l’alter ego” et en y faisant face, nous sommes appelés à passer par la nuit obscure de l’âme. Une partie du travail de l’ego est de permettre à d’autres parties de notre âme à se présenter pour être guéri dans cette réalité parce que nous ne pouvons pas prendre cette partie de nous dans les dimensions supérieures en raison de la loi de vibration et de correspondance. Le but est de guérir toutes nos énergies inférieures et de les rassembler à nouveau ensemble dans une existence vibratoire plus élevée.

Faire face à notre propre part d’ombre peut être une expérience effrayante, et est probablement le numéro un de la peur d’un individu. Lorsque nous sommes prêts, la troisième médiation du miroir des yeux est une bonne façon de voir les différents aspects multidimensionnels de nous-même. Tout en reconnaissant qu’ils sont une partie de nous dans l’intention qu’ils soient guéris et intégrés dans notre espace de cœur, la lumière se fait sur les ombres et une nouvelle façon d’être peut enfin être réalisée.

Notre subconscient est connecté à la Source. Notre esprit conscient (ego) pense et sent parfois le contraire. Par exemple, si une personne a une maladie mortelle, l’ego peut être dans la crainte de mourir, alors que l’esprit subconscient ou moi supérieur sait que l’énergie qui anime notre âme ne peut pas réellement mourir.

L’éveil à qui nous sommes vraiment

Comme nous l’avions prévu, à un point de déclenchement dans notre vie,  nous commençons à nous éveiller au fait que nous sommes ego-2 des âmes multidimensionnelles ayant une expérience humaine physique. Lorsque nous nous rendons compte qu’il y a un aspect plus grand que nous et ce à quoi nous sommes attachés, l’ego commence à craindre qu’il va perdre son identité. Une partie de l’ascension dans l’échelle spirituelle est de «perdre» l’ego et d’élargir notre conscience afin de nous concentrer sur un aspect plus grand de nous-même.

Finalement, que nous renforcions cette connexion avec notre moi supérieur et de notre Âme, nous n’aurons pas besoin de l’identité de l’ego ou l’expérience de troisième  dimensions non plus. Cependant, le perdre complètement irait à l’encontre de la vie dans l’aspect physique présent. Au lieu de cela, nous pouvons travailler avec l’ego pour l’aider à réduire son emprise sur le voile qui abrite la vérité en nous, afin que nous continuions à progresser vers être capable de gérer la vérité.

Comment travailler avec l’ego ?

Afin de «perdre» l’ego il est important d’abord de  reconnaître que c’était un élément tout à fait nécessaire dans notre processus d’éveil spirituel. Avoir une identité autre que ce que nous sommes vraiment suscite un  profond retrait dans le fait d’avoir besoin de quelque chose de plus pour nous satisfaire. Cela a conduit à essayer de nous remplir avec beaucoup de choses encore et encore jusqu’à ce que nous ayons réalisé qu’il n’y ait rien qui puisse nous satisfaire, seulement, que l’amour pour nous-mêmes.

À ce stade, nous devons à notre ego une grande salve d’applaudissements pour nous amener au point de rupture pour rechercher des réponses en dehors de nous-mêmes. Cette gratitude est nécessaire afin de libérer l’ego du travail qu’il a créé. 

Afin de travailler avec moi pour le libérer de son obligation, remercier notre ego à haute voix pour le travail remarquable qu’il a fait de fournir l’identité lors de l’aspect voilée de notre conscience dans la troisième expression de densité. Laissons-le savoir que désormais, nous souhaitons explorer les aspects les plus élevés de nous-même et que nous avons besoin de travailler ensemble pour permettre que cela se manifeste dans notre réalité, même si cela signifie qu’il devra éventuellement se retirer pour laisser notre guidance intérieure prendre le relai.

Prendre conscience de la programmation

IntuitionK5

Une partie de la «domestication» de l’ego prévoit l’inversion de la programmation que nous avons reçu en tant que faisant partie de la vie en société. Si l’ego est l’ordinateur d’aspect inférieur, la programmation est le logiciel. Il est temps de désinstaller le logiciel qui nous maintient dans la réalité vibratoire inférieure illusoire.

Voici quelques programmes qui peuvent être inversés avec conscience et intentionnalité :

Cesser d’être offensé. Comme Don Miguel Ruiz le dit, ne prenons rien personnellement. Ce que les autres disent ou font est une projection de leur propre réalité à travers leur propre faux moi. Souvent, les gens disent consciemment le contraire de ce que leur subconscient pense. Notre subconscient suit la règle d’or et que, si nous laissons plus de notre subconscient ou soi supérieur se manifester dans notre réalité, nous commençons à nous abstenir de dire des choses à d’autres qui peuvent ainsi les offenser.

Lâcher la nécessité de gagner. Bien que les jeux et les défis peuvent parfois avoir une influence positive sur notre avancement, nous sommes dans le processus de lâcher les jeux futiles en nous dirigeant vers un mode de vie plus élevé où il n’y a pas de concurrence …

Laisser aller la nécessité d’avoir une vision juste et d’être dans son bon droit. Une personne n’a pas nécessairement le droit sur une autre personne, parce que nous voyons tous les choses différemment. Quand nous laissons aller la nécessité de prouver que nous avons raison, nous réduisons la possibilité que s’installe le conflit et/ou l’argumentation. Ceci n’est pas destiné à devenir passif ou à arrêter de rester droit dans ses bottes concernant notre vérité. Au contraire, il est préférable de s’éloigner de situations de basses vibrations et se concentrer plutôt sur le maintien de notre vibration au lieu de défendre  notre vérité. Choisir judicieusement nos batailles cette fois-ci est la clé du progrès.

Lâcher la nécessité d’être ou se sentir supérieur. Nous sommes tous une étincelle du Créateur ayant une expérience individuelle. Alors que certains sont sur une piste plus rapide d’éveil que d’autres, nous ne devons pas juger ceux  qui prennent un chemin différent car tous les chemins convergent à l’unité. Dans les dimensions supérieures, nous conservons toujours notre individualité, mais nous savons que nous nageons tous dans l’océan de l’amour qui émane et revient au Tout. Supériorité est souvent confondu avec le fait d’avoir une connaissance ou une certaine expérience, et c’est l’une des choses qui cause les motifs du déclin des civilisations, l’histoire nous l’a démontré au fil du temps.

Laisser aller la nécessité d’avoir plus. L’entrainement de l’ego matérialiste est la cause de la chute de l’humanité. Elle est alimentée par ceux qui veulent nous maintenir endettés comme esclaves à un système économique. Une fois que nous nous rendons compte que ces choses ne remplissent pas le trou noir en son sein, nous commençons à laisser la nécessité pour eux de d’abandonner la partie derrière nous, parce que nous ne leur accordons plus ce pouvoir. L’équilibre est d’avoir des choses qui sont nécessaires pour notre confort tout en perdant l’obsession ou l’attachement émotionnel envers ces choses. Ceci est le chemin le plus élevé. En nous débarrassant de l’encombrement inutile que nous faisons et accumulons dans notre vie, nous créons  en nous-même un espace propice pour l’expansion.

Lâcher notre identification dans nos réalisations. Beaucoup de gens ont peur de regarder en eux-mêmes pour savoir qui ils sont vraiment en dehors de leur titre, de leur statut professionnel ou de leur place dans la famille. Cela conduit à une crise existentielle lorsque vient le temps de la retraite ou quand les enfants vont à l’université. Il n’y a aucun diplôme d’études collégiales, de titres d’emplois, de statut social, ou d’une quelconque sentence qui nous servira dans le processus d’éveil.

Lâcher notre réputation de ce que les autres pensent de nous, ce ne sont pas  nos affaires. Certaines personnes se sont tellement obsédés par la façon dont ils sont perçus par les autres qu’ils se perdent dans de fausses identités. Il devient une corvée pour essayer de se rappeler qui ils sont avec une seule personne ou séparément avec bien d’autres. Être et vivre notre vrai moi authentique est la meilleure façon de témoigner de l’amour pour nous-même. Certaines personnes ont beaucoup de choses qu’ils pourraient partager avec d’autres sur leur processus d’éveil ou de perception en dehors du parc de la pensée, mais leur ego ne leur permettra pas de partager, de peur de ruiner leur réputation.

Certaines personnes ont besoin de plus d’ego que d’autres

Déterminer combien  nous souhaitons permettre à l’ego de façonner notre identité est toujours un choix personnel.

Par exemple, il y a des grands maîtres spirituels qui parlent devant des milliers de personnes qui ont besoin d’avoir un certain ego afin de se donner la confiance en soi nécessaire pour être sous le regard du public. Beaucoup de  musiciens ont besoin d’ego pour être en mesure d’effectuer leurs représentations à maintes reprises devant des gens. C’est pourquoi il est préférable de travailler avec l’ego plutôt que de lui dire d’aller se promener ailleurs, et chaque jour peut nécessiter plus ou moins d’ego que les autres.

Apprendre à se connaître implique d’apprendre à connaître tous les aspects inférieurs et supérieurs de nous-même et ceci, afin de nous tenir ancré dans un corps physique. Un aspect plus faible pourrait devoir être conservé jusqu’à ce que nos organismes prennent des formes de corps légers. Pour que notre ombre-portée puisse émerger, il est bon d’être présent afin que nous puissions transformer toutes les énergies qui ne passera pas par le chas de l’aiguille et pour que nos cellules, à base cristalline, changent de carbone.

Le processus graduel d’intégration holistique implique la sensibilisation et la reconnaissance des outils que nos corps nous ont dotés, afin de compléter notre travail d’éveil. Notre égo peut être considéré comme un outil de prise de conscience de ce que nous sommes ici, afin de faire en sorte qu’il nous présente l’occasion de voir ce que nous ne sommes pas. D’abord par nous pardonner à nous-mêmes, nous aimer nous-mêmes, et de laisser aller le jugement que nous entretenons envers nous-mêmes.

L’ego s’incline naturellement et les aspects les plus élevés de nous-mêmes pourra alors briller naturellement.

Michelle Walling

 Traduction et arrangements par Sam’s pour http://samstory.free.fr

 NOUS NE DEVONS NOUS COUPER D’AUCUNE DE NOS PARTIES !

Pour tous ceux qui veulent vraiment évoluer en osant remettre en question un dogme faux :
Celui qui concerne l’EGO !

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "L’Ego, un outil de croissance !"

Me notifier des
avatar
3000
VictorBrice147
Membre
VictorBrice147

Est-ce que le narcissisme serait un problème d’ego donc ?

wpDiscuz