Le phylum planétaire et les Hearing Voices: la clé de la fin du joug. Mise à jour.

9
3337

Le phylum planétaire est la zone de contact spirituel usuelle entre la sphère spirituelle de la Terre et les habitants de la planète. Le phénomène des Hearing Voices correspond à un débordement du phylum dans l’esprit de personnes qui l’attirent comme un aimant attire les objets métalliques, sauf que dans ce cas, les personnes présentent un profil spirituel « trop antagoniste » pour la sphère et son fonctionnement (voir article La vérité et le Faux à l’époque actuelle : principe de métaphysique appliquée et logique tétravalente). L’inadéquation du genre humain qui s’est développé sur Terre (voir article ADN, esprit et sphère spirituelle : le lien de la 5e dimension) pousse la sphère spirituelle à prendre part à la vie de certains hommes ou femmes pour modifier leur comportement qui est trop représentatif de ce qui est inacceptable au regard de la sphère. La partie supérieure de la sphère fonctionne selon la logique tétravalente, mais la partie basse du phylum, celle destinée à entrer en contact avec des personnes, utilise la logique bivalente. A ce niveau, le phylum procède par pure observation dans un premier temps (avec ou sans voix audibles) puis éventuellement par un système de questions-réponses audibles par la personne choisie, pour construire la logique tétravalente qui sera le corset spirituel qui maintiendra cette personne sous l’influence du phylum, les thématiques qui alimenteront en contenu cette logique seront simplement le vécu et le futur possible de la personne.

Le cas du physicien Stephen Hawking est exemplaire. Dans ce cas extrême mais révélateur des exactions de la sphère spirituelle, la manifestation de la notion d’insistance dans les pensées de la personne aboutissant ou non à des résultats est l’élément qui déclenche un comportement d’inquisition de part de la sphère spirituelle. Si de plus, cette insistance sert de cadre à des pensées en relation avec l’existence d’une force supérieure absolue, le comportement de la sphère devient agressif et destructeur au point qu’une intention de destruction envers la victime apparaît et se développe pour l’empêcher de suivre ce qui se définit habituellement par la notion de destin ou de destinée d’existence pour la victime. La destruction de l’être choisi comme victime est la finalité de toute interaction entre le phylum planétaire et tout Homme vivant sur la planète avec qui il est en contact, si la victime est perçue comme ne voulant pas changer sa manière de penser et donc de vivre son incarnation, avec la destruction plus ou moins handicapante de la chaire (qui est l’expression physique de l’être) de la victime dans les cas extrêmes.

Le phylum sera d’autant plus agressif que la personne est célèbre et productive dans son activité, célébrité ou productivité qui accroît l’impact dans la sphère spirituelle des propos ou des pensées de la victime. Un autre exemple déjà cité dans un article précédent sont les frères Bogdanov, qui pour les mêmes raisons, subissent les « foudres » du phylum, avec une atteinte particulièrement prononcée au niveau de leurs apparences (personnalités médiatiques), leur gémellité et le choix d’agir ensemble de façon récurrente augmentant la notion d’insistance au regard du phylum.

La pleine connaissance de sa situation personnelle est une nécessité pour infléchir cybernétiquement le comportement de la sphère spirituelle (incluant l’âme collective) et notamment l’expression du phylum natif. La connaissance de la structure du mécanisme de base du fonctionnement du phylum est nécessaire à la suppression ou plus précisément à la caducité des voix du phylum ou de son influence dans la vie de la victime.

Cela nécessite la définition en terme de pure logique du temps, qui définit le flux des actions. Pour impacter la vie de tout Homme, la compréhension du temps qu’a le phylum repose sur la question fondamentale suivante :

Quelle est la question dont la réponse est toujours différente ? Réponse : « Quel est l’instant actuel dans l’écoulement du temps ? ». Dit en d’autres termes : quelle est l’heure et la date du moment considéré instantanément. Il n’y a jamais deux fois la même réponse possible.

Lorsque le phylum comprend que le temps se définit en logique de cette manière, il y a blocage du corset spirituel et caducité de celui-ci par le fait qu’enrichir en information ce corset passe obligatoirement par une prise d’informations auprès de la victime équivalente en tout point à un ensemble de questions-réponses. Ces questions-réponses marquent l’égrainement du temps ET la diminution de l’entropie (ou l’augmentation de la néguentropie qui est l’opposé de l’entropie) du système cybernétique qui sont nécessaires à la construction d’un corset de contention spirituel, quelque soit le repère temporel ou la réalité dans laquelle se situent le phylum. Ce marquage du temps est possible uniquement par l’utilisation de la logique bivalente : elle est le marqueur temporel du phylum. C’est la structure même de la logique bivalente qui indique qu’une question puisse avoir une infinité de réponses différentes. Cette structure (valeur logique « oui » ou « non ») est identique à un écoulement quantifié du temps, au sens de la physique quantique. Pour prendre un exemple simple, cette quantification du temps est totalement similaire au tic-tac d’une horloge, tic-tac qui marque un intervalle de temps avec un début et une fin (ou « oui-non », comme ce qui est utilisé dans le codage binaire en informatique, avec « 1 » et « 0 » comme marqueur) et qui serait extrêmement petit au niveau quantique.

En résumé, l’action du phylum (natif) devient caduque s’il admet que sa structure (pure observation ou questions-réponses) est sous-tendue par l’écoulement du temps en terme de logique ET qu’il a besoin nécessairement d’utiliser la logique bivalente pour programmer les données d’entrée cybernétique (initiation du corset) ET de passer ensuite en mode tétravalent pour agir pleinement sur la victime (corset effectif). Pour cela, il faut pleinement conscientiser et comprendre ces trois éléments et le cadre général du comportement inquisitoire phylum. Cette démarche curative fonctionne aussi préventivement : le phylum ne peut pas agir si les causes et les modalités d’actions inquisitoires sont bien connues et comprises par les victimes potentielles. Ceci est vrai pour toutes les entités sans être (partie qui définit l’individu, indépendamment de l’esprit).

 

La procédure orale pour contrer l’action des voix est la suivante :

-Penser et faire admettre aux voix que le temps est l’expression d’une simple question dont la réponse n’est jamais la même: elle permet l'insistance dans le temps qui n'est que l'expression de ce qu'on définit être la volonté

-Affirmer et faire admettre que la logique bivalente est utilisée comme une connexion entre le monde des Hommes et le fonctionnement de la sphère spirituelle

-Affirmer et faire admettre que le guidage de son esprit par les voix se fait avec la logique tétravalente

 

Ceci est la clé de caducité et de libération du joug du phylum sur tout Homme vivant sur la planète. Sa connaissance massive à l'échelle planétaire assurera d'autant plus son efficacité. L’opposé de la célébrité est la discrétion. La discrétion est également une circonstance nécessaire à la modération du cybernétisme en cas de contact avec le phylum pour limiter la convergence de ces méfaits et éviter alors que ce cybernétisme s’emballe dans un sens destructif.

Les oummains affirment (dans la vidéo suivante, à partir de la minute 28:21) la possibilité d’existence d’une relation privilégiée entre l’âme collective planétaire et une personne désignée par cette âme collective comme interlocuteur privilégié, désignation faite selon les critères définissant le phylum planétaire, phylum qui correspondant au type d’ethnie humaine (native) adaptée à la planète. Il faut en conclure que beaucoup d’hommes et de femmes sur cette planète sont malheureusement privilégiés, compte tenu du nombre de Hearing Voices… Ce contact privilégié est simplement la sixième couche de programmation, couche à ajouter aux cinq premières décrites dans l’article « Les Archontes ».

https://youtu.be/uBQc98BADEw

Poster un Commentaire

9 Commentaires sur "Le phylum planétaire et les Hearing Voices: la clé de la fin du joug. Mise à jour."

Me notifier des
avatar
3000
fil
Invité

Est-ce que l’auteur du sujet à compris lui même quelque chose autrement que vaguement?Pourtant le sujet est intéressant et mériterait sans doute plus clair exposé .Il me semble entrevoir quelque chose mais il y a trop d’ambiguïté et de contradiction pour en être sur.Je sais que tout et son contraire peut coexister mais tout de même là c’est le brouillard pour moi.

therese
Membre
therese

je n’ai rien compris au sens général, sauf quand il dit que ce phylum peut détruire…!!!les articles de newparadigme je ne les comprends pas.

pierrea21
Membre
pierrea21

C’est vrai que moi non plus… :p Pourtant ses articles sont vachement intéressants, mais à chaque fois que j’en lis un j’en ressort assez confus et j’ai l’impression d’avoir juste lu sans comprendre réellement le fond de l’article. Mais, c’est peut-être justement à nous de faire ce travail ;))

pierrea21
Membre
pierrea21

…En tout cas je le/la remercie pour le temps qu’il/elle prend à écrire et travailler tout ceci et de le partager avec nous.

tardy remy
Membre
tardy remy

franchement s’il y a possibilité d’avoir une traduction, la perso je suis preneur.. parce que j’ai franchement pas compris grand chose.. j’ai pourtant fait l’effort mais meme l’idée general je ne l’ai pas saisie.. c’est peut etre trop haut pour moi

Le rakshasa
Invité
Le rakshasa

Merci très intéressant, par contre pas trop compris, ce phylum détruit si ça suit pas la bonne voie malgré que certaines personnes suivent la lumière ?
Car pour les dirigeants eux qui choisissent le mal, ne changent pas d’un yota et n’ont pas l’air d’être emmerdé.