La vérité et le Faux à l’époque actuelle: principe de métaphysique appliquée et logique tétravalente

La période de l’apocalypse est le moment où il devient possible de distinguer le vérité de l’apparence ou le vrai du faux. Dans l’article « La 5e dimension et la logique multivalente : Le paradoxe des trois menteurs », nous comprenons que le Faux, au sens général tétravalent, peut reposer sur des vérités arbitrairement établies. On peut citer un ensemble de mots qui se rapportent au Faux (avec un « F » majuscule, pour faire la distinction avec le faux qui est quelque chose qui n’existe pas dans la logique habituelle bivalente) et qui impliquent une réalité objective bien définie: mensonge, lâcheté avec acceptation en pleine conscience, duperie, tromperie, fourberie, escroquerie, jalousie, chantage, fausse apparence, false flag, etc, que ce soit envers les autres ou envers soi-même. Le Faux renforce le Faux par la loi du cybernétisme. L’apocalypse est la période du paroxysme du Faux qui ne peut déboucher que sur la vérité (ère du verseau) ou la fin de notre civilisation (victoire définitive du Faux, autodestruction finale).

En logique tétravalente (voir article « Rapport de situation : l’évolution spirituelle actuelle et la religion »), l’Absurdité et le Faux représentent deux valeurs logiques qui sont très similaires. Une absurdité sous-entend toujours l’énoncé d’un fait et d’une contre-vérité associée. Il y a toujours un « fond de vérité », comme c’est le cas du Faux en logique tétravalente. Mais l’Absurdité et le Faux ne sont aucunement l’expression de la vérité humaine première et fondatrice d’un libre arbitre équilibré et naturel.

Le Faux se développe et se répand tant que la vérité qui s’y cache n’a pas été trouvée. Quelles sont les expressions du Faux à notre époque ? Pour reprendre des exemples de phénomènes actuellement en augmentation, toute emprise (spirituelle) par un esprit quelconque sur un être humain est l’expression du Faux : cette personne n’est plus entièrement elle-même, mais quelqu’un d’autre, le libre arbitre étant violé. Le Faux se présente alors spontanément pour tromper ou induire en erreur. L’inverse est également vrai : le Faux est « attiré » par un libre arbitre qui est violé. Par conséquent, un comportement Faux attirera à lui le Faux (cybernétisme).

Le principe fondamental et général « interventionniste » suivant, basé sur la logique tétravalente et appliqué à la sphère spirituelle, peut s’énoncer comme suit :

L’acceptation de quelque chose d’inique qui a constitué ou constitue une violation caractérisée du libre arbitre engendre du Faux, soit parce que le libre arbitre est simplement violé (version faible du principe), soit parce que la personne (ou le groupe de personnes, quelque soit sa taille) réussit à trop bien surmonter cette violation de libre arbitre en se créant une vérité ad hoc (création de Faux, paradoxe des trois menteurs). La sphère spirituelle développe en réponse à cela une perception de Faux variant selon le cas : pour les Hearing Voices, le Faux perçu s’exprime par le mot clé « jalousie ».

C’est ce même Faux qui est manifesté par la sphère spirituelle pendant la période de l’apocalypse (révélations). En conclusion, violer son libre arbitre, c’est amplifier le Faux généré actuellement par la sphère et qui mène « naturellement » à l’autodestruction, si le libre arbitre utilisé adéquatement ne prend pas le dessus pour améliorer la situation par les conséquences bénéfiques engendrées (ère du verseau). Le Faux ne peut plus agir là où est passé la vérité. L’apocalypse étant l’expression du Faux dans lequel se cache la vérité, là où la vérité a laissé sa trace, l’apocalypse n’a plus cours.

Autre exemple évident : la magie de rue, apparue de façon significative à l’époque actuelle qui consiste à faire croire, comme la magie en générale, quelque chose qui n’est en principe pas possible physiquement. C’est donc par nature une tromperie divertissant le public. Mais, dans le cybernétisme du Faux de l’apocalypse, la magie de rue connaît une tendance qui peut paraître blasphématoire (attitude christique, bras en croix, lévitation) concernant certains magiciens, ceci vu par les yeux des religieux conservateurs digne de ce nom. Alors la question suivante se pose : mais quelle est la signification de cette apparence (ou non) de blasphème, si ce n’est de montrer que le magicien est de la façon la plus élémentaire et la plus simple qui soit, directement sous l’influence de la sphère spirituelle qui se manifeste par eux, magiciens qui sont les porte-paroles du Faux, à l’insu de leur pleine et indépendante conscience (pas de blasphème) ou non (dans ce cas, il y a blasphème). Mais dans un cas comme dans l’autre, c’est la sphère spirituelle qui « distribue les cartes au moment de l’apocalypse », le magicien exerçant par métier la tromperie. En fin de compte, même si le magicien est consciemment blasphémateur, cette logique nous montre qu’il n’est pas responsable de ces actes : son libre arbitre a été influencé parce qu’il se situe dans le « cybernétisme du Faux ». Quand quelque chose et son contraire mène au même résultat, vous êtes sûr de ne pas faire d’erreur dans la conclusion…Ceci constitue la base de toute bonne logique, valable aussi pour la tétravalence.

Là où vous pouvez attribuer un des termes (ou d’autres équivalents) de la liste de mots qui permet de définir ce qu’on appelle le Faux, vous pouvez comprendre où la sphère spirituelle peut être influente en particulier de nos jours. Le Faux n’est pas une valeur positive en soi. Alors lorsque votre libre arbitre se voit violé, dans quel jardin vous trouvez-vous ? Quelles entités spirituelles supérieures pourraient être affublées du terme Faux ? Sont-elles nombreuses ? Comment notre civilisation s’est-elle développée dans ce jardin ? LA solution à tout cela, c’est le positif et le constructif de notre libre arbitre qui fait écho au positif qui ne peut se situer que dans la sphère spirituelle, positif qui repose sur notre statut de finalité de la création cosmique en tant qu’Homme. Pourquoi ceci est vrai ? Parce que ce comportement est la clé pour triompher de la période de l’apocalypse et entrer dans l’ère du verseau. Sans ce comportement, c’est à terme, l’autodestruction et la fin de notre civilisation.

Voici encore deux exemples d’utilisation indues de la logique tétravalente par la sphère spirituelle :

-dans la vidéo suivante (voir à ce sujet l’article « ADN, esprit et sphère spirituelle : le lien de la 5e dimension » ), l’Absurdité :

https://www.youtube.com/watch?v=AV4OwkWDDXs&feature=youtu.be

-dans l’article suivant, le Faux :

Un défilé satanique dans une église à Londres

Nous pouvons encore éventuellement nous poser la question de principe suivante : pouvons-nous avoir accès, en tant qu’Homme de la Terre, à une spiritualité planétaire sans religion ? Cela ne peut être que possible.

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "La vérité et le Faux à l’époque actuelle: principe de métaphysique appliquée et logique tétravalente"

Me notifier des
avatar
3000
avis passant
Invité
avis passant
vous savez, un de ces jours, vous comprendrez a quel point votre “intellect” vous manipule, et vous projette “a côté de vos pompes” , parce-que là il tient haut la barre, et sans le principe directeur ni la simplicité du coeur, qui seul sait! Pas un seul instant, je ne crois à à tout ces “noeuds et exercices intellectuels”, qui veulent sans en avoir l’air, définir les choses de façon tendancieuse au possible, et ceci ne peut arriver que par envie de contrôle. et qui veut contrôler ainsi(?), il faut se poser la question. Le coeur, lui est simple à… Read more »
wpDiscuz