La 5e dimension et les paradoxes de l’esprit: le bien et le mal dans la non-dualité

6
4474

Le libre arbitre est l’élément clé de l’époque que nous traversons actuellement. Les démonstrations technologiques dans le ciel ou dans l’espace près du soleil d’ovni sont faites pour nous indiquer à quel point nous sommes très loin d’exploiter correctement le libre arbitre dont nous disposons. L’excès de libre arbitre nuit au libre arbitre : il mène au chaos. Mais l’insuffisance de libre arbitre mène aussi au chaos (voir l’article « Métaphysique et 5e dimension: libre arbitre et début d'un nouveau cycle »). Sur notre planète, notre libre arbitre a trop subi de violation, par l’excès ou par la limitation. Le grand nombre d’habitants sur Terre et la coexistence de ces deux extrémités engendrent actuellement un chaos dans la sphère spirituelle de notre planète et une absence de destinée pour notre civilisation. Sans destinée, pas de future. Sans future, notre fin est inévitable. Pour se créer l’avenir dont nous aspirons tous, il ne faut pas tenir compte de ce qui a été fait, mais il faut repartir sur des nouvelles bases communes.

Entre excès et insuffisance de libre arbitre, il n’y a que le bon sens pour trancher. Le libre arbitre ne doit jamais nuire au libre arbitre. Pour ne pas nuire, il faut se limiter, mais se limiter est nuire soi-même à son propre libre arbitre. Ce qui nous fait comprendre que pour avoir le plus de libre arbitre possible au niveau d’un groupe en tant que somme d’individualités, il faut que chacun sache se limiter pour garantir le libre arbitre du reste du groupe. Cette situation paradoxale montre que le libre arbitre est un élément paradoxal de logique. Pour sortir de cette paradoxalité, il n’y que le bon sens. Pourquoi ? La physique a toujours montré qu’un paradoxe n’est que l’expression d’une incompréhension se rapportant uniquement au paradigme de pensées utilisé pour définir ce même paradoxe. Ni la nature ni l’esprit n’aiment les paradoxes. Lorsque le libre arbitre est malmené (ou réduit) à l’excès, la paradoxalité de cette situation ressurgit dans toute la sphère spirituelle pour se manifester sous toutes les formes concevables spirituelles ou physiques. Pour retrouver une normalité dans une situation paradoxale comme la nôtre sur cette planète et à notre époque, il n’y a aucune autre solution que de redéfinir une nouvelle direction dans l’usage de notre libre arbitre individuel et collectif dans le but de créer un nouveau futur pour notre société. Sans cette reprise en main de soi et de son rapport aux autres, il n’y a pas de solution.

La politique et la science sont des moyens de développement mais également de réflexion pour définir des idées directrices. Bien qu’ils aient été dénigrés ou ignorés de l’ensemble de la communauté scientifique de l’époque, des scientifiques avec des intentions exemplaires comme Nicolas Tesla (USA) ou Semyon Kirlian (Russie) ont ouverts des voies de recherches pouvant profiter à l’humanité toute entière. D’autres, comme Georges Lakhovsky (Russie) ou Jean-Pierre Petit (France) ont été ou sont les successeurs de cette ouverture d’esprit contribuant à définir un nouveau paradigme de pensées en sciences et à relancer cette marche du libre arbitre qui actuellement, nous mène au niveau mondial à un effondrement de civilisation. La fin de la vidéo suivante montre que les scientifiques innovateurs rencontrent encore les mêmes difficultés qu’au début du siècle passé:

Tout ce qui repose entièrement sur le libre arbitre est aussi paradoxal, comme la notion du bien et du mal. Cette dualité n’a plus cours en 5e dimension ou densité. Si une civilisation exobiologique technologiquement avancée devait avoir un système de croyance, il ne pourrait qu’être pleinement compatible avec une pensée en dehors de la dualité du bien et du mal. Lorsque nous sommes confronté à un acte relevant du bien ou du mal, la seule réaction que nous devrions avoir est de se demander pourquoi a-t-il eu lieu et non pas de le juger. C’est pour cette raison qu’il faut comprendre les raisons d’un acte et non pas de savoir s’il est bon ou mauvais pour commencer à comprendre comment peuvent communiquer ces ethnies avec nous. Avec l’éclairage des rapports paradoxaux qu’entretiennent le bien et le mal compris sous l’angle du libre arbitre, la vidéo suivante montre toute l’ambiguïté qu’il peut exister dans une religion construite sur les notions de bien et de mal. Par exemple, la religion catholique n’hésite pas à évoquer clairement cette non-dualité dans certaine cérémonie :

Ce qu’il faut retenir, c’est qu’au paradoxe contenu dans le libre arbitre il correspond forcément un paradoxe contenu dans la nature intime du bien et du mal. C’est l’expression de ce paradoxe qui émerge actuellement sur cette planète tant au niveau spirituelle que physique. La conclusion est que le bien et le mal sont exactement de même nature et indissociable dans le cadre du libre arbitre.

Nous vivons dans un espace à 5 dimensions depuis que l’univers a commencé à exister. A l’époque actuelle, les paradoxes de la 5e densité nous force à prendre en main notre libre arbitre pour ne plus rester dans les incertitudes humaines, conséquences des paradoxes d’un libre arbitre planétaire en errance . Quels que soient vos domaines d’intérêts ou vos compétences, exercez-les dans le sens de leur renforcement dans le cadre du renouvellement du libre arbitre collectif. Regroupez-vous par affinité et agissez clairement dans le sens que vous aurez jugé bon pour faire comprendre la direction de la nouvelle marche du libre arbitre planétaire. S’engager dans un sens jugé bon n’est pas autre chose que l’expression du bon sens.

La sphère spirituelle de cette planète perturbe le libre arbitre de beaucoup de personnes dont mes proches et moi-même (réveils ou apparitions nocturnes) par des manifestations spirituelles ou physiques comme je l’ai déjà dit dans mes précédents articles. Les croyances en un Bien ou un Mal en lutte à notre époque est une vision totalement réductrice qui ne correspond en rien à la réalité de 5e densité. L’acte de prière fait partie de cette démarche de croyances où des énergies opposées et indépendantes s’affrontent, ce qui est fondamentalement faux. Certains textes d’origine exobiologique attribuables aux Oummains encouragent pour notre époque actuelle des actes assimilables à des prières mais qui en fait n’en sont pas. C’est exactement la démarche à avoir en 5e densité, celle dans laquelle ces êtres d’origine extraterrestre évoluent. L’article suivant regroupe trois vidéo très révélatrices sur ce qu'ils peuvent nous transmettre:

http://stopmensonges.com/quantic-planete-ummo-lavertissement-parties-1-2-et-3/

A aucun moment les textes de cette ethnie font référence à la médiation d’un être ascensionné (messie) pour aider ou rétablir le cours normal d’événements ayant lieu actuellement, quels qu’ils soient. Je confirme pleinement cet état de fait, car vouloir avoir recours à des entités spirituelles quelles qu’elles soient dans la vision habituelle du bien et du mal est reproduire des schémas de pensées de croyances qui nous ont amené là où nous sommes actuellement.

Les influences négatives guettent quiconque n’adapte pas son libre arbitre au groupe. La seule solution dans cette situation est l’union des forces progressistes pour changer la donne (libre arbitre co-créateur) et les résultats comme conséquences de l’expression du plein libre arbitre.

Poster un Commentaire

6 Commentaires sur "La 5e dimension et les paradoxes de l’esprit: le bien et le mal dans la non-dualité"

Me notifier des
avatar
3000
Lilith
Invité
Lilith
Le libre arbitre est la possibilité de faire le choix entre oeuvrer pour ce qui est bien ou oeuvrer pour ce qui est mal. Ce qui est bien est ce qui est fructueux pour le bien de tous et ce qui est mal est ce qui est “bien” pour son propre intérêt ou celui d’un groupe qui se fiche complètement des autres… Le fait de dire qu’il n’existe en “réalité” ni bien ni mal consiste à dire que l’on peut faire et accepter n’importe quoi… Pourquoi donc y aurait-t-il des guerres galactiques entre factions positives (bien) et négatives (mal) si… Read more »
HACHIMI Mohamed
Membre
HACHIMI Mohamed
Pour être franc, je n’ai pas très bien saisi le sens de cet article, mais je sais une chose, c’est que ceux qui sont au pouvoir et pour justifier leurs crimes commis, prétendent que parfois ce qui est perçu comme mal est en fait un bien. Exemple : Pour conquérir des pays qui regorgent de trésors, ont se permet de faire effondrer les tours jumelles et tuer des innocents, ce qui équivaut à obtenir un prétexte permettant la collecte de sommes colossales et faire tourner une machine qui rouille. Si l’élimination de 5 millions contribue à sauver 100 millions de… Read more »
wpDiscuz