Google a décidé d’épier nos paiements par carte bancaire

Google vient d’annoncer aux annonceurs qu’ils pourront désormais savoir si les utilisateurs exposés à leurs publicités passent à l’achat.

 

Pour choyer ses annonceurs - et accessoirement regagner leur confiance, Google va collecter un peu plus de données personnelles. Cette fois, il ne s’agit pas de pages Web visitées ou d’emails envoyés. Sur le blog d'AdWords, le géant américain a annoncé qu’il accédera à nos paiements par carte bancaire. Son but est simple : prouver à ses clients que leurs investissements publicitaires ne sont pas vains. Grâce à un outil baptisé Store Sales Measurement, les informations concernant les paiements seront comparées à celles qui concernent les campagnes publicitaires achetées à Google. Les annonceurs pourront ainsi vérifier que les internautes visés s’offrent leurs produits en magasin.

140.000 transactions par minute

A l’aide de son nouvel outil, Google peut savoir si vous avez été exposé à une publicité pour une chaîne de hamburger en fin de matinée (grâce aux données récoltées dans Chrome, Gmail ou YouTube), si vous êtes entré dans l’un de ses restaurants (grâce à son outil de géolocalisation baptisé «visites en magasin»), puis si vous avez effectivement décidé d’y déjeuner (grâce aux informations de paiement par carte bancaire).

Pour évaluer l'efficacité d'une campagne publicitaire, Google se repose sur ce qu’il sait faire : analyser des millions de données en agrégeant les mesures de AdWords (achat de mots clés), DoubleClick (ciblage publicitaire), Analytics (analyse d’audience) et les données de géolocalisation de ses milliards d’utilisateurs. Afin d’obtenir le chaînon manquant - les données de paiement, Google s’appuie sur un partenariat noué avec des tiers, qui «enregistrent environ 70% des transactions par carte de débit ou de crédit aux Etats-Unis».

Selon la Réserve fédérale des États-Unis, il y a eu 103,3 milliards de transactions par carte de paiement aux USA en 2016. Soit environ 283 millions par jour. Les partenaires de Google lui permettrait donc potentiellement de voir défiler 140.000 transactions… par minute.

Un fonctionnement très opaque

En collectant ces milliards de nouvelles données, l’entreprise fait le lien entre les comportements en ligne et les actions hors-ligne de ses utilisateurs. Une boucle miraculeuse pour les professionnels du marketing, que Google n’est pas le seul à vouloir boucler. De son côté, Facebook permet aussi à ses clients de suivre les utilisateurs jusqu’à l’acte d’achat, mais dans une moindre mesure : dans son cas, c’est au vendeur de lui faire parvenir les informations personnelles de ses clients, qui sont ensuite rapprochées de la base de données de Facebook. Le partenariat entre Google et les institutions financières permettent de voir beaucoup plus large, en collectant les données à très grande échelle.

Bien entendu, l’annonce est accompagnée de promesses rassurantes. Selon Google, toutes les données de paiement seront anonymisées, grâce à un système de chiffrement maison. Selon le Washington Post, les métadonnées sont aussi concernées : les noms et prénoms des clients, mais également l’heure d’achat, la localisation ou encore le montant de la transaction seront chiffrés. Google et les vendeurs seraient donc incapables de savoir qui a acheté. Toujours sur le site du Washington Post, l’un des responsables du service AdWords rappelle que «les utilisateurs qui se servent des services Google ont donné leur accord pour que leurs données soient utilisées par des tiers», omettant le fait que les données de paiement ne seront pas directement collectées par Google.

Malgré ces rappels juridiques et ces promesses d’anonymat, Google n’apporte aucune précision sur le fonctionnement de ce partenariat, ni sur le nom de ses partenaires. Un manque de transparence qui ne concerne pour le moment que le marché américain. Avant, pourquoi pas, de s’étendre en Europe.

Source : http://www.01net.com/actualites/google-a-decide-d-epier-nos-paiements-par-carte-bancaire-1171137.html

Jonathan

Poster un Commentaire

5 Commentaires sur "Google a décidé d’épier nos paiements par carte bancaire"

Me notifier des
avatar
3000
véronique
Invité
véronique
Je me refuse à utiliser une carte bancaire et malgré les appels du pied de mon banquier, ahuri que je n’en veuille pas (“Mais tout le monde en a une, même plusieurs!”,”c’est si pratique” “moi je n’en voulais pas non plus au début mais je ne pourrais plus m’en passer”…) ça restera non:je me contente du liquide parce que de moins en moins de commerces prennent des chèques ou jusqu’à 15 euros maximum…histoire de bien faire comprendre qu’on est dans le système et content de l’être. Il reste un centre Leclerc (merci…)qui a encore une cabine avec un être humain… Read more »
toutanstock
Invité
toutanstock

la paranoia maladive des amerlocs, bien connue comme a leur habitude :alors vivement un google russe ou chinois,je n’ose pas dire FRANCAIS car sommes sous bottes USA,grace a nos clowns politiques……quand aux psychopathes de google belle quenelle on leur fait

Lebilleux
Invité
Lebilleux
Chez les russes ya Yandex, le concurrent de google. Chez les francais, faudrat chercher du côté de Framasoft… Il ne sont pas sous la botte des USA, eux. Leurs buts : https://degooglisons-internet.org/ Et il faut aussi savoir une chose pour google : Plus on l’utilise, plus on a besoin de l’utiliser Car à chaque fois qu’on l’utilise, il complète notre profil, et cible toujours mieux les réponses. C’est pour sa que les gens ne parte pas de google : “les réponse n’arrive pas dans le bonne ordre” Mais si on fait ce qu’il faut pour être totalement anonyme (jusqu’à changer… Read more »
bidule-land
Membre
bidule-land

Heureusement que je n’ai pas de carte bancaire, ni de smartphone

nrv
Invité

Google DARPA, même rfid…

wpDiscuz