DIVULGATION COSMIQUE : VALIDATION DU PROGRAMME DES 20 ANS & RETOUR AVEC WILLIAM TOMPKINS Saison 6, Épisode 4

David Wilcock : Bien, bon retour à “Divulgation Cosmique”. Je suis votre hôte, David Wilcock. Nous sommes ici avec Corey Goode. Dans cet épisode, vous allez avoir les plus choquantes et les plus surprenantes confirmations à propos des choses que Corey nous a racontées depuis un an dans cette émission.

Nous avons pour vous, une discussion filmée avec William Tompkins, un ingénieur aérospatial, qui a confirmé certains des aspects les plus incroyables de ce que nous a dit Corey.

Il a été très précis. Le niveau de précision que vous allez voir est si pointu que l’idée que cela soit une coïncidence n’aurait pas de sens.

Tompkins n’a pas accès à Internet. Il n’a pas d’adresse e-mail. Il n’était absolument pas informé de qui était Corey Goode au moment où nous avons fait cet enregistrement. Et quand nous lui avons montré une photo d’un Draco, il a dit, “Mon dieu les gars, qu’est-ce que vous fabriquez ?”

Il était choqué. Ce sont des informations qu’il a apporté lui-même. Alors, sans plus attendre, regardons cela.

20 ANS ET RETOUR

William Tompkins : Des milliers et des milliers, pas simplement quelques uns, mais des milliers de gens ont rejoint la Marine aux États-Unis. Ils ont rejoint la Marine Spatiale. Ils ont signé pour 20 ans.

Ces gens, des hommes et des femmes, on leur a fait beaucoup d’examens et on leur a donné beaucoup d’informations sur ce qui leur serait nécessaire.

Beaucoup d’entre eux sont allés sur la Lune, notre lune, et ses installations et ils ont été examinés et préparés afin de déterminer quel serait le meilleur endroit pour eux, quels seraient leurs critères, quels domaines majeurs ils allaient développer, un peu comme on choisit ses matières à l’Université.

2_moon_1

3_moon_2

Et ensuite, ils étaient envoyés dans une installation sur Mars pendant une courte période.

4_mars

Certaines d’entre eux allaient sur les lunes de Jupiter où nous avons une grande installation sur la lune.

5_jupiter

Ensuite, ils étaient assignés à une base particulière. Ils travaillaient sur une courte période dans la base avant d’être assignés sur un navire ou sur un véhicule naval de combat ou même sur un des vaisseaux ravitailleurs qui font un, deux et quatre kilomètres de long.

Il y a huit de ces groupes de combat. Il y a donc plein de place pour les nouveaux arrivants.

Ils font donc leur service, la plupart sur des vaisseaux spatiaux ou sur des vaisseaux de soutien. Certains sont des vaisseaux ravitailleurs – on ne s’amuse pas beaucoup mais il y en a besoin… Nous avons également besoin de gens pour y travailler.

Alors, à la fin des 20 ans, ils ont une option pour rempiler pour 20 ans. Ils pouvaient faire encore 20 ans. Ou il y avait l’option de revenir sur Terre où ils étaient nés et où ils avaient intégré la Marine.

Quand ils prenaient la décision de rentrer. Ils avaient une régression d’âge. Ils ont 20 ans de plus que lorsqu’ils ont rejoint la Marine Spatiale, d’accord ? Cela prend plusieurs semaines ou plusieurs mois et ils reviennent à l’âge de 21 ans au temps où ils ont rejoint la Marine.

1_william_tompkins

Ils ont fini leurs 20 ans de service dans la Marine et ils ont choisi de revenir aux États-Unis.

Maintenant, souvenez-vous, pendant ces 20 ans, ils n’avaient aucun contact avec leur famille ou avec qui que ce soit sur Terre. C’est une condition préalable. D’accord ? Alors… Mais ils se rappellent de leur famille. Ils se souviennent de leurs amis et des personnes qu’ils fréquentaient et certaines des petites amies qu’ils avaient eu.

Donc ils reviennent mais ils étaient 20 ans plus âgés que lorsqu’ils ont quitté la planète. Donc les petites amies vont être un peu plus vieilles.

Donc la Marine les a autorisés, dans le programme des Gardiens Solaires, à revenir à l’âge qu’ils avaient quand ils ont signé, d’accord ?

Vous dites qu’ils avaient 20 ans quand ils ont signés et ils ont servis pendant 20 ans dans la Marine. Ils sont revenus. Et maintenant ils ont 20 ans et ils sont en situation où la vie est telle qu’ils l’ont quitté il y a 20 ans.

Pendant ces semaines de rajeunissement, leur esprit est vidé de façon indolore de 90,99% de leurs souvenirs des 20 dernières années dans l’espace.

Donc, ils sont assis là et la petite amie a le même âge qu’elle avait avant qu’il ne parte. Attendez une minute. N’avait-elle pas 20 ans de plus comme nous l’avons dit. Elle a toujours le même âge.

S’il était marié, sa femme, ses enfants auraient le même âge. Ils n’ont pas dépensé 20 ans de vie. Donc il revient… C’est un système plutôt sympa. D’accord ?

Oui, ce système est utilisé et il est utilisé depuis 1980.

* * * * *

David : Très bien. Comme vous venez de le voir, qu’est-ce qui se passe ici ? La seule façon que qui conque puisse discréditer un témoignage de cette sorte serait de dire que Tompkins et Corey s’étaient parlés. Mais nous savons que cela ne s’est jamais produit.

Alors, Corey, bon retour dans cette émission.

Corey Goode : Merci.

David : Comment vous sentez-vous après avoir vu ceci ? Commençons par quelque chose de simple. Ah, ah, ah.

Corey : Et bien, j’avais toujours eu le sentiment qu’en dessous d’un certain niveau, les gens ne connaissaient pas ces informations. Alors c’est très… C’est excitant et choquant à la fois mais les détails qu’il a donné sont dans le mille.

David : Il a commencé par dire que des milliers de gens avaient été recrutés dans une sorte de Marine Spatiale. Que pensez-vous de ce chiffre ? Pensez-vous que cela soit juste quand il parle de milliers ?

Corey : C’est assurément des milliers.

David : D’accord.

Corey : Oui.

David : Des milliers par an ou des milliers au total?

Corey : Sur… Je veux dire, des milliers, plusieurs milliers, qui ont été dans le programme – 20 ans et Retour – en totalité.

David : D’accord.

Corey : C’est un nombre assez grand.

David : Une autre chose qu’il ait dite et qui est un peu différente de ce que vous nous avez dit, était que les gens étaient entrainés dans des zones variées spécialisées. Et il a dit qu’ils allaient sur Mars. Alors que vous aviez dit que le LOC[le Commandement des Opérations Lunaires] était le premier point d’escale.

Corey : Oui, ça l’est habituellement.

David : Que pouvait-il y avoir sur Mars qui en faisait un point de contact pour des gens qui rejoignaient la Marine Spatiale ?

6_corey_and_david

Corey : Et bien, selon votre futur poste,  vous allez être amené et entrainé dans une installation différente. Disons qu’il s’agisse de télémétrie spatiale – je prends ce qui me passe par la tête – si une personne doit faire cela, tout comme vous le feriez ici sur Terre dans la Marine, ils vont vous envoyer dans différentes bases où vous allez pouvoir vous entrainer avant de rejoindre le vaisseau auquel vous avez été assigné.

David : Y a-t-il une sorte de zone de réception principale sur Mars, identique à ce qu’il y aurait au LOC ?

Corey : Pas que je sache.

David : D’accord.

Corey : Mais cela est un peu différent pour des gens qui s’engagent dans la Marine. Ils ont un processus un peu différent pour les contacts civils qui sont intégrés, comme ceux du MILAB ou d’autres également – des scientifiques.

David : Quand j’ai parlé à Henry Deacon, il était le premier initié auquel j’ai eu accès qui disait avoir travaillé dans une installation sur Mars. Et il m’avait dit qu’il y avait 200 000 membres de personnel qui était sur place et que cela avait rapidement augmenté.

La partie amusante était quand il a dit que seulement 10 000 de ce personnel était en fait natif de la Terre. Je me demande si cela correspond à quoi que ce soit que vous ayez entendu. Je veux dire, nous ne pouvons pas l’avoir en vidéo comme nous l’avons fait avec Tompkins. Il ne veut pas parler mais…

Corey : Oui, oui. La population de… Ils ont amené beaucoup de monde pendant la période du Drainage des Cerveaux [Brain Drain] et ces gens… Vous savez, Il y a eu au moins 2 ou 3 générations de personnes qui ont été assignés à cette… ou bien qui ont vécu dans ces bases.

David : Est-ce que Deacon pourrait dire vrai au sujet de bases avec 200 000 membres de personnel à cet endroit ?

Corey : Oh, oui, absolument.

David : Ils sont donc aussi nombreux ?

Corey : Oui, certains… Oui, certaines d’entre elles sont aussi grandes.

David : D’accord. Une autre chose que Tompkins ait dite et qui m’a interpellé, était qu’il y avait huit groupes de combat. Quand vous entendez des chiffres aussi précis que celui-là, il va soit avoir raison, soit avoir tord. Et il semblait plutôt sûr de lui quand il a dit cela.

Je suis curieux d’entendre votre réaction sur cela.

Corey : Oui. Il y avait huit différents groupes de combats.

David : Il y en avait huit ?

Corey : Oui.

David : Waouh !

Corey : Oui. C’était pendant la période des Gardiens Solaires. Ces appareils sont toujours… La plupart d’entre eux sont toujours en service mais il y a différentes flottes avec transporteurs, destroyers, des vaisseaux d’approvisionnement, toutes sortes de vaisseaux de support.

À l’époque où j’y étais, il y avait huit différents groupes de combat.

David : Comment pouvait-on les classifier? Pourquoi y en avait-il huit ? Que faisaient-ils ? Où allaient-ils ? Étaient-ils différents ?

Corey : Ils étaient du même type de vaisseaux.

David : D’accord.

Corey : Vous savez, comme vous avez plusieurs types différents de destroyers et de transporteurs dans la Marine que la plupart des gens connaissent et il y a plusieurs groupes de combat ou de flottes à proprement parler, qui ont différentes missions. C’est un peu la même chose. Ils sont à l’extérieur en train de faire leurs différentes missions et ne connaissent pas vraiment ce que font les autres à moins qu’ils ne soient appelés en renfort.

David : Ce n’est pas comme si nous avions trois des huit groupes de combat en attente dans notre système solaire ?

Corey : Cela dépend. La plupart du temps ils sont derrière la Lune ou plus loin dans le système solaire, près des autres bases, dans une zone où ils vont être derrière une planète, ils ne restent pas à attendre là parce que qu’il y a des astronomes qui gèrent des satellites pour regarder aux alentours.

Et ils font toujours en sorte de savoir où se trouve chaque élément dans l’espace. Et ils savent où les astronomes vont regarder. Ils sont donc en mesure de cacher la flotte.

David : Vous souvenez-vous d’un des noms d’un de ces groupes de combat ou quelle était leur désignation ?

Corey : Non. Je me souviens qu’ils avaient une… Il y avait un 01, 02, 03 mais n’avaient pas… Nous n’interagissions pas vraiment avec les autres flottes. Et je n’ai jamais vraiment interagit avec un autre vaisseau de notre flotte.

David : Approximativement, combien de vaisseaux composent les groupes de combat en tout ? Est-ce que cela varie ou est-ce…

Corey : Oui, cela varie. Mais parfois ils en prenaient un d’un groupe et l’assignait à un autre groupe de vaisseaux en fonction de la mission.

Mais il y avait plus d’une douzaine dans chaque groupe. Et nous parlons de grands vaisseaux. Et ensuite, ils ont beaucoup, beaucoup plus de vaisseaux de soutien.

David : Est-ce qu’un de ces groupes a jamais était impliqué dans une guerre suffisamment significative au point de perdre une grande partie de ses éléments ?

Corey : Il y a eu des conflits. Ils ont eu des vaisseaux si endommagés qu’ils les ont perdus. Et il y a eu des vaisseaux qu’ils ont dû faire réparer pendant de longues périodes.

David : Y a-t-il eu un conflit quelconque qui ait été plus historiquement significatif ou plus légendaire qu’un autre ? Ont-ils eu affaire à un groupe qu’ils n’étaient pas préparés à affronter ? Quelque chose comme cela ?

Corey : Au début, il y a eu plusieurs incidents pour ceux qui sont allés dans des zones autour de Jupiter ou de Saturne car elles étaient hors-limites et ils ont pris une déculottée.

David : “Une déculotté”, dans quel sens ?

Corey : Et bien, ils avaient été attaqués par un armement sophistiqué de non-terrestres.

David : D’accord.

Corey : Il y avait certaines zones autour de certaines planètes et planétoïdes qui étaient hors-limites et si accidentellement ou volontairement, ils allaient dans ces zones, ils étaient prévenus et ensuite attaqués.

David : Je suis curieux de savoir s’ils n’ont jamais… Je veux dire, je pense beaucoup à “Star Trek” en cet instant. Je suis curieux de savoir s’ils ont déjà dû faire face à une menace extraterrestre réellement terrifiante qui aurait été plus significative que ce que la plupart des extraterrestres pourraient être – si quelque chose comme cela ne leur été jamais arrivé ?

Corey : Il y a eu des incidents où des vaisseaux voyageaient dans des zones de non-terrestres et ils ont été frappés avec une arme très avancée, comme les armes utilisant la torsion qui font que le centre de l’appareil est tordu et enfoncé.

David : Oh, waouh !

Corey : Quand ils subissaient de tels dommages, les vaisseaux devaient être emmenés dans certaines zones et être réparés.

David : Vous savez, quand nous commençons à regarder le fait que le programme spatial, comme il a dit ici – et nous allons parler de cette partie dans une minute – dès 1980 avec les Gardiens Solaires, il donne les même dates que celles que vous nous avez donné.

Ensuite, nous avons “Star Trek : la Génération Suivante” qui est sorti à la fin des années 80 et qui recoupe tant d’éléments. Pensez-vous qu’il y ait eu la moindre communication entre le programme spatial et les producteurs de “Star Trek” d’une façon quelconque afin de les aider à planter ces choses dans notre inconscient ?

Corey : Oui, plus probablement d’entrepreneurs de sociétés de la défense. Très souvent, peut-être même qu’ils étaient associés avec le Conglomérat des Entreprises Interplanétaires.

David : Bien. Si nous arrivons dans des détails aussi spécifiques de la part de Tompkins, pensez-vous qu’à ce stade il pourrait mentir ? Je veux dire, cela ne me semble pas possible.

Corey : Non, pas avec ces références et les informations détaillées qu’il possède. Et le fait, comme vous l’avez dit, qu’il n’ait pas accès à internet. Il n’a même pas une adresse e-mail. Je ne le pense pas.

David : Il est clair qu’il a travaillé pour des entrepreneurs de la Défense. Et là, nous voyons la partie la plus étonnante quand il parle des gens qui servent pendant 20 ans et qui sont ramenés et rajeunis.

Corey : Oui.

David : Quand pensez-vous que les 20 ans et Retour ont débuté ?

Corey : On m’a dit que les 20 ans et Retour ont commencé juste à… Ils l’avaient planifié et travaillaient dessus afin de le mettre en œuvre depuis un moment mais il n’a été mis en œuvre juste… après que les Gardiens Solaires soient mis en application autour de 1980.

David : Waouh ! C’est une exacte corrélation que vous avez entendue.

Corey : Oui.

David : Ensuite, il a mentionné que cette technologie enlève les souvenirs et il a dit 90,99 mais je pense qu’il voulait dire 99,99…

Corey : Probablement. Oui.

David : Diriez-vous qu’hormis ceux qui sont dans les 3 ou 4% que c’est bien 99,99% ? C’est exact ?

Corey : Oui. Les seuls types de souvenirs qu’ils auraient, feraient surface au cours des rêves. Ils n’auraient aucun contexte et ils n’y porteraient donc pas vraiment attention.

David : Alors, si vous allés là-bas et que vous faites vos 20 ans et Retour et que vous êtes recruté par la Marine – par la Marine Spatiale comme il le dit… Des milliers de soldats font cela et s’ils vous effacent la mémoire à 99,99%, est-ce que cela signifie que vous allez devoir faire votre service militaire normal une fois que vous serez revenu ?

Corey : Très souvent, ce qu’ils font c’est qu’ils vous donnent… comme si une personne signait pour 4 ou 8 ans, et elle serait assignée à un projet qui l’emmènerait en dehors de la planète.

Après avoir été rajeunit, elle reviendrait et ferait son service pendant les 4 ou 8 ans.

David : C’est ce que je me disais, parce que si vous signez pour entrer dans l’armée et qu’ils vous renvoient sans que vous ne fassiez votre service militaire, que se passerait-il ?

Corey : Oui. Et il y a des personnes que j’ai rencontré qui m’ont dit avoir servi plusieurs fois dans les 20 ans et Retour.

David : Plusieurs fois?

Corey : Oui. Et elles avaient environ le même âge que moi.

David : Ont-elles l’opportunité de se souvenir de ce qu’elles faisaient avant d’en faire un autre? Ou bien est-ce que tout est effacé ?

Corey : Cela dépend de ce qu’elles font. Si elles font quelque chose qui… Si elles ont travaillé pour un des différents programmes spatiaux et qu’elles ont été témoins ou bien qu’elles ont travaillé sur des choses qu’elles ne sont pas autorisées à divulguer parmi leur groupe de Gardiens Solaires ou sur leur vaisseau, on leur effacera un certain nombre d’informations.

Mais on ne vous efface pas totalement la mémoire avant la fin de votre service.

David : Si cette technologie qui rajeunit les gens existe, et il y a la Cabale qui ne veut pas que les gens vivent plus longtemps, pensez-vous que cela soit une des multiples raisons pour laquelle ils ne veulent pas une divulgation, à cause de ces outils qui permettent d’étendre la vie ?

Corey : Absolument. Oui, ils veulent que la Terre soit plutôt… Vous savez, beaucoup de… Pas tout le monde, mais des gens de la Cabale voudraient que la Terre soit froide. Nous avons vu les différents scénarios qu’ils aimeraient pour la Terre.

David : Avec cette technologie, si nous avions une divulgation totale, on peut supposer qu’il y aurait des gens qui voudraient rajeunir. Comme, “Attendez une minute, j’ai 74 ans et mon corps est vieux, c’est ma dernière chance.” Et tout le monde va dire, “Sauvez mon grand-père,” et ce genre de choses. Cela pourrait vraiment devenir dingue.

Corey : Oui. Et sans parler des technologies de guérison qui permettent de voir à travers votre corps, de trouver une fréquence du cancer et ensuite de l’annuler.

David : Tompkins a également mentionné le fait que ces gens n’étaient pas autorisés à avoir un seul contact avec leur famille ou avec la Terre pendant ces 20 ans.

Corey : C’est tout à fait exacte. Et pas seulement cela, ils ne sont pas autorisés à avoir accès à la radio, à la télévision ou à internet en provenance de la planète.

David : Y avait-il des loisirs appropriés qui vous aurez maintenu occupés pendant que vous étiez là-bas pendant 20 ans ?

Corey : Oui. Bizarrement, et cela va paraître un peu étrange, on jouait beaucoup au ping-pong.

David : Ah, ah, ah.

Corey : Mais…

David : Oui, Henry Deacon disait la même chose, que lorsqu’il était sur une base de Mars, il passait le plus clair de son temps à jouer au ping-pong.

Corey : Oui, ils ont construit des airs de loisirs. Et il y avait des séances de cinéma le soir auxquelles je n’allais pas très souvent. Mais…

David : Quels étaient les films ?

Corey : C’était des vieux films qui dataient d’avant que vous ne vous soyez engagé. Il y avait beaucoup de vieux films de cow-boys et de vieux films de guerre – des films sur la deuxième Guerre Mondiale.

David : Mais rien sur la période après leur départ n’était autorisé parce que cela aurait faussé le futur.

Corey : Tout à fait. Également au cas où quelqu’un serait revenu sur Terre et aurait eu des souvenirs, si vous aviez regardé internet et la télévision, cela vous aurait donné un gros avantage sur les marchés financiers ou dans d’autres domaines.

David : Je sais que nous avons discuté de cela précédemment mais je suis curieux de savoir combien de personnes vous pensez qu’il y ait sur Terre actuellement qui ont eu leur mémoire effacée et qui ne se souviennent de rien ?

Corey : C’est… Ce sont des dizaines de milliers. Les gens qui ont été impliqués d’une manière ou d’une autre et qui ont été mis dans… Certaines personnes… Tout le monde ne fait pas 20 ans. Il y a des ingénieurs ou des intellos scientifiques de différents champs qui sont engagés pour de plus courtes périodes de temps.  J’ai entendu parler de 8/10 ans. Ensuite, ils peuvent se réengager ou revenir.

David : Je sais depuis un moment que vous avez travaillé dans ce que vous appelez le Programme d’Interrogation et d’Interception, et je me demandais s’il n’y avait jamais eu un moment où quelqu’un du programme spatial avait commencé à se rappeler des choses et ils avaient dû le contacter et lui faire un briefing ou un lavage de cerveau ou quelque chose comme cela ?

Corey : Oui. Ils surveillent les gens et après également. Un peu comme la NSA, vous savez, cherchez une aiguille dans une meule de foin, ils rassemblent toutes les informations sur vous et il y a des spécialistes du comportement qui regarderont le moindre signe montrant que le programme ne fonctionne pas. Si c’est le cas, ils viendront vous chercher, vous ramèneront, et vous feront un débriefing afin de déterminer ce que vous savez et ensuite, ils effaceront votre mémoire.

David : J’ai remarqué dans cet épisode que vous vous exprimez plus aisément que vous en aviez l’habitude et il y a eu certaines rumeurs sur l’espace de tchat que vous auriez été remplacé par un clone.

Corey : Oui.

David : Afin de mettre fin à cette rumeur, pouvez-vous expliquer aux téléspectateurs pourquoi vous vous exprimez plus clairement dernièrement ?

Corey : Et bien, quand j’ai commencé à tourner avec vous dans “Cosmic Disclosure”, comme vous le savez, je subissais beaucoup d’interventions chirurgicales. J’ai eu une opération de reconstruction de la coiffe des rotateurs et du biceps, j’étais sous antidouleurs et antidépresseurs et cela me ralentissez beaucoup.

Quand je regarde les anciens épisodes, c’est difficile pour moi de me voir.

David : Bien. C’est donc vraiment vous, c’est…

Corey : C’est moi.

David : – avec moins de drogues.

Corey : Oui. Oui.

David : D’accord.

Corey : Pas de produits pharmaceutiques dans mon corps.

David : Ah, ah, ah. Très bien. Maintenant, nous allons regarder une autre partie de la discussion avec William Tompkins. Cette fois, des éléments incroyables au sujet de la division qui a eu lieu entre le programme des Gardiens Solaires et ce qui est connu comme étant l’ICC [Le Conglomérat des Entreprises Interplanétaires]. Regardons cela.

LE CONGLOMÉRAT DES ENTREPRISES INTERPLANÉTAIRES

William Tompkins : À cause du manque de compréhension et d’acceptation de ce qui touche au sujet des extraterrestres… C’est stupéfiant parce que ce ne sont pas juste ceux qui sont les plus instruits dans le pays et qui travaillent sur cela qui ne veulent pas accepter la réalité de ce que nous faisions mais ils essayaient également de faire annuler le programme – ils nous mettaient des bâtons dans les roues.

Même chez Douglas et TRW, et toutes les autres entreprises, cela inclus General Dynamics, c’était les personnes au plus niveau qui étaient négatives sur tout ce que nous tentions de réaliser.

On doit se poser la question, “Pourquoi a-t-on autant de personnes comme cela à un si haut niveau de technologie dans le pays, dans toute l’armée ?”

Et qui leur dit d’essayer de tout arrêter, d’essayer de nous abattre alors que nous essayons de nous entre-aider ? Soi-disant que c’est à cela que sert l’armée.

Mais les entreprises, en même temps qu’elles faisaient les programmes de missions militaires, elles faisaient d’autres programmes qui pouvaient leur permettre d’annuler le programme spatial militaire, comme les Gardiens Solaires.

Ces gens utilisaient toutes ces avancées dans les systèmes spatiaux, la sagesse militaire, a développé leurs propres capacités à se déplacer hors de la planète et extraire des matériaux sur d’autres planètes dans le système solaire et/ou continuer dans la galaxie à travers les 12 étoiles les plus proches, la première étant Alpha Centauri, et extraire des matériaux ou quoi que ce soit qui rapporte de l’argent.

Le même groupe de personnes au sommet de toutes ces entreprises qui faisaient leur travail, celui pour lequel ils étaient payés, le faisaient en parallèle pour des missions spatiales pour l’industrialisation – ils faisaient de l’argent.

Cela peut paraitre étrange car c’est là où nous devrions nous trouver étant donné qu’ils utilisaient toutes les meilleures aptitudes. Cela a déjà été fait pour eux.

Il y a d’entreprises qui ont des activités et des missions sur les planètes du système solaire et sur d’autres planètes, faisant la même chose.

Le mot est avidité. Tout ce qui peut les aider financièrement, c’est là où ils vont investir leur argent. Et c’est là où va aller tout le développement.

* * * * * *

David : Et bien, Corey, que pensez-vous après avoir entendu cette discussion particulière avec Tompkins ?

Corey : Waouh ! Il parle évidemment du Conglomérat des Entreprises Interplanétaires sur lequel nous avons fait un épisode. Et ce sont toutes ces différentes entreprises techniques et celles qui soutiennent le complexe militaro-industriel qui ont formé leur propre Programme Spatial Secret séparatiste.

Ce qu’il dit correspond parfaitement avec ce groupement d’entreprises.

David : Il a une ligne d’investigation intéressante que je n’avais pas vraiment suivi de la façon dont vous et moi en avions parlé, c’est quand il a mentionné qu’il y avait beaucoup de difficultés intellectuelles, de résistance auxquelles les gens devaient faire face par rapport à ces concepts, et à l’intérieur même des entrepreneurs et des sociétés qui travaillaient sur ces choses.

C’est un peu comme s’ils ne voulaient pas que tout cela soit réel. Et il semble dire que de cette rivalité est née le fait que les entrepreneurs de la défense ne voulaient pas faire partie d’une sorte d’exploration spatiale pacifique comme dans “Star Trek” ou d’un système de protection pour notre système solaire. Ils voulaient aller dans l’espace et faire leurs propres affaires.

Corey : Et ils ne voulaient pas avoir les mains liées. S’ils travaillaient par le biais des Gardiens Solaires, ils avaient à se conformer à certaines règles de qui que ce soit qui aurait été aux commandes d’un projet quelconque.

David : Ah !

Corey : Donc, s’ils le font par le biais des moyens de leur société, ils n’ont pas de comptes à rendre.

David : Je suppose donc qu’ils font les choses sans avoir l’approbation de qui que ce soit hormis d’eux-mêmes.

Corey : Tout à fait. Ils avaient les jouets les plus avancées, l’armement, les vaisseaux. Ils avaient… C’était bien plus performant que ce qu’ils donnaient aux groupes militaires. Les groupes militaires ne pouvaient pas dire grand-chose comme ils dépendaient beaucoup d’eux.

David : Waouh ! Je suppose que je n’avais jamais vraiment compris à quel point il y avait une rivalité depuis le début.

Corey : C’est une rivalité mais ce n’est pas une situation donnant-donnant entre les deux groupes…

David : Oui.

Corey :… parce qu’ils travaillaient ensemble. Ils se prêtent également des ressources les uns et les autres.

David : Bon, il a mentionné qu’il y avait 12 étoiles voisines sur lesquelles il y avait des missions et, apparemment, il y a également des constructions dans ces zones. Cela semble un petit peu différent de ce que vous nous aviez dit mais encore une fois, nous avons affaire à du peaufinage sur des détails mineurs. Quelles est votre réaction à cela ?

Corey : Et bien, je sais qu’il y avait des plans dans le but de faire cela mais le seul problème était que ces autres systèmes solaires avaient des populations et que ces populations avaient des programmes spatiaux. Alors, vous savez, ils ne peuvaient simplement aller dans un système solaire et dire, “Nous allons prendre la dernière planète de votre système solaire ; nous ne vous dérangerons pas,” et installer une base à moins d’avoir des relations diplomatiques.

Au temps où j’y étais, je n’étais pas au courant de relations diplomatiques qui nous autorisaient à construire toutes ces différentes bases dans leurs systèmes solaires.

Quoi qu’il en soit, j’ai été amené à la base de la Ligue Galactique des Nations qui était sur une Lune qui était aux alentours d’une géante gazeuse et qui avait probablement était bâtie par le personnel de l’ICC.

David : Pensez-vous qu’aujourd’hui la structure de commandement de l’ICC soit complètement hors de la planète ou parce qu’ils sont essentiellement des entrepreneurs de la défense, y a-t-il toujours une fusion entre ce qui est là-haut dans le système solaire et ce qui est en bas sur Terre ?

Corey : Et bien, certains d’entre eux sont à l’extérieur du système solaire. Beaucoup d’entre eux sont ici sur Terre. Ils sont souvent à la tête. Disons que… Je vous donne un exemple.

TRW a un cadre qui est dans la société depuis 20 ans, il a toutes les références pour être un atout à l’ICC. Ils lui diront, “Écoute, pourquoi ne prendrais-tu pas ta retraite et de cette façon nous te déplacerons dans notre Super Conseil d’administration?” Ils l’appellent un Super Conseil d’administration. Et c’est un conseil d’administration qui a des membres issus de toutes les différentes sociétés et ceux sont eux qui prennent les décisions.

David : Par le passé, vous avez mentionné, et je veux un peu plus de clarté sur cela, que certains des produits que l’ICC utilise, sont faits sur Terre et qu’ils sont ensuite transférés là-haut.

Corey : Oui, certains. Oui. Et parfois c’est… des morceaux sont faits ici et là. Ils sont transportés là-haut et mélangés avec des parties qui ont été fabriquées en dehors de la planète.

David : Quel est le pourcentage de personnes dans la communauté des entrepreneurs de la défense… Combien, pensez-vous, savent ce qui a été fait dans l’espace ?

Corey : Cela m’est inconnu mais je dirais très, très, très peu parce que les gens qui finissent par servir dans le Super Conseil d’administration n’ont pas eu beaucoup d’informations ou n’étaient pas au courant de beaucoup d’informations jusqu’à ce qu’ils deviennent des membres du Super Conseil d’administration et là, ils sont briefés.

David : Alors, par exemple, des choses banales comme des sièges pourraient être conçus sur Terre et personne ne saurait que ces sièges vont finir dans un appareil super-avancé. C’est si compartimenté que ces sièges seulement… Ils les construisent mais ils ne savent pas où ils vont aller.

Corey : Tout à fait. Oui. Ou bien ils construisent uniquement une partie de ce siège et ensuite tout est assemblé, à la fois hors de la Terre ou quelque part ici, par du personnel en qui ils peuvent avoir confiance et ensuite, ils sont transportés ailleurs.

David : Il y a donc des gens qui fabriquent de la technologie qui sera utilisée de manière très élaborée et ils n’ont aucune idée de ce qu’ils font en réalité.

Corey : Absolument. Ils peuvent faire toute leur carrière, partir en retraite et passer le restant de leur vie dans l’inconscience de tout cela.

David : Comment pensez-vous que quelqu’un comme Tompkins ait pu être capable d’avoir toutes ces informations ? Quelle est sa source la plus probable ?

Corey : Le niveau d’informations qu’il rapporte doit lui être parvenu d’assez haut. Et il semblerait que beaucoup de ses informations viennent de la Marine. Aujourd’hui, la Marine est dans une sorte de lutte avec d’autres groupes afin que tout cela soit divulgué.

Ce n’est pas toute la Marine. C’est un groupe à l’intérieur de la Marine qui veut que le Programme Spatial Secret soit divulgué.

David : Pensez-vous que l’ICC a participé à tout dans ce que nous nommons l’Alliance du SSP?

Corey : L’Alliance du SSP est faite de gens qui se sont séparés de tous les différents programmes spatiaux. Il y a donc d’anciens membres de l’ICC ayant rejoint l’Alliance du Programme Spatial Secret.

David : Que pensez-vous que soit le but des membres de l’Alliance du SSP? S’ils faisaient partie de cette chose, et il dit dans la discussion que c’était essentiellement par avidité et pour faire de l’argent, est-ce que ces gens qui participent au système, ont-ils profité avec avidité et profité de cet argent ?

Corey : Oui. C’est un capitalisme cosmique. Certaines des choses… Ils font également du commerce. Ils commercialisent des ressources biologiques et techniques à des non-terrestres en échange de technologies. Alors le Conglomérat des Entreprises Interplanétaires était un des groupes qui était très impliqué dans le commerce des esclaves galactiques et de différentes ressources ici dans notre système solaire en échange de ressources d’un autre système solaire.

Quand ils l’ont, ils passent par R&B. Et ils le reconçoivent. Ensuite, ils utilisent le concept ou ils reproduisent la technologie afin de l’utiliser au sein du groupe de l’ICC, ou bien cela est apporté sur Terre et ensuite répandu d’une manière quelconque et intégré dans notre technologie.

Ils reçoivent de l’argent de cette façon des entreprises. Ils ont le Super Conseil d’administration. Celui-ci veut faire prospérer les entreprises et les rendre rentables. Tout est une question de profits.

David : Et bien, je comprends ce qui concerne le profit. Et il parle d’avidité. Quoi qu’il en soit, dans certains de nos épisodes précédents quand vous avez mentionné que vous alliez dans les installations de l’ICC, il n’apparaissait pas que ces gens faisaient de l’argent ou qu’ils avaient un train de vie luxueux. En fait, il semblait que c’était plutôt le contraire.

Corey : Regardons les sociétés ici qui utilisent le travail des enfants dans d’autres pays. Vous voyez arriver le produit. C’est une très jolie boîte brillante. Tout semble Américain mais vous ne connaissez pas l’histoire derrière le produit. Il a été assemblé par des semi-esclaves.

David : Tout à fait.

Corey : Ces personnes ne récoltent pas les bénéfices que gagne l’ICC.

David : Alors, pensez-vous que le haut niveau de l’ICC où les profits sont partagés, qu’ils ont des installations beaucoup plus belles que ce que vous avez vu ?

Corey : Oui. J’en suis sûr. L’ICC a toujours le meilleur de tout. Les jouets les plus récents qu’ils ont testés et dont certains sont disséminés dans les groupes militaires et les autres programmes spatiaux.

David : Quand vous aviez eu ces briefings avec les Aviens Bleus au sujet de notre futur après la Divulgation Totale, ils vous ont dit que certaines installations seraient remises aux gens. Est-ce que cela inclus les installations de l’ICC ?

Corey : Absolument. Certaines des installations de l’ICC étaient la cible d’attaques de l’Alliance du SSP essayant de les prendre, et les Aviens Bleus leur ont dit d’arrêter – stop ! Une fois qu’il y aura eu la divulgation Totale, toute cette infrastructure sera remise dans les mains des habitants de la Terre.

David : Et bien, c’est un futur plutôt excitant.

Corey : Ça l’est.

David : Pensez-vous qu’il y ait une sorte d’implication des Dracos dans l’ICC ? Je sais que la Flotte Noire, apparemment, a des très forts composants Dracos en son sein, mais qu’en est-il de l’ICC ?

Corey : Ils travaillent littéralement avec des milliers de groupes différents. Alors, je suis sûr qu’il y a là un rapprochement.

David : Savez-vous si les Dracos ont un certain degré de control sur eux ou bien est-ce vraiment les entrepreneurs de la défense qui détiennent le pouvoir ?

Corey : Je suis sûr qu’il y a des non-terrestres qui exercent une sorte d’influence sur eux mais ils sont plutôt un groupe basé sur Terre et qui est intéressé à faire avancer ces propres objectifs.

David : Très bien. C’est la “Divulgation Cosmique”. Je suis votre hôte, David Wilcock, avec Corey Goode. Et nous passons en revu des enregistrements de William Tompkins – ce sont des choses complètement hallucinantes. Je vous remercie de nous avoir suivis et nous nous verrons la prochaine fois.

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "DIVULGATION COSMIQUE : VALIDATION DU PROGRAMME DES 20 ANS & RETOUR AVEC WILLIAM TOMPKINS Saison 6, Épisode 4"

Me notifier des
avatar
3000
wpDiscuz