Benjamin Fulford, Ancien journaliste des médias officiels et lanceur d’alerte

Peu de gens ont mis leur tête sur le billot autant que le journaliste Benjamin Fulford l’a fait. En sortant du sommet de sa carrière journalistique, avec un salaire confortable et l’accès à presque toutes les portes qu’il voulait ouvrir, l’ancien Chef de Bureau du Magazine Forbes d’Asie-Pacifique a quitté à cause d’un désaccord avec la censure massive et a depuis commencé à faire des rapports sur les événements géopolitiques alors que certains “Les élites” souhaitent qu’il ne le fasse pas.

Lançant l’alerte sur une grande variété de sujets, dont le 11 septembre et Fukushima, Fulford a attiré l’attention de beaucoup dans le monde et a même survécu à 5 tentatives d’assassinat.

Mind Unleashed a eu la chance de pouvoir interviewer M. Fulford.

  1. Benjamin, quelle est votre formation et votre expérience journalistique?

Mes antécédents scolaires sont variés. Je suis allé au primaire au Mexique et au Canada et j’ai étudié en espagnol et en anglais. Mon lycée était en français. À l’âge de 17 ans, je suis allé en Amazonie et j’ai étudié sous un chaman Shipibo sur les rives de la rivière Ucayali, dans le nord du Pérou.

Mon éducation universitaire était l’Université Sophia à Tokyo et l’Université de la Colombie-Britannique à Vancouver, au Canada. Mon diplôme est en études Asiatiques avec une spécialité de la région de Chine. Cependant, puisque j’ai pris environ une valeur de 10 ans de cours de premier cycle, je me considère comme un généraliste.

  1. Vous parlez également plusieurs langues, n’est-ce-pas?

Oui. Autochtone ou proche de l’anglais autochtone, Japonais, Français et Espagnol. Une capacité de conversation en Mandarin et les diverses langues Romanes.

  1. Être avec une société médiatique aussi connue (Forbes), qu’est-ce qui vous a amené à quitter votre emploi?

Il y avait plusieurs raisons, mais surtout il s’agissait d’une censure. Lorsque Citibank a été expulsé du Japon, parce qu’il s’est fait attraper pour blanchiment d’argent pour des bandes criminelles, Forbes ne voulait pas publier l’histoire, même si mes sources étaient des fonctionnaires du Ministère des Finances parlant en mode officiel.

Le point final a été quand ils m’ont demandé de faire une histoire sur une société de logiciel de virus informatique. Je suis allé aux Philippines pour visiter leurs laboratoires, et je suis allé visiter le créateur du virus «Je t’aime», qui a causé des milliards de dollars de dégâts. Il a affirmé que l’entreprise anti-virus l’avait payé pour produire le virus.

Je pensais avoir eu un gros reportage exclusif, mais mes rédacteurs ont refusé d’exécuter l’histoire parce qu’ils pensaient que je devenais «peu fiable». Ensuite, M. Nakagawa, le directeur commercial au Japon m’a expliqué que la raison pour laquelle l’histoire avait été annulée, c’était parce que le chef de la société anti-virus a payé à Steve Forbes 500 000 $ pour tuer mon histoire. C’était pour moi la goutte qui a fait déborder le vase.

Cependant, il était très effrayant d’abandonner ce très confortable salaire mensuel régulier, et le nom prestigieux qui a ouvert tant de portes. Je peux comprendre pourquoi de nombreux journalistes d’entreprise s’accommodent de la censure et du contrôle afin de pouvoir garder leur niveau de vie.

  1. Vous avez déclaré que la famille royale Japonaise vous a démontré que le 11 septembre était un travail à l’intérieur et que c’était une sorte de votre grande «sonnerie d’éveil». Pouvez-vous préciser ça?

J’avais l’intention de publier un livre exposant la corruption au Japon. Le lendemain après avoir envoyé les deux premiers chapitres à mon agent, j’ai reçu un appel de Kaoru Nakamaru, un cousin de l’Empereur Hirohito qui m’a dit: «Je connais beaucoup le côté obscur du Japon, mais je ne comprends rien du côté obscur de l’Occident. “

Nous nous sommes rencontrés et elle m’a demandé de ne pas publier le livre car ce n’est pas ce que je voulais vraiment faire dans mon cœur. Ensuite, elle m’a donné une vidéo sur le 911.

Ma pensée à l’époque était «c’est l’une de ces vidéos de conspiration antisémites dont j’ai parlé dans le New York Times». J’avais tellement hâte de l’examiner. Cependant, lorsque je l’ai fait, cela m’a vraiment ouvert les yeux et m’a mis sur une voie de recherche intensive sur la vérité historique sur les attentats sous faux drapeaux à travers les âges.

  1. Vous avez écrit un livre sur le 11 septembre, n’est-ce pas?

Oui, je l’ai fait et cela a été un best-seller au Japon. Voici le lien.

  1. Vous avez également été très conscient que Fukushima était un crime intentionnel contre l’humanité. Pourriez-vous élaborer là dessus?

Tout d’abord, les autorités Japonaises ont été prévenues avant le 11 mars 2011, par un agent du gouvernement Australien qui répond au nom de code Richard Sorge (maintenant Alexander Romanov), selon lequel une arme nucléaire de 500 kilotonnes, volée du sous-marin Russe Kursk en 2000, avait été introduite en contrebande au Japon dans le but de terrorisme nucléaire contre ce pays. Sorge m’en a également parlé et j’ai écrit à ce sujet.

Sorge a été un passeur de drogue au Japon depuis plus de 20 ans et est allé voir les autorités quand une arme nucléaire a été envoyée avec son envoi habituel de drogue.

La bombe a été apportée à la propriété de l’ancien Premier Ministre Yasuhiro Nakasone à Hinodecho, dans l’ouest de Tokyo. Elle a ensuite été emmenée dans le bâtiment de l’association citoyenne Nord-Coréenne.

Plus tard, selon Takamasa Kawase de l’intelligence militaire Japonaise, la bombe a été emmenée à bord du navire de forage en mer profonde Chikyu.

Les reportages locaux confirment que le Chikyu faisait du forage profond dans les fonds marins aux épicentres exacts du tremblement de terre de Fukushima, avant le 11 mars 2011 (ou 311 comme ils l’appellent au Japon).

Après le tsunami et l’attaque nucléaire sur le Japon, un pasteur chrétien nommé Paolo Izumi a été abordé par un membre des forces Japonaises d’autodéfense, qui a déclaré qu’il faisait partie d’un équipage de 15 membres, qui a démantelé la bombe en 5 appareils nucléaires plus petits, et que ceux-ci ont été forés dans les fonds marins par le Chikyu avant 311. Il a pensé au moment où il participait à la recherche sur les tremblements de terre.

Après l’attaque terroriste, ses collègues ont tous été assassinés, alors il a cherché refuge auprès de son Pasteur. La personne est maintenant protégée par le programme de protection des témoins, et est disposée à témoigner en public sur ce qui s’est passé.

Il y a beaucoup plus à cela, alors faites une recherche dans les nouvelles pour voir mes articles précédents sur le sujet. [Note de l’éditeur: Benjamin a demandé que ce livre soit lu et partagé par les téléspectateurs de cette interview.]

  1. Donc, c’est une sorte d’élite mondiale qui a aidé à orchestrer le 11 septembre et Fukushima?

La piste judiciaire de la preuve a conduit à Peter Hanz Kolvenbach, l’ancien chef des Jésuites et la loge P2 Franc-Maçon en Italie. Ces personnes visent un gouvernement mondial fasciste sous leur contrôle.

  1. Vous avez été le premier journaliste (à ma connaissance) à écrire publiquement sur ce que l’on appelle les comptes de garantie globale. Pouvez-vous expliquer que sont ces comptes et une partie de leur histoire, ainsi que leurs objectifs?

Encore une fois, cette histoire à elle seule nécessiterait un livre. La version courte est que, depuis l’époque romaine, l’Ouest a envoyé de l’or et de l’argent en Asie en échange de soie, de céramique et des épices. Cela signifiait qu’environ 85% des métaux précieux du monde finissaient en Asie, principalement sous le contrôle de diverses dynasties royales Asiatiques.

Cet or a été utilisé pour endosser le système de Bretton Woods. Cependant, puisque l’Occident a brisé ses promesses d’avoir un plan Marshal pour le monde entier, et qu’il ne l’a appliqué qu’aux pays du G7 sous leur contrôle, l’or a été coupé.

Les États-Unis ont donc manqué d’or au début des années 1970, ce qui a entraîné le choc de Nixon, lorsque le dollar Américain a été retiré de l’étalon-or et qu’il a mis la norme pétrolière.

La norme pétrodollar est maintenant remplacée à nouveau par un étalon-or, mais le processus n’est pas complet, et il y a une résistance continuelle entre l’Ouest, qui possède les imprimantes des Euros, Dollars US et Yens et les Asiatiques qui ont l’or.

  1. En août 2011, vous avez écrit sur une réunion qui a eu lieu au large de la côte de Monaco, entre un homme nommé Neil Keenan et 57 représentants financiers de divers pays du monde. De quoi s’agissait-il et pourquoi était-ce si important?

Fondamentalement, une alliance a été formée avec le soutien des Militaires Américains chapeaux blancs pour essayer de prendre le contrôle du système financier mondial loin des familles élites de la lignée sanguine Occidentale auxquelles je réfère comme étant la mafia Khazariane.

  1. Donc, essentiellement, il existe une grande alliance internationale qui s’oppose à un seul ordre mondial?

Ils ne s’opposent pas à un monde uni par l’amitié et la règle de droit. Ils s’opposent à une dictature fasciste mondiale contrôlée par les lignées d’élite adorant Satan.

L’hystérie anti-Russe de la part des Khazarians est due au fait qu’ils ont été chassés de la Russie, et la Russie connaît actuellement un grand renouveau Chrétien.

  1. De quelles sources recevez-vous votre information?

Mes sources sont nombreuses et variées, mais incluent des personnes dans la loge P2 Franc-Maçon, le FSB, la NSA, les Illuminatis Gnostiques, la CIA, l’Intelligence militaire Américaine, les différentes bandes criminelles Japonaises, les sociétés secrètes Asiatiques, les services d’intelligence militaire Japonaise, les Nord-Coréens, etc.

Je suis un journaliste ici depuis 30 ans, ce qui signifie que j’ai développé un complet réseau de contacts.

  1. Donc, il existe de nombreuses personnes au sein de la communauté du renseignement dans le monde, qui travaillent en sourdine et font également partie de cette alliance internationale, visant à mettre fin aux systèmes corrompus de pouvoir de notre monde?

Oui, en effet, il y en a.

  1. Vous avez déclaré que vous avez subi 5 tentatives de meurtre. De toute évidence, “ils” n’aiment pas que vous divulguiez ces informations révélatrices sur une base hebdomadaire.

Les cinq tentatives de meurtre comprennent:

Empoisonné en Italie par Vincenzo Mazzara, un membre des chevaliers teutoniques et membre senior de la loge P2 des francs-maçons.

Une tentative de me faire tirer par des gangsters Japonais à Sakhalin, en Russie.

Plusieurs tentatives pour me tuer à Osaka, par des gangsters japonais, payés par l’Agent des Rothschild, Michael Greenberg.

Une tentative d’attaque avec une crise cardiaque induit par un dispositif électronique dans un métro à Tokyo.

Me faire poignarder avec une aiguille de poison par Mutsuaki Okubo, un agent Nord-Coréen.

  1. Certaines personnes disent que vous faites de la désinformation parce que certaines choses annoncées ne se sont pas produites. Cependant, beaucoup de choses sont arrivées. Pouvez-vous parler de certains de ces grands événements qui ont eu lieu?

Quand les gens m’accusent d’être un agent de désinformation, ils me traitent essentiellement de menteur ce qui est de la calomnie.

Ce qui est arrivé, c’est que mes sources m’ont dit que certaines choses se produiraient et qu’elles n’arrivent pas toujours comme mes sources m’ont dit qu’elles le feraient. Dans de tels cas, je cite mes sources et le fait qu’elles ont eu tort.

Par exemple, des sources supérieures de la CIA ont insisté à me dire que Joe Biden serait le président, mais ça finit par être Donald Trump.

Cependant, certaines de mes sources ont prédit avec précision des événements comme Lehman Shock, le renversement du gouvernement des Frères Musulmans en Égypte, l’attaque terroriste nucléaire de Fukushima contre le Japon, etc.

  1. Donc, essentiellement, de bonnes choses se produisent malgré le manque de couverture médiatique à ce sujet?

De bonnes choses se passent et c’est évident pour tous. Seulement 6% des Américains font confiance aux médias traditionnels, ce qui signifie qu’ils se sont tirés dans le pied, avec leurs mensonges et leurs coups constants.

  1. Avez-vous d’autres messages que vous souhaitez partager avec le monde ou à une personne en particulier?

Oui, le processus de création et de distribution de l’argent est le processus de décision de ce que l’humanité fera à l’avenir. Ce processus devrait être un utilitaire ouvert de façon transparente pour le public, et non un monopole privé entre les mains de gangsters. Nous luttons pour libérer l’humanité d’un horrible régime d’esclavage de la dette babylonienne et nous sommes en train de  gagner.

Pour ceux qui sont intéressés, vous pouvez lire les mises à jour hebdomadaires de Benjamin sur son site benjaminfulford.net

Traduction Estelle P.

Relecture : Lucette

Ndlt : Pour ceux qui comprennent l’anglais, je suggérerais vraiment, que vous vous abonniez à la lettre hebdomadaire de Benjamin Fulford et à Gaia.com. Les gens comme eux travaillent fort pour nous, et ce, au péril de leur vie. Les soutenir est un tout petit moyen de leur témoigner notre reconnaissance.

http://benjaminfulford.net/

https://www.gaia.com/lp/wilcock/?utm_source=host&utm_medium=wilcock&utm_campaign=aff&utm_content=landp&utm_term=&ch=st

Poster un Commentaire

6 Commentaires sur "Benjamin Fulford, Ancien journaliste des médias officiels et lanceur d’alerte"

Me notifier des
avatar
3000
alexana
Invité
alexana

Un épisode d’au dela du réel m’a fait penser a tout ceci,
https://www.youtube.com/watch?v=VtEHAXIunwM&list=

en tous cas, ça fait pas mal cogiter par rapport au fait que la divulgation des méfaits commit contre la vie en ce monde soit si compliqué au final,

ifewd noun
Invité
ifewd noun
Benjamin Fullford est un ancien journaliste qui a fini par s’emmerder. Comme tous les journalistes il sait que la V.O. du 11/09 c’est de la bullshiterie. Et, donc, comme il commençait à s’emmerder et qu’il a compris que les thèses dites conspis étaient un marché juteux à prendre, il s’est lancé dans le créneau. Lanceur d’alerte my arse ! Tentatives d’assassinats my … Quand l’oligarchie veut flinguer, elle flingue, y qu’à voir Chavez par exemple. Fullford, c’est juste un gugus qui profite de la naïveté des gogos qui croient aux dragons blancs pour se faire une petite carrière de pseudo… Read more »
cris
Membre

Je ne suis pas naïve pourtant… mais ce Benjamin résonne en moi… je ne pense pas que tout est vrai mais en tout cas beaucoup de choses sont vrais !

baron william de l herminé
Membre
baron william de l herminé

j aime bien ben fulford

je serai content de le rencontrer pour ecrire un article avec lui
il me reste du chemin car nos routes sont semée d embuche

je crois aussi que nous allons en finir bientot avec l esclavage monétaire

bonne chance a lui comme à tous ceux bien intentionnes

matt60
Membre
matt60

Ce mec nous mène en bateau depuis tellement longtemps avec ces soit-disantes sources. Cela devient de plus en plus flagrant. J’en suis arrivé au point de remettre en question toutes ces infos…

Dan le Vicking
Membre
Dan le Vicking

la vérité c’est quand notre être intérieur nous le fait savoir, car le ment-al est menteur ! 😉

wpDiscuz